Économie du Pays de Vichy-Auvergne

De
Publié par

conomieÉ Économie présentielle : un levier Emplois présentiels pour 100 habitants en 2007de développement 30En 2007, le Pays de Vichy-Auvergne totalise 54 400 emplois.Les deux tiers sont concentrés sur les pô- 25 Référentielnational les d’emploi de Vichy et Saint-Pourçain-sur-Sioule. Depuis 1999, l’emploi du Pays a augmenté de 5 %. 20 Cette dynamique succède à une décennie de stabi- 15lité. Néanmoins, elle ne compense pas les pertes enregistrées dans les années 70 et 80.La croissance 10récente de l’emploi est comparable à celle du dé- partement de l’Allier. Mais elle est supérieure à 5celle du référentiel régional (+ 2 %), ce qui tend à mettre en évidence un dynamisme propre au Pays 0 Zonede Vichy-Auvergne. En revanche, l’évolution de Pays Cœur Ceinture Franges d’échangesde Vichyssois nordl’emploi reste en deçà de celle constatée en rurales avecVichy-moyenne dans le référentiel national (+ 8 %). Clermont-Auvergne FerrandLa progression récente du nombre d’emplois est principalement portée par une économie tournée Source : Insee,Recensement de la population 2007 vers la population présente, qu'il s'agisse des rési- dents ou des touristes,et qui est qualifiée de « pré- tient une place plus importante que dans les territoires sentielle » (voir « Économie présentielle et non- de référence (28 % des emplois contre 23 %). présentielle » dans Méthodologie).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

conomieÉ
Économie présentielle : un levier Emplois présentiels
pour 100 habitants en 2007de développement
30En 2007, le Pays de Vichy-Auvergne totalise 54 400
emplois.Les deux tiers sont concentrés sur les pô- 25 Référentielnational
les d’emploi de Vichy et Saint-Pourçain-sur-Sioule.
Depuis 1999, l’emploi du Pays a augmenté de 5 %. 20
Cette dynamique succède à une décennie de stabi-
15lité. Néanmoins, elle ne compense pas les pertes
enregistrées dans les années 70 et 80.La croissance
10récente de l’emploi est comparable à celle du dé-
partement de l’Allier. Mais elle est supérieure à
5celle du référentiel régional (+ 2 %), ce qui tend à
mettre en évidence un dynamisme propre au Pays
0
Zonede Vichy-Auvergne. En revanche, l’évolution de Pays Cœur Ceinture Franges
d’échangesde Vichyssois nordl’emploi reste en deçà de celle constatée en rurales
avecVichy-moyenne dans le référentiel national (+ 8 %). Clermont-Auvergne
FerrandLa progression récente du nombre d’emplois est
principalement portée par une économie tournée Source : Insee,Recensement de la population 2007
vers la population présente, qu'il s'agisse des rési-
dents ou des touristes,et qui est qualifiée de « pré- tient une place plus importante que dans les territoires
sentielle » (voir « Économie présentielle et non- de référence (28 % des emplois contre 23 %).
présentielle » dans Méthodologie). Les emplois de Cependant, l’économie présentielle du Pays de Vi-
cette sphère ont augmenté de 9,3 % entre 1999 et chy-Auvergne possède des marges importantes de
2007. Leur part est majoritaire depuis le début des développement.En effet,en 2007,on y compte seu-
années 80, tandis qu’elle n’est dominante dans les lement 21,9 emplois présentiels pour 100 habi-
territoires de référence que depuis les années 90. tants, ce qui est inférieur aux ratios des
Malgré un développement moins rapide depuis référentiels. Au début des années 80, ce rapport
1982 que dans les zones de comparaison,la part de était pourtant supérieur dans le Pays. La satisfac-
l’emploi présentiel (63 % des emplois en 2007) tion des besoins de la population résidente s’est
reste encore supérieure.De même,l'emploi public, donc dégradée, relativement aux territoires de
par essence au service des populations présentes, comparaison. En fait,la situation est très diversifiée
entre le « Cœur vichyssois » et les autres types
d’espaces. L’économie présentielle est mieux im-
Répartition des emplois par fonction plantée dans l’agglomération vichyssoise : 27,1 em-
plois présentiels pour 100 habitants. C’est aussi làAdministration publique Pays deVichy- que la population de passage est la plus importanteCulture, loisirs Auvergne
Référentiel grâce aux activités thermale et touristique. DansSanté,action sociale
national l’espace le plus dynamique démographiquement, laÉducation,formation
« Zone d’échanges avec Clermont-Ferrand », onServices deproximité
ne compte que 15,4 emplois présentiels pour 100Distribution
Entretien,réparation habitants. Pour proposer une offre de service de
Transport, logistique même niveau que le référentiel national (23,3 em-
Gestion plois présentiels pour 100 habitants), le Pays de Vi-
Commerce inter-entreprises chy-Auvergne devrait créer plus de 2 000 emplois
Fabrication supplémentaires.
Bâtiment
Agriculture Évolution du nombre d'emplois
Prestations intellectuelles
présentiels pour 100 habitantsConception,recherche Part des emplois en %
25
02 4 68 10 12 14
Source:Insee,Recensementde lapopulation 2007 20
15
Nombre d'emplois par secteur d'activité
Référentiel Référentiel 10Pays de Vichy-Auvergne
national régional
Évolution Évolution Évolution
2007 51999-2007 1999-2007 1999-2007
3 424 – 15,4 % – 10,4 % – 19,4 %Agriculture
0Industrie 10 169 – 6,2 % – 10,3 % – 11,3 %
1982 1990 1999 2007
Construction 3 902 + 18,5 % + 24,7 % + 26,1 %
Référentiel nationalPays deVichy-AuvergneTertiaire 36 887 + 10,1 % + 16,6 % + 11,3 %
Référentiel régionalEnsemble 54 382 + 5,2 % + 8,4 % + 2,3 %
Source : Insee, Recensements de la population Source : Insee,Recensements de la population
INSEE Auveergn n° 33 - Mars 2012
15conomieÉ
renouveau économique pour la zone qui l’accueille.La pérennité du tourisme vichyssois comme
Le groupe Louis Vuitton Moët-Hennessy, profitant
opportunité économique d’un savoir-faire local, s’est installé à Saint-Pourçain-
sur-Sioule en 1990 pour produire de la maroqui-L’économie repose aussi sur une forte activité tou-
nerie de luxe.Il a apporté un nouveau dynamisme àristique liée principalement à l’attraction de Vichy,
ce territoire rural. Ainsi, entre 1990 et 2007, l’em-cité thermale et de congrès, et dans une moindre
ploi a progressé d’un cinquième dans la Commu-mesure à ses atouts naturels (Vallée de la Sioule,
nauté de communes en Pays Saint-Pourcinois.Montagne Bourbonnaise). La complémentarité
L’industrie a perdu des emplois dans le Pays deentre thermalisme et découverte de la nature est
Vichy-Auvergne, comme dans les zones de réfé-un point fort du Pays qui reste à développer. Le
rence.Cette baisse a été marquée par des fermetu-tourisme compte en moyenne annuelle 2 300 sala-
res de grands établissements dans l’agglomérationriés, soit près de 6 % des emplois salariés du Pays,
vichyssoise, en particulier dans les années 2000 :une part supérieure à celle de l’Auvergne. Dans
Manhurin à Cusset et Sédiver à Saint-Yorre,suppri-l’agglomération vichyssoise, son poids est encore
mant plus de 600 postes de travail en moins deplus important (7 %).La force de ce créneau touris-
deux ans. Avec 10 200 emplois en 2007, l’industrietique tient à une saisonnalité relativement peu
représente 19 % des contre 24 % au milieumarquée qui assure une relative stabilité du marché
des années 70. Elle résiste pourtant mieux quedu travail.
dans les référentiels de comparaison,la région et le
département de l’Allier où les pertes ont été relati-
Un potentiel industriel à conforter vement plus importantes.Cette situation plus favo-
rable tient principalement à l’expansion industrielleLe tissu économique est fragilisé par une forte dé-
du Pays Saint-Pourcinois, le seul EPCI dont les ef-pendance à des centres de décision extérieurs au
fectifs dans ce secteur ont augmenté sans disconti-Pays. Inversement, le taux de contrôle des sièges
nuer depuis 1975, jusqu’à assurer 30 % des emploisd’entreprise sur le reste du territoire national est
en 2007.Outre l’industrie chimique et l’industrie dutrès faible,comparé à celui des zones de référence.
cuir,l’industrie agroalimentaire se distingue.Sa placeMais le Pays jouit d’une économie diversifiée ce qui
importante est largement liée à la valorisation deslimite l’impact d’un choc sectoriel fort. Certaines
produits d’une agriculture locale de qualité, notam-activités fournissent relativement plus d’emplois
ment dans la filière viande.De 1975 à 2007,l’agricul-que dans les territoires de référence, en premier
ture a perdu les deux tiers de ses emplois,tandis quelieu l’industrie chimique et, dans une moindre me-
celle du référentiel national en perdait la moitié.sure, l’industrie de l’habillement et du cuir, les in-
Même si son poids est inférieur à celui des zones dedustries alimentaires et les services informatiques.
référence, l’agriculture demeure encore très pré-Mais pour les deux premiers secteurs, cette parti-
sente dans certains territoires ruraux comme lacularité tient à la concentration de l’emploi dans
Communauté de communes du Donjon Val Librequelques grandes unités, ce qui peut constituer un
où elle représente un tiers de l’emploi,soit cinq foisrisque de fragilité. Cependant, l’arrivée d’une
plus que dans l’ensemble du Pays.grande entreprise peut être le fer de lance d’un
Établissements industriels
de 100 salariés ou plus
Secteurs d’activités
Agricolesetalimentaires Métallurgie WavinLouisVuitton
Composantsélectriques,Habillement,cuir Galva-Éclairélectroniques
Pharmacie, parfumerie Équipementsélectriques Sifdda
Forez Porcet
Chimie,caoutchouc, Saria
plastiques
Arrive
Ctl AuvergneType d’espaceNombre de salariés Packaging
Thivat Valmont500 LPHCoeur vichyssois
France PeintamelecCeinture nord Cosmétique200
Zone d’échanges Active Production100 SofamaUnither Labinalavec Clermont-Ferrand
Franges rurales Forges des Comalait
Margerides
C G R St-Yorre
Soc.Com.Pays deVichy-Auvergne Principaux axes routiers
Eaux bassin deVichyet autoroutiersEPCI au 01.01.2011 Sanders
© Insee 2012
Source : Insee, Clap au 31.12.2008
INSEE Auveergn n° 33 - Mars 2012
16conomieÉ
Un chômage élevé Taux de chômage au quatrième
trimestre 2010 par zone d'emploiLe Pays souffre d’un déficit d’em-
plois qui affecte toutes les catégo-
ries socio-professionnelles, en
particulier celles des cadres et pro-
fessions intermédiaires.
Moins de 9 % des emplois sont des-
tinés à des cadres, ce qui est infé-
rieur à la part dans le référentiel
national et identique à celle du ré-
férentiel régional. Parmi ces em-
plois, ceux qui relèvent des
fonctions métropolitaines consti- 12,1 %
tuent un indice de rayonnement et 10,0 %
ont un rôle dynamisant sur l’en- 8,4 %
semble de l’économie locale. Il s’a- 7,0 %
git de la conception-recherche, des Pays deVichy-
prestations intellectuelles, du com- Auvergne
merce inter-entreprises, de la ges- Moyenne France
métropolitaine = 9,2%tion et de la culture et loisirs.Après
une stabilité durant les années
© IGN - Insee 20121990, les emplois de cadres des
fonctions métropolitaines ont pro-
Source : Insee - Pôle Emploigressé entre 1999 et 2008. Mais
cette augmentation se situe en
deçà de celle enregistrée dans les
territoires de référence. Ce diffé- en Auvergne. La demande d’emploi se caractérise
rentiel de croissance est accentué par le fait que les par une proportion plus élevée d’ouvriers spéciali-
cadres résidant dans le Pays travaillent plus facile- sés.Leur faible qualification constitue un obstacle à
ment en dehors. Ils sont en particulier attirés par une possible reconversion. Près de 12 % des chô-
les opportunités d’emploi offertes par le Pays du meurs recherchent ainsi un poste d’ouvrier
Grand Clermont. spécialisé, soit 3 points de plus que la moyenne
Au recensement de 2008, la part des chômeurs de régionale.
15 à 64 ans dans la population active est plus forte Des pistes de développement de l’économie pré-
dans les « Franges rurales » mais aussi dans l’agglo- sentielle méritent d'être explorées, d’une part à
mération vichyssoise qui représente un fort poten- destination des populations nouvelles dans les ter-
tiel d’actifs. Fin 2010, le Pays souffre d’un taux de ritoires à forte expansion démographique de l’es-
chômage élevé au regard des zones d’emploi fran- pace périurbain clermontois, d’autre part vers les
çaises. Les demandeurs d’emploi de moins de personnes âgées nombreuses en particulier dans
25 ans et de 50 ans ou plus sont proportionnelle- les territoires isolés de l’est du Pays. Toutefois, les
ment plus nombreux qu’au niveau régional. De habitants de ces derniers ont les revenus disponi-
même, le chômage de longue durée est plus pré- bles les plus faibles du Pays,ce qui constitue un han-
gnant :il touche 38 % des demandeurs contre 35 % dicap au développement des services à la personne.
Spécificité des demandeurs d'emploi
du Pays de Vichy-Auvergne en comparaison avec l’Auvergne
SurreprésentésOuvriers non qualifiés
Ingénieurs et cadres
Note de lecture :
Employés qualifiés
L’indice de spécificité des demandeurs
d’emploi ouvriers non qualifiés est de
1,24. Cela signifie que la part des Ouvriers qualifiés
ouvriers non qualifiés parmi les
demandeurs d'emploi duPays
Employés non qualifiésde Vichy-Auvergne est supérieure Sous-représentés
de24%à cellede l’Auvergne.
Agents demaîtrise
Techniciens
Indice de spécificité
0,6 0,7 0,8 0,9 11,11,2 1,3 1,4
Source : Pôle Emploi-31 décembre 2010
INSEE Auveergn n° 33 - Mars 2012
17conomieÉ
Taux de chômage annuelEn outre, une inadéquation du profil des actifs dis-
ponibles à ces nouveaux emplois pourrait consti- entre 2003 et 2010
tuer un risque. Une politique de formation et de %
12réinsertion professionnelle pourrait le lever.
11
10Une pauvreté marquée, accentuée
9
par des inégalités de revenus
8
Derrière les problématiques de besoins des popu- 7
lations et d’équilibre du marché du travail se profi- 6
lent des enjeux forts de cohésion sociale. 5
Les situations de pauvreté accentuent les risques
4
de fracture sociale. Or, le Pays de Vichy-Auvergne
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010se caractérise par des inégalités de revenus et par
une proportion importante des pensions et re-
Zone d'emploi deVichy Zone d'emploi
traitesdanslesrevenusdéclarés.Laplusfortedé- de Clermont-FerrandRéférentiel régional
pendance vis-à-vis de l'aide sociale témoigne aussi Zone d'emploi de MoulinsRéférentiel national
des situations de grande précarité financière. Le
Source : Insee,Taux de chômage localisésrevenu fiscal moyen des ménages varie de
15 200 euros par équivalent personne (unité de
(1)consommation , UC) dans l’EPCI Donjon Val
Libre à 19 900 euros dans la Communauté d’ag-
glomération Vichy Val d’Allier. Le cœur urbain du
Pays se singularise par une forte dispersion des re-
(1)venus. En 2009, 10 % de la population la plus aisée Pour tenir compte des différences dans la taille et la composition
vit dans un ménage déclarant par UCplusde des ménages, on calcule un revenu par unité de consommation. On
34 100 euros, soit au moins 4 000 euros de plus retient la pondération suivante :
que dans les autres EPCI. À l’opposé de l’échelle -1UC pour le premier adulte du ménage ;
des revenus, les 10 % les plus modestes ne dispo- -0,5UC pour les autres personnes de 14 ans ou plus;
sent que de 6 500 euros au plus,soit un niveau de -0,3UC pour les enfants de moins de 14 ans.
revenu parmi les plus faibles du Pays.
Revenu annuel médian des ménages
par unité de consommation en 2008
Varennes-
Le Donjonsur-AllierSt-Pourçain-
sur-Sioule
Lapalisse
Revenuen euros
St-Germain-des-Fossés
17 243
15 473
Vichy 13618
Gannat
Le Mayet-de- Secret statistique
Montagne
Pays deVichy-Auvergne
Aigueperse Randan EPCI au 01.01.2011
Départements
Maringues Principaux axes routiers
et autoroutiers
Riom
©Insee 2012
Source : Insee ; DGFIP,Revenus localisés des ménages 2008
INSEE Auveergn n° 33 - Mars 2012
18

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.