Croissance plus modérée des créations d'entreprises, nette augmentation des défaillances

De
Publié par

En 2008, 77 500 entreprises ont été créées en Ile-de-France malgré une conjoncture difficile, liée au ralentissement économique et au durcissement des conditions de crédits. La hausse du nombre de créations se poursuit en 2008, mais à un rythme plus faible qu’en 2007 (respectivement 2,9 % et 10,6 % ). L’Ile-de-France compte 11 entreprises créées pour 100 existantes en 2008. Le rythme des créations se maintient à un bon niveau au sein du secteur des services aux entreprises. En revanche, le nombre de créations recule dans le secteur du commerce et celui des services aux particuliers. En 2008, le nombre de défaillances d’entreprises en Ile-de-France s’établit à 11 500, soit une hausse de 16,5 % par rapport à 2007. Introduction Chute des créations dans l'hôtellerie-restauration Toujours plus de sociétés, mais sans salarié Plus de défaillances d'entreprises
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

36 Démographie des entreprises
Croissance plus modérée des créations d’entreprises,
nette augmentation des défaillances
er
n 2008, 77 500 entreprises ont en vigueur à partir du 1 janvier 2009,Chute des créations
été créées en Ile-de-France doit permettre aux salariés, chômeurs,
dans l’hôtellerie-restaurationE malgré une conjoncture diffi- retraités ou étudiants, de créer facile-
cile, liée au ralentissement écono- ment leur propre activité avec desEn Ile-de-France, les créations d’entre-
mique et au durcissement des conditions plus avantageuses. Laprises sont concentrées principalement
e
conditions de crédits. La hausse du baisse des créations intervenue au 4dans quatre grands secteurs d’activité :
nombre de créations observée depuis trimestre peut également s’expliquer,les services aux entreprises (un tiers des
2003 se poursuit en 2008. Cependant, pour partie, par la mise en œuvre de cecréations), le commerce-réparation
elle est beaucoup plus faible qu’en nouveau dispositif : les créateurs po-(21 %), la construction (14 %) et les
2007 (+ 2,9 % contre + 10,6 %). Dans tentiels du second semestre 2008 ayantservices aux particuliers (9 %). Au sein
le même temps, le volume des défail- pu retarder leur projet en 2009 afindu secteur des services aux entreprises,
lances d’entreprises augmente forte- d’en bénéficier.le rythme des créations se maintient à
ment (+ 16,5 %). Comparée à la un bon niveau (+ 6,9 % en 2008). En
province, l’Ile-de-France résiste mieux revanche, le nombre de créations re- Plus de défaillances
au ralentissement : plus forte augmenta- cule de 2,5 % dans le secteur com- d’entreprises
tion des créations et moins forte pro- merce-réparation et de 1,6 % dans
gression des défaillances. En 2008, le nombre de défaillancescelui des services aux particuliers, l’hô-
d’entreprises en Ile-de-France s’établittellerie-restauration ayant été particu-
L’Ile-de-France compte 11 entreprises à 11 500, soit une augmentation delièrement touchée. Le secteur de la
créées pour 100 existantes en 2008. La 16,5 % par rapport à 2007. Cette pro-construction conserve un fort taux de
région se caractérise par une forte im- gression, la plus forte depuis 1999,création, mais perd de son dynamisme
plantation des services aux entreprises reste toutefois inférieure à celle de lapar rapport à 2007 (+ 2,1 % contre 10,4
et bénéficie d’une attractivité particu- province (+ 20,9 %). Tous les secteurs%). Le secteur des transports, qui ne re-
lière qui lui permet de renouveler plus d’activité sont affectés. Cette accéléra-présente que 4 % des créations régio-
facilement son tissu productif. Elle se tion résulte, d’une part, de la détériora-nales, connaît une forte augmentation
place parmi les régions les plus dyna- tion de la situation économique etdu nombre de ses créations d’entrepri-
miques en matière de créations d’en- financière, qui a particulièrement fragi-ses (+ 14,6 %). Les secteurs de l’immo-
treprises avec les régions du Sud-Est de lisé l’activité des entreprises. D’autrebilier et des finances, qui s’étaient
la France. Plus d’un tiers des créations part, la forte progression des créationsparticulièrement développés ces der-
franciliennes sont localisées dans la ca- d’entreprise au cours de ces dernièresnières années, créent moins d’entrepri-
pitale. Les Hauts-de-Seine et la Seine- années, et notamment en 2007,ses en 2008 qu’en 2007.
Saint-Denis attirent également de augmente le risque de défaillance.
nombreux créateurs d’entreprise.
■■■■ Catherine Drigny-MérielToujours plus de sociétés,
Insee, Service statistique
mais sans salarié
Définition
La hausse du nombre de créations
La statistique des créations d’entreprises d’entreprises, depuis 2003, concerne
est constituée à partir des informations du Pour en savoir plusmajoritairement les entreprises ne gé-
répertoire des entreprises et des établisse-
nérant qu’un seul emploi, celui de l’en-er Roy J. : « Plus de la moitié des entreprisesments. Depuis le 1 janvier 2007, la notion
trepreneur. En effet, le nombre de
créées au premier semestre 2002 sont encorede création d’entreprise s’appuie sur un
créations d’entreprises sans salarié a
actives cinq ans après », Insee Ile-de-Franceconcept harmonisé au niveau européen
progressé de 38 % entre 2003 et 2008. faits et chiffres, n° 206, juin 2009.pour faciliter les comparaisons. Une créa-
Celui des créations avec au moins un
tion d’entreprise correspond à l’apparition Drigny-Mériel C. : « Créations d’entre-
salarié n’a augmenté que de 0,5 % au ed’une unité légale exploitante n’ayant pas prises - 4 trimestre 2008 », Insee
cours de la même période. L’annéede prédécesseur et qui met en œuvre de Ile-de-France faits et chiffres, n° 199,
2008 ne fait pas exception : 86 % desnouveaux moyens de production. février 2009.
entreprises créées n’ont pas de salarié.
La statistique de création d’entreprise Tellier S. : « Croissance plus faible des
Ce phénomène pourrait se poursuivre
couvre l’ensemble des activités marchan- créations d’entreprises en 2008 », Insee
avec le développement du statut dedes hors agriculture. première, n° 1221, janvier 2009.
l’auto-entrepreneur. Ce nouveau statut,
Insee Ile-de-France 2009 Regards sur... l’année économique et sociale 2008Croissance plus modérée des créations d’entreprises, nette augmentation des défaillances
37
Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2008
Ile-de-France Province
Part
Secteur d'activité Evolution Evolution IdF/FranceNombre Taux de Nombre Taux de
% 2008/2007 % 2008/2007 (%)2008 création* (%) 2008 création* (%)
(%) (%)
Industries agricoles et alimentaires 779 1,0 96,2 11,7 5 440 2,3 51,1 9,9 11,5
Industries hors I.A.A. 2 825 3,6 -3,2 7,3 10 012 4,3 -4,9 7,3 20,2
Construction 11 219 14,5 2,1 17,0 40 755 17,4 -3,2 13,0 20,7
Commerce-réparation 16 223 20,9 -2,5 11,2 57 374 24,5 -0,2 11,7 20,9
Transports 2 805 3,6 14,6 10,9 4 696 2,0 -3,7 8,2 35,6
Services aux entreprises 25 824 33,3 6,9 13,1 43 494 18,5 5,0 13,4 36,0
Activités immobilières 4 093 5,3 -6,7 9,1 14 421 6,1 -0,9 10,2 21,4
Education, santé, action sociale 5 213 6,7 10,8 7,4 21 464 9,2 11,4 7,5 18,6
Services aux particuliers 7 308 9,4 -1,6 8,7 33 355 14,2 -1,2 10,1 17,1
dont Hôtellerie-restauration 2 510 3,2 -11,3 6,1 13 176 5,6 -8,4 7,7 15,1
Services financiers 1 243 1,6 -2,5 8,9 3 517 1,5 -2,7 9,5 25,1
Ensemble 77 532 100,0 2,9 11,2 234 528 100,0 1,4 10,8 23,7
*rapport entre le nombre de créations et le stock d’entreprises au 1er janvier de l’année considérée
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)
Evolution de la création d’entreprises en 10 ans Créations d’entreprises selon le nombre de salariés
er
70 000base 100 au 1 trimestre 1999
180 Sans salarié
60 000
Données brutes
50 000
160
40 000
Province
140 30 000
Au moins un salarié
20 000
120
10 000
Ile-de-France 0
100
2000 2001 2002 2003 20042005 2006 20072008
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)
Défaillances d'entreprises par secteur d'activité en 200880
1999 2000 200120022003 20042005 2006 20072008
Ile-de-France ProvinceChamp : activités marchandes hors agriculture. IdF/
Secteur d'activité FranceSource : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)
évol. évol. (%)2008 % 2008 %
08/07 08/07
Répartition par département des créations d'entreprise en 2008 Industries agricoles et 116 1,0 3,6 1 056 2,8 13,1 9,6
alimentairesVal d'Oise
7,2 % Industries hors IAA 792 6,9 17,7 2 333 6,1 12,6 24,5
Val de Marne Construction 3 026 26,2 19,6 10 057 26,5 24,9 22,58,6 %
Commerce-réparation 2 669 23,1 14,6 9 445 24,9 17,6 21,6
Transports 447 3,9 12,9 1 080 2,8 35,7 28,1
Services aux entreprises 2 351 20,4 14,2 4 603 12,1 13,4 32,8Seine-Saint-Denis
11,5 % Paris Activités immobilières 358 3,1 21,8 1 626 4,3 57,6 17,8
37,6 %
Education, santé, action 284 2,5 1,1 903 2,4 -6,3 22,7
sociale
Services aux particuliers 1 423 12,3 23,1 6 682 17,6 25,4 17,1
Hauts-de-Seine
dont : Hôtellerie- 832 7,2 18,2 4 981 13,1 25,3 14,012,6 %
restauration
Services financiers 68 0,6 -6,8 205 0,5 40,4 24,7
Seine et MarneEssonne
EnsembleYvelines 7,4 % 11 534 100,0 16,5 37 990 100,0 20,9 22,7
6,8 % 8,3%
Champ ICS.
Lecture : Paris concentre 37,6 % des créations d’entreprises en Ile-de-France. Sources : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene) et BODACC,
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene) jugements données brutes
Insee Ile-de-France 2009 Regards sur... l’année économique et sociale 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.