AntianÉco 61 - Année économique et sociale 2003 en Guadeloupe

De
Publié par

Marché du travail Demande d’emploi plus favorable aux jeunes Glissements annuels des DEFM1 en Guade- En %5Baisse modérée 0 DEFM1 -5des demandeurs -10 -15d'emploi -20 DEFM1 de moins de 30 ans -25en 2003 -30 Source : ANPE-DTEFP près plusieurs décennies de demandeurs d'emploi de caté-La demande d'emplois Ahausse continue, les deman- gorie 1. Les autres demandeurs des d'emploi de catégorie 1 d'emploi, soit près de 90 % de lade catégorie 1 poursuit sa baisse en (DEFM1) à l'ANPE ont amorcé un DEFM1, sont des personnes qui 2003 comme en 2002 en mouvement de baisse dès fin détenaient pour l'essentiel un 1999. Très forte en 2000 et 2001 emploi avant leur entrée au chô-Guadeloupe, mais plus (-5 à -10 %), cette baisse s'est ra- mage. La stabilisation de leur modérément que lors des années lentie en 2002 et 2003 (-1 à -2 %). nombre sur la période signifie Toutes catégories confondues, que les " sortants " du chômage,exceptionnelles 2000 et 2001. À elle n'est que de -0,8 % entre fin pour reprise d'emploi ou absence côté des raisons structurelles de 2002 et fin 2003 du fait de la au contrôle par exemple, ont glo- croissance des demandeurs balement compensé les " en-cette baisse, les politiques de (1) d'emploi classés en catégorie 5 . trants " suite à des motifs tels l'emploi et les décisions Mesuré par l'Insee au sens du Bu- qu'une fin de CDD ou un licen- reau International du Travail ciement économique.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 100
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Marché du travail
Demande d’emploi plus favorable aux jeunes
Glissements annuels des DEFM1 en Guade-
En %5Baisse modérée
0
DEFM1
-5des demandeurs
-10
-15d'emploi
-20
DEFM1 de moins de 30 ans
-25en 2003
-30
Source : ANPE-DTEFP
près plusieurs décennies de demandeurs d'emploi de caté-La demande d'emplois Ahausse continue, les deman- gorie 1. Les autres demandeurs
des d'emploi de catégorie 1 d'emploi, soit près de 90 % de lade catégorie 1 poursuit sa baisse en
(DEFM1) à l'ANPE ont amorcé un DEFM1, sont des personnes qui
2003 comme en 2002 en
mouvement de baisse dès fin détenaient pour l'essentiel un
1999. Très forte en 2000 et 2001 emploi avant leur entrée au chô-Guadeloupe, mais plus
(-5 à -10 %), cette baisse s'est ra- mage. La stabilisation de leur
modérément que lors des années lentie en 2002 et 2003 (-1 à -2 %). nombre sur la période signifie
Toutes catégories confondues, que les " sortants " du chômage,exceptionnelles 2000 et 2001. À
elle n'est que de -0,8 % entre fin pour reprise d'emploi ou absence
côté des raisons structurelles de 2002 et fin 2003 du fait de la au contrôle par exemple, ont glo-
croissance des demandeurs balement compensé les " en-cette baisse, les politiques de
(1)
d'emploi classés en catégorie 5 . trants " suite à des motifs tels
l'emploi et les décisions Mesuré par l'Insee au sens du Bu- qu'une fin de CDD ou un licen-
reau International du Travail ciement économique.administratives peuvent être
(BIT), le chômage paraissait plu- Une autre transformation ma-
invoquées. tôt se stabiliser au cours du pre- jeure a concerné l'âge des de-
mier semestre 2003. mandeurs d'emploi. La part des
demandeurs d'emploi de moins
Moins de premières de 30 ans a baissé significative-
ment dans la DEFM1 en Guade-inscriptions
loupe pour s'établir à un peu plus
Depuis fin 1999, une modifica- de 30 % en moyenne en 2003.
tion notable s'est opérée. La caté- Entre fin 1999 et fin 2003, leur
gorie des demandeurs d'emploi nombre absolu en catégorie 1 a
(2)(1) La catégorie 5 concerne les personnes pourvues en première inscription a reculé reculé de 38 % contre 18 % pour
d'un emploi, à la recherche d'un autre emploi (dont
de près de la moitié en valeur ab- l'ensemble des tranches d'âge, et
les bénéficiaires d'un emploi aidé par exemple).
solue entre janvier 2000 et jan- de 6,6 % contre 1,4 % entre fin(2) La première inscription est le motif d'entrée dans la
DEFM1 d'un demandeur d'emploi qui déclare ne pas vier 2004, passant de 19 % à 2002 et fin 2003. Toutes catégo-
s'être inscrit par le passé à l'ANPE et qui " sort " du ser- moins de 12 % (5 % en moyenne ries de demandeurs d'emploi
vice national, des études ou de l'inactivité.
hexagonale) de l'ensemble des confondues, le nombre de jeunes
27
N° 61 - Guadeloupe - Septembre 2004
01/00
03/00
05/00
07/00
09/00
11/00
01/01
03/01
05/01
07/01
09/01
11/01
01/02
03/02
05/02
07/02
09/02
11/02
01/03
03/03
05/03
07/03
09/03
11/03Marché du travail
n'a régressé que de 32 % du fait niers constituaient une part im- durée est nettement plus élevée
d'un basculement notable vers la portante des premiers inscrits chez les personnes en première
recherche d'emploi à temps par- (70 % en fin 1999). La baisse inscription (61 % contre 53 %).
tiel (DEFM2). Il est notable que d'environ 5 000 des premières La DEFM1 s'est réduite également
cette baisse de la demande d'em- inscriptions sur la période du fait de sorties plus nombreuses
plois des jeunes est concomitante 1999-2003 est imputable pour en 2003. Parmi les principaux
de la montée en puissance, de- près de 4 000 aux jeunes deman- motifs de sortie, les radiations ad-
puis 1998, des mesures d'aides à deurs d'emploi. La baisse rési- ministratives opérées par l'ANPE
l'emploi et à la formation des jeu- duelle de 1 000 personnes ont le plus progressé. L'accompa-
nes gérées par les pouvoirs pu- concerne la catégorie des deman- gnement des personnes, mis en
blics. deurs d'emploi âgés de 31 à place en 2002, est renforcé au fur
49 ans en première inscription. et à mesure que le chômage se
Les baisses si- Ceci peut traduire un ralentisse- prolonge et entraîne un accroisse-Surtout
multanées des ment des entrées des personnes ment simultané des propositions
chez les jeunes nombres de de cette tranche d'âge sur le mar- faites aux demandeurs d'emploi,
personnes en ché du travail face à des difficultés des exigences de recherche active
première inscription et de deman- spécifiques pour trouver un em- d'emploi auxquelles ils sont sou-
deurs d'emploi de moins de 30 ploi au sortir de l'inactivité. Ainsi mis, et parfois des radiations suite
ans sont liées du fait que ces der- la part des chômeurs de longue à non présentation à un entretien.
Auparavant situées sous les
Les mesures dédiées aux jeunes ont nettement progressé 1 000 unités annuelles, ces radia-
tions ont augmenté récemment,
Les dispositifs d’aide à l’emploi et à la formation des jeunes de 30 ans au plus surtout entre 2002 et 2003
en Guadeloupe (+77 %). Elles ont crû plus rapide-
En nombre ment chez les demandeurs d'em-
1998 1999 2000 2001 2002 2003 ploi de longue durée (+172 %) et
de plus de 50 ans (+124 %).Contrat d'apprentissage 1 153 1 058 962 724 898 1 014
Contrat de qualification 371 469 494 583 621 707
Contrat d'adaptation 311361
Gérard Moreau
Contrat d'orientation 23 66 58 91 71 82 Direction du travail, de l’Emploi
Emplois jeunes (NSEJ) : nombre d'embauches 995 940 771 686 560 255 et de la Formation
professionnelleTrajet d'accès à l'emploi (Trace) 65 544 519 518 708 711
Contrat Jeune en Entreprise (CJE) 719
Projet Initiative Jeune (PIJ) 715 1 483 1 440
dont création d'entreprise 490 740 729
dont mobilité 225 743 711
Total des aides 2 610 3 078 2 805 3 320 4 354 4 229
Source : Dares, Direction du travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, mission locale
Moins de mesure pour les jeunes ?
Les mesures dont les jeunes ont pu bénéficier ont dépassé un total de 4 000 unités en 2003 dans un
contexte marqué par un taux de chômage deux fois plus élevé que pour l'ensemble de la population
active.
Au-delà de leur importance, ces dispositifs peuvent être caractérisés par leurs qualités dans la lutte contre
le chômage, à savoir leur durabilité (emplois-jeunes), leur efficacité pour trouver un emploi (alternance),
pour créer une entreprise (Projet Initiative Jeune création) et pour être mobile en vue d'une meilleure
formation (PIJ mobilité).
Le repli du nombre de mesures observé en 2003 se poursuivra probablement en 2004. En effet, les mesures
telles que Civis et les contrats jeunes en entreprises (CJE), devant remplacer Trace et les emplois-jeunes,
n'atteindront pas les mêmes volumes.
28
N° 61 - Guadeloupe - Septembre 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.