Activité professionnelle des femmes : plus diplômées que les hommes mais plus pénalisées par leur situation familiale.

De
Publié par

En trente ans les femmes ont massivement investi le monde du travail. Désormais, en Picardie, 78% des femmes de 25 à 49 ans exercent une activité professionnelle. Les femmes qui restent absentes du marché du travail sont avant tout très faiblement qualifiées : les Picardes qui renoncent à exercer une activité professionnelle sont à plus de 81 % sans diplôme ou peu diplômées.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
N°104 - 2002
Activité professionnelle des femmes : plus diplômées que les hommes mais plus pénalisées par leur situation familiale
En trente ans, les femmes ont massivement investi le monde du travail. Désormais, en Picardie, 78% des femmes de 25 à 49 ans exercent une activité professionnelle. Les femmes qui restent absentes du marché du travail sont avant tout très faiblement qualifiées : les Picardes qui renoncent à exercer une activité professionnelle sont à plus de 81% sans diplôme ou peu diplômées. A un degré moindre, la responsabilité d'une famille nombreuse joue également un rôle : parmi les femmes sans activité professionnelle, près de 40% ont trois enfants ou plus. Le taux d'activité des Picardes est inférieur à la moyenne française, en raison de leur moindre qualification et d'une plus grande proportion de familles nombreuses. Pour une femme, les charges familiales entraînent une moindre valorisation du diplôme, tandis qu'elles sont sans conséquence sur la carrière professionnelle d'un homme.
n Picardie comme dans l'en-semble de la France, l'acti-meEs a connu sur le long terme une vité professionnelle des fem-nette croissance. En Picardie, pour 100 hommes actifs âgés de 25 à 59 ans, on compte désormais 79 femmes actives, alors qu'elles n'étaient que 50 en 1975. Une majorité d'entre elles est désormais active, même parmi celles qui n'ont aucun diplôme ou parmi les mères qui élèvent trois enfants. Dans la région, 61,1% des femmes de 25 à 49 ans et sans diplôme sont acti-ves, et 53,9% mères de trois en-fants ou plus. Cependant, le niveau de qualification et la situation fa-
miliale ont toujours une forte in-fluence sur l'engagement profes-sionnel des femmes.
La faible qualification, premier facteur d'absence du marché du travail
L'absence de diplôme ou le ni-veau peu élevé de celui-ci est un facteur essentiel qui peut expliquer que certaines femmes renoncent à se porter sur le marché du tra-vail. Entre 25 et 49 ans, alors que 89 %des Picardes diplômées d'études supérieures sont actives, seulement 61% de celles sans di-
plôme le sont. Parmi les femmes picardes absentes du marché du travail, 37,6% n'ont aucun diplôme, et 43,6% en possèdent un de ni-veau inférieur au baccalauréat ou au brevet professionnel. Ainsi, les femmes de la région renonçant à exercer une activité profession-nelle sont à plus de 81% sans di-plôme ou relativement peu diplô-mées. Le nombre d'enfants joue également un rôle important sur l'activité féminine, mais de moin-dre ampleur. Parmi les Picardes sans activité professionnelle, 39,7 %ont trois enfants ou plus. L'effet du diplôme et celui du nom-bre d'enfants se combinent. Ainsi,
34,3 %des femmes picardes quiquée par d'importants effets de seuil.mes ont trois enfants (- 17,6 points), n'exercent pas d'activité profession-L'arrivée d'un premier enfant ne ré-et plus encore quand elles en ont nelle sont mères de trois enfants ouduit pas l'activité des femmes. Auquatre ou plus (- 21,1 points). Cette plus, sans diplôme ou relativementcontraire, les mères d'un seul enfantchute de l'activité s'explique à la fois peu diplômées.sont plus nombreuses à travaillerpar les comportements individuels et La montée continue de l'activité(87,5 %) que les femmes qui n'en ontpar des effets de structure. Conci-des femmes est fortement liée auxpas (86,0%), et ceci quel que soitlier activité professionnelle et garde progrès de leur qualification. Enleur niveau de qualification. Ce tauxdes enfants devient alors difficile. 1999, 24% des Picardes de 25 à 39d'activité un peu plus fort observéLes mères de famille nombreuse ans ont un diplôme d'études supé-chez les mères d'un seul enfant tientsont également proportionnellement rieures alors qu'elles n'étaient queau fait qu'elles sont généralementles moins qualifiées : 79% d'entre 12 %en 1990. Globalement, les ac-plus âgées, et ainsi mieux inséréeselles ont au plus un diplôme de fai-tives sont désormais plus diplôméessur le marché du travail. Elles par-ble niveau (CEP, BEPC, CAP ou que les actifs. Cet écart tient exclu-viennent alors à concilier la garde deBEP). Elles ne représentent que sivement aux générations des moinscelui-ci et une activité profession-13 %des actives. En revanche, deux de 40 ans.nelle. inactivessur cinq ont au moins trois L'agrandissement de la famille ré-enfants. Peu diplômées, ces fem-duit ensuite fortement l'activité desmes sont davantage incitées à éle-L'influence des enfants, femmes. Entre un et deux enfants,ver elles-mêmes leurs enfants car surtout à partir du deuxièmele taux d'activité des mères baisseleur emploi est souvent peu rému-de près de 10 points, passant denérateur et peu valorisé. Des études L'influence du nombre d'enfants 87,5 %à 78,0%. La diminution estsur la trajectoire professionnelle des sur l'activité des femmes est mar-encore plus nette lorsque les fem-femmes montrent de plus qu'une majorité des mères de trois enfants ou plus n'a jamais tra-Les femmes inactives sonteu dilômées et ontlus d'enfants vaillé. Répartition des inactives âgées entre 25 et 49 ans vivant en Picardie en 1999 suivant le nombre d'enfants et le dernier diplôme obtenu Source : Insee  Recensement de la population 1999 L'influence des enfants, Bac+2 et Diplôme CEP,BEPC, BACou brevetsurtout pour les moins Sans diplômediplômes Total CAP, BEPprofessionneldiplômées supérieurs Nbre d'enfants Répartition en nombre La baisse de l'activité à 0 5001 4232 1310 2610 13153 partir de deux enfants est 1 3508 5331 1035 1060 10934 d'ampleur très inégale sui-2 6428 10584 2286 1772 21070vant les niveaux de forma-tion. Chez les femmes sans 3 ou plus13 17612 4801 9302 10629 692 diplôme, le taux d'activité Total 28113 32627 6561 7548 74849 chute de 29,3 points entre Répartition en % celles qui ont un enfant et cel-017,66,7 5,7 1,8 3,5 les qui en ont trois. L'écart 14,7 7,1 1,4 1,414,6 n'est que de 14,5 points chez 23,1 2,428,28,6 14,1 les mères de famille diplô-3 ou plus17,6 16,739,72,6 2,8mées du supérieur. De par Total8,8 10,137,6 43,6100,0leur diplôme, elles sont sus-ceptibles d'occuper un poste Répartition selon le nombre d'enfants valorisant et mieux payé. Bé-017,8 13,0 20,0 34,6 17,6 néficiant d'une certaine re-112,5 16,3 15,8 14,0 14,6 connaissance sociale, elles 222,9 32,4 34,8 23,5 28,2 choisiront donc plus facile-3 ou plus46,9 38,3 29,4 27,9 39,7 ment de poursuivre leur car-Total82,4100,0 100,0 100,0 100,0rière professionnelle. A l'in-Répartition selon le diplômeverse, les femmes peu diplô-mées interrompront plus vo-038,0 32,2 10,0 19,8100,0 lontiers leur activité profes-132,1 48,89,5 9,7100,0 sionnelle lors d'une nais-230,5 50,2 10,88,4 100,0 sance. 3 ou plus44,4 42,0100,06,5 7,1 A partir de deux enfants, Total100,037,6 43,68,8 10,1 la réduction de l'activité fémi-
nine tient sans doute éga-        lement en partie aux dispo-              sitifs de politique familiale.           L'Allocation parentale  d'éducation, créée en        1994, permet à l'un des   parents de deux enfants ou  plus dont l'un au moins a    moins de trois ans de sus-   pendre son activité profes- sionnelle ou de l'exercer à temps partiel, en lui attri-buant une allocation com-    pensatoire indépendante  du salaire précédemment perçu (environ 460dans le cas d'un temps plein). A  partir de trois enfants, le ménage bénéficie d'une forte augmentation des al-locations familiales qui !" " !" #"# #!"# " !" !"! !!"! " peut rendre moins néces-  saire le salaire de la mère. Les femmes les moins di-plômées, touchant des salaires in-domicile a alors un effet désincitatifleur diplôme que celles vivant en férieurs, ont davantage recours à au travail. En outre, en milieu rural,milieu urbain : une sur cinq est ca-cette prestation qui leur est financiè-certaines femmes secondent leurdre ou exerce une profession intel-rement intéressante. époux dans leur activité agricole oulectuelle supérieure. En milieu ur-artisanale et ne se déclarent pas ac-bain, elles sont presque une sur qua-tives. tre.Ainsi, vivre en milieu rural freine Le diplôme joue plus Les femmes effectuent des dis-la valorisation du diplôme. Cette dif-que le milieu d'habitation tances plus courtes que les hommesficulté est partagée par les hommes En Picardie, 21% des femmespour se rendre sur leur lieu de tra-très diplômés. âgées de 25 à 49 ans vivent envail, et plus encore quand elles sont milieu rural. Moins diplômées et de-mariées ou quand elles ont des en-Une moindre valorisation vant effectuer des temps de trans-fants. Pour 100 hommes actifs de port plus longs si elles veulent tra-plus de 25 ans, on compte 77 fem-du diplôme pour les femmes vailler, elles sont moins souvent ac-mes actives dans l'Aisne, départe-Même si l'activité féminine se gé-tives que celles vivant en milieu ur-ment le plus rural de la région, 79 néralise, l'engagement profession-bain. Pour les femmes âgées de 25dans l'Oise et 82 dans la Somme. nel des hommes et des femmes à 49 ans, le taux d'activité s'élève àLes diplômées du supérieur vi-reste marqué par d'importantes dif-75,0 %en milieu rural contre 78,9% vanten milieu rural sont quant à el-férences. Contrairement à l'activité en milieu urbain. Les femmes occu-les minoritaires : elles ne représen-des femmes, celle des hommes ne pent très majoritairement des em-tent que 13,6% des femmes de 25 dépend pas de leur diplôme. Le peu plois dans le secteur tertiaire. L'ab-à 49 ans. Elles sont un peu plus sou-d'influence du diplôme se traduit sence de tels emplois à proximité duvent actives mais valorisent moins chez les hommes de 25 à 49 ans par un écart du taux d'activité de seu-lement 3,7 points entre ceux qui ont Un taux d'activité des femmes plus faible en Picardie un diplôme d'études supérieures et En dépit de la progression de leur activité professionnelle, les femmes picar-ceux qui n'ont aucun diplôme déclaré des continuent de se porter moins fréquemment sur le marché du travail que (27,9 points pour les femmes). Pour l'ensemble des Françaises : parmi les 25-59 ans, en France, pour 100 hommes un homme, renoncer à exercer une actifs, on compte 85 femmes actives contre 79 en Picardie. Les trois départe-activité professionnelle est un com-ments picards figurent parmi ceux où l'activité féminine est le plus en retrait par portement exceptionnel. En revan-rapport à celle des hommes. La moindre activité des femmes en Picardie s'expli-che, il est encore largement admis que surtout par un niveau général de diplôme plus faible et par une plus forte qu'une femme ne se porte pas sur présence de familles nombreuses : 23% des familles picardes avec enfants en le marché du travail si elle est ma-comptent trois ou plus, contre 20% en moyenne française. riée et plus encore si elle a des en-
L'activité des plus diplômées est moins sensible à la présence d'enfants Pour en savoir plus : Taux d'activité des femmes âgées entre 25 et 49 ans en 1999 en Picardie « Femmes et hommes, Regards sur suivant le nombre d'enfants et le dernier diplôme obtenu la Parité », Insee - Statistique Publique, En %Source : InseeRecensement de la population 1999 2001. « Les familles en Picardie : les peti-Bac+2 Diplôme CEP,BEPC, BACou brevet tes entités redessinent le paysage fa-Sans diplômeet diplômesTotal CAP, BEPprofessionnel milial », Insee Picardie Relais n°97, supérieurs Nbre d'enfants 2001. 0 68,987,7 91,2 90,886,0« Les catégories socioprofession-nelles en Picardie », Insee Picardie 1 77,387,8 92,0 93,087,5 Relais n°98, 2001. « Le travail à temps partiel féminin », 2 65,677,4 83,0 89,378,0 Économie et Statistique n°349-350, Insee, 2001-9/10. 3 ou plus40,2 56,864,2 74,153,9 « Recensement de la population 1999 : 12,2 millions d'actives et 14,3 Total 61,178,8 86,0 89,078,1 millions d'actifs », Insee Première n°749, novembre 2000. « Femmes de Picardie », Insee Pi-cardie Relais n°13, février 1994. « Activité féminine et vie familiale », fants. Le rôle traditionnel dene favorisent pas la progression Économie et Statistique n°261, Insee, l'homme dans un couple reste trèsdes femmes dans l'échelle profes-1993-1. présent et le taux d'activité dessionnelle. Et l'écart s'accentue en-hommes ne dépend pas du nom-core avec l'âge. Ainsi, parmi les bre d'enfants : à un, deux ou troisquinquagénaires actifs occupés di-enfants, il avoisine les 99%. Lesplômés d'études supérieures, 62% tempsde travail reste spécifique-disparités entre les hommes et lesdes hommes sont cadres ou exer-ment féminin. Il est d'autant plus femmes sont les moins marquéescent une profession intellectuellefréquent que les femmes ont plus parmi les personnes qui viventsupérieure contre 37% des fem-d'enfants. Ainsi, 36% des femmes seules. Les personnes seules di-mes. activesoccupées ayant deux en-plômées du supérieur représententLes femmes mettent plus à pro-fants de moins de 18 ans travaillent la seule catégorie où les femmesfit leur diplôme quand elles viventà temps partiel. Elles sont 45% à sont aussi souvent actives que lesseules. Parmi les femmes actives,recourir à ce mode de travail quand hommes. diplôméesdu supérieur et qui ontelles ont plus de trois enfants. Ce-Peu de diplômés d'études su-entre 25 et 49 ans, 32% des fem-pendant, le recours au temps par-périeures accèdent dès leur entréemes seules sont cadres ou exer-tiel dépend très peu de l'âge du dans la vie active à une professioncent une profession intellectuelleplus jeune enfant. de cadre ou intellectuelle supé-supérieure, alors que ce n'est leS'il permet d'assouplir l'organi-rieure. Mais ce décalage entre di-cas que pour 24 % des femmes quisation de la vie des femmes en mo-plôme et premier emploi est plussont en couple avec des enfants àdulant l'activité suivant les charges sensible pour les femmes, alorscharge. Toutefois, pour ces derniè-familiales, il est aussi parfois im-même qu'elles obtiennent des di-res, le fait d'occuper de telles fonc-posé par l'entreprise. Il dépend for-plômes plus élevés. Les jeunestions ne dépend pas du nombretement des métiers, les femmes les femmes de moins de 25 ans diplô-d'enfants. plusconcernées par le temps par-mées du supérieur sont plus sou-tiel subi étant les employées (38% vent ouvrières ou employées qued'entre elles) ou celles peu quali-les jeunes hommes. Seules 5% fiées(31 %des femmes de niveau Le temps partiel reste féminin des jeunes femmes ayant un tel di-brevet ou certificat). plôme sont cadres ou exercent uneLe temps partiel se présente profession intellectuelle supé-comme un compromis qui peut rieure, contre 9% des jeunes hom-permettre à une femme de parta-Guylène TANDEAU DE MARSAC mes. Par la suite, les interruptionsger son temps entre l'éducation de de carrière au moment des mater-ses enfants et son activité profes-nités, voire des congés parentaux,sionnelle. Cet aménagement du
Institut National de la Statistique et des Études Économiques Insee Picardie- Téléphone : 03 22 97 32 00 Télécopie : 03 22 97 32 01 Directeur de la Publication :Jean-Paul FRANÇOIS-Rédacteur en chef :Edwige CROCQUEY Maquette Insee Picardie - Flashage POLYGRAPHIQUE - Impression YVERT Dépôt légal : avril 2002 - ISSN : 0396-3128 - Code SAGE : IPR10462 - N°104 avril 2002 Prix : 2,20- Conditions d'abonnement - INSEE PICARDIE Relais : 1 an (11 numéros) 19ou INSEE PICARDIE Relais (11 numéros) + INSEE PICARDIE Première (11 numéros minimum) 38Insee Picardie 1, rue Vincent Auriol 80040 AMIENS CEDEX 1Mél : ventes-picardie@insee.fr Bureau d'information: Téléphone : 03 22 91 39 39 - Télécopie : 03 22 97 32 04© Insee 2002
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.