Créations d’entreprise : La construction poursuit son ascension

De
Publié par

Créations d’entreprise La construction poursuit son ascension u 1er janvier 2007, 41 000 construction dans les services et Le tissu économique Aentreprises exerçaient leur ac- la construction.guadeloupéen s’est en- tivité dans l’industrie, la construc- En 2007, 4 632 nouvelles entrepri- richi de 4 632 nouvelles tion, le commerce et les services ses se sont installées sur le territoire entreprises, soit 3,6% de non financiers. En Guadeloupe, guadeloupéen. La moitié de ces le tertiaire, composé des services unités (2 313) ont été créées dans plus qu’en 2006. La moitié et du commerce, reste largement les services , dont 1553 dans les d’entre elles ont été créées majoritaire avec plus des trois- services aux entreprises et aux mé- dans les services devant quarts des entreprises (50% pour nages. Loin derrière, on trouve le les services et 25% pour le com- commerce avec 1 335 entreprises le commerce. Cependant, merce). La construction et l’indus- créées dans le commerce de détail la dynamique de créa- trie représentent respectivement et la réparation, soit 29% du total. tion profite surtout à la 15% et 8% de l’appareil productif La construction arrive en troisième guadeloupéen. position avec 673 nouvelles unités, construction et l’industrie L’une des spécificités du tissu soit 14% des créations. qui progressent respective- économique de la Guadeloupe À l’origine de 2 313 ment de 21% et 8%.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Créations d’entreprise
La construction poursuit
son ascension
u 1er janvier 2007, 41 000 construction dans les services et Le tissu économique Aentreprises exerçaient leur ac- la construction.guadeloupéen s’est en-
tivité dans l’industrie, la construc- En 2007, 4 632 nouvelles entrepri-
richi de 4 632 nouvelles tion, le commerce et les services ses se sont installées sur le territoire
entreprises, soit 3,6% de non financiers. En Guadeloupe, guadeloupéen. La moitié de ces
le tertiaire, composé des services unités (2 313) ont été créées dans plus qu’en 2006. La moitié
et du commerce, reste largement les services , dont 1553 dans les
d’entre elles ont été créées majoritaire avec plus des trois- services aux entreprises et aux mé-
dans les services devant quarts des entreprises (50% pour nages. Loin derrière, on trouve le
les services et 25% pour le com- commerce avec 1 335 entreprises le commerce. Cependant,
merce). La construction et l’indus- créées dans le commerce de détail la dynamique de créa-
trie représentent respectivement et la réparation, soit 29% du total.
tion profite surtout à la 15% et 8% de l’appareil productif La construction arrive en troisième
guadeloupéen. position avec 673 nouvelles unités, construction et l’industrie
L’une des spécificités du tissu soit 14% des créations. qui progressent respective-
économique de la Guadeloupe À l’origine de 2 313
ment de 21% et 8%. Les services: est la présence marquée de mi- créations, le sec-
cro établissements (0 salarié). En teur des services re- premierLe commerce garde le taux
1993, près des deux tiers des présente la moitié gisementde création le plus élevé
établissements n’avaient pas de du renouvellement.
du département. Dans salariés. Treize ans plus tard, ils Malgré une évolution inférieure à
représentent les trois-quarts des celles de la construction et de l’in-les services qui affichent
entreprises. Ce phénomène est dustrie, soit 4,3%, ce secteur, dont une progression moyenne,
marqué dans les services et la le taux de création dépasse 11%,
seuls les transports et les
activités liées à la santé
Le commerce sature mais se renouvelle mieuxhumaine prennent de
Taux de créations par grands secteurs d’activité en Guadeloupel’ampleur. Neuf entreprises
En %sur dix ont démarré leur
activité sans salarié.
Source : Insee - Sirene
12 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008Créations d’entreprise
reste majoritaire dans l’économie Au contraire le commerce qui avait En revanche, les transports prennent
guadeloupéenne. beaucoup progressé en 2006, est en de l’ampleur (+37%). Tout comme
Cette augmentation modeste est im- retrait de 5%. Les services sont justes les activités relatives à la santé hu-
putable au recul enregistré dans le au-dessus de la moyenne avec 4% maine qui se développent pour ré-
secteur des services aux ménages d’augmentation. pondre aux besoins grandissants de
(- 6%) et de la stagnation des services Dans ce contexte plutôt favorable, soins d’une population qui vieillit,
aux entreprises. Si les services opé- le taux de création atteint 11,2% en comme en témoigne la forte hausse
rationnels restent prédominants, ils 2007. Alors que les créations d’en- des créations dans ce secteur (+35%).
ont suscité moins d’engouement que treprises ont chuté d’environ 5% par Les activités immobilières progres-
l’année précédente (-5%). Autre sec- rapport à l’année 2006 , le com- sent de 20%.
teur important, l’activité de conseil merce affiche encore le taux de créa- En 2007, neuf entreprises créées sur
et d’assistance, qui regroupe notam- tion le plus élevé de la Guadeloupe dix sont des unités sans salarié. Elles
ment les services professionnels, les (12,1%). Le commerce de gros repré- ne génèrent qu’un seul emploi, celui
activités informatiques ou encore la sente près de 9% de l’ensemble des de l’entrepreneur. Parmi les nouveaux
publicité, a attiré 433 créateurs, soit créations et possède l’un des taux de emplois salariés, 24% concernent la
4% de plus qu’en 2006. L’hôtellerie création les plus élevés (15,1%). Les construction, 12% le commerce de
et la restauration représentent 16% créations sont plus nombreuses dans détail et les réparations, 10% les ser-
des créations dans les services. le commerce de détail : 851 entrepri- vices opérationnels et 8% les IAA. À
Pour autant ce secteur a toujours du ses, soit 18% du total. Le secteur de la peine quatre entreprises de plus de
mal à trouver une dynamique de construction, dont le dynamisme est 20 salariés ont été créées, deux dans
développement comme en atteste lié aux mesures de soutien de l’acti- les services et deux dans l’industrie.
la chute de 8% du nombre de créa- vité et en particulier à la commande
teurs. publique, confirme le redémarrage La zone d’emploi de Pointe-à-Pitre,
Signe d’une économie dynamique, la amorcé en 2006. Ainsi, près de 22% qui regroupe 19 communes, absorbe
grande majorité de nouvelles entre- d’entreprises supplémentaires sont 70% des créations, soit 3 276 entre-
prises sont des créations pures (91%). venues s’ajouter au stock existant, prises dont le tiers dans les services
Globalement, la hausse observée faisant grimper le taux de création aux entreprises et aux particuliers.
atteint 3,6% mais sa répartition sec- de ce secteur à 10,8%. L’industrie Ces activités sont
Des disparités torielle est très inégale. Les grands bé- progresse dans une moindre mesure dominantes aussi
néficiaires en 2007, la construction et (+ 8%) avec un taux de création qui à Saint-Martin, locales
l’industrie, font un bond respective- s’établit à 9,4%. qui vient en
ment de 21% et 8%. deuxième position loin derrière avec
12%. Elles occupent ainsi 40% des
L’essentiel de la progression dans la construction 544 nouvelles entreprises installées
sur la commune. La construction et
Principaux secteurs de créations d’entrepise en Guadeloupe
l’industrie n’y font pas recette, les
créateurs préfèrent miser majoritaire-
En nombre ment sur les services qui représentent
60% des créations. Derrière, Basse-
Terre et Saint-Barthélemy, respecti-
vement 448 et 300 créations, attirent
proportionnellement plus d’entrepri-
ses dans la construction que partout
ailleurs (19%).
Ali BENHADDOUCHE
Source : Insee - Sirene
13 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.