Activité, emploi, chômage : les indicateurs passent au vert dans le Territoire de Belfort

De
Publié par

En Franche-Comté, l'activité industrielle se redresse, essentiellement soutenue par un fort dynamisme de biens d'équipements. La demande étrangère adressée à la Franche-Comté reste forte. Les prix des du lait augmentent fortement, sous l'effet d'une raréfaction de l'offre. L'activité est globalement bien le tertiaire. L'amélioration du marché du travail est plus nette dans la région qu'au niveau national. Elle est particulièrement importante dans le Territoire de Belfort.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Tags :
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
vantage augmenté que les exportations : +9% entre le 4etrimestre 2006 et le 4etri-
Nº 44 - Avril 2008
atteint 185%, ce qui place la Franche-Comté au 1er rang des régions françaises. Cet important excédent commer-cial (+4,44 milliards deuros) est lié à des échanges exté-rieurs fortement bénéficiaires dans le secteur automobile (+2,63 milliards deuros), qui placent la Franche-Comté se place au 2erang des régions françaises derrière le Nord-Pas-de-Calais. La région réalise 7,9% des exportations
Axuep4erop-mirtestre2007,lesotrtaoisnotn gressé de 5% sur un an,
1
En Franche-Comté, lactivité industrielle se redresse, essentiellement soutenue par un fort dynamisme des industries de biens déquipements. La demande étrangère adressée à la Franche-Comté reste forte. Les prix des céréales et du lait augmentent fortement, sous leffet dune raréfaction de loffre. Lactivité est globalement bien orientée dans le tertiaire. Lamélioration du marché du travail est plus nette dans la région quau niveau national. Elle est particulièrement importante dans le Territoire de Belfort.
mestre 2007, pour atteindre 1,39 milliard deuros. Elles ont progressé dans tous les secteurs dactivité. Sur len-semble de lannée 2007, les importations sélèvent à 5,22 milliards deuros, soit une hausse de 7% sur un an. Le solde extérieur au 4etri-mestre 2007 reste stable à 1,09 milliard deuros. Sur lensemble de lannée 2007, le taux de couverture des im-portations par les exportations
pour atteindre 2,48 milliards deuros. Cette augmentation est due principalement à une hausse des exportations de biens déquipement (+25%), qui représentent le quart
des exportations comtoises. des exportations atteint 9%. Sur lensemble de lannée Elle est nettement plus forte 2007, les exportations ont que celle observée au niveau national (+3%). La progressé de 13%ForteFranche-Comté se ppmoailrulirraaarpttdpesionrtddàree2u90r,0o6s66.,deessaurtpoimssnoitahplace au 14e rang des régions fran-Hors construction automo- çaises devant la Bretagne et bile, dont la prise en compte derrière la Bourgogne, par le navait été que partielle au volume de ses exportations. début de 2006, la hausse Les importations ont da-
info web
et 0,4% des importations et les chefs dentreprises sont conjoncture porteuse dans nationales de produits de optimistes pour le 1er secteur de lénergie et dutrimes- le la construction automobile. tre 2008. transport ferroviaire. La Franche-Comté bénéficie Lactivité reste bien orientée Dans lindustrie automobile, également du dynamisme dans les biens déquipe- la production est en hausse. des entreprises de biens ments, grâce à des carnets La production du site Peugeot déquipements. Aprèsdeuxtrimestr2e0s0m7itigléôs,tubdieneencogdamernmmiasannedtdeeàsneétoirsneadtiviAcieuxtém-arpxuahcoSàammenotesseo-gruuq%0ae,1tndle 4e c trimestrelindustrie lannée sur une note un peu dynamique, no- trième trimestre plus positive. En effet, selon tamment en provenance de 2007 par rapport au même lopinion des industriels, lac- létranger. Les prévisions sont trimestre de 2006. Lactivité tivité sest redressée fin 2007, favorables, en raison dune devrait ralentir au 1ertrimes-tre de lannée, mais, la mise Activité en hausse dans l'industrieen production de nouveaux Solde d’opinionmodèles de la 308 pourrait sur l’ensemble amener un surcroît dactivité de l’activité 50aux abords de lété. 40Tendance constatéeLactivité est bien orientée 30dans lindustrie agroalimen-20taire, alors quelle ralentit 10dans les biens de consomma-0tion. La situation est notam-– 10ment difficile dans le secteur – 20Tendance envisagéeennaibduroioct-sdufntspemeéquienpceu,vayoresed – 30 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08se et une demande modérée. Source : INSEE, Enquête trimestrielle de conjoncture nationale pondéréeLa campagne de Noël na par la structure régionale - Données CVSpas permis de rassurer sur
la situation de Smoby, dont le repreneur est désormais connu : il sagit du leader allemand du jouet, Simba. Par ailleurs, le dépôt de bilan semble inévitable pour len-treprise Monneret, une des filiales du groupe. Les consé-quences en termes demploi devraient être importantes dans le Haut-Jura1. Lactivité se tasse légèrement dans la fabrication de meubles. Les rythmes de production restent globalement sta-bles dans les industries des biens intermédiaires. Ils se replient cependant dans la chimie, la plasturgie, et la visibilité est faible dans la métallurgie. Daprès la direction régionale de lAgriculture et de la Forêt, le prix moyen payé au 4etrimestre 2007aux produc-teurs de la région pour du lait standard, toutes qualités confondues, a progressé de 20% par rapport au même
2
Nº 44 - Avril 2008
Recul de la production de fromages en Franche-Comté
Production 2007 (tonnes)
Évolution du cumul de la production 2006/2007 (%)
Comté 47 650  1,8 Emmental 25 040  7,4 Morbier 7 826 +1,9 Raclette 6 632  7,5 Mont dor 4 371 +0,5 Autres fromages à pâte molle 8 843 +18,9 Source : D.R.A.F. - enquête mensuelle SRISE trimestre de 2006 pour séta- Le recul de la production blir à 36,76 laitière a eu un impact négatif/hl. Dans un contexte de pénurie de lait sur la fabrication de fromages (demande accrueHausse desen Franche-Comté. des industriels etprix du lait etSelon les premières dbeailsaseprcoodnuccotimoitnalnatie-des céréalesémtcoednoitcud-orptsetamisnoial, tière), certaines laiteries ont atteint 10 200 tonnes pour même revendu du lait jusquà le 4e et près de trimestre 50/hl. 47 700 tonnes sur lensemble La collecte des laiteries franc- de lannée 2007. Le recul comtoises au 4e detrimestre est 2% de la production a inférieure de près de 3% à permis de réduire les stocks, son niveau de 2006. La mau- qui avaient atteint un niveau vaise qualité des fourrages élevé les années précédentes. explique en grande partie Fin décembre, ils sélevaient cette baisse. à 26 500 tonnes, soit 9%
1Près de 600 licenciements sont prévus dans le Jura et dans lAin
de moins quen décembre 2006. Parmi les autres productions fromagères, seules celles de morbier et de mont dor progressent en 2007. Lépidémie de fièvre catar-rhale ovine a continué sa progression en fin dannée. La quasi-totalité de la ré-gion est désormais incluse dans la zone réglementée. Le cours du porc a perdu 12% entre août et décembre pour sétablir à 1,28/kg en fin de lannée, confirmant la conjoncture très difficile tra-versée par les éleveurs. Après une période de reflux entre septembre et octobre, les cours des céréales sont repartis à la hausse au 4etri-mestre. Les cours du colza ont franchi la barre symbolique des 400/t. Cette hausse est la conséquence dune baisse annoncée des surfaces semées pour 2008 au niveau mondial, mais également de
info web
Le marché du travail dans les départements comtois
Fin septembre 2007, avec 15 200 emplois équivalents temps plein, lemploi intérimaire progresse de 7,0% sur un an en Franche-Comté. La croissance concerne tous les secteurs dac-tivité, sauf le commerce où les effectifs intérimaires diminuent de 12,7%. Pour le deuxième trimestre consécutif, cest le secteur automobile qui enregistre la hausse la plus importante (+23,6%) Le recours à lintérim augmente dans les quatre départements, à lexception du Jura où il demeure stable. La hausse la plus forte concerne la Haute-Saône (+10,8%). Hors intérim, les effectifs salariés augmentent de 0,4% sur un an en Franche-Comté, principalement grâce au dynamisme dans les services dont les effectifs progressent dans tous les départements. La hausse atteint +0,8% dans le Territoire de Belfort, portée par la vigueur du secteur des biens déquipe-ments. Les effectifs salariés progressent également plus que la moyenne régionale en Haute-Saône (+0,6%), malgré un fort recul de lemploi dans les équipements du foyer. Cest aussi le cas dans le Jura, où les effectifs salariés sont quasiment stables (+0,1%). Lemploi salarié croît de 0,3% dans le Doubs, mais le recul des effectifs dans le secteur automobile reste important dans ce département. Le dynamisme de lemploi se traduit par une forte baisse du nombre de demandeurs demploi recherchant un contrat à durée indéterminée, à temps plein et immédiatement disponible (catégorie 1). Celle-ci atteint 12,9% sur un an à la fin septembre. Le recul est plus marqué dans le Territoire de Belfort (16,8%), le Doubs14,5%) et en Haute-Saône (13,2%) que dans le Jura (4,6%). Le Jura est ainsi le seul département comtois où la baisse du nombre de demandeurs demploi est inférieure à la moyenne métropolitaine (9,0%). Le constat est le même si on sintéresse à lensemble des demandeurs demploi immédia-tement disponibles, quel que soit le contrat recherché.
3
Nº 44 Avril 2008 -
en % Evolutionsur1anàlafinseptembre2007DoubsJuraHaute-SaôneTerrBietlofiorretdeFranche-Comté Emploi salarié (1) Industries agricoles et alimentaires  1,8  0,5 +3,8 NS  0,2 Industries des équipements du foyer  1,1  8,1  12,1 NS  6,3 Industrie automobile  4,0 NS /// NS  4,4 Industries des équipements mécaniques +0,8  1,3  1,1 +5,1 +1,2 Industries des équipements électriques et électroniques  2,2 NS NS +3,1 +0,5 Métallurgie et transformation des métaux  1,1 +1,5 +0,3  4,5  0,8 Commerce et réparation automobile  1,5  6,3 +0,9 NS  2,1 Commerce de gros +1,2  0,3  1,1  3,1 0,0 Commerce de détail +0,7  1,5 +3,7  0,4 +0,6 Transports +0,1 +2,0 +1,6 +1,4 +1,0 Conseils et assistance aux entreprises +1,9 +3,9 +1,5 +6,3 +3,4 Services opérationnels aux entreprises (hors intérim) +2,5 +3,6 NS +0,6 +3,3 Hôtels et restaurants +0,4 -3,0 +9,8 +4,6 +1,3 Santé, action sociale (y compris hôpitaux publics) +2,5 +0,7 +1,8 +1,1 +1,8 Total +0,3 +0,1 +0,6 +0,8 +0,4 Intérim (équivalents temps plein) (2) +5,7 +7,0 +10,8+9,0 +0,2 Demandeurs demploi (3) Catégorie 1  14,5  4,6  13,2  16,8  12,9 femmes  15,1  2,6  10,6  15,0  12,0 moins de 25 ans  17,7  4,3  18,9  22,6  16,7 50 ans et plus  10,3  4,8  8,5  9,6  8,8 Ancienneté sup. à 1 an  31,3  29,4  25,3  26,4  28,9 Catégories 1+2+3  13,5  8,5  13,5  15,0  12,9 /// : indisponible ou couvert par le secret statistique NS : non significatif statistiquement (1) Source : URSSAF - INSEE (données brutes) emploi salarié dans le secteur marchand non agricole hors intérim (2) Source : DARES (données brutes) (3) Source : Ministère du Travail - ANPE (données CVS)
info web
la hausse des cours du pétro- 7 721 logements ont été misautorisations de construire le, cette dernière entraînant en chantier de novembrepour les mois de novembre une hausse de la demande 2006 à octobre 2007, enet de décembre, nont pu en provenance de la filière de hausse de 5,5% sur un an.être intégrées pour certai-production de diester. Sur la même période, 9 582nes grandes communes de En Franche-Comté, daprès permis de construire ontla région. les premières estimations, été acceptés (+6,5% sur un Lactivité reste forte dans les les surfaces semées en blé an).En raisontravaux publics. tendrleapertocehnaionregceamdphaigvneerde changementsblicxpuavauTrivétcaits:Lattentisme qui pproourgresseraientde4à5%dtnmeteaitreddemoleadsnsoutenueprévaut généra-eslement avant les tandis que la surface de colzapermis de construire, lesélections municipales a eu resterait stable.mises en chantier et lespeu deffet en 2007. Les grands travaux dinfrastruc-Une clientèle d'affaires davantage présentetures devraient continuer à en 2007 dans les hôtels franc-comtoissoutenir lactivité dans les En millierprochains mois. 300Au 4etrimestre 2007, lactivité 250TDootanltnafufiaireessest en hausse dans le transport Dont loisirsroutier de marchandises et les 200prévisions sont bien orientées. 150Cependant, la forte hausse du prix du gasoil en fin dannée 100fragilise les trésoreries des entreprises. 50Les services marchands en-0registrent globalement une 2005 2006 2007progression de leur activité, Source : INSEE - CRT - DRT Enquête hôtellerie homologuée - Données bruteset les perspectives sont fa-vorables.
Au 4etrimestre 2007 la fré-quentation des hôtels francs-comtois a progressé de 1,3% à 421 000 nuitées. La clien-tèle de loisirs est venue aussi
nombreuses que lannée précédente, tandis que la clientèle daffaires est en hausse. Au niveau national, la fréquentation croît de 5,5%. Les hôtels franc-comtois ont comptabilisé 1 950 000 nui-tées en 2007, stable sur un an. La hausse de 2,9% de la fréquentation de la clientèle
4
Nº 44 - Avril 2008
Des créations d'entreprises élevées en 2007 Indice base 100 4etrimestre 2002 180
160
140
120
100
80 02 03 04 Source : INSEE - SIRENE (données brutes)
daffaires, qui représentait, en 2007, 58,8% de la clien- hôtelière. La fréquentation tèle des hôtels franc-comtois, stagne dans le Doubs, tandis compense le recul ue le Jura et la de la fréquentationeutnrFqéliteeèrioathônntdstreepliesrôaenetS-erige-nauHsq de la clientèle dehnessuarespectifs de  2 6 loisirs ( 4,5%). Auee au niveau national, la4 trimestre ,et  4,9%. fréquentation des hôtels est en Au 4e trimestre 2007, 1 018 hausse de 3,6%. entreprises ont été créées en Le Territoire de Belfort se dis- Franche-Comté, en hausse de tingue des autres départe- 10,4% sur un an. La progres-ments comtois par une hausse sion atteint 12,9% au niveau de 6,8% de la fréquentation national. Le Jura est le seul
Franche-Comté
05
06
France
07
département comtois à enre-gistrer une baisse ( 6,1%), la plus forte hausse étant pour le Doubs (+23,4%). En Franche-Comté, les créations dentrepri-ses augmentent dans tous les secteurs dactivité, notamment dans lindustrie (+36,4%) et les services (+11,4%). Sur lensemble de lannée 2007, 4 288 entreprises ont été créées en Franche-Comté, en hausse de 15,9%
par rapport à 2006. Au une hausse de 9,6% sur cette niveau national, les créations période et représentent ainsi dentreprises progressent de 77% des ventes de véhicules 12,5%. neufs en Franche-Comté. La croissance du nombre La croissance est plus faible de créations dentreprises pour les véhicules de mar-concerne tous les n s e s secteurs dactivité,dsnoisirpertnDatrécesqieussednymarouFlancra,e)alruop%6,1+(8%5,+etnioégçaifraques en particulier lin-er dustrie où les créa- p tions augmentent de 35,3% que pour ceux de marques par rapport à 2006. Au sein étrangères. Tous les dépar-des départements comtois, tements comtois enregistrent le Doubs et le Territoire de une progression des imma-Belfort se démarquent avec triculations. des hausses respectives de Les immatriculations de vé-+20,8 et +27,0%. Le Jura et hicules neufs en Franche-la Haute-Saône enregistrent Comté augmentent de 9,5% des progressions plus modé- sur lensemble de lannée rées (respectivement +8,7 et 2007, après une quasi sta -+7,8%). gnation en 2006 et 4 années Au 4e detrimestre 2007, les im- baisse consécutives de matriculations ont progressé, 2001 à 2005. Au niveau en Franche-Comté, de 7,4% national, les immatriculations par rapport au même tri- progressent de 3,2%. mestre de 2006. Au niveau Les deux premiers mois de national, elles ont augmenté 2008 confirment le dyna-de 12,2%. misme des ventes de véhicu-Les ventes de voitures diesel les neufs en Franche-Comté, dans la région enregistrent puisquelles sont en hausse
info web
5
Nº 44 - Avril 2008
de 3,8% par rapport à la Normandie et la Picardie. Les mande est forte dans lin- les entreprises privilégiant même période de 2007. effectifs intérimaires progres- dustrie automobile, avec une lembauche de salariés per-Au 3e de 23,6% des effectifs hausse dans tous les départe- sent 2007, lem- trimestre manents au recours à linté-ploi intérimaire régional a ments comtois, à lexception intérimaires. En revanche, rim. Les effectifs intérimaires augmenté de 7,0% par rap- du Jura où ils de- laugmentation augmentent de 1,5% dans port au même trimestre de meurent stables.Un recours accrudu nombre din- industries de biens inter- les lannée précédente, pour Lemploi intéri-eilobommadétiratusnllinà et de 7,3% danstérimaires ralen- médiaires, atteindre 15 227 équivalents maire diminue tit dans les biens celles des biens de consom-temps plein. La Franche- de 12,7% dans le commerce, déquipements (+5,1%), mation. Comté se place au 3e deux années de très après décembre 2007, lem- Fin croît denviron 9% dansrang, mais ex-æquo avec la région Cen- la construction, les services et fortes hausses. Cela sex- ploi salarié privé (hors agri-tre, selon le taux de recours lindustrie. Pour le deuxième plique par la bonne tenue culture, intérim et énergie) à lintérim derrière la Haute- trimestre consécutif, la de- de lactivité dans ce secteur, progresse de 0,5% sur un
Emploi salarié : la construction poursuit sa progression Indice base 100 4etrimestre 2002 120 115 110Construction 105Tertiaire 100 95Ensemble 90Industrie 85 80 02 03 04 05 06 07 Champs : secteur concurrentiel hors agriculture et énergie Source : INSEE-URSSAF (données provisoires pour le dernier trimestre) Données CVS
Un taux de chômage toujours moins élevé en Franche-Comté qu'en France
Taux de chômage en % 12
10
8
6
4
2
0
97
98
99
00
01
02
France métropolitaine
03
Franche-Comté
04
Source: Insee - taux de chômage localisés - données CVS
05
06
07
6
2006
2006 2007
2008
2007
dérée. Le commerce extérieur devrait contribuer négativement à la croissance, tandis que la consommation des ménages devrait bénéficier du dynamisme du marché du travail. En France, le PIB devrait croître de 0,4% au 1ertrimestre 2008 et de 0,3% au deuxième trimestre, après +0,3% au 4e tri-mestre 2007. Les créations demplois devraient ralentir, après
La zone euro entre résilience et crise inflationniste
La zone euro se trouve dans une position intermédiaire. Lactivité a ralenti au 4etrimestre 2007 (+0,4%). Si les différentes composantes de la crois-sance sont relativement équilibrées pour lensemble de la zone euro, en revanche les situations sont hétérogènes au sein des grands pays de la zone : la croissance est essentiellement soutenue par la consommation en France et en Espagne et par les échanges extérieurs en Allemagne. Au 1ersemestre 2008, la croissance du PIB dans la zone euro devrait rester mo-
Le 4etrimestre 2007 a été marqué par un ralentissement de léconomie mondiale et une hausse de linflation, qui devraient se poursuivre début 2008. Les situations sont cependant différentes selon les zones. Ainsi léco-nomie américaine devrait être la plus touchée, pénalisée par une baisse de la consommation des ménages et la crise du marché immobilier. La demande intérieure britannique devrait également ralentir. En revanche, la croissance resterait forte pour les économies émergentes.
Daprès la note de conjoncture de mars 2007
Nº 44 - Avril 2008
De novembre 2007 à février 2008, linflation totale est passée en glissement annuel en France de 2,4% à 3,2% dans le sillage des prix de lénergie et de lalimentaire. Les prix de lalimentation augmentent de 4,8% sur un an et ceux de lénergie de 11,4%. Linflation sous-jacente, qui exclut tarifs publics, produits à prix volatils (énergie et produits frais) et effets des mesures fiscales, ne sest accrue que de 0,1 point sur cette période (1,9% en février 2008).
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 +0,7 +0,9  0,1 +0,5 +0,6 +0,3 +0,8 +0,3 +0,4 +0,3 +2,2 +1,9 Produit Intérieur Brut +0,7 +3,1  0,9 +1,3 +0,7 +1,8 +1,0  1,4 +1,0 +0,7 +7,1 +3,6 Importations +0,9 +0,5 +0,3 +0,2 +0,7 +0,6 +0,8 +0,4 +0,5 +0,4 +2,3 +2,1 Dépenses de consommation des ménages +0,5 +0,5 +0,2 +0,4 +0,2 +0,4 +0,3 +0,1 +0,4 +0,3 +1,4 +1,3 Dépenses de consommation des administrations* +0,4 +1,9 +0,6 +1,2 +1,2 +0,4 +0,8 +1,0 +0,4 +0,4 +4,1 +3,9 FBCF totale  dont : +0,2 +2,7 +0,8 +1,8 +1,4 +0,4 +1,1 +1,0 +0,5 +0,5 +4,6 +4,9 ENF +1,4 +1,1 +0,9  0,5 +0,3 +0,5 +0,6 +1,1 +0,1 +0,1 +4,5 +1,6 Ménages +3,0 +1,3  1,6 +1,4 +1,3 +0,6 +1,3  0,6 +1,0 +0,5 +6,3 +2,7 Exportations  Contributions : +0,7 +0,8 +0,4 +0,5 +0,7 +0,5 +0,7 +0,5 +0,5 +0,4 +2,4 +2,3 Demande intérieure hors stocks  0,6 +0,7  0,2 0,0  0,2 +0,2 0,0  0,4 0,0 0,0 +0,1  0,1 Variations de stocks** +0,6  0,5  0,2 0,0 +0,1  0,4 +0,1 +0,3 0,0  0,1  0,3  0,3 Commerce extérieur Prévision * Dépenses de consommation des APU et des ISBLSM ** Les variations de stocks sont y compris acquisitions nettes dobjet en valeur Source : Insee
une année 2007 très dynamique (plus de 350 000 emplois r créés). Au 1esemestre 2008, 96 000 emplois seraient créés et le taux de chômage devrait se stabiliser autour de 7,5%. Linflation atteindrait un pic de 3%, rognant ainsi la hausse du revenu des ménages. La consommation des ménages devrait cependant résister. Après avoir augmenté leur taux dépargne en 2007, les ménages puiserait dans cette dernière pour compenser la faible croissance de leur pouvoir dachat.. En revanche, le commerce extérieur devrait à nouveau peser sur la croissance. Linvestissement des entreprises et la production ralentiraient sous leffet dune demande plus limitée et de restrictions daccès au crédit. Linvestissement des ménages serait également freiné par le haut niveau des prix immobiliers et le durcissement des conditions doctroi de crédit. Plusieurs aléas pèsent sur ces prévisions. Une hausse plus forte des prix des matières premières pourrait avoir des ré-percussions sur la consommation des ménages. Par ailleurs, la détérioration des conditions de financement pourrait freiner davantage linvestissement des entreprises.
info web
info web
an en Franche-Comté. Le demploi immédiatement dis- fort ( 18,7%), grâce à la vi- dun CDD ou dun travail à Au 4etrimestre 2007, le taux recul de lemploi industriel ponibles et cherchant un CDI gueur de lemploi en général temps partiel (catégories 2 et de chômage localisé régio-se poursuit ( 2,2%), mais il à temps plein) se confirme et de lintérim en particulier. 3), le recul du nom-La baisse dnal sétablit à 6,9% est largement compensé par en Franche-Comté. À la fin En revanche, le recul est infé- bre de demandeursude la population le dynamisme février 2008, ce rieur à la moyenne régionale demploi dans la du secteur ter-Dynamisme de le Jura ( 4,7%)nombre bais- dans sétablit à et en régiononedremrbsactive, en baisse tiaire (+1,7%)lemploi dans le ( 9,9%). 11,5% sur un an, Haute-Saônese de 10,8%,tiusruoeunsedmiadleompedde 1,2 point sur et surtout de laTerritoire de Belfort contre une baissepour atteindre La part des demandeurspuin.nAntaevuaunaeidlunimanoii,l construction (+3,6%). Tou- 32 706 personnes. Le repli demploi inscrits depuis plus de 9,0% au niveau natio- de 0,9 point à 7,5%. Le taux tes activités confondues, les atteint 8,2% en métropole. dun an continue de décroître nal. Au total, on dénombre, de chômage localisé dimi-effectifs salariés augmentent Lamélioration profite surtout dans la région. Elle sétablit à en Franche-Comté, 42 453 nue de 1,8 point en un an en Haute-Saône (+1,0%) et aux moins de 25 ans, dont 24,5% à la fin février 2008, demandeurs demploi ap- dans le Territoire de Belfort dans le Territoire de Belfort la part dans les demandeurs en baisse de 3,9 points sur partenant à une de ces trois à 8,4% de la population ac-(+2,1%), et restent stables demploi passe à 17,8% dans un an. catégories. tive. Lamélioration est moins dans le Doubs et le Jura. la région ( 0,5 point sur un Si on ajoute les demandeurs Sur la même période (fé- forte dans le Jura, même si Le r e c u l d u n o m b r e d e an). Au niveau départemen- demploi immédiatement dis- vrier 2007 à février 2008), ce département enregistre demandeurs demploi de tal, la baisse la plus forte se ponibles et ceux à la recher- le nombre de demandeurs toujours le plus faible taux de catégorie 1 (demandeurs situe dans le Territoire de Bel- che dun travail temporaire, demploi non immédiatement chômage des départements La baisse du nombre de demande demploi se poursuit comtoisdisponibles (catégories 6, 7 (5,8%, en baisse de urset 8) augmente légèrement 0,6 point).„ Demandeurs demploi Part dans les demandeurs demploi (%)en Franche-Comté (+1,0%), t Moins de 50 ans Ancienneté 2N9b/0o2t/a2l0a0u8Évo1luatnio(n%s)urFemmes25ansetplussup.à1anNdeuxfomaisERRInePheriCatoinsismequvitinevautaoiuanuAl.na Doubs 15 189 47,6 17,1 15,0 23,7 10,6sein des départements com-Jura 6 084 49,7 18,5 16,4 21,2 4,7tois, cest en Haute-Saône Haute-Saône 6 586 9,9 51,6 19,6 16,7 25,8que la hausse est la plus Territoire de Belfort 4 847 18,7 47,0 16,5 16,9 29,6importante (+5,8%), alors Franche-Comté 32 706 10,8 48,7 17,8 15,9 24,5que le Jura et le Territoire de France 1 964 3818,2 48,5 16,8 15,4 25,3Belfort enregistrent des reculs Source : ANPE - Champ : DEFM de catégorie 1 (données brutes)respectifs de 4,8 et 2,9%.
7
Nº 44 - Avril 2008
INSEE Franche-Comté 8 rue Louis Garnier - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex Tél : 03 81 41 61 61 Fax : 03 81 41 61 99
Directeur de la publication : Didier Blaizeau Rédacteur en chef : Patrice Perron Mise en page :Maurice Boguet, Yves Naulin
© INSEE 2008 dépôt légal : Avril 2008
www.insee.fr insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15/mn)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.