Développement économique 2009 : Les fonds européens au service du développement de la Guadeloupe

De
Publié par

Développement économique Les fonds européens au service du développement de la Guadeloupe En tant que région de ’année 2009 est marquée éga- millions d’euros pour une partici-L lement par la montée en puis- pation du Feder de 126 millions l’Union européenne, La sance des nouveaux programmes d’euros. Guadeloupe bénéfcie de 2007-2013. Concernant le Fond fonds européens pour lui Européen de Développement Compétitivité et attractivité Régional (Feder), et en tant que Les trois priorités sont le tourisme permettre de rattraper région de la convergence (ré- (47 millions de Feder), la recherche son retard de dévelop- gion dont le PIB par habitant est et l’innovation avec l’accompagne- pement selon les critères inférieur à 75 % ment du pôle de com-Feder : poursuivre de la moyenne pétitivité (34 millions) de la politique régionale le développement communautaire), et les TIC (29 millions). européenne. Dans leur la Guadeloupe Le Conseil régional de l’économie principe, la mobilisation bénéfcie d’une bénéfcie d’une sub -de la Guadeloupe des fonds européens enveloppe de 543 vention globale sur le millions d’euros de Feder pour un volet « aides aux entreprises, aide à constitue un mécanisme de montant total d’investissement de l’hébergement touristique, aide au cofnancement de projets 986 millions d’euros puisque la développement des techniques de s’inscrivant dans les axes participation du Feder est de 55%.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 55
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Développement économique
Ldeésv feloonpdps eemureonpt édeen lsa  aGu usaerdveilcoeu dpeu  
1
En tant que région deL nsiollmiruopenu ued sorliils onna eménd  e21 6udF dere-pation  particiiup ne eétnom als-uqeém rae ts0290par ent -lem éga l’Union européenne, La Guadeloupe bénéficie deousvunrose ddee ncsanoF  dnanrel trgmaem saexup or3. Conce2007-201. fonds européens pour luiEuropéen de DéveloppementCompétitivité et attractivité permettre de rattraperdl egcnvnre quetantion  rég)rroetdiepF (i r onres itsee t, LalongiRé(re é-e sm7 (4llminsios sé tnot eliruoecherche d  eeFed)r ,alr son retard de dévelop-e a co pement selon les critères r à57%  inférieuP elp BI ragi dont onFhaebditearn t:esptouertslu’iinvnroeagmpcoact en-mnenoitavl ceva lô eudp mo-edc de la politique régionalede la moyennele développementpétitivité (34 millions) européenne. Dans leuruoepeladGua  l),reaituanummocde l’économieég rilseon CLe.  lanoies Tet lno)sliil92m CI( principe, la mobilisationbénéficie d’une bénéficie d’une sub-des fonds européensenveloppe de 543de la Guadeloupevention globale sur le constitue un mécanisme demillions d’euros de Feder pour un volet « aides aux entreprises, aide à cofinancement de projets 986 milement deueor supilno sd quislae qieu sed unav eesdtiias soptoalle vdéd in odantttmnetp ehnec temslgrmeéhebtourent que,isti s’inscrivant dans les axesparticipation du Feder est de 55%. l’information et communication » prioritaires définis parUne tt e eeceid aptr-e pploveenillim 121( erèiRUP ion ocatllal ed tnemennio-tncfoe tiar pT( )CInsaiqui sue lar snd eruso ) les décideurs publics. Cesncnaeonmmt e rétanosnca )ocoisnoicmclnle(r6n1e  la compensanoitsed  fonds européens jouent un ausurcoûts liés à l’ultra-périphérie. soutien des entreprises par l’aide rôle majeur dans les sec-au fret. teurs clés de l’économieeLm nt dontapéraes orp snoitémmarg-o20n  eeseitt a09 2nt 27L’environnement guadeloupéenne. -Les crédits sont mobilisés par la col  lecte et le traitement des déchets (63 millions de Feder) et la mise à Opérati ns programmées pour la période 2007 - 2013niveau des infrastructures en eau (48 omillions). Le volet « énergies renou -dans le cadre du PO FEDER en Guadeloupe -velables » est géré sous forme de sub vention globale par l’Ademe pour 8 En millions d’euros et %millions de Feder. Au regard du retard pris dans le domaine du traitement des déchets, de l’eau et de l’assainis -sement, les projets jusqu’alors présen -tés par les communes et les syndicats d’intercommunalité n’ont pas permis une consommation optimale de l’en -veloppe disponible. Par ailleurs en 2009, la Guadeloupe a introduit officiellement auprès de la Commission européenne le projet de Source: Cellule Europe-Préfectureplateforme multi-filières de traitement
N° 73 - Guadeloupe - Juin 2010
Développement économique
des déchets ménagers et assimilésLe FSE l’accès à ll’Agence Départementale d’Insertion porté par le Sictom de l’agglomérationpmei,loi lernsontie  talf roamitno(ADI) pour la mise en œuvre de projets pointoise. Ce grand projet représente en faveur des bénéficiaires du RMI et un investissement de 180,5 millions dans le cadre du Plan départemental d’euros et devra être terminé en 2012. Le programme opérationnel Fond So - d’Insertion (PDI). cial Européen (FSE) mobilise une en -Le FEP La cohésion sociale et territorialede 185 millions Outre une aide aux études et à une vuenl ocpopûet global du progra dmemuer ods e p2o2u1r  pour l’amélioration mise en place des transports en com - millions d’euros. mun, les crédits européens sont es - En 2009, le montant de la program -de la flotte sentiellement consacrés aux équipe - é tions cofinan ments de formation (collèges, lycées, lme aFtiSoEn  adtteesi not p71r amillircoése s par  bâtiments et équipements du Service une contribution comonms udneauutairep oduer eLue roppréoegnr apmomuer  loa pépraêtcihoen n(eFl EPF) onedsst  Militaire Aménagé) pour 45 millions 48 millions d’euros. L’axe le plus forte - l’instrument de programmation pour de Feder et à la rénovation urbaine à ment mobilisé concerne la valorisation la pêche pour la période 2007-2013. Pointe-à-Pitre et aux Abymes (33 mil - des ressource our lions).s humainesp44 mil-Cest un programme opérationnel na-lions deuros ainsi que les actions en tdiéolnéagl udéoe nat uu nPer épfeatr tidee  dReé lgai ogne.s tPioonu re lst  Le Programme Opérationnel (PO) faveur de l’inclusion sociale et de lutte a Feder prévoit enfin des crédits sur la es discriminatio our partie investissement de lallocation lcioonntsr ed leuros.ns p21 mil-aplléoriuoédee  à2 0l0a7 -2G0u1a3d,e lloeunpvee lospélpèev eF EàP  RUP pour poursuivre la modernisation Pour la période 2008 - 2015, il privilé-5E n  m2il0li0o9n, s lde emuroost.ant des opératio de l’aéroport (25 millions de FEDER), des infrastructures portuaires ainsi que gie les axes « Amélioration et dév«elop-nns pement de laccès à lemploi »,  Va-phraougtreaurm mdéuens  mesiltl ioenn cdoreeu rofsa.i blCee ttàe  pour la mise aux normes parasismi - lorisation des ressources humaines », situation s’explique en partie par les ques de certains équipements (16 mil - « Inclusion sociale et lutte contre les lions). discriminations » et « Soutien au dé - difficultés qu’ont les investisseurs à Le Feader : une priorité une trésorerie suffisante maisde Saint-Martin ». La trouver veloppement environnementalelaaémReigngoéugeéà l upe  Guadeloes à ruetces ud téulcif dlat en rnu eamg ranaitnre rd estt iào sgteructuarppa cu de lebiltorsa p  eedniuluévdéotg eersarei imtm radsoegtrop ed sed r  Concernant le Fond Européen Agri-lpeovuarn tl ad em issoen  ecnh aœmupv rde e dceo pmrpojéettesn rcee.- projets.e cole de Développement Rural (Feader), Le montant alloué au titre de la sub - le Programme de Développement vention globale pour la période 2008-Suzy GAPPA Rural de la Guadeloupe (PDRR) bé - 2015 est de 59 millions d’euros néficie d’une enveloppe Feader de De même, au titre de la subventionCellule Europe-Préfecture 132 millions d’euros. Ce programme de de trois est marqué par les contraintes impo-aglnos b(a2le0 0e8t- 2p0o1u0r ),u nuen ep éernioveloppe FSE sées en matière environnementale de 4,5 millions d’euros est allouée à (15 % du FEADER est affecté à l’axe 2 agroenvironnement »). En 2009, les « opérations ont été mises en œuvre enOpérations programmées pour la période 2008 - 2015 faveur de la modernisation des exploi -dans le cadre du PO FSE en Guadeloupe tations agricoles.En millions d’euros et % Le montant des opérations program -mées atteint près de 36 millions d’euros en coût total pour une contribution européenne de 18,5 millions d’euros. Les opérations concernent l’améliora -tion de la compétitivité des secteurs agricole et forestier et l’amélioration de l’environnement de l’espace rural.
N° 73 Guadeloupe - Juin 2010 -
Source: Cellule Europe-Préfecture
1
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.