Aides à lemploi

Publié par

La très grande majorité des contrats aidés sont des emplois non marchands. En 2008, les CES, les CDL et les CEC représentent 95 % de ce type de contrats. A travers la satisfaction de besoins d’utilité publique (nettoyage des cours d’eau, des places publiques, etc), ils permettent aux demandeurs d’emploi en difficulté d’accéder à un contrat à durée déterminée à temps partiel.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

3 TRAVAIL - EMPLOI… 3.3 Aides à l’emploi
a très grande majorité des contrats DéFINITIONS : Mesures en faveur de l’emploi : nombre de contrats signésaidés sont des emplois non mar- Contrat de retour à l’Emploi (CRE) :Lchands. En 2008, les CES, les CDL et l’employeur bénéficie d’exonérations de 2007 2008 variation
les CEC représentent 95 % de ce type de cotisations patronales, d’une prime à 2008/2007
contrats. A travers la satisfaction de be- l’embauche et d’une aide à la forma-
soins d’utilité publique (nettoyage des emploi marchandtion.
cours d’eau, des places publiques, etc), Contrat d’apprentissage (CAP) 97 84 -13%Prime pour l’emploi des jeunes (PEJ) :
ils permettent aux demandeurs d’emploi Contrat de Retour à l’Emploi (CRE) 9 10 11%
elle a pour but de favoriser l’insertion pro- Prime pour l’Emploi des Jeunes (PEJ) 42 19 -55%en difficulté d’accéder à un contrat à
fessionnelle des jeunes de 16 à 26 ans
durée déterminée à temps partiel.
dans le secteur privé marchand. Elle est emploi non marchand
Dans le secteur marchand, les versée durant trois années consécutives. Contrat Emploi Solidarité (CES) 2 543 2 608 3%
contrats aidés existants à Mayotte sont le Contrat Emploi Consolidé (CEC) 263 275 5%Contrat Emploi Solidarité (CES) : il est
Contrat d’apprentissage (CAP), la Prime Chantier de Développement Local (CDL) 1 364 1 306 -4%
destiné à favoriser l’insertion ou la réinser-
pour l’emploi des jeunes (PEJ) et le
tion professionnelle des demandeurs Soutien et aide à la création d’entrepriseContrat de retour à l’emploi (CRE). Ils re-
d’emploi en difficultés dans le cadre Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneursprésentent un peu plus de 2,5 % de l’en-
d’activités répondant à des besoins col- d’Entreprises (ACCRE) 32 41 28%semble des contrats aidés.
lectifs. Projet Initative Jeune (PIJ) 46 57 24%
Deux dispositifs permettent quant à
Contrat Emploi Consolidé (CEC) : il Source : DTEFPeux de soutenir financièrement les créa-
concerne les titulaires du CES, qui, à l’is-
teurs d’entreprises à Mayotte : le Projet
sue du contrat, rencontrent des difficul-
Initiative Jeune (PIJ), et l’Aide aux Chô-
tés particulières d’accès à l’emploi. Prise
meurs Créateurs et Repreneurs d’Entre-
en charge dégressive du salaire pendant
prises (ACCRE). Les montants octroyés en
cinq ans.
faveur de la création d’entreprise ont si-
Chantier de Développement Localgnificativement augmenté ces dernières
(CDL) : dispositif spécifique à Mayotte.années, passant de 340 000 euros en
Contrat d’un mois et demi utilisé pour as-2004 à 860 000 euros en 2008, dont 70 %
surer des missions de service public.sous forme d’aides directes (ACCRE et
PIJ). Les 30 % restants ont contribué au fi- Projet Initiative Jeune (PIJ création) :
nancement de deux structures accom- créé en 2004, il vise à apporter une aide
pagnant les porteurs de projets : financière aux jeunes de 18 à 30 ans qui
l’Association pour le Droit à l’Initiative souhaitent créer leur entreprise.
économique (ADIE), qui apporte son sou-
tien financier à la création et au dévelop-
pement des très petites entreprises sous
forme de microcrédits et la Boutique de
Gestion, qui accompagne les porteurs de
projets dans leurs démarches.
TEM 2010 46 INSEE MAYOTTE INSEE MAYOTTE 47 TEM 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.