23 % des salariés de l'industrie ont cinquante ans ou plus

De
Publié par

Un salarié aquitain sur deux travaillant dans l'industrie a 40 ans ou plus. Dans les services l'âge médian est de 38 ans, 35 ans dans le commerce. L'énergie et la construction navale et aéronautique sont les secteurs où la proportion de salariés âgés est la plus forte. Le secteur des industries agricoles et alimentaires est au contraire le plus jeune. Haute technicité, postes de travail très peu féminisés et grandes entreprises vont de pair avec des pyramides d'âges "élargies au sommet", c'est à dire avec beaucoup de seniors et peu de jeunes. Une moindre qualification exigée et un secteur de croissance permettent le recrutement des jeunes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
23 % DES SALARIÉS DE L’INDUSTRIE
ONT CINQUANTE ANS OU PLUS
Un salarié aquitain sur deux
travaillant dans l’industrie a 40 ans ou plus.
Profitant aux jeunes,
Dans les services, l’âge médian est de 38 ans, la reprise a freiné le vieillissement
dans le commerce de 35 ans.
Parmi les jeunes ayant un emploi salarié en 2003, 12 %
L’énergie et la construction navale et exerçaient leur activité dans l’Industrie. Ce pourcen-
tage a diminué de 3 points en cinq ans. Cependant,aéronautique sont les secteurs où
grâce à la reprise économique observée de 1998 à l’été
la proportion de salariés âgés
2001, la proportion de jeunes salariés dans les effectifs
est la plus forte. industriels n’a pas diminué sur la période. Elle a même
progressé de près d’un point. Ces opportunités saisiesLe secteur des industries agricoles et
par les jeunes ont atténué la tendance au vieillissement
alimentaires est au contraire le plus jeune.
sans toutefois l’arrêter. Entre 1998 et 2003, la propor-
Haute technicité, postes de travail tion des salariés de plus de 50 ans dans les effectifs de
très peu féminisés et grandes entreprises
L’industrie, plus âgée et beaucoup moins féminiséevont de pair avec des pyramides d’âges
Hommes Femmes70“élargies au sommet”, c’est à dire avec
65 Industrie
60beaucoup de seniors et peu de jeunes.
55
Une moindre qualification exigée et 50
45
Tertiaireun secteur en croissance permettent
40
35le recrutement de jeunes.
30
25
20
15
21,0 15,8 10,5 5,25 0,0 0,0 5,25 10,5 15,8 21,0
‰En 2003, un salarié de l’industrie sur deux a plus de
Salariés de l’industrie et du tertiaire en Aquitaine
40 ans en Aquitaine comme en France. Dans la région,
Source : Insee - DADS 2003
plus de 38 000 salariés ont atteint 50 ans.
l’industrie a augmenté de 3,4 points pour atteindre
Le secteur le plus jeune est celui des industries agricoles
22,5 %. Cette croissance de la part des seniors, qui cor-
et alimentaires avec un âge médian de 37 ans et la plus respond à l’arrivée à la cinquantaine des générations du
faible proportion de salariés de plus de 50 ans. La pro- baby-boom, a été plus rapide dans l’industrie que dans
duction de combustibles et de carburants se situe à
l’ensemble de l’économie.
l’autre extrémité avec un âge médian voisin de 50 ans.
Qualifications des salariés
La main d’œuvre industrielle vieillit. Mais le recul de et taille des établissements
l’emploi dans de nombreux secteurs ne favorise pas les conditionnent la pyramide des âges
recrutements. Les jeunes s’orientent donc peu souvent
vers les métiers de l’industrie. Une récente campagne Plus la qualification est élevée, plus la part des salariés
de promotion gouvernementale rappelle pourtant que âgés est importante. De fait, l’accès à des postes à haute
certaines activités industrielles offrent de réelles pers- qualification repose en partie sur la promotion liée à
pectives de carrière. Cette opération vise aussi à corri- l’expérience professionnelle. Par ailleurs, les plus qua-
ger l’image souvent négative qu’ont les jeunes du lifiés cessent définitivement leur activité plus tardive-
monde industriel. ment que les autres salariés. Ainsi, les plus de 50 ansINSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 148
NOVEMBRE 2005Une majorité de seniorsreprésentent 20 % des employés ou des grande taille ou parce que la main
parmi les travailleurs de l’industrie
ouvriers et 30 % des cadres. L’âge médian d’œuvre doit être plus qualifiée. navale, aéronautique et ferroviaire
Unité : effectif67dans l’industrie est de 38 ans pour les
Hommes Femmes
Trois profils distinguent les secteurs 62
employés, de 42 ans pour les cadres.
57industriels aquitains. Pour un premier
52
La taille des établissements d’un secteur a groupe d’activités, les pyramides d’âge
47
également une influence importante sur sont “élargies au sommet”. Cela signifie
42
la pyramide des âges. Les petits établisse- que ces activités occupent beaucoup de 37
32ments occupent proportionnellement seniors et peu de jeunes. La moitié de
27plus de jeunes que les grands. Ces effets leurs salariés a plus de 42 ans, le quart
22
de structure se retrouvent dans les cons- 50 ans ou plus. Au sein d’un deuxième
17
500 400 300 200 100 0 0 100 200 300 400 500tats de répartition des effectifs par âge. groupe de secteurs, les salariés sont plus
Salariés de l’industrie navale, aéronautique
Certains secteurs emploient une propor- jeunes. Les pyramides sont plutôt “élar- et ferroviaire en Aquitaine
tion élevée de salariés âgés parce qu’ils gies à la base”. L’âge médian se situe entre
Beaucoup plus de jeunes danscomptent beaucoup d’établissements de 37 et 39 ans et un quart des salariés a
les industries agricoles et alimentaires
70Hommes Femmes
Trois profils sectoriels selon l’âge
e r 65
1 quartile
médiane 60
Ans e
3 quartile
55
55
50
45
50
40
35
45
30
25
40
20
15
35
600 400 200 0 0 200 400 600
Salariés des industries agricoles et alimentaires30
en Aquitaine
25
Beaucoup de salariés
aux âges intermédiaires dans le Bois-Papier
70
Hommes Femmes
65
60
55
50
45
Distribution de l’âge des salariés de l’industrie en Aquitaine 40
Source : Insee - DADS 2003 35
30
25
Plus d’un salarié sur cinq a 50 ans ou plus dans l’industrie
20
1525 ans ou 50 ans ou Femmes
Effectif
moins(%) plus (%) (%) 400 300 200 100 0 0 100 200 300 400
Industrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 688 11,8 22,5 28,9 Salariés de l‘industrie du Bois-Papier
en Aquitaine
G1 . Production de combustibles et de carburants . . 1 429 2,4 50,0 14,3
Source : Insee - DADS 2003
E1 . . Construction navale, aéronautique et fer. . . . . . 14 589 6,3 35,6 11,6
Industrie automobile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 944 7,0 29,1 10,4D0 .
moins de 31 ans. Enfin, le troisième
C1 . . Habillement, cuir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 085 7,3 26,9 70,3
groupe de secteurs est dans une situation
F1 . . Industries des produits minéraux . . . . . . . . . . . 7 332 10,3 24,0 16,7
intermédiaire. L’âge médian correspond àEdition, imprimerie, reproduction. . . . . . . . . . . 6 707 8,8 24,0 41,4C2 . .
celui de l’ensemble des secteurs et unG2 . Eau, gaz, électricité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 476 6,3 23,7 20,2
quart des salariés a plus de 48 ans, tandisF4 . . Chimie, caoutchouc, plastiques . . . . . . . . . . . . 12 608 9,3 23,0 20,5
F3 . . Industrie du bois et du papier . . . . . . . . . . . . . . 16 176 10,4 22,4 17,6 qu’un quart a moins de 32 ans.
E3 . . Industries des équip. électr. et électroniques . . 8 209 8,8 22,2 31,9
Chacun des trois premiers secteurs indus-C4 . . Industries des équipements du foyer. . . . . . . . . 5 819 9,8 20,7 37,9
triels les plus spécifiques de la régionF5 . . Métallurgie et transformation des métaux . . . . . 12 657 11,5 20,3 15,5
Industrie textile. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 486 14,5 20,2 52,4F2 . . illustre l’un de ces trois groupes.
C3 . . Pharmacie,parfumerie et entretien . . . . . . . . . . 5 051 12,1 20,2 49,0
Un quart de la main-d’œuvreE2 . . Industries des équipements mécaniques . . . . . . 16 009 14,4 19,9 13,4
Industries des composants électr. et électron. . . 4 642 9,1 18,7 35,7 a plus de 50 ansF6 . .
B0 . . Industries agricoles et alimentaires . . . . . . . . . . 36 469 19,8 16,7 47,3
Dans le groupe employant en proportionNombre de salariés employés dans l’industrie en Aquitaine en 2003
le plus de seniors, se trouvent l’énergie, laSource : Insee - DADS 2003
oN 148
NOVEMBRE 2005
Prod. combust. et carburants
Constr. navale, aéronautique et fer.
Eau, gaz, électricité
Habillement, cuir
Industrie automobile
Édition, imprimerie, reproduction
Ind. des équipements du foyer
Ind. des équip. électr. et électroniques
Ind. des produits minéraux
Industrie du bois et papier
Chimie, caoutchouc, plastiques
Industrie textile
Métallurgie et transf. des métaux
Pharmacie, parfumerie et entretien
Ind. des équipements mécaniques
Ind. des composants électr. et électron.
Ind. agricoles et alimentairesconstruction navale-aéronautique-ferro- Les effectifs salariés de l’Industrie en Aquitaine
viaire et l’industrie automobile. Les postes L’industrie emploie en Aquitaine près de 160 000 salariés au 31 décembre 2003, soit 15 % de l’em-
ploi salarié total. Selon les déclarations annuelles de données sociales, plus de 170 000 personnes ontde travail de ces secteurs sont techniques
travaillé à titre principal pour ce secteur au cours de l’année.
et requièrent donc des qualifications éle-
Occupant, une part des effectifs industriels plus grande qu’en France, quelques activités apparaissent
vées. La part des salariés de 50 ans ou plus
comme spécifiques à la région. Il s’agit principalement de la construction navale, aéronautique et fer-
s’établit à environ 30 %, sauf dans la pro- roviaire, du bois-papier et des industries agricoles et alimentaires. D’autres au contraire, sont sous-re-
présentées, comme l’industrie textile ou l’Automobile.duction de combustibles où elle atteint
50 %. Les effectifs sont très majoritaire- Construction navale, aéronautique et fer.E1
Industrie du bois et du papierF3ment masculins. Le secteur de l’habille-
Industries agricoles et alimentairesB0
Habillement, cuirC1ment-cuir emploie aussi, une forte
Eau, gaz, électricitéG2
Industries des produits minérauxF1proportion de salariés âgés, mais les qua-
G1 Product. de combustibles et de carburants
Industries des équipements mécaniquesE2lifications y sont moins élevées et il est for- Ind. des équip. électr. et électroniquesE3
Chimie, caoutchouc, plastiquesF4tement féminisé. Sept salariés sur dix sont
Pharmacie,parfumerie et entretienC3
Edition, imprimerie, reproductionC2des femmes
Industries des équipements du foyerC4
F5 Métallurgie et transformation des métaux
Ind. des composants électr. et électron.F6
Dans la construction navale-aéronau- Industrie automobileD0
Industrie textileF2
tique et ferroviaire (Turboméca, EADS,
0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0
Dassault…), qui emploie près de 9 % des
Indice de spécificité des effectifs salariés de l'industrie en Aquitaine par rapport à la France
salariés de l’industrie régionale, l’âge Source : Insee - DADS 2003
médian est de 45 ans. Le nombre de tra-
Dans quelques secteurs d’activités, la part Dans les industries des composants élec-
vailleurs ayant atteint la cinquantaine en
des seniors ne dépasse pas 20 %. Les sala- triques et électroniques (Solectron,
2003 dépasse 5 000 personnes. Les
riés sont en moyenne plus jeunes que SAFT…), la part des seniors est l’une des
employés et les ouvriers non-qualifiés
dans l’ensemble de l’industrie. plus faibles. Mais, la proportion de jeunes
sont minoritaires dans ce secteur d’acti-
est aussi inférieure à la moyenne. Dans ce
vité, et la proportion de cadres et Une main-d’œuvre plus jeune
secteur faisant appel à une technicité
d’ouvriers qualifiés élevée. En contre-
élevée, la proportion de cadres atteint
Il en est ainsi dans les industries agricolespartie, la proportion de jeunes salariés est
16 %, soit cinq points de plus que danset alimentaires, davantage représentéesfaible.
l’ensemble de l’industrie.en Aquitaine qu’au niveau national. L’âge
L’âge médian atteint 43 ans dans le sec- médian y est de 37 ans et un quart des Les Industries des équipements mécani-
teur “eau, gaz, électricité” et les seniors salariés a moins de 28 ans. La part des jeu- ques (Bonnet Neve, Lectra SA…), de la
représentent près du quart des effectifs, nes est très supérieure à celle observée
métallurgie-transformation des métaux
soit 2 500 personnes. Pour la production dans d’autres activités industrielles : 20 % (Fonderies ateliers du Bélier…) et de la
des combustibles et des carburants (Total des salariés ont 25 ans ou moins, contre
E et P France), la question du remplace- 12 % en moyenne dans l’industrie. On Les enjeux du vieillissement
ment des salariés se pose avec le plus entre plus souvent dans ce secteur après
Le thème du vieillissement est de plus en plus
d’acuité du point de vue de l’échéance. des études courtes ; les ouvriers non-qua- présent dans le débat public. Dans les entrepri-
ses cependant, la réflexion prospective sur lesEn effet, 700 salariés ont cinquante ans ou lifiés y représentent 29 % des effectifs. De
effets et les enjeux du vieillissement reste peu ré-
plus. Mais ce secteur ne représente plus, l’emploi progresse régulièrement, ce
pandue, faute peut-être d’un diagnostic précis
qu’une très faible part des effectifs indus- qui tend à rajeunir la pyramide. portant sur la structure par âge des salariés. La
mise en place de pratiques de capitalisation destriels aquitains.
Dans les autres industries de ce groupe savoirs ou de transmission des compétences
n’est effective que dans une minorité d’entrepri-“plus jeune”, qu’il s’agisse de la fabrica-Dans ce groupe caractérisé par “l’âge
ses. Le recours à une gestion prévisionnelle des
tion d’équipements mécaniques, desavancé” de ses salariés, le tissu productif emplois est toutefois plus fréquent dans les
composants électriques et électroniques,est le plus souvent composé de très grands grands établissements. Selon les résultats de
l’Enquête Emploi des Salariés Selon l’Âge (ESSA)de la métallurgie, de la pharmacie ou duétablissements. Les salariés sont donc
du ministère du Travail, 52 % des établisse-textile, l’âge médian est de 38 ou 39 ans.majoritairement employés par des gran-
ments de 250 salariés et plus s’en préoccupent
Certaines activités sont restées pour-des structures. C’est en particulier le cas, contre seulement 23 % des 10 à 249 salariés.
voyeuses d’emplois jusqu’en 2001, et ontdans l’industrie automobile du fait de la L’enjeu consiste à faire face à un déséquilibre
ainsi pu rajeunir leur main-d’oeuvre. entre l’offre et la demande de compétences surprépondérance de l’entreprise Ford.
le marché du travail. Trois problématiques prin-L’industrie textile, confrontée à une crise
cipales sous-tendent la réflexion. Pour certainsPour l’habillement-cuir, le vieillissement structurelle, ne crée globalement pas
métiers, les effectifs seront à renouveler et des
s’explique davantage par le déclin régu- d’emplois. Pourtant ses salariés sont éga- tensions de recrutement sont prévisibles. Pour
lier du secteur. Les établissements sont d’autres en voie de mutation, il convient de ren-lement assez jeunes. Cela s’explique par
forcer les compétences et d’en développer d’au-certes très souvent de petite taille, mais le le taux de rotation élevé des personnels et
tres pour s’adapter aux nouvelles technologies.
secteur ne recrute plus depuis longtemps. par le faible contenu en qualification des Enfin, certains métiers sont en voie de dispari-
Les seniors représentent plus du quart des emplois, facteurs peu propices à l’emploi tion. Dans ce cas, la question du remplacement
est moins prégnante.salariés, soit 1 500 personnes. de seniors.
oN 148
NOVEMBRE 2005oN 148
NOVEMBRE 2005
pharmacie-parfumerie-entretien (37 %). L’édition-imprimerie-reproduc-
La source utilisée est la Déclaration Annuelle de
(Sanofi…), qui ont recruté régulièrement tion (Sud-Ouest…) appartient aussi à ce Données Sociales (DADS) de l’année 2003.
de 1994 à 2001, emploient de 12 à 14 % groupe moyen vis-à-vis de l’âge des sala- Le champ de ces déclarations recouvre l’en-
semble des secteurs économiques. Seuls sontde jeunes. riés. Dans ce secteur, où les trois quarts
exclus les salariés des services de l’Etat et des
des salariés travaillent dans des établisse- services domestiques.Une concentration autour
ments de moins de 50 personnes, la pro- L’étude porte sur les salariés du secteur de
des âges intermédiaires l’Industrie, hors stagiaires et apprentis et hors in-portion d’employés (16 %) est l’une des
térimaires.
plus importante de l’industrie.Pour le dernier groupe d’activités, l’âge La médiane est la valeur d’une variable en deçà
de laquelle on trouve 50 % des effectifs d’unemédian est uniformément de 40 ans. Les
La répartition des salariés de l’industrie population et au-delà de laquelle on trouvepyramides d’âges sont plus équilibrées. La
l’autre moitié de la population.selon l’âge est très semblable en Aqui-
proportion de jeunes oscille entre 8 et
Les quartiles sont les valeurs d’une variable quitaine et en France. L’âge médian est le
10 % et celle des seniors entre 21 et 24 %. permettent de séparer une population entre
même et les proportions de seniors et de
quatre parts égales. Ainsi, 25 % de la populationLe Bois-papier (Condat, Smurfit…) fait
jeunes sont quasiment égales. La hié- présente une valeur de la variable inférieure au
partie de ce groupe “intermédiaire”. Les
premier quartile (Q1)- 25 % de la population serarchie sectorielle est globalement iden-
femmes y sont peu nombreuses et les situe entre le premier et le second quartile (Q2
tique, avec cependant quelques
ou médiane)- 25 % entre le second et le troi-ouvriers qualifiés représentent presque la
différences. Parmi les secteurs “âgés”, le sième quartile (Q3) et pour les 25 % restants, lamoitié des effectifs. Plus de quatre salariés
variable prend les valeurs supérieures au troi-phénomène est parfois plus marquant en
sur dix travaillent dans des établissements sième quartile (Q3).Aquitaine. C’est le cas pour la production
de plus de 100 salariés.
de combustibles et de carburants, où l’âge
ou les dispositions réglementaires relati-Les ouvriers qualifiés sont également médian des salariés aquitains est supé-
ves au départ en retraite. L’examen de lamajoritaires dans la chimie-caout- rieur de cinq ans à la moyenne nationale.
pyramide des âges d’un secteur n’estchouc-plastiques (SNPE, Polyrey…) et Dans ce secteur, la proportion de seniors
donc pas suffisant pour anticiper lesne dépasse pas 28 % en France contredavantage encore dans l’industrie des pro-
besoins de recrutement des entreprises. Ilduits minéraux. Mais, le tissu industriel 50 % en Aquitaine. Le constat est de
constitue cependant une étape indispen-n’est pas semblable. En effet, les trois même nature en ce qui concerne la cons-
sable dans la réflexion au fondement dequarts des salariés du secteur de la truction navale, aéronautique et ferro-
la gestion prévisionnelle des emplois etviaire. L’âge médian régional estchimie-caoutchouc-plastiques sont en
des compétences.poste dans des établissements de plus de supérieur de deux ans à la valeur natio-
50 salariés. Dans l’industrie des produits nale, et la part des seniors dépasse de
minéraux au contraire, malgré quelques 7 points celle de la France. Enfin, l’édi-
Cécile BOLLIERtion-imprimerie est aussi un peu plusgrandes entreprises tel que BSN Glass-
pack, ce sont les petits établissements qui “âgée” dans la région.
prédominent.
En revanche, c’est le contraire qui prévaut
POUR EN SAVOIR PLUS ...
La structure socioprofessionnelle des dans l’industrie textile, la métallurgie-
“Baisse du nombre d’actifs dès 2008”industries des équipements électriques et transformation des métaux et les indus-
Le quatre pages Insee-Aquitaine n° 129-électroniques (Thalès, IBM, Sagem…) se tries des équipements mécaniques, où juin 2004.
distingue de celle des autres activités : l’âge médian des salariés est inférieur de “Les travailleurs âgés face à l’emploi”
30 % des salariés sont cadres et autant deux à trois ans par rapport à la France. Economie et statistique n°368 -avril 2004.
sont classés en professions intermédiai- “L’emploi des travailleurs âgés, mesu-
Le recrutement de salariés dans les res ciblées et dispositifs généraux” Minis-res. Les industries des équipements du
tère du Travail - Dares - Premièresfoyer (Etablissements Capdevielle et fils, années à venir dépend de facteurs, dont
synthèses n°21.2-mai 2005.
CESA…) sont celles qui occupent la plus l’impact est difficilement appréciable a
“Accroître l’emploi des seniors : entre vo-
forte proportion d’ouvriers non qualifiés priori, tels que la croissance économique lontés et difficultés” Ministère du Travail -
Dares - Premières synthèses n°04.1-jan-
vier 2005.
Site internet : www.insee.fr
Directeur de la publication : François Elissalt
Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e
© INSEE 2005 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 4 trimestre 2005
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA14808
Prix : 2,2 € - Abonnement : France : 12 numéros 22 € - Étranger : 27 €

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.