Année économique et sociale 2005 en Martinique

De
Publié par

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 27 Emploi-Chômage Le taux de chômage des jeunes ne faiblit pas masque une réalité disparate : les 37 054 demandeurs d’emploi sontLes jeunes n’ont pas profité jeunes et les femmes restent les plus inscrits à l’ANPE, soit une baisse de de l’amélioration de la touchés par le chômage. En 2005, le 2,5% en un an. Cette amélioration de taux de chômage des jeunes de moins la situation du marché du travail profi-situation du marché du de 30 ans est de 40%. te au demandeurs d’emploi de longue travail. Leur taux de chômage durée (DELD) dont le nombre baisse Sur la même période de référence, la de plus de 3% pour atteindre 16 834a peu varié en un an. demande d’emploi en fin de mois personnes. Le nombre des femmes (DEFM) enregistrée à l’ANPE s’est éga- DEFM1 baisse d’à peine 1%. A fin lement orientée à la baisse. décembre 2005, elles sont 22 185 soit En juin 2005, on compte 36 736 60% des DEFM1. Les moins de 30e taux de chômage BIT a peu varié demandeurs d’emploi de catégorie 1, ans, représentent 30,6% de l’en-L entre juin 2004 et juin 2005 : il est soit 1,8% en moins par rapport à l’an- semble des DEFM1. Plus de la moitiépassé de 22,4% à 21,8% soit 0,6 point née précédente. En décembre 2005, d’entre eux a moins de 25 ans. Lesen moins. Ce taux de chômage global moins de 50 ans, après une hausse de 5%, sont 3 994 en fin décembre 2005 Les jeunes sont les plus touchés et ils représentent 11% de l’ensemble des DEFM1.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 57
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 27
Emploi-Chômage
Le taux de chômage des jeunes
ne faiblit pas
masque une réalité disparate : les 37 054 demandeurs d’emploi sontLes jeunes n’ont pas profité
jeunes et les femmes restent les plus inscrits à l’ANPE, soit une baisse de
de l’amélioration de la touchés par le chômage. En 2005, le 2,5% en un an. Cette amélioration de
taux de chômage des jeunes de moins la situation du marché du travail profi-situation du marché du
de 30 ans est de 40%. te au demandeurs d’emploi de longue
travail. Leur taux de chômage durée (DELD) dont le nombre baisse
Sur la même période de référence, la de plus de 3% pour atteindre 16 834a peu varié en un an.
demande d’emploi en fin de mois personnes. Le nombre des femmes
(DEFM) enregistrée à l’ANPE s’est éga- DEFM1 baisse d’à peine 1%. A fin
lement orientée à la baisse. décembre 2005, elles sont 22 185 soit
En juin 2005, on compte 36 736 60% des DEFM1. Les moins de 30e taux de chômage BIT a peu varié
demandeurs d’emploi de catégorie 1, ans, représentent 30,6% de l’en-L entre juin 2004 et juin 2005 : il est
soit 1,8% en moins par rapport à l’an- semble des DEFM1. Plus de la moitiépassé de 22,4% à 21,8% soit 0,6 point
née précédente. En décembre 2005, d’entre eux a moins de 25 ans. Lesen moins. Ce taux de chômage global
moins de 50 ans, après une hausse de
5%, sont 3 994 en fin décembre 2005
Les jeunes sont les plus touchés et ils représentent 11% de l’ensemble
des DEFM1. Les métiers les plusTaux de chômage par sexe et âge
demandés à l’ANPE sont en décalage
par rapport aux offres les plus cou-En %
ramment proposées. En effet, qu’il
s’agisse des demandeurs d’emploi en
stock (DEFM) ou du flux des demandes
d’emploi (DEE) au cours de l’année, on
retrouve en tête des métiers demandés
les intervenantes auprès d’enfants ou à
domicile, les vendeuses en équipement
de la personne et les secrétaires
bureautique.
Ce sont des demandes typiquement
féminines très concentrées sur certains
métiers.
Source : INSEE - Enquête Emploi
Note :
Les actifs occupés sont 125 130 dont 60 930 femmes (49%) et 16 060 jeunes (13%). Les actifs occupés de
50 ans et plus sont 35 510 (28%).
Les actifs salariés du secteur privé sont, 30 % dans le commerce, 2 % dans les services aux entreprises, 11% dans les
services aux particuliers.L’activité des transports et celle de l’éducation regroupent chacune 10% des salariés du privé.
Les actifs ayant un emploi sont, 15% employés de la fonction publique, 12% ouvriers et chauffeurs, autant dans les profes-
sions intermédiaires de la fonction publique et 10% ouvriers non qualifiés et agricoles et autant de cadres et professions
intellectuelles supérieures.Viennent ensuite les artisans, commerçants, chefs d’entreprises (9%), puis à parts égales les per-
sonnels de service directs aux particuliers et les professions intermédiaires des entreprises (8% chacune).
Un tiers de ces actifs est sans diplôme ou de niveau certificat d’études primaires (CEP), un quart de niveau CAP-BEP
5% ont un diplôme de type baccalauréat et 11% de type bac plus 2. Un quart des jeunes de moins de 30 ans est
bachelier contre 11 % des 50 ans et plus. Dans cette dernière classe d’âge 46% sont sans diplôme. Les femmes actives
ayant un emploi sont 16% de niveau baccalauréat contre 14% des hommes. 28% des femmes actives sont sans diplôme
(ou de niveau CEP) contre 36% des hommes.
27
N° 66 - Martinique - Septembre 2006608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 28
Emploi-Chômage
Or, les métiers les plus offerts s’adres- Légère baisse de toutes les catégories
sent plus aux hommes. Ainsi, en tête Demandeurs d’emploi en fin de mois catégorie 1 par sexe, âge et durée
des métiers les plus offerts, on retrouve
les jardiniers d’espaces verts, les agents En nombre
d’entretien et de nettoyage urbain, les
animateurs spécialistes d’activités
culturelles et techniques, les ouvriers en
maçonnerie et les agents de sécurité et
de surveillance.
L’ANPE a enregistré 13 865 offres
d’emploi en 2005, ce chiffre est en
baisse de 5% sur un an. En dépit de
cette baisse, les offres restent principa-
lement des offres d’emplois non aidés
(60%) et des offres d’emplois durables
(durée supérieure à 6 mois) (54%).
Depuis plusieurs années, la propor-
tion des femmes chez les demandeurs
d’emploi reste stable et importante
(60%). Pourtant, elles bénéficient Source : Direction du Travail de l’emploi et de la formation professionnelle
d’une large place dans les emplois
aidés non marchand.
Vifs succès des CES
En décembre 2005, 19 301 demandeurs
Part des femmes et des jeunes dans les mesures emploid’emploi sont indemnisés par l’Assédic,
En nombre et %soit 5,6% de moins en un an.
Femmes Jeunes (*)En fait, sur cette période, le nombre de
2005 en % en %
bénéficiaires de l’assurance chômage a
CES 3 175 78,6 11,6
diminué de 12%.
CEC (conventions initiales) 265 69,4 13,6
Par contre, les bénéficiaires de l’allo-
CAE 1 245 47,5 15,7
cation de solidarité spécifique (ASS)
PIJ mobilité 607 59,1 67,2ont augmenté de 13%. Au niveau
ers CIA (1 contrats) 560 65,5 34,8national, l’allongement de la durée du
CIVIS accompagnement 1 323 61,5 100,0%chômage et la réduction des durées d’in-
Contrat d’avenir 455 n.d. n.ddemnisation ces dernières années ont
CIRMA 47 n.d n.dfait basculer bon nombre de chômeurs
dans la précarité. Le nombre de Rmistes SEJE 50 n.d 100,0
a augmenté de 4,7% en un an. Contrats d’apprentissage 1 085 37,3 100,0
En Martinique, le phénomène semble Contrats de professionnalisation 196 58,7 89,3
marginal. Le nombre de Rmistes est
Source : Direction du Travail de l’emploi et de la formation professionnelleresté quasiment stable cette année
(+0,2%) passant à 32 504. Les bénéfi-
ciaires de l’allocation de parent isolé (*) Est indiquée la part des jeunes de moins de 26 ans hors CIA (moins de 30 ans)
Pour les PIJ, la part des jeunes de moins de 30 ans est de 100%(API) sont 4 311 après une variation à
la hausse de 11%.
Le plan de cohésion sociale a bousculé Pendant l’année transitoire de 2005, par exemple, ont augmenté, expli-
le paysage des mesures emploi offertes ces contrats sont venus renforcer les quant l’amélioration de la situation du
et des publics cibles. Ses mesures dispositifs existants et les effectifs des marché du travail.
s’adressent aux bénéficiaires du RMI, mesures dédiées aux jeunes,
de l’ASS et de l’API.
Carine Conconne
28
N° 66 - Martinique - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.