Activité, emploi et chômage

De
Publié par

- Salaires - Retraites

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 32
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Activité, Emploi et Chômage
9. Salaires
En 2004, le salaire moyen horaire net des femmes qui tra-
vaillent en Alsace est de 9,67 euros, contre 12,19 euros en
Définitions : Île-de-France et 9,46 euros dans l’ensemble des autres régions.
En Alsace, les femmes gagnent globalement 20 % de moins- Salaire net : c'est la rémunération nette
de toutes cotisations sociales obligatoires. que les hommes. La différence entre les salaires des hommes
Il s’agit du salaire après déduction des coti-
et des femmes est plus forte en Alsace que dans l’ensemble dusations de sécurité sociale, des régimes de
retraite et de prévoyance complémentaire, pays (18 % en moyenne).
des contributions d’assurance chômage et
De nombreux déterminants influencent les rémunérations. Dedes CSG et CRDS déductibles et non dé-
ductibles. manière générale, l’écart de rémunération entre les hommes et
les femmes provient des différences de structures par âge, par- Décile : la population des salariés or-
donnée selon le niveau de salaire, est ré- catégorie socioprofessionnelle ou par qualification. La taille et
partie en dix sous-populations de même le secteur d’activité de l’entreprise interviennent également.
effectif. Les déciles sont les valeurs de
Mais une fois les effets liés à ces différences neutralisés statisti-salaire (seuils) entre deux sous-popula-
tions consécutives. quement, l’écart reste de 10 %.
er
1 décile : 10 % des salariés touchent
moins que le salaire correspondant au Il y a moins de femmes cadres ou dirigeantes d’entreprise.
er1 décile. Elles occupent fréquemment un poste d’employée et des em-e9 : 10 % des salariés touchent plus
e plois d’ouvrière, généralement moins qualifiés que ceux d’ou-que le salaire correspondant au 9 décile.
vrier.
Le rapport inter-décile permet de mesu-
rer la dispersion des salaires : Les femmes sont nettement plus présentes dans les petites
e
salaire du 9 décile entreprises moins rémunératrices. Leur carrière est aussi plus
er du 1 discontinue et elles travaillent plus fréquemment à temps réduit.
Plus le rapport est élevé, plus la disper-
sion des salaires est forte. Au sein des catégories socioprofessionnelles, la différence de
salaire entre les hommes et les femmes est variable. L’écart est
important chez les cadres et les dirigeants d’entreprise. Les
femmes gagnent en moyenne 21 % de moins que les hommes.
Mais celles qui exercent ces fonctions sont en moyenne plus
jeunes que les hommes, car ce n'est que récemment qu'elles y
accèdent. L'écart est plus réduit pour les autres catégories.
Les salaires de début de carrière entre les hommes et les fem-
mes sont relativement proches, car les jeunes femmes sont aus-Voir aussi :
si qualifiées et plus diplômées que les jeunes hommes. L’écart se
- "Profil des salariés faiblement rémunérés creuse avec l’âge. Une quinquagénaire gagne en moyenne 28 %
en Alsace", Insee, Chiffres pour l’Alsace
Revue, n°36, décembre 2006. de moins qu’un homme du même âge, alors que chez les sala-
riés de moins de 30 ans, l’écart est limité à 9 %.
- "Les dessous des salaires", Insee, Chif-
fres pour l’Alsace Revue, n°11, novembre Le salaire moyen des femmes est plus élevé dans l’énergie,
2002. les activités financières, l’éducation et la santé, secteurs où
- "Les salaires dans les entreprises en plus de la moitié d’entre elles occupent un poste de cadre ou
2005 : légère reprise", Insee Première, une profession intermédiaire. En revanche, l’agriculture et les
n°1147, juillet 2007.
services aux particuliers constituent les secteurs les moins
- "Les salaires en France", Insee Référen- rémunérateurs.
ces, Édition 2006.
La dispersion des salaires féminins est plus faible que celle
des hommes. Le rapport inter-décile est de 2,3 chez les fem-
mes et de 2,8 chez les hommes. Mais la dispersion des salai-
res est particulièrement élevée pour les femmes cadres.
Les Femmes en Alsace 60Salaire moyen horaire net des femmes par secteur et catégorie socioprofessionnelle en Alsace en 2004 (en euros)
Professions Ouvrières Ouvrières
Cadres Employées Ensemble
intermédiaires qualifiées non qualifiées
Agriculture 19,88 8,68 8,19 7,13 5,30 7,57
Industrie 18,24 11,59 8,78 8,80 8,03 9,74
Construction 17,57 11,47 8,89 8,66 7,48 10,05
Commerce 17,60 10,16 7,35 7,61 7,28 8,44
Services 17,67 12,11 8,50 8,01 7,34 10,01
Ensemble 17,76 11,75 8,24 8,42 7,59 9,67
Écart par rapport aux hommes (en %)
Agriculture -22,1 -22,5 -11,7 -19,2 -36,4 -24,7
Industrie -23,8 -15,2 -18,3 -18,1 -14,2 -24,7
Construction -14,9 -13,7 -13,4 -9,6 -5,9 -6,5
Commerce -22,7 -17,6 -6,5 -14,0 -6,4 -29,3
Services -18,4 -3,4 -5,0 -10,8 -9,5 -15,5
Ensemble -21,0 -8,7 -6,2 -13,7 -10,9 -19,8
Dispersion des salaires moyens horaires nets en Alsace en 2004
En euros40
35
Hommes Femmes
30 e9 décile
25
20
15
10
er1 décile
5
0
Lecture :
10 % des femmes cadres ou dirigeantes perçoivent un salaire horaire net supérieur à 26,50€
10 % des femmes cadres ou dirient un horaire net inférieur à 10,50€
Salaire moyen horaire net par secteur en Alsace en 2004
Énergie
Activités financières
Éducation, santé, action sociale
Industries des biens d'équipement
Administration
Industries des biens de consommation
Construction
Industrie automobile
Transports
Industries des biens intermédiaires
Services aux entreprises
Activités immobilières
Industries agricoles et alimentaires
Commerce
Services aux particuliers
Agriculture En euros
0 24 68 10 12 14 16 18 20
Hommes Femmes
Les Femmes en Alsace61
Cadres et
dirigeants
salariés
Professions
intermédiaires
Employés
Ouvriers
qualifiés
Ouvriers
non qualifiés
Cadres et
dirigeants
salariés
Professions
intermédiaires
Employés
Ouvriers
qualifiés
Ouvriers
non qualifiés
Source : Insee, DADS 2004
Source : Insee, DADS 2004
Source : Insee, DADS 2004Activité, Emploi et Chômage
10. Retraites
Fin 2001, l’Alsace comptait 270 000 retraités de droit direct
dont 56 % de femmes. Cette proportion est supérieure à la
Définitions : moyenne métropolitaine (54,6 %).
- Champ de l’étude : ensemble des re- Dans toutes les régions, le montant moyen des retraites des
traités de 60 ans et plus, tous régimes
femmes est largement inférieur à celui des hommes, et c’estconfondus, résidant en France métropoli-
taine et ayant cotisé pendant leur vie ac- en Alsace que la différence est la plus forte. Ainsi en 2001, la
tive. Le montant de la pension intègre retraite moyenne perçue par les Alsaciennes s’élève à 792€,
tous les versements, aussi bien les avan-
soit la moitié de celle perçue par les Alsaciens (1 572€). Surtages de droit direct que le minimum vieil-
lesse ou les pensions de réversion. l’ensemble de la métropole, la retraite des femmes correspond
à 60 % de celle des hommes.- Avantage principal de droit direct :
c’est la résultante de la carrière profes-
Mais l’écart entre les et les femmes est encore plussionnelle passée du retraité. Il dépend di-
rectement de la durée de cotisation, du important pour la retraite issue de l’activité professionnelle
niveau de qualification et de la rémunéra- passée. En effet, les femmes bénéficient plus souvent d’alloca-
tion passée.
tions complémentaires qui relèvent le niveau de leur retraite
- Allocation du Fond de Solidarité globale. Ainsi, les pensions de réversion représentent près du
Vieillesse : elle garantit un niveau de res- quart du montant global de leur retraite.
source égal au minimum vieillesse.
La retraite issue de l’activité professionnelle passée (l’avan-
- La pension de réversion est l’avantage
tage principal de droit direct) représente la quasi-totalité duperçu par le conjoint survivant d’un couple
marié. Le montant est calculé sur la base montant des retraites perçues par les hommes (95 %), mais
de l’avantage principal du conjoint décé-
seulement 72 % des femmes. Au titre de leur activité profes-dé.
sionnelle, les femmes touchent en moyenne 574 euros contre
- Le rapport interquartile est le rapport 1 451 euros pour les hommes.
entre le montant de pension auquel sont
inférieures 75 % des pensions (Q3) et le Cet écart est la conséquence de rémunérations plus faibles,
montant auquel sont inférieures 25% des
du temps partiel et de carrières plus courtes. En Alsace, lepensions (Q1).
nombre moyen de trimestres cotisés par une femme retraitée
est de 117 contre 173 pour un homme. Les retraitées alsacien-
nes ont cotisé moins longtemps que la moyenne des retraitées
françaises (123 trimestres), alors que les retraités alsaciens ont
cotisé plus longtemps que la moyenne (169 trimestres). Et l’am-
pleur de l’effet des carrières incomplètes est particulièrementVoir aussi :
important pour les retraitées les plus âgées. Au delà de 70 ans,
- "Les retraites en 2004", DREES, Études les femmes ont cotisé en moyenne 110 trimestres (175 trimes-
et résultats, n°454, décembre 2005. tres pour les hommes) alors que les femmes de moins de 70 ans
ont cotisé 128 trimestres (171 pour les hommes).- "Les retraites en 2003", DREES, Études
et résultats, n°362, décembre 2004.
La dispersion, hommes et femmes confondus, du montant
- "Les disparités régionales en matière de des retraites perçues au titre de l’activité professionnelle est
retraites", DREES, Études et résultats, particulièrement élevée en Alsace. Le rapport interquartile s'é-
n°249, juillet 2003.
lève à 3,8 contre 3,3 en moyenne métropolitaine. Mais les diffé-
- "Les retraites par région en 2001", rents compléments (pensions de réversion, etc.) atténuent la
DREES, Dossier statistique, n°47, février
dispersion du montant global des retraites perçues. En Alsace,2003.
le rapport interquartile du montant global des retraites est de
2,5 contre 2,4 pour la moyenne métropolitaine.
Les Femmes en Alsace 62Montants mensuels moyens des avantages composant la retraite globale en Alsace en 2001
Hommes Femmes Ensemble
Montant Composition Montant Composition Montant Composition
(euros) (%) (euros) (%) (euros) (%)
Retraite globale 1 527 100,0 792 100,0 1 116 100,0
dont avantage principal de droit direct 1 451 95,0 574 72,5 961 86,1
2 0,2 4 0,5 3 0,3allocation supplémentaire du FSV
69 4,5 27 3,4 45 4,0avantages accessoires
pension de reversion 5 0,3 187 23,6 107 9,6
Champ : ensemble des retraités de droit direct de 60 ans et plus.
Montant mensuel moyen de la retraite globale, durée de cotisation et répartition des effectifs
selon l’âge et le sexe en Alsace en 2001
Hommes Femmes
Nombre de Nombre de
Retraite globale Répartition Retraite globale Répartition
trimestres trimestres
(euros) (%) (euros) (%)de cotisation de cotisation
De 60 à 64 ans 1 524 166 28,7 761 134 16,3
De 65 à 69 ans 1 456 176 29,9 805 123 23,2
De 70 à 74 ans 1 557 174 22,2 764 114 22,1
De 75 à 84 ans 1 687 180 15,5 818 107 29,9
85 ans et plus 1 283 161 3,7 797 111 8,5
Ensemble 1 527 173 100,0 792 117 100,0
Champ : ensemble des retraités de droit direct de 60 ans et plus.
Dispersion de l’avantage de droit direct et de la retraite globale en 2001
er e
Moyenne 1 quartile (Q1) 3 quartile (Q3)
Q3/Q1(euros) (euros) (euros)
Composition
France France France France
Alsace Alsace Alsace Alsacemétro. métro. métro. métro.
Hommes Avantage principal de droit direct 1 451 1 398 958 847 1 746 1 711 1,8 2,0
Retraite globale 1 527 1 475 1 021 894 1 806 1791 1,8 2,0
Femmes A 574 655 254 260 749 899 3 3,5 792 854 423 464 1 030 116 2,4 2,4
Ensemble A 961 992 353 414 1 357 1 360 3,8 3,3
Retraite globale 1 116 1 136 596 597 1 455 1 471 2,4 2,5
Lecture : le rapport interquartile est le rapport entre le montant de pension auquel sont inférieures 75 % des pensions (Q3) et le montant auquel
sont inférieures 25% des pensions (Q1).
Champ : ensemble des retraités de droit direct de 60 ans et plus.
Les Femmes en Alsace63
Source : DREES,
Source : DREES,
Échantillon Interrégimes
Échantillon Interrégimes de retraités 2001.
de retraités 2001.
Source : DREES,
Échantillon Interrégimes de retraités 2001.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.