Des échanges toujours dynamiques, un déficit persistant

De
Publié par

Après la vive reprise de l'année précédente, les échanges extérieurs alsaciens restent dynamiques en 2011, tirés par la bonne tenue de la demande interne de certains pays. Les exportations progressent plus fortement qu'en moyenne nationale. Malgré cette orientation favorable, le solde du commerce extérieur reste déficitaire, principalement en raison de la facture énergétique. Les ventes dynamisées par les filières d'excellence régionales La facture énergétique pèse sur le solde des échanges Des échanges privilégiés avec l'Union européenne mais soutenus avec l'Asie
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE
Des échanges toujours dynamiques,
un déficit persistant
habitant avec 15 800 euros contre (13 %) en particulier pour les pro-Aprèslavivereprise
6 400 euros en moyenne nationale. duits de la construction automobile,del'annéeprécédente,
Cette orientation favorable des ex- produits chimiques (12 %), produits
leséchangesextérieurs
portations n'est toutefois pas suffi- pharmaceutiques (10,5 %) et pro-
alsaciensrestentdynamiques sante pour compenser un nouvel duits informatiques, électroniques
en2011,tirésparlabonnetenue accroissement des importations et optiques (8 %).
(+10,6 %), mais àunrythmemoins Comme pour les années précéden-delademandeinterne
soutenu qu'en 2010 (+22 %). La ré- tes, ces biens sont restés prépon-decertainspays.
gion enregistre ainsi à nouveau un dérants dans les ventes alsacien-
Lesexportations
solde du commerce extérieur néga- nes, avec une part sensiblement
progressentplusfortement tif, -1,97 milliard d'euros après -1,9 supérieure à la moyenne nationale.
qu'enmoyennenationale. en 2010. Le taux de couverture ré-
La hausse des exportationsgional (rapport de la valeur des ex-Malgrécetteorientation
concerne la majorité des marchan-portations à celle des importations)favorable,
dises issues des secteurs pharesdemeure sous l'équilibre à 94 %. Illesoldeducommerceextérieur
était supérieur à 100 avant 2010. de la région. Celles-ci ont été parti-
restedéficitaire, culièrement dynamisées par les
principalementenraison ventes d'équipements mécaniquesLes ventes dynamisées par les
et de machines pour l'industrie quidelafactureénergétique. filières d'excellence régionales
augmentent de 570 millions d'euros
En 2011, cinq grandes familles de sur l'année. Cette évolution profite
oursuivant la reprise observée produits contribuent pour plus de la aussi aux produits de la construc-P en 2010, les échanges exté- tion automobile (+16,4 %), aprèsmoitié aux exportations alsacien-
rieurs alsaciens se sont de nouveau nes : équipements mécaniques et deux années de baisse, et aux pro-
accrus en 2011 pour atteindre leur machines industrielles et agricoles duits pharmaceutiques (+14 %) et
plus haut niveau historique, tant pour (15 %), matériels de transport chimiques (+11,4 %).
les exportations (29,5 milliards d'eu-
ros) que pour les importations (31,5
Évolution des échanges extérieurs de 2004 à 2011
milliards d'euros). L'Alsace affiche
35 000 2 500ainsi une évolution supérieure à
Exportations et importations en millions d'euros Solde en millions d'euros
2 000celle enregistrée au niveau national 30 000
1 500pour les ventes à l'étranger avec
25 000 1 000+11,1 % contre +8,6 % pour la France.
500
20 000Dans ce contexte, l'Alsace reste la
0e
5 région exportatrice avec une con- 15 000
-500
tribution dans le total des ventes
-1 00010 000
françaises qui s'accroît légèrement -1 500
5 000et s'élève à 7,1 % (+0,3 point com- -2 000
paré à 2010). Par ailleurs, elle 0 -2 500
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011conserve également son premier
rang en termes d'exportations par Exportations Importations Solde
Note : le solde a été réestimé en 2005 ; la nouvelle estimation corrige l'effet d'une modification
de comptabilisation, pour une partie des produits de l'automobile.
10
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 19 · L'année économique et sociale 2011 · juin 2012
Source : DouanesÉCONOMIE
Principaux déficits et excédents selon le type de produit en 2011
Boissons
Machines pour l'industrie
Articles de joaillerie et bijouterie,
instruments de musique
très forte hausse des prix duÉquipements pour automobiles
pétrole. En 2011, le solde sur lesMétaux non ferreux
Produits du travail des grains produits énergétiques est à hauteuret produits amylacés
Produits chimiques divers de 82 % du déficit commercial alsa-
Articles d'habillement cien. Les importations d'hydrocar-
Coutellerie, outillage, quincaillerie bures naturels (pétrole brut et gaz
Produits sidérurgiques naturel) et de produits pétroliers raf-
Hydrocarbures naturels finés connaissent cependant des
Produits pharmaceutiques évolutions contrastées.
Produits chimiques de base,
plastiques et caoutchouc L'arrêt de la production à la raffi-
Produits pétroliers raffinés et coke En millions d'euros nerie de Reichstett au printemps
-1 500 -1 000 -500 0 500 1 000 2010 a eu un double effet : l'inter-
Déficits Excédents ruption des achats de pétrole brut à
partir du second trimestre et une di-
L'Alsace occupe également une partie des biens dont les exporta- minution de moitié des ventes de
place déterminante dans les ventes tions ont plus que doublé. Si leur produits pétroliers raffinés. Ces
françaises de produits de haute part est encore modeste dans le mouvements ont été compensés
technologie et de luxe. Sa part dans total régional (2,4 %), l'excédent par une hausse toute aussi nette
les exportations nationales atteint commercial atteint 430 millions des importations de ce dernier type
27 % pour les équipements électro- d'euros en 2011. L'Alsace concourt de produit (+56 %).
médicaux de diagnostic et de traite- à hauteur de 23 % aux ventes tota-
ment et 25 % pour les instruments à les de la France et compte deux Hors produits énergétiques, les
usage médical, optique et dentaire, opérateurs bien positionnés sur les importations continuent de progres-
même si les flux sont orientés à la marchés nationaux et mondiaux. ser à un rythme soutenu (+12 %).
baisse en 2011. Toutefois, ces ex- La hausse qui avait marqué en
portations ne correspondent pas à 2010 la fin du déstockage et la re-La facture énergétique
une production régionale, l'Alsace prise de la consommation se pour-pèse sur le solde des échanges
n'exerçant qu'un rôle de plate- suit pour la quasi-totalité des biens
forme logistique entre la Suisse et Comme en 2010, la facture éner- en 2011.
les Pays-Bas. gétique est la principale respon- Les augmentations les plus marquées
En revanche, les articles de joail- sable du déséquilibre du solde du concernent les produits chimiques et
lerie et bijouterie, très sensibles au commerce extérieur régional. Son les produits métallurgiques et métal-
cours de certains métaux, font alourdissement traduit avant tout la liques (+19 % chacun) dans un
Des échanges principalement avec l'Europe
Valeur 2011 (en millions d'euros) Évolution 2010-2011 (en %) Part de la zone en 2011 (en %)
Zones économiques
Exportations Importations Exportations Importations Exportations Importations
Europe 24 746 24 526 11,5 14,4 83,9 78,0
dont : Union européenne 22 260 19 932 10,7 19,1 75,5 63,4
Zone euro 18 248 17 614 8,4 18,8 61,9 56,0
Suisse 1 575 3 738 19,0 -0,7 5,3 11,9
Afrique 749 444 13,5 -39,3 2,6 1,4
Amérique 1 488 2 751 0,9 -5,4 5,0 8,7
dont : États-Unis 932 2 336 -4,1 -7,1 3,2 7,4
Asie et Océanie 2 003 3 198 19,5 10,8 6,8 10,2
dont : Chine 588 1 986 31,8 13,7 2,0 6,3
Proche-Orient et Moyen-Orient 449 125 -6,5 56,3 1,5 0,4
Autres 52 408 20,9 2,8 0,2 1,3
Ensemble 29 487 31 452 11,1 10,6 100,0 100,0 11
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 19 · L'année économique et sociale 2011 · juin 2012
Source : Douanes
Source : DouanesÉCONOMIE
contexte de flambée des prix des pays de l'Union européenne : Pays- mesure par les machines industriel-
matières premières industrielles. Bas, Italie, Royaume-Uni. les et les équipements mécaniques.
e
Les achats de matériels de transport, La Chine est le 4 fournisseur de la
principalement des automobiles, et région avec un montant des impor-… mais soutenus avec l'Asie
d'équipements et machines pour l'in- tations qui se consolide et approche
dustrie s'accroissent également et Les échanges avec les pays asia- désormais les deux milliards d'eu-
retrouvent leur niveau d'avant crise. tiques demeurent soutenus même ros. Ce renforcement est lié à des
si l'Alsace reste nettement moins achats toujours plus importants de
produits informatiques et électroni-tournée vers ces marchés que laDes échanges privilégiés
France dans son ensemble. En 2011, ques (ordinateurs, téléphones,avec l'Union européenne…
les ventes augmentent de 19,5 % et composants et produits électroni-
L'Union européenne demeure la les importations de 10,8 %. À l'expor- ques) et d'articles d'habillement.
principale zone économique d'é- tation, l'Asie s'impose désormais La part de l'Amérique au sein des
changes de l'Alsace dans les opé- comme la seconde zone économique échanges est en baisse. Ceci s'ex-
rations commerciales. En 2011, les d'échanges après l'Europe. plique par une dégradation des
exportations à destination des 26 La Chine et le Japon sont les princi- opérations commerciales avec les
autres États membres augmentent paux clients dans cette partie du États-Unis dont les exportations et
de 10,7 % pour s'établir à 22,3 mil- monde. Ils confortent respective- les importations enregistrent un
e e reculde4%et7%.Enlienaveclesliards d'euros.Les importations pro- ment leurs 10 et 12 rangs dans le
gressent encore plus fortement classement annuel. En 2011, les taux de change, ce ralentissement
(+19,1 %) et s'élèvent à 19,9 mil- exportations à destination de ces des transactions concerne surtout
liards d'euros. Au final, le solde des pays affichent une croissance de les produits pharmaceutiques.
échanges extérieurs est positif plus de 30 %. Cette hausse notable
avec l'Union européenne. est assurée par les produits phar-
Les échanges avec l'Allemagne se maceutiques et dans une moindre Stéphane ZINS
développent. Les exportations res-
tent dynamiques (+11,7 %), stimu-
lées par une demande intérieure Pour comprendre et interpréter ces résultats
soutenue. La croissance des impor-
La notion de commerce extérieur à l'échelle d'une région appelle à la pru-tations se poursuit (+19,3 %). Le
dence. Les données disponibles ne concernent que les échanges avec
solde reste cependant négatif. l'étranger, à partir des statistiques douanières.
La part de l'Allemagne dans les Les transferts de marchandises d'une région française à l'autre après im-
exportations et les importations portation ou avant exportation ne sont pas forcément pris en compte ;
certaines marchandises peuvent donc être comptabilisées dans les im-régionales est identique (de l'ordre
portations de la région A alors que leur lieu de destination réel se trouvede 29 %). Le négoce est toujours
dans la région B, ou dans les exportations de la région A alors qu'elles ont
principalement orienté vers les pro- été produites dans la région B.
duits de la construction automobile, Les statistiques douanières ne permettent donc pas de parler de "balance
les équipements mécaniques et les commerciale régionale" qui puisse faire l'objet du même type d'analyse
qu'au niveau national. Malgré ces limites, l'analyse des évolutions donneproduits chimiques.
des indications intéressantes sur la situation économique régionale.
Même si sa part au sein des im- La valeur des échanges est prise en compte au passage de la frontière.
portations régionales décroît légè- Cette comptabilisation est dite CAF/FAB : pour les importations coût,
assurance et fret compris jusqu'à notre frontière nationale, pour les expor-rement pour atteindre 12 %, la
tations, franco à bord à notre frontière.Suisse conforte sa place de second
partenaire commercial devant trois
Pour en savoir plus
http://lekiosque.finances.gouv.fr/
http://www.alsace.direccte.gouv.fr/
12
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 19 · L'année économique et sociale 2011 · juin 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.