70 000 mobilités professionnelles en Poitou-Charentes : pour un développement équilibré de lemploi sur le territoire

De
Publié par

En Poitou-Charentes, 70 000 salariés ont changé de métier en 2008, soit 15 % des 460 000 salariés des activités marchandes non agricoles de la région. Les changements de métier sont plus fréquents chez les ouvriers non qualifiés et les jeunes salariés dont les parcours professionnels sont en construction. Ces parcours, teintés de précarité, sont aussi susceptibles d’être sécurisés dans une région à fort taux d’apprentissage. Certains métiers constituent ainsi des points d’entrée pour les jeunes dans la vie active ou inversement des métiers d’aboutissement de carrière pour les plus expérimentés. D’autres métiers jouent le rôle de «plaque tournante» ou de «passerelle» dans le réseau des mobilités professionnelles. Les mobilités de la région sont généralement des mobilités de proximité et dépassent rarement les frontières des zones d’emploi. Toutefois, certaines mobilités professionnelles exigent des migrations géographiques plus lointaines, en particulier dans des secteurs offrant peu d’emplois dans la région. Avec un quart des salariés mobiles ayant effectué une mobilité ascendante, les changements de métier peuvent constituer un levier pour progresser en termes de niveau de qualification ou de salaire. Mais, a contrario, ils peuvent être subis suite à des licenciements ou des reconfigurations de poste. Pour un développement équilibré de l’emploi sur l’ensemble de la région, au bénéfice des salariés, des entreprises et des territoires, l’accompagnement des mobilités professionnelles et la sécurisation des parcours professionnels ont un rôle majeur à jouer.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 95
Tags :
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins

Insee Poitou-Charentes
N° 316 - Mars 2012
EMPLOI
70 000 mobilités professionnelles
en Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
En Poitou-Charentes, 70 000 d’aboutissement de carrière ascendante, les changements
salariés ont changé de métier pour les plus expérimentés. de métier peuvent constituer un
en 2008, soit 15 % des D’autres métiers jouent le rôle levier pour progresser en termes
460 000 salariés des activités de «plaque tournante» ou de de niveau de qualification ou
marchandes non agricoles de «passerelle» dans le réseau de salaire. Mais, a contrario,
la région. Les changements des mobilités professionnelles. ils peuvent être subis suite
de métier sont plus fréquents Les de la région sont à des licenciements ou des
chez les ouvriers non qualifiés généralement des mobilités de reconfigurations de poste. Pour
et les jeunes salariés dont proximité et dépassent rarement un développement équilibré
les parcours professionnels les frontières des zones d’emploi. de l’emploi sur l’ensemble de
sont en construction. Ces Toutefois, certaines mobilités la région, au bénéfice des
parcours, teintés de précarité, professionnelles exigent des salariés, des entreprises et des
sont aussi susceptibles d’être migrations géographiques plus territoires, l’accompagnement
sécurisés dans une région à lointaines, en particulier dans des mobilités professionnelles
fort taux d’apprentissage. des secteurs offrant peu et la sécurisation des parcours
Certains métiers constituent d’emplois dans la région. Avec professionnels ont un rôle
ainsi des points d’entrée pour un quart des salariés mobiles majeur à jouer.
les jeunes dans la vie active ayant effectué une mobilité
ou inversement des métiers 70 000 mobilités professionnelles EMPLOI en Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
Dans les pays de l’OCDE, 15 % des Les mobilités professionnelles 460 000 salariés dans les activités
emplois disparaissent et se créent impliquant un changement de métier marchandes non agricoles
1chaque année en moyenne , entrainant sont l’objet principal de cette étude
le développement de certains secteurs (cf.  méthodologie). Entre 2007 et 2008
Au sein de la population picto-charentaise,
d’activité et le recul d’autres. Au sein en Poitou-Charentes, 70 000 mobilités
700 000 personnes ont entre 16 et 64
même de chaque secteur, l’introduction professionnelles ont été réalisées,
ans et sont en âge de travailler selon les
de nouvelles technologies fait disparaître impliquant 15 % des 460 000 salariés
critères internationaux (illustration 1).
des métiers, en recompose d’autres ou en emploi dans le secteur marchand
en génère des nouveaux. Les fux de non agricole.
En 2008 selon le recensement de
créations-destructions d’emplois sont
la population, 600 000 salariés
permanents et s’accélèrent même dans Pour que les mobilités professionnelles
travaillent en Poitou-Charentes. Le
les périodes de crise économique telle des individus se réalisent effcacement,
secteur marchand non agricole est
que celle connue en 2008-2009. Ceci plusieurs mécanismes doivent s’opérer.
globalement le plus affecté par les
nécessite de la part des salariés des La capitalisation et la validation
mutations économiques et les effets de
mobilités professionnelles. des expériences professionnelles
la crise 2008-2009 (-18 000 emplois,
successives sont essentielles pour
dont près de 8 000 dans l’industrie).
Les mobilités professionnelles recouvrent que soient confortées et identifées les
Les salariés de ces secteurs sont donc
plusieurs types de changements compétences acquises par les salariés.
les plus concernés par les mobilités
(cf. défnitions) . Ce sont des changements Le développement de la formation tout
professionnelles qui accompagnent
de poste avec ou sans changement au long de la vie y contribue aussi en
les restructurations économiques.
d’établissement (mobilité interne), approfondissant et en renouvelant les
avec ou sans changement d’entreprise connaissances et en développant ainsi
Entre fn 2009 et mi 2011, la reprise
(mobilité externe). Elles peuvent aussi les capacités des individus à s’adapter
de l’activité économique a permis de
traduire une élévation du niveau de à l’évolution de leur emploi, voire à un
recréer globalement près d’un tiers
qualifcation (mobilité ascendante) et/ changement de métier. L’accent doit
des emplois détruits dans la région
ou de rémunération et à l’inverse une aussi être mis sur une responsabilisation
au cours de la crise de 2008-2009.
diminution (mobilité descendante) du plus forte des individus par rapport à
Ce rattrapage partiel ne s’est pas
niveau de qualifcation et de salaire. leur évolution professionnelle et à leur
réalisé à l’identique : tandis que les
Elles peuvent aussi s’accompagner «employabilité». L’existence avérée
activités de services marchands,
de mobilités géographiques plus de marchés locaux du travail fait de
hormis les intérimaires, ont plus que
ou moins longues. Ces mobilités l’appariement entre l’offre et la demande
compensé leurs pertes, les activités
dépendent de la situation professionnelle d’emploi une problématique forcément
industrielles, hormis l’intérim, ont à
initiale (niveau de qualification, territoriale. L’enjeu des pouvoirs publics
peine redémarré. En revanche, les
spécialité professionnelle exercée, et des entreprises est d’adapter la
effectifs de travailleurs intérimaires,
taille d’entreprise…) et de facteurs main d’œuvre et les compétences
majoritairement affectés aux secteurs
sociodémographiques (genre, âge, locales propres à chaque territoire aux
de la construction et de l’industrie, ont
niveau de diplôme, situation familiale…) spécialisations économiques du tissu
progressé, accroissant la fexibilité
de chaque individu. productif et des entreprises qui y sont
externe de l’emploi.
implantées.
Les États Généraux de l’Emploi en Poitou-Charentes
Organisés par la Préfecture de Poitou-Charentes avec l’appui de la DIRECCTE (Direction
Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi)
les premiers États généraux de l’emploi en Poitou-Charentes ont eu lieu le 27 septembre 2010 Plus de 7 personnes sur 10 en
à Poitiers. activité en Poitou-Charentes en
Ces États Généraux de l’Emploi visaient à faire converger les énergies au service de la
2008
création d’emplois et d’une offre de formations adaptées. Ces premières rencontres ont
rassemblé les divers acteurs que sont les élus, les chefs d’entreprises, les syndicats... , avec Population de 15 à 64 ans par
pour objectif d’actionner tous les leviers possibles au proft des habitants du territoire régional. type d'activité en 2008 (illustration 1)
Autres inactifsTrois enjeux ont été identifés : Actifs ayant un emploi
8 %Accompagner les entreprises des secteurs en tension (Recrutement) 64 %
RetraitésAdapter les compétences des salariés aux mutations économiques (Formation)
11 %Donner une chance à chacun, une richesse pour le territoire (Insertion)
Afn de relever ces défs, le rôle majeur des mobilités professionnelles a été mis en avant par Etudiants
9 %l’État. Ces mobilités professionnelles doivent donc faire l’objet d’une observation et d’une
analyse minutieuse dans le contexte humain et économique propre à chaque territoire, afn
d’optimiser leur effcacité au service des actifs en emploi et des entreprises. C’est à ce titre
Chômeursque cette étude a été menée en partenariat par l’Insee et l’ARFTLV.
8 %
Voir www.emploi-poitou-charentes.fr/
Source : Insee (Recensement de la population 2008)1 : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES412c.pdf
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012 270 000 mobilités professionnelles
EMPLOIen Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
ou encore l’industrie mécanique
Plusieurs mutations ont traversé l’emploi au cours des 50 dernières années
(Magneti-Marelli, Valéo). L’industrie
manufacturière occupe également «Jusqu’au début des années 1960, la main-d’œuvre est très majoritairement masculine,
plutôt ouvrière et peu qualifée. Souvent, seul le chef de ménage exerce une activité hors du une place importante dans les effectifs
domicile. C’est le règne de la grande entreprise industrielle marquée par une organisation salariés des zones de Parthenay et de
du travail de type fordiste ou taylorien, avec essentiellement des contrats de travail à durée Bressuire.
indéterminée et à temps plein.
Aujourd’hui, l’emploi apparaît plus «éclaté», qu’il s’agisse des statuts et des situations d’activité Les zones de Poitiers et de Niort se
entre l’emploi et le chômage, des durées et rythmes de travail, des modes de rémunération ou caractérisent par une forte spécifcité
des unités productives. Au cours de ces cinquante dernières années, l’emploi s’est féminisé, d’emplois de l’administration publique
tertiarisé et urbanisé, il est devenu plus qualifé mais aussi moins jeune. Les contraintes
et de la banque-assurances. Près
associées au travail ont progressivement changé de nature avec la montée des fexibilités :
de 45 % des cadres de la banque-moins de fatigue physique mais davantage de stress au travail».
assurances de la région se concentrent
sur la zone de Niort. Poitiers est le
Voir «Une photographie du marché du travail en 2009 - Insee Première 1331» centre administratif le plus important
du Poitou-Charentes avec un tiers des
de process sont très ancrées dans Des territoires caractérisés par cadres de la fonction publique de la
la zone de Thouars-Loudun avec région. Les métiers de la recherche des spécialisations productives
les activités de l’alimentaire, de regroupent ainsi dans cette zone
la chimie et du papier. En 2008 Le tissu productif du nord de la région 30 % des effectifs salariés de la région
la zone d’emploi de Châtellerault est très industrialisé dans les zones (Université, CNRS, INRA).
est quant à elle spécialisée dans d’emploi de Châtellerault, Bressuire,
l’habillement-cuir (Aigle, Radiante), Thouars-Loudun et Parthenay
la métallurgie (Fonderies du Poitou) (illustration 2). Ainsi, les industries
De fortes spécifcités au sein des zones d’emploi
Indice de spécifcité des 10 principaux secteurs de l’économie picto-charentaise par zones d’emploi (illustration 2)
Activités
Com- spéci- Adminis-
Indus- merce fques, tration
tries gros et Activités scienti- publique, Autres
Agricul- Informa-
manufac- détail, fnan - Activités fques et ensei- activi-ture, syl- Construc- tion et
turières, transport, cières et immobi- techniques gnement, tés de
viculture, tion communi-
extrac- héberge- assu- lières et activités santé ser-
pêche cationtives, ment et rances de services humaine vices
autres restaura- administra- et action
tion tives et de sociale
soutien
Thouars-Loudun ++ ++ 1 - - - - - - - - - + - -
Châtellerault - - +++ - - - - - - - - - 1 - -
Angoulême 1 + 1 1 1 - - - 1 -
Jonzac - +++ 1 + - - - - - - - - - - - 1 -
Barbezieux-
Saint-Hilaire
Cognac +++ ++ - - - - - - - - - - - -
Saintes - Saint- + - + + - - - - + -
Jean d'Angély
Royan + - - ++ + - - - - - +++ - - +
Rochefort + - 1 1 - - - - - + - + 1
La Rochelle - - - - + + + - ++ + 1 +
Niort - - 1 1 ++ +++ - - 1 1
Parthenay + + + + - - - - - - - 1 -
Bressuire ++ +++ + - - - - - - - - - - -
Poitiers - - - 1 ++ - + + + +
LEGENDE
+++ : IS>=2 + : 1<IS<1,5 - : 0,7<=IS<1 - - -: IS<=0,4 ++ : 1,5<=IS<2 1 : IS =1 - - : 0,4<IS<0,7
Source : Insee, Recensement de la population 2008 IS (1) : indice de spécificité (cf. définitions)
Note de lecture : Dans la zone d’emploi de Niort, le secteur des activités financières et assurances est très spécifique avec un indice de spécificité supérieur à 2.
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012370 000 mobilités professionnelles EMPLOI en Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
Le littoral de Charente-Maritime attire
Forte spécifcité dans les métiers du bois, de l'électricité-électronique et de la
de nombreux touristes et est de fait plus banque-assurances
spécialisé dans les métiers de l’hôtellerie-
Les 20 métiers les plus spécifques en Poitou-Charentes (illustration 3)
restauration, du commerce et de la mer
Indice de (marins pêcheurs, aquaculteurs) que
spécifcitéles zones voisines. La construction
et les activités immobilières y sont OQ (1) du travail du bois et de l'ameublement 2,4
également fortement représentées, en ONQ (2) du travail du bois et de l'ameublement 2,1
particulier dans les zones de Royan et ONQ de l'électricité-électronique 1,8
de La Rochelle. Cette dernière compte
Employés de la banque et des assurances* 1,5un quart des cadres du bâtiment et du
Ouvriers des industries graphiques 1,5transport (Alstom) de la région.
OQ de la réparation automobile* 1,4
Enfn, les zones charentaises sont plus OQ du second œuvre du bâtiment* 1,4
tournées vers l’agriculture. La zone
Techniciens et AM (3) matériaux souples, bois, industries graphiques 1,4
de Cognac est notamment spécifque
Ouvriers qualifés travaillant par formatage de métal* 1,4dans les métiers de fabrication de
OQ du gros œuvre du bâtiment* 1,4boissons mais aussi dans l’industrie
du bois avec la tonnellerie. L’industrie OQ de l'électricité-électronique* 1,3
est également spécifque à Angoulême Bouchers, charcutiers, boulangers 1,2
dans le domaine de l’électricité-
Conducteurs de véhicules* 1,2
électronique (Moteurs Leroy-Somer).
OQ de la mécanique* 1,2
Caissiers, employés de libre service* 1,2Ces spécialisations sectorielles renvoient
aussi à des surreprésentations de Conducteurs d'engins du bâtiment et des Travaux Publics* 1,2
domaines professionnels. Dans
ONQ des industries de process* 1,2
l’ensemble de la région, il s’agit de ceux
OQ travailant par enlèvement de métal* 1,2de la banque-assurances, du BTP, des
Coiffeurs, esthéticiens 1,1industries du bois qui englobent les
métiers les plus spécifques au Poitou- ONQ du gros œuvre du bâtiment, des Travaux Publics, béton, extraction* 1,1
Charentes tels que les ouvriers qualifés Source : Insee (DADS 2007,2008) IS (2) : indice de spécificité (cf.définitions)
et non qualifés du travail du bois et * : Métiers présents dans le panorama des principales mobilités professionnelles (voir illustration 7)
de l’ameublement, les ouvriers des (1) : OQ : Ouvriers qualifiés ; (2) : ONQ : Ouvriers non qualifiés ; (3) : AM : Agents de maîtrise
industries graphiques…(illustration 3).
Note de lecture : le métier d’ouvrier qualifié du travail du bois et de l’ameublement est très spécifique dans la région avec un indice de spécificité
supérieur à 1 (2,4)
Des zones d’emploi aux
de Royan, au contraire de celles de Poitou-Charentes, la hiérarchie des dynamiques démographiques et
Cognac, Châtellerault, Angoulême zones d’emploi en matière de taux de
économiques divergentes et Parthenay peu dynamiques chômage est peu remise en cause au
(illustration 4). fl des années. Ainsi, Rochefort est
L’emploi ne croît pas uniformément la zone d’emploi où le chômage est
sur le territoire régional. Entre 1998 et À l’image des dynamiques d’emploi constamment le plus élevé depuis
2008, certaines zones d’emploi sont et de la population active, les taux de 2003. À l’inverse, à Bressuire, il y est
très dynamiques en matière d’emploi, chômage évoluent aussi différemment durablement le plus faible de la région.
comme celles de La Rochelle ou au sein du territoire.Toutefois, en La permanence des disparités entre les
taux de chômage des zones d’emploi
témoigne aussi d’une segmentation du Nombre de mobilités professionnelles et taux de mobilité en Poitou-
marché du travail régional en plusieurs Charentes, en province et ses régions voisines
marchés locaux du travail que sont les
Un taux de mobilité élevé en Poitou-Charentes (illustration 5)
zones d’emploi.
Taux de mobilité Flux de mobilité professionnelle
(en %)
70 000 mobilités professionnelles Aquitaine 15,1 126 000
en Poitou-CharentesPoitou-Charentes 14,8 70 000
Province 14,5 2 015 000 En Poitou-Charentes, parmi 460 000
Centre 14,5 107 000 salariés en emploi en 2008, 70 000 ont
changé de métier entre le début et la fn Limousin 14,4 27 000
d’année. Le taux de mobilité en Poitou-Pays de Loire 14,0 147 000
Charentes approche ainsi les 15 %,
Champagne-Ardennes 14,0 52 000
soit légèrement plus que la moyenne
Auvergne 13,4 49 000 métropolitaine et que ses régions voisines,
Source : Insee, Dads 2007, 2008 excepté l’Aquitaine (illustration 5). Toutefois,
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012 470 000 mobilités professionnelles
EMPLOIen Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
toutes les catégories de salariés ne sont
pas aussi mobiles professionnellement,
en termes d’intensité. Les jeunes
sont plus mobiles que leurs aînés, les
hommes que les femmes et les ouvriers
non qualifés que les autres catégories
socioprofessionnelles. Ces situations se
recoupent et se renforcent partiellement :
les jeunes hommes exerçant des métiers
non qualifés sont les salariés les plus
mobiles, voire les plus précaires.
Les mobilités jouent un rôle important
à quelques moments clés de la vie
professionnelle : au départ dans la vie
active, lors d’une éventuelle reconversion
après quelques années d’activité ou
après une rupture professionnelle
(inactivité, chômage), au moment d’une
dernière promotion vers un poste de fn
de carrière. Toutes les mobilités ne se
valent pas. Certaines sont souhaitées,
voire mènent à des promotions. D’autres
sont subies du fait de possibilités
professionnelles restreintes pour les
salarié(e)s concerné(e)s, tendant à les
cantonner dans leur métier ou à les
balloter durablement de métier en métier
sans véritable cohérence. Les mobilités
souhaitées s’exercent plus souvent
dans un cadre sécurisé, sans changer
d’entreprise, tandis que les changements
de métiers subis s’accompagnent plus
fréquemment d’une mobilité externe. À
cela, s’ajoute des mobilités liées à des
contraintes personnelles et familiales.
2Excepté l’agriculture et l’artisanat ,
Mobilité plus forte en région dans l'informatique, la banque-assurances les domaines les plus propices aux
et la recherchemobilités professionnelles en Poitou-
Charentes, comme en province Taux de mobilité par domaine professionnel en Poitou-Charentes et en
sont le bâtiment, travaux publics, la province (illustration 6)
gestion, administration d’entreprise et
Électricité-électroniquel’hôtellerie restauration-alimentation.
Communication, information, art et spectacle Mais, en comparaison avec les
Matériaux souples, bois, industries graphiques autres régions de la province, les
taux de mobilité sont supérieurs en Transports, logistique et tourisme
Poitou-Charentes dans les métiers Industries de process
de l’informatique, de la banque- ProvinceMécanique, travail des métaux
Poitou-Charentesassurances et de la recherche. Ils Santé, action sociale, culturelle et sportive
sont en revanche plus faibles dans le Services aux particuliers et aux collectivités
domaine de l’électricité-électronique
Maintenance
(illustration 6).
Bâtiment, travaux publics
Commerce
Ingénieurs, cadres de l'industrie
Gestion, administration des entreprises
Hôtellerie-restauration-alimentation
Études et recherche
Banque et assurances
Informatique
(2) : Ces secteurs sont hors du champ de  0 5 10 15 20 25 %
l’étude car mal couverts par les DADS. Source : Insee (DADS 2007,2008)
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012570 000 mobilités professionnelles EMPLOI en Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012 670 000 mobilités professionnelles
EMPLOIen Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
Ils représentent 15,5 % de l’ensemble mobilités ascendantes d’employés Un outil au service du repérage
des salariés picto-charentais. Ainsi les vers techniciens au sein du domaine de des mobilités professionnelles en
mobilités entre les métiers d’employés la gestion d’entreprise et des mobilités
Poitou-Charentes administratifs d’entreprises et horizontales vers des métiers du même
secrétaires, vendeurs et caissiers, domaine (employés de comptabilité,
Le panorama proposé se veut un
mais aussi d’employés, agents de secrétaires…) et vers d’autres
outil au service du repérage global
maîtrise de l’hôtellerie-restauration et domaines (banque-assurances, santé,
et du décryptage des mobilités
cuisiniers, concentrent les fux les plus action sociale, culturelle et sportive)
professionnelles en Poitou-Charentes
intenses observés dans la région. qui nécessitent des formations plus
(illustration 7). Les principales mobilités
spécifques. Ces métiers constituent dessinent un réseau
ainsi une plaque tournante entre Des métiers «plaques tournantes» de fux entre métiers. Dans ce réseau,
plusieurs domaines professionnels :
quatre familles professionnelles jouent et «passerelles»
banque-assurances (Q), gestion-
un rôle important par leur poids et
administration d’entreprises (L) et
les fux de mobilités professionnelles Les métiers de vendeurs et
commerce (R).
qu’elles nouent avec les autres : les d’employés administratifs d’entreprise
diffusent largement vers le secteur conducteurs de véhicules (20 700
De même, les métiers de vendeurs
salariés), les employés administratifs tertiaire, respectivement vers ceux de
semblent constituer un pont
caissiers et de secrétaires. À partir d’entreprise (18 800 salariés), les
permettant à du personnel non
vendeurs (16 500 salariés) et les du métier d’employé administratif
qualifé et qualifé de basculer dans
ouvriers qualifés des industries de d’entreprise, deux types de mobilités
un champ professionnel plus vaste.
professionnelles sont identifées : des process (cf. défnitions) (15 400 salariés).
L’encadré suivant propose un
zoom sur la famille professionnelle
des conducteurs de véhicules,
à l’intérieur du panorama des
principales mobilités professionnelles
en Poitou-Charentes entre 2007 et
2008 (illustration 7).
Poids lourd, autobus, autocar,
véhicule léger, camionnette, engin de
transport guidé..., le conducteur (ou
la conductrice) de véhicules a pour
mission d’acheminer des biens et des
personnes, dans le respect de leur
intégrité, des conditions de sécurité
et des délais impartis.
Il semble intéressant d’observer aussi les mouvements infra-FAP. Ceci permet dans certains cas, de mettre l’accent à la
fois sur la diversité des métiers et sur l’intensité des échanges à ce niveau. L’exemple de la famille professionnelle des
conducteurs de véhicules (FAP J3Z) illustre bien cela.
La FAP J3Z est celle qui pèse le plus au sein du panorama (20 700 salariés) et elle comporte une relative diversité de
métiers occupant des poids différents au sein de la FAP : conducteurs routiers et grands routiers (59 %), conducteurs
livreurs, coursiers (salariés) (19 %), conducteurs de véhicule routier de transport en commun (12 %), ambulanciers
salariés (4 %), conducteurs d'engins lourds de main d'œuvre (2 %)... Avec un taux de mobilité de 8 % (contre 15 % toutes
FAP confondues), la FAP J3Z peut être qualifée de FAP à faible mobilité professionnelle, en entrée comme en sortie.
Quand on s’intéresse aux taux de mobilité des professions associées à cette FAP, on note que les conducteurs routiers et
grands routiers (plus gros effectifs de la FAP, 59 %) sont deux fois moins mobiles que les conducteurs livreurs, coursiers -
salariés (19 % des effectifs de la FAP).
Ces éléments permettent de relativiser les mobilités qui caractérisent les FAP (qui sont des moyennes) par rapport à celles
de leurs métiers dont certains portent quasi-exclusivement la mobilité de la FAP.
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012770 000 mobilités professionnelles EMPLOI en Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
Des entrées et sorties fréquentes vers de l’hôtellerie-restauration se dirigent réservés à des salariés expérimentés,
d’autres domaines professionnels sont vers le métier de cuisinier mais aussi essentiellement masculins, et
observables à partir de ces métiers, vers les métiers de commerce-vente travaillant à temps complet.
vers les métiers de la manutention (vendeurs, caissiers) et d’employés L’expérience permet d’acquérir
(B, J), de l’hôtellerie-restauration- de services divers. Quant aux ouvriers des compétences spécifques pour
alimentation (S) ou de la gestion, non qualifés de la mécanique-travail exercer les professions de cadres de
administration d’entreprises. Des fux des métaux, des industries de process, la banque-assurances ou d’ingénieurs
importants se réalisent également au de la manutention, essentiellement informatiques, comme des expériences
sein du même domaine. Des caissiers des hommes, leurs mobilités sortantes de management pour devenir patron
deviennent vendeurs, des vendeurs vers un autre métier s’accompagnent d’hôtel ou dirigeants d’entreprises. responsables d’un rayon dans 60 % des cas d’un changement
(intermédiaire du commerce) ou d’employeur (illustration 8). En sortie de ces métiers, les mobilités
d’un magasin. Ces derniers peuvent ascendantes sont mécaniquement
devenir représentants et attachés rares dans la mesure où le plus haut Des mobilités internes vers des
commerciaux, eux-mêmes pouvant niveau de la hiérarchie est déjà atteint métiers d’aboutissement de
devenir cadres commerciaux. dans la plupart de ces métiers. Les
carrière sorties se font préférentiellement
D’autres métiers servent d’entrée- vers des métiers proches de même
À l’autre extrémité de la vie active, sortie entre plusieurs sphères et qualifcation. Les salariés concernés
des mobilités caractérisent les fns semblent jouer un rôle de «passerelle». franchissent plus facilement les
de carrière. Ceci explique la mobilité Le métier d’employés de banque- frontières régionales, en entrée ou
élevée des métiers de cadres du assurances, alimenté par celui des en sortie, pour accéder à ces métiers
bâtiment, avec en conséquence employés administratifs d’entreprise, attractifs, mais la plupart de ces
de nombreuses entrées marquant sert par exemple de point de salariés changent d’établissement
un aboutissement de carrière. La passage entre la sphère des métiers sans changer d’entreprise. Ceci
promotion interne est importante comptables, technico-commerciaux renvoie aussi à un défaut de postes de
en entrée ou sortie des professions d’une part et celle des métiers de la cadres dans la région.
d’encadrement, d’experts, d’ingénieurs banque-assurances d’autre part. De
à haut niveau de diplôme et de même, les métiers d’ouvriers qualifés
métiers de techniciens et d’ouvriers et non qualifés de la manutention
qualifés à compétences transférables. servent de «passerelles» entre les
L’arrivée dans ces métiers attractifs métiers du commerce (R) et ceux
s’accompagne fréquemment des industries de process et de la
d’augmentations salariales à l’entrée mécanique- travail des métaux (D, E),
mais ces métiers sont surtout ainsi que des transports, logistique,
tourisme (J) .
Changements d’entreprises fréquents dans les métiers du commerce, de
Des métiers à faible niveau de l’hôtellerie-restauration et de la manutention
qualification comme premier pas Les 10 métiers dans lesquels la part des salariés sortants ayant changé
d’entreprise est la plus importante en Poitou-Charentes et en province (en %) dans la vie active
(illustration 8)
Des métiers à faible niveau de Métiers Poitou-Charentes Province
qualifcation, à fort taux de mobilité, Caissiers, employés de libre service 69,7 70,0
constituent un premier pas dans la vie ONQ de la manutention 67,3 67,6
active et semblent être un passage
Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie- 67,1 69,1obligé pour accéder à certains métiers
restauration
ou domaines d’activité. Ce sont
Cuisiniers 66,2 68,9essentiellement des métiers d’ouvriers
ONQ travaillant par enlèvement ou formatage 62,3 54,5non qualifés de l’industrie ou de la
de métalmanutention mais aussi des métiers de
contact à dominante tertiaire comme Formateurs 59,7 57,1
les caissiers, les employés de libre- Bouchers, charcutiers, boulangers 59,2 61,2
service et de l’hôtellerie-restauration.
Professionnels de l'action culturelle, sportive et 59,1 60,7
Pour ces métiers à forte rotation surveillants
et souvent précaires, les mobilités
ONQ des industries de process 58,1 59,1
s’accompagnent fréquemment de
Coiffeurs, esthéticiens 55,8 58,3changements d’entreprises. En 2008,
Source : Insee (Dads 2007, 2008)près de 70 % des caissières et des
employées de l‘hôtellerie-restauration Note de lecture : En Poitou-Charentes, entre 2007 et 2008, 62,3 % des salariés en mobilité
ont accédé à des postes plus qualifés sortants dans les métiers d’ouvriers non qualifés travaillant par enlèvement ou formatage de
métal, ont changé d’entreprise contre 54,5 % en province. Pour ces métiers, l’écart est cependant ou à d’autres domaines d’emploi en
à relativiser en raison de leurs faibles effectifs.changeant d’entreprise. Ces employés
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012 870 000 mobilités professionnelles
EMPLOIen Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
Des mobilités de proximité Des mobilités peu fréquentes au-delà des frontières locales
Mobilité géographique par domaine en Poitou-Charentes (illustration 9)De nombreuses mobilités
professionnelles sont des Bâtiment, travaux publics
de proximité, en termes de métiers, Électricité-électronique
d’environnement socio-économique, Mécanique, travail des métaux
de culture professionnelle et de Industries de process
qualifcations. Les métiers de la
Matériaux souples, bois, industries graphiques
banque-assurances, de l’informatique Maintenance
et de la santé (à accès réglementé)
Ingénieurs et cadres de l'industrie
se caractérisent par des changements Transports, logistique et tourisme
fréquents de familles professionnelles
Gestion, administration d'entreprises
au sein du même domaine et s’ouvrent
Informatique
peu à d’autres du fait d’une plus
Recherche
forte spécifcité. Ceux du bâtiment
Banque, assurances
et de la gestion, administration
Commerce
d’entreprises, s’ouvrent davantage à
Hôtellerie-restauration-alimentation
d’autres domaines proches en raison
Services aux particuliers et aux collectivités
de compétences plus facilement
Communication, information, arts et spectacles
transférables : de l’électricité-
Santé, action sociale, culturelle et sportive
électronique vers le bâtiment et de la
Enseignement, formation
gestion, administration d’entreprises
0 20 40 60 80 100 %
vers le commerce.
Même zone d'emploi Même région Autre région
Source : Insee (DADS 2007,2008)Certaines mobilités de proximité
Note de lecture : En 2008, dans le domaine de la recherche, 81 % des salariés sortants en mobilité professionnelle n'ont pas changé construisent des parcours de zone d'emploi, 2 % sont restés dans la région mais dans une autre zone d'emploi et 17 % ont quitté la région Poitou-Charentes.
professionnels ascendants, comme
les principaux fux dans les métiers un périmètre restreint autour de leur la proportion de salariés sortants en
de bouche, d’employés de l’hôtellerie- lieu de résidence. De ce fait, compte mobilité professionnelle traversant les
restauration à cuisiniers, ou dans les tenu de son étendue géographique, frontières régionales varie de 11 à 17 %,
la région est segmentée en plusieurs alors que ce taux moyen est de 5 % métiers du commerce, de vendeur
à attaché ou cadre commercial. marchés locaux du travail, à savoir (illustration 9). Parmi eux, près d’un tiers
Ce peuvent être également des treize zones d’emploi en Poitou- ont moins de 30 ans. L’informatique,
parcours d’ouvriers non qualifés à Charentes. De plus, seulement peu spécifque dans la région hormis
ouvriers qualifés comme dans le gros 10 % des mobilités professionnelles la zone de Niort (illustration10), incite un
observées en Poitou-Charentes salarié sur dix de ce domaine à partir œuvre du bâtiment ou les industries
de process, d’ouvriers qualifés à s’accompagnent de migrations entre de la région lorsqu’il est en mobilité
techniciens ou agents de maîtrise dans zones d’emploi. La mobilité hors des professionnelle. Par ailleurs, certains
la maintenance et de techniciens vers frontières régionales est encore plus savoir-faire s’exportent fréquemment
cadres dans le bâtiment, les services faible : 5,3 % des salariés en mobilité d’une région à une autre, comme
professionnelle quittent la région pour ceux liés aux métiers de l’hôtellerie-administratifs, comptables et fnanciers
et la banque-assurances. rechercher du travail, à un niveau un restauration-alimentation ou de la
peu supérieur de ceux observés en communication, information, arts
Pays de la Loire et Aquitaine (un peu et spectacles. Ce sont entre 8 % et Des mobilités peu fréquentes
moins de 5 %) et un peu inférieur à 9 % des salariés de ces domaines au-delà des frontières des zones
ceux des régions Centre et Limousin professionnels qui s’installent dans
d’emploi (environ 6 %). Globalement, ceci d’autres régions lorsqu’ils sont en
signife qu’une grande part des actifs mobilité professionnelle.
Alors que 36,1 % des actifs occupés exercent leurs emplois successifs
de Poitou-Charentes travaillent dans sur un même territoire économique En cas de changement de
leur commune de résidence, les pendant plusieurs années de leur vie domaine, le niveau de qualification autres exercent leur emploi dans active. C’est donc dans un territoire
une autre commune. La durée de professionnelle reste généralement contraint géographiquement et marqué
leur navette quotidienne est variable inchangépar des spécialisations économiques
selon les individus. S’ils mettent en que les actifs réalisent leurs mobilités
moyenne 18 minutes pour se rendre Ainsi, lorsqu’un ouvrier non qualifé professionnelles.
quotidiennement à leur travail, 5 % change de domaine, des industries
d’entre eux consacrent plus de 50 de process vers la manutention Selon les changements de métiers
minutes à ce déplacement pendulaire. ou de la manutention vers le opérés, les actifs sont amenés plus
Les longs déplacements sont commerce, le niveau de catégorie ou moins fréquemment à changer de
donc minoritaires et la plupart des socioprofessionnelle s’élève rarement. zone d’emploi voire de région. Dans la
individus travaillent forcément dans Il en va de même lorsqu’un conducteur recherche ou l’ingénierie industrielle,
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012970 000 mobilités professionnelles EMPLOI en Poitou-Charentes : pour un développement
équilibré de l’emploi sur le territoire
de véhicules devient conducteur
Faible spécifcité dans les métiers d’ingénieurs et de cadres
d’engins du bâtiment. Certains
Les 20 métiers les moins spécifques en Poitou-Charentes (illustration 10) cadres transitent également entre
Indice de des métiers de cadres commerciaux,
spécifcité technico-commerciaux et de services
administratifs, comptables et Ingénieurs de l'informatique* 0,4
fnanciers. Ces métiers mobilisent des Agents de gardiennage et de sécurité 0,4
compétences facilement transférables.
Personnels d'études et de recherche 0,5
A contrario, les mobilités ascendantes
Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme 0,5 sont plus fréquentes lorsque le salarié
Cadres des transports, de la logistique et navigants de l'aviation 0,5 demeure dans son domaine d’origine,
par exemple d’ouvrier non qualifé à Professionnels de la communication et de l'information 0,5
ouvrier qualifé au sein du domaine Cadres des services administratifs, comptables et fnanciers* 0,6
des industries de process.
Cadres du bâtiment et des Travaux Publics* 0,6
Professionnels des arts et spectacles 0,7 Des changements de métiers plus
Cadres commerciaux et technico-commerciaux* 0,7 fréquents pour les ouvriers non
Agents d'exploitation des transports 0,7 qualifiés
ONQ travaillant par enlèvement ou formatage de métal 0,7
Les ouvriers non qualifés sont la Dirigeants d'entreprises 0,7
catégorie socioprofessionnelle la plus Ingénieurs et cadres de l'industrie 0,7
mobile. En Poitou-Charentes comme
Techniciens de l'informatique* 0,8
en province, les ouvriers non qualifés
Techniciens des services administratifs, comptables et fnanciers* 0,8 du gros œuvre du bâtiment et de la
Patrons et cadres d'hôtel, cafés, restaurants 0,8 manutention connaissent les plus
forts taux de mobilité (illustration  11). Techniciens et agents de maîtrise des industries de process 0,9
Le recours fréquent à des contrats
Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance* 0,9
à durée déterminée et à l’intérim
Formateurs 0,9
permet d’expliquer des mouvements
Source : Insee (DADS 2007,2008) importants de main d’œuvre. Ces
(1) : OQ : Ouvriers qualifiés (2) : ONQ : Ouvriers non qualifiés (3) : AM : Agents de maîtrise taux sont supérieurs à ceux de la
* : Métiers présents dans le panorama des principales mobilités professionnelles (voir illustration 7) province pour la plupart des métiers
d’ouvriers non qualifés, à l’exception
de l’électricité-électronique (12,6 %
contre 20,6 %). Ce domaine, très
spécifque à la région, emploie une
Forte mobilité des ouvriers non qualifés dans la manutention et le bâtiment main d’œuvre plutôt âgée et l’évolution
de l’emploi y est peu dynamique. Les métiers les plus mobiles en Poitou-Charentes (en %) (illustration 11)
Métiers Poitou-Charentes Province
Dans des proportions moindres par
ONQ du gros œuvre du bâtiment, des Travaux 35,2 31,3
rapport aux ouvriers non qualifés, les
Publics, béton, extraction
employés et techniciens présentent
ONQ de la manutention 33,3 30,8
des taux de mobilité de l’ordre de 16 %
Maîtrise des magasins et intermédiaires du 21,8 20,0 à 17 % en moyenne. Les employés
commerce administratifs d’entreprise et de
Attachés commerciaux et représentants 20,4 20,5 l’hôtellerie restauration ainsi que les
techniciens de l’informatique et du Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie- 20,1 18,4
restauration commerce (les attachés commerciaux)
sont parmi les plus mobiles de cette Techniciens de l'informatique 19,9 18,5
catégorie socioprofessionnelle.
Employés administratifs d'entreprise 19,8 20,1
A  contrario, les métiers les moins
Cadres du bâtiment et des Travaux Publics 19,5 16,7 mobiles sont ceux d’ouvriers qualifés
Cuisiniers 19,5 18,5 et de cadres.
Secrétaires 19,3 17,9
Source : Insee (Dads 2007, 2008)
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 316 - 2012 10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.