Année économique et sociale 2005 en Martinique

De
Publié par

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 31 Solidarité Le revenu minimum d’insertion toujours en tête tions et le développement des familles de lutte contre la pauvreté et la préca-Dans notre département, monoparentales expliquent en partie rité. En Martinique, plus du tiers des plus de 95 000 allocataires cette poussée. allocataires (34%) bénéficient du Les montants versés ont progressé de RMI, pour un montant global dépas-ont bénéficié de prestations 5% d'une année sur l'autre. Cette aug- sant les 153 millions d’euros au titre sociales ou familiales en mentation résulte de la croissance du de l'exercice 2005, ce qui correspond nombre de bénéficiaires et du rattrapa- à une croissance financière de 5% par2005, soit une progression ge progressif du niveau métropolitain rapport à l’exercice 2004. Étroitement de 2% par rapport à 2004. (notamment pour les Allocations de lié au chômage de longue durée, le Parent Isolé : API). Les prestations liées RMI concerne un nombre toujoursPlus de 507 millions d'euros à la naissance, au jeune enfant, à l'en- très élevé de résidents dans le dépar- leur ont été versés par tretien des enfants et à la monoparen- tement. Cependant, le nombre de ses talité représentent 40% des sommes bénéficiaires a connu une relative la CAF de la Martinique. versées par la Caf de la Martinique en stabilisation sur l’année écoulée : Les bénéficiaires 2005.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 31
Solidarité
Le revenu minimum d’insertion
toujours en tête
tions et le développement des familles de lutte contre la pauvreté et la préca-Dans notre département,
monoparentales expliquent en partie rité. En Martinique, plus du tiers des
plus de 95 000 allocataires cette poussée. allocataires (34%) bénéficient du
Les montants versés ont progressé de RMI, pour un montant global dépas-ont bénéficié de prestations
5% d'une année sur l'autre. Cette aug- sant les 153 millions d’euros au titre
sociales ou familiales en mentation résulte de la croissance du de l'exercice 2005, ce qui correspond
nombre de bénéficiaires et du rattrapa- à une croissance financière de 5% par2005, soit une progression
ge progressif du niveau métropolitain rapport à l’exercice 2004. Étroitement
de 2% par rapport à 2004. (notamment pour les Allocations de lié au chômage de longue durée, le
Parent Isolé : API). Les prestations liées RMI concerne un nombre toujoursPlus de 507 millions d'euros
à la naissance, au jeune enfant, à l'en- très élevé de résidents dans le dépar-
leur ont été versés par tretien des enfants et à la monoparen- tement. Cependant, le nombre de ses
talité représentent 40% des sommes bénéficiaires a connu une relative la CAF de la Martinique.
versées par la Caf de la Martinique en stabilisation sur l’année écoulée :
Les bénéficiaires 2005. +0,2% entre 2004 et 2005 tandis que
l’évolution est de +5% pour la métropo-d'Allocations Familiales
le sur la même période. Toutefois, dansPlus de 53 500 sont toujours les notre département, les allocataires dufamilles concernées
RMI qui étaient moins de 28 200 enplus nombreux, mais
1999, sont 32 500 en fin 2005. Les allocations familiales, versées à prèsle Revenu Minimum
de 53 600 familles, viennent logique-
Les aides au logement poursuivent d'Insertion demeure au ment en tête des prestations perçues.
également leur essor. Les allocations deElles devancent les allocations de ren-premier rang du montant logement à caractère familial ou socialtrée scolaire, reçues par environ
concernaient plus de 35 000 alloca-total des prestations 34 000 familles. Les prestations liées à
taires, soit 4% de plus sur un an. Lala monoparentalité (Allocations deattribuées, environ 30% moitié des allocataires sont des femmesParent isolé et de Soutien Familial)
vivant seules : 51% sont célibataires,de l’ensemble concernent toujours autant de foyers :
veuves, séparées ou divorcées. Au seinfin 2005, près de 25 600 parents per-
de la population allocataire, les jeunesçoivent l'une ou l'autre.
et les personnes âgées sont rares : lesUne grande partie des prestations de la
moins de 20 ans représentent 1%, et lesCaisse d'Allocations Familiales n'est
plus de 59 ans 7% des allocataires.pas soumise à condition de ressources,
Toutes prestations confondues, l'alloca-u titre de l'année 2005, la Caisse ce qui illustre bien la mise en œuvre
taire type en Martinique est une Ad'Allocations Familiales de la d'une politique de soutien à la famille.
personne vivant seule avec ou sansMartinique a versé, au total, 507 746
enfant(s), âgée de 30 à 49 ans (43%).815 e de prestations légales en faveur De surcroît, la Caf intervient dans le
de 95 128 allocataires. Le nombre de domaine de l'aide au logement (20%
bénéficiaires progresse à nouveau : la des sommes versées), et auprès des
population allocataire a augmenté de personnes en situation de précarité ou
2% en un an et approche 4% sur 2 ans. d'invalidité (42% des versements).
D. LavatereUne démographie encore vigoureuse, Le Revenu Minimum d'insertion est
Caisse d'Allocations Familialesl'importance accrue des décohabita- principalement au centre du dispositif
31
N° 66 - Martinique - Septembre 2006608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 32
Solidarité
Progression du nombre d'allocataires
Répartition des prestations versées par la Caf de la Martinique en 2005
En nombre, en euros et %
Part dans
Nature de la prestation Bénéficiaires % Montants l'ensemble
Entretien des Enfants 53 722 56,47 108 320 307,39 21,33%
Allocations Familiales 53 599 56,34 86 383 633,90 17,01%orfaitaires 1 020 594,62 0,20%
Complément Familial 6 481 6,81 6 888 877,19 1,36%
Allocation Rentrée Scolaire 34 001 35,74 13 906 611,12 2,74%
Autres prestations légales * 120 590,56 0,02%
Naissance, Jeune Enfant 13 074 13,74 38 272 205,53 7,54%
Prestation Accueil du Jeune Enfant 9 428 9,91 23 428 281,45 4,61%
Allocation Pour Jeune Enfant 3 081 3,24 9 790 294,45 1,93%arentale d'Éducation 444 0,47 4 032 432,62 0,79%
Allocation de Garde d'Enfant à Domicile 21 0,02 54 779,42 0,01%
Aide à la Famille pour l'Emploi d'une Assistante Maternelle Agréée 216 0,23 966 417,59 0,19%
Allocation d'Adoption 0,00 0,00%
Monoparentalité 25 593 26,90% 54 975 406,35 10,83%
Allocation de Parent Isolé 4 311 4,53 16 180 370,91 3,19%
Allocation de Soutien Familial 24 454 25,71 38 795 035,44 7,64%
Logement 35 039 36,83% 94 895 889,84 18,69%
Allocation de Logement Familiale 21 814 22,93 68 266 710,05 13,45%amiliale : Prime de Déménagement 7 538,49 0,00%
Allocation de Logement Sociale 13 225 13,90 26 480 100,75 5,22%
Allocation de Logement aux Associations 192 789,88 0,04%
Aide Personnalisée au Logement ** -51 249,33 -0,01%
Invalidité 7 830 8,23 52 457 143,50 10,33%
Allocation d'Éducation Spéciale 954 1,00 3 881 304,06 0,76%
Allocation de Présence Parentale 13 0,01 84 568,54 0,02%
Allocation Adultes Handicapés et Complément 6 927 7,28 48 491 270,90 9,55%
Précarité 33 570 35,29% 158 825 862,53 31,28%
Revenu Mininimun d'Insertion 32 504 34,17 153 187 404,31 30,17%
Contrat d'Avenir 323 0,34 258 742,46 0,05%
Revenu Mininimun d'Activité 21 0,02 16 065,94 0,00%
Revenu de Solidarité 1 066 1,12 5 363 649,82 1,06%
Total Général 95 128 100,00 507 746 815,14 100,00%
* Prestations légales aux ouvriers retraités des établissements industriels de l’état, prestations légales aux retraités Source : Caisse d’Allocations Familiales
des collectivités locales et hôpitaux.
** Aide personnalisé au logement : cette prestation n’est pas servie dans les mois. Il s’agit des aides APL pris en
charge par la CAF.
32
N° 66 - Martinique - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.