Début 2011, l'emploi progresse mais le chômage résiste

De
Publié par

Au premier trimestre 2011, le marché du travail régional n'a fait que partiellement écho à la reprise de l'économie nationale. Dans la région, bien que la hausse de l'emploi, en cours depuis plus d'un an se soit prolongée, le nombre de demandeurs d'emploi a continué de croître. Au final, le taux de chômage régional a légèrement augmenté pour s'établir à 11,1 % de la population active. Quelques signes encourageants sont toutefois perceptibles. L'emploi salarié a progressé dans le tertiaire, mais aussi dans l'industrie, tandis que pour la première fois ce trimestre, il s'est stabilisé dans la construction. De plus, des contrats de travail en entreprise ont pris le relais du travail temporaire, signe que la reprise de l'activité économique se consolide. Par ailleurs, le nombre de nouvelles inscriptions à Pôle emploi faisant suite à un licenciement économique, une fin de CDD ou de mission d'intérim, ainsi que le recours au dispositif d'activité partielle ont diminué. Pourtant, les prévisions anticipent une modération de la croissance au deuxième trimestre à l'échelon national. Sommaire 7 300 emplois salariés supplémentaires en un an Persistance du chômage Hausse modérée de l'emploi salarié dans le tertiaire Des créations d'emplois dans l'industrie L'activité a cessé de se dégrader dans la construction Perspectives nationales 7 300 emplois salariés supplémentaires en un an Persistance du chômage Hausse modérée de l'emploi salarié dans le tertiaire Des créations d'emplois dans l'industrie L'activité a cessé de se dégrader dans la construction Perspectives nationales
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

économie
conjoncture
N° 11ANALYSE juillet 2011
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
ÉTUDES
Début 2011, l’emploi progresse
mais le chômage résiste
www.insee.frEn France, comme en Europe, l’activité aAu premier trimestre 2011, le marché
Régionsnettement accéléré au premier trimestre 2011 : ladu travail régional n’a fait que
Provence-Alpes-Côte d’Azurcroissance du PIB national est de + 0,9 % contre
partiellement écho à la reprise de Les publications+ 0,3 % au trimestre précédent. Il s’agit de la plus
l’économie nationale. Dans la région, forte hausse depuis le deuxième trimestre 2006.
Sur l’ensemble de l’année 2011, la croissancebien que la hausse de l’emploi, en cours
s’établirait à + 2,1 %, après + 1,4 % en 2010.depuis plus d’un an se soit prolongée, le
nombre de demandeurs d’emploi a Repères nationaux
Variations annuelles (%)continué de croître. Au final, le taux de
2010 2011
chômage régional a légèrement PIB (*) 1,4 2,1
Dépenses de consommation des ménages (*) 1,3 1,2augmenté pour s’établir à 11,1 % de la
Prix à la consommation (**) 1,8 2,3
(*) aux prix de l'année précédente chaînés - données CVS-CJOpopulation active. Quelques signes
(**) glissements annuels
prévisions issues de la note de conjoncture nationale de l'Inseeencourageants sont toutefois
Source : Insee
perceptibles. L’emploi salarié a
Contexte internationalprogressé dans le tertiaire, mais aussi
Moyennes annuelles
dans l’industrie, tandis que pour la 2010 2011
Taux de change euro-dollar 1,3 1,4première fois ce trimestre, il s’est
Cours du baril de pétrole (brent) 80 $ 113 $
stabilisé dans la construction. De plus, Note de lecture : en moyenne sur 2010, 1 euro vaut 1,3 dollar.
Source : Insee
des contrats de travail en entreprise ont
pris le relais du temporaire, signe
que la reprise de l’activité économique
se consolide. Par ailleurs, le nombre de
nouvelles inscriptions à Pôle emploi
faisant suite à un licenciement
économique, une fin de CDD ou de
mission d’intérim, ainsi que le recours au
dispositif d’activité partielle ont diminué.
Pourtant, les prévisions anticipent une
modération de la croissance au
deuxième trimestre à l’échelon national.ANALYSE
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
ÉTUDES
Si l’activité en zone euro a également
rebondi (+ 0,8 % au premier trimestre
après + 0,5 % au quatrième trimestre
2010),cen’estpaslecaspourl’ensemble
des économies avancées (+ 0,4 %). Aux
États-Unis, l’économie a été pénalisée
parlereculdeladépensepubliqueetpar
l’effet des intempéries sur la construc-
tion. Au Japon, l’appareil productif a été
fortement endommagé par le séisme du
11 mars, avec pour résultat une forte
contraction de son activité (- 0,9 %). La
demandeenprovenancedeces deux
pays a malgré tout rebondi et s’est
conjuguée au dynamisme des importa-
tionsdeszonesémergentespoursoutenir
les échanges mondiaux. mageimportant,ontmaintenuunniveau ment contractée au troisième trimestre
d’épargne élevé. 2009 (- 1,9 %), son évolution annuelle
En France, l’activité a été soutenue par n’acessédeseredresserpourfinalement
une demande interne en nette progres- s’inscrire à nouveau en positif à partir duSur le marché du travail, cette accéléra-
sionetunmouvementmarquéderecons- deuxième trimestre 2010. La hausse detion de la croissance s’est traduite au
titution des stocks. Ainsi, l’investissement l’emploi salarié s’établit désormais àniveaunationalparunehausseplus sou-
des entreprises a vivement accéléré, à la + 0,7 %, après + 0,3 % au quatrièmetenuedel’emploietunelégèrebaissedu
faveur d’un regain de tension sur les trimestre 2010 (soit 7 300 emplois sala-taux de chômage. Autre signe du réta-
capacités de production et de conditions riéssupplémentairessurunan).Autotal,blissement de l’activité, des contrats de
d’emprunt favorables. L’investissement fin mars, la région Paca comptetravail en entreprise ont pris le relais du
des ménages en logements s’est quant 1 100 000salariés.Seulsquatreemplois temporaire. Dans la région, l’em-
à lui légèrement replié (- 0,3 %). La surdixdétruits depuis ledébutdelacriseploi salarié a également progressé sans
consommation des ménages a en re- ont cependant été reconstitués.toutefois contenir pleinement la montée
vanche été dynamique, tirant parti de du chômage. Au final, le taux de chô-
"l’effet de traîne" de la suppression de la mage localisé a légèrement augmenté En France métropolitaine, la hausse de
prime à la casse et d’un rebond de la au premier trimestre. l’emploi salarié s’est également pro-
consommation de services. Cette hausse longée au premier trimestre 2011. Il s’a-
de la demande intérieure a nettement git du cinquième trimestre consécutif de
soutenu les importations et, malgré un progression.Enbaissedepuisledeuxième7 300 emplois salariés
fort rebond des exportations, le com- trimestre 2008, l’emploi s’était stabilisésupplémentaires en un anmerce extérieur a finalement pesé sur la au dernier trimestre 2009. Sur un an,
croissance. La production en biens et ser- l’emploi salarié augmente plus rapide-
vices a fortement accéléré, notamment EnProvence-Alpes-Côted’Azur,l’emploi ment qu’auniveaurégional(+1,1%
celle de l’industrie manufacturière. Cette salarié des secteurs concurrentiels hors contre + 0,7 %). Au final, 175 000 sala-
hausse est principalement due aux rattra- agriculture et particuliers employeurs riés supplémentaires ont été enregistrés.
pages ponctuels de production liés aux (58 % de l’emploi total) s’est inscrit en
mouvements de grève de l’automne der- hausse au premier trimestre 2011. Sur
nier, en particulier dans le raffinage. Les un an, l’amélioration de l’emploi salarié Persistance du chômage
ménages, confrontés à un taux de chô- régional se prolonge : après s’être forte-
En France métropolitaine,letauxde
Emploi salarié par secteur d'activité chômage au sens du BIT a légèrement
erDonnées CVS Emploi salarié au 1 trimestre 2011 baissé et s’établit au premier trimestre
Secteurs d'activité Provence-Alpes-Côte d'Azur France métropolitaine 2011à9,2 %delapopulationactive.Sur
Effectifs Variation Glissement Variation Glissement un an, il diminue de 0,3 point.
au 31/03 trimestrielle annuel trimestrielle annuel
(en %) (en %) (en %) (en %)
EnProvence-Alpes-Côted’Azur,laphaseIndustrie 158 601 0,7 0,4 0,0 - 1,0
d’ajustement du marché du travail à laConstruction 107 880 0,0 - 1,0 0,2 - 0,4
crises’estprolongée.Eneffet,bienquelesTertiaire 797 273 0,4 0,6 0,4 1,4
créations d’emploi aient repris, le nombredont Commerce 237 136 0,5 - 0,6 0,3 0,5
(1)de demandeurs d’emploi inscrits àPôleServices 560 136 0,4 1,1 0,5 1,1
emploi a continué d’augmenter (+ 1,0 %Ensemble hors intérim 1 063 754 0,4 0,4 0,3 0,7
aupremiertrimestre2011,après+ 2,0 %Intérim 36 174 - 0,4 8,8 1,0 13,8
Ensemble 1 099 929 0,4 0,7 0,4 1,1
(1) Inscrits en catégories A,B&C, catégories qui regroupent
Lecture : l'évolution en glissement annuel rapporte les effectifs du 31 mars 2011 aux effectifs du 31 mars 2010. l’ensemble des inscrits tenus de faire des actes positifs de
Source : Insee - Estimations d'emploi recherche d’emploi.
N° 11 juillet 2011ANALYSE ment : 4 500 postes ont été créés dans le troisième trimestre 2010. Sur un an, laINSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
ÉTUDES secteur depuis le premier trimestre 2010, progressiondeseffectifsdecesecteurest
soit+ 0,6 %.Auniveaurégional,lessala- sensible :aprèsavoiraccuséunreculhis-
riés intérimaires sont comptabilisés dans torique au troisième trimestre 2009
en moyenne sur 2010), alors qu’il s’est letertiaire,quelquesoitlesecteurdansle- (-3,3%surunan),lerythmedeperte
stabilisé au niveau national. Au final, le quel ils effectuent leur mission. Pour la d’emploisindustrielsacontinuéàralentir
(2)taux de chômage localisé a légèrement premièrefoisdepuisledeuxièmetrimestre pours’inscrireànouveauenpositifdébut
progressé pour s’établir à 11,1 %. Autre 2009, leur effectif a légèrement baissé. 2011 (+ 0,4 %, soit 600 emplois supplé-
conséquence de la crise, des effets à long Sur un an, la progression du nombre de mentaires par rapport au premier tri-
terme pèsent durablement sur certaines travailleurs temporaires a ralenti, mais mestre 2010). Au trimestre précédent, le
catégoriesdedemandeursd’emploi :ain- reste bien orientée (+ 8,8 %, après secteur perdait encore 2 000 emplois.
si le chômage de très longue durée aug- + 15,1 %autrimestreprécédent).Lapart
mente fortement (+ 27 % entre mars de l’intérim dans l’emploi salarié a désor- En France métropolitaine,pourlapre-
2010 et mars 2011). De même, le mais rejoint son niveau d’avant-crise. mière fois en dix ans, le nombre d’em-
nombre de demandeurs d’emploi de plus plois salariés industriels hors intérim s’est
de50ansacrûdeplusde16%.Selonles En France métropolitaine, la hausse de stabilisé au premier trimestre 2011. Sur
premières informations disponibles, la l’emploi salarié dans le tertiaire hors inté- un an, le recul s’est établi à - 1,0 %, ce
hausse du nombre de demandeurs d’em- rimaaccéléréaupremiertrimestre2011. qui correspond à un peu moins de
ploi se poursuivrait encore au deuxième Sur un an, la tendance est toujours bien 33 000 pertes d’emplois (contre 61 000
trimestre 2011. orientée : le secteur a créé 100 000 em- le trimestre précédent). Le nombre d’in-
plois (soit + 1,4 %) entre le premier tri- térimaires en mission dans le secteur in-
Certains signes d’amélioration sont toute- mestre2011etlepremiertrimestre2010. dustriel (environ 8 % des effectifs salariés
fois perceptibles. Une baisse du nombre Pour la première fois depuis le deuxième du secteur) a de nouveau augmenté par
de nouvelles inscriptions à Pôle emploi, trimestre 2009, les effectifs intérimaires rapport au premier trimestre 2010, mais
faisant suite à un licenciement écono- de ce secteur ont baissé (- 1,4 % après sur un rythme moins soutenu qu’au tri-
mique, une fin de CDD ou de mission + 1,7 % au quatrième trimestre 2010). mestre précédent (+ 23 %, après
d’intérim a été enregistrée dans la ré- + 34 % au quatrième trimestre 2010).
gion(respectivement- 8,5 %,- 3,6 %et En France, selon les dernières enquêtes
- 6,1 % au premier trimestre 2011). Par de conjoncture, l’activité aurait ralenti Auniveaunational,lesindustrielsinterro-
ailleurs,lerecoursaudispositifd’activité danslesservicesmarchandsaudeuxième gésenjuin2011fontétatd’unenouvelle
(3)partielle a fortement diminué depuis trimestre2011.Cettetendanceseprolon- accélérationdeleuractivitéaudeuxième
début 2010. Environ 390 000 heures geraitdurantl’été.D’aprèsleschefsd’en- trimestre 2011 et d’une légère améliora-
ont été autorisées au premier trimestre treprisedanslecommercededétailet tion de leurs perspectives de production
2011,contreprèsde960 000heuresun dans le commerce et la réparation auto- pourlesmoisàvenir.
an auparavant. Parmi les secteurs les mobiles, l’activité du secteur se serait
plus affectés par l’activité partielle, celui légèrement repliée ces derniers mois. Ce
L’activité a cessé de sedes travaux de construction spécialisés léger recul se poursuivrait dans les mois à
(activitésdesecondœuvreetdefinition) venir. dégrader dans la
représente plus d’un quart du nombre construction
d’heures autorisées.
Des créations d’emplois
En Provence-Alpes-Côte d’Azur,l’em-
dans l’industrie ploisalariédanslaconstructionhorsinté-Haussemodéréedel’emploi
rim (10 % des effectifs) s’est stabilisé ausalarié dans le tertiaire
En Provence-Alpes-Côte d’Azur,l’em- premier trimestre 2011, après neuf tri-
ploi industriel hors intérim (15 % des ef- mestres consécutifs de contraction des
En Provence-Alpes-Côte d’Azur,l’emploi fectifs)acessédediminueràcompterdu effectifs. En évolution annuelle, il a pour-
salarié dans le tertiaire hors intérim (73 %
des effectifs) s’est inscrit en hausse au
premier trimestre 2011. Cette augmenta-
tionconcernedésormaislesservices,mais
aussi le commerce dont les effectifs n’a-
vaient cessé de se contracter depuis le
troisième trimestre 2008. Sur un an, le
secteur tertiaire poursuit son redresse-
(2) Suite aux changements méthodologiques intervenus
auniveaunational,les séries des tauxdechômageont été
entièrement révisées depuis 1982.Pourles tauxrégionaux
etdépartementaux,onmesureuntauxdechômage"loca-
lisé",cohérentavecletauxdechômageausensduBITna-
tional, mais calculé selon une méthode différente. Il s’agit
par ailleurs de taux en moyenne sur le trimestre, et non en
fin de trimestre comme auparavant.
(3) Un établissement qui, en raison de la conjoncture éco-
nomique ou d’un autre événement considéré particulier,
subituneréductionoulasuspensiontemporairedesonac-
tivité,peutsolliciterlespouvoirspublicsafindefairebénéfi-
cieràtoutoupartiedesessalariésd’uneindemnisationau
titre de l’activité partielle.
N° 11 juillet 2011ANALYSE
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
ÉTUDES
suivisonredressementpar rapportautri-
mestre précédent (- 1,0 %, après - 1,4 %
fin 2010). Sur un an, le secteur de la
construction a ainsi perdu 1 100 emplois
(contre 1 500 au trimestre précédent).
Depuis la fin du premier semestre 2010,
le nombre de mises en chantier de loge-
(4)ments augmente dans la région sur un
rythme moyen d’environ 20 % par tri-
mestre, alors qu’il diminuait de 6 % de-
puis le début de la crise. À titre de
comparaison au niveau national, les mi-
ses en chantier ont augmenté de 10 %,
après une baisse de 3 %. En Provence-
replis'estétablià-0,4%(après-0,9% pouvoir d’achat des ménages. En ligne
Alpes-Côte d’Azur, un point bas avait été
le trimestre précédent). Début 2011, le avec le pouvoir d’achat, la consomma-
atteintaudeuxièmetrimestre2010,avec
nombre d’intérimaires dans la construc- tion se redresserait au second semestre
3 400 mises en chantier contre 6 900 en
tion (8 % des effectifs du secteur) a éga- 2011.Lemarchédutravailpoursuivrait
moyenne avant la crise. Au premier tri-
lement augmenté (+ 3 500 emplois). sa lente amélioration : l’emploi salarié
mestre 2011, ce nombre a dépassé les
augmenterait de 1,1 % en 2011, soit
5 000 unités. Ce rebond est notamment
0,2 point de plus qu’en 2010. Il rejoin-Au mois de juin, selon l’enquête de
imputable aux logements individuels :
draitainsisonniveaudefin2008.Enlienconjoncture nationale dans le bâtiment,
750 maisons supplémentaires ont en
avec le dynamisme de l’emploi, le tauxles entrepreneurs interrogés ont fait état
effet été commencées entre janvier et
de chômage baisserait lentement etd’une lente amélioration de leur activité
mars 2011. Après deux trimestres consé-
atteindrait 9,0 % à la fin 2011 pour laet prévoient la poursuite de cette ten-
cutifs de forte hausse au second se-
France métropolitaine.dance, quoiqu’à un rythme légèrement
mestre 2010 (respectivement + 31 % et
inférieur.
+ 20 %), le nombre de permis de cons-
Ces prévisions sont entourées de plu-
truiredélivrésdejanvieràavril2011pour
sieurs aléas qui concernent notamment
*****les appartements s’est, à l’inverse, légè-
l’ampleur du ralentissement de l’éco-
rement tassé (- 1,3 %). Celui des mai-
nomie américaine, ainsi que la dyna-
sons a poursuivi sa hausse (+ 10,1 %). Perspectives nationales mique de reprise de l’activité japonaise.
Le redressement des mises en chantier
De plus, dans la zone euro, les dettes
devrait ainsi se poursuivre.
publiques continuent de susciter des in-La demande intérieure
quiétudes. À l’inverse, l’amélioration dusoutiendrait la croissance auConcernant les logements neufs, la pro-
marché du travail pourrait inciter les mé-
gression des ventes régionales observée second semestre 2011
nages à rompre avec les comportements
depuis début 2009 s’est interrompue au
de précaution adoptés face à la crise.
premier trimestre 2011 : près de 2 900 Dans les mois à venir, la dynamique de
transactionsontétéréalisées,soit450de reprise, à l’œuvre depuis deux ans, se Éric Rubiloni
moins qu’un an auparavant (- 13,3 %). poursuivrait. Certes, l’activité au deuxième
Cette baisse est toutefois inférieure à la trimestre pâtirait de la dissipation des POUR EN SAVOIR PLUS
tendance nationale (- 17,2 %). En Paca, facteursexceptionnelsobservésendébut
Retrouvez la note de conjoncture nationaleelle ne concerne que les appartements, d’année : le climat conjoncturel décrit
de juin 2011 : "Par à-coups"les ventes de maisons s’étant stabilisées. dans les enquêtes de conjoncture fait
sur www.insee.frEn conséquence, les prix d’achat des ap- récemment état d’un coup de frein de
partements neufs se sont légèrement l’activité. Mais ce ralentissement serait
contractés (- 1,6 % par rapport au tri- ponctuel : la croissance reviendrait sur
mestre précédent), alors que les prix des Institut National de la Statistiqueun rythme de + 0,5 % par trimestre d’ici
et des Études Économiquesmaisons ont augmenté de 2,5 %. àlafindel’année,portéeparlahausse
Provence-Alpes-Côte d’Azur
de l’investissement et de l’emploi. Avec 17 rue Menpenti
En France métropolitaine,l’emploisala- la stabilisation du prix des matières pre- 13387 Marseille Cedex 10
Tél : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 60riédelaconstructionhorsintérim,enre- mières, l’inflation devrait amorcer un re-
cul depuis l’été 2008, s’est inscrit en cul d’ici la fin de l’année. Ce repli de Directeur de la publication : Renan Duthion
hausse au premier trimestre 2011 l’inflation s’ajouterait à la hausse des re- Chef du service Études et Diffusion : Valérie Roux
Rédacteur en chef : Claire Joutard(+ 0,2 %). En évolution annuelle, la ten- venus d’activité, issue des créations
dance est cependant restée négative : le d’emploi, pour alimenter les gains de
© Insee 2011
Dépôt légal : juillet 2011
N° ISSN : 2114-8260(4) en date d’enregistrement
Réf : ANA111132
N° 11 juillet 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.