AntianÉco 66 - Année économique et sociale 2005 en Guadeloupe

De
Publié par

BROCHGUADOK.qxd 18/09/06 14:37 Page 27 Solidarité Légère accélération du nombre d’allocataires précarité (+3,9%, contre 4,5% en’évolution du nombre d’alloca-En 2005 , la CAF de 2004), c’est au contraire un légerL taires se poursuit à un rythme assez Guadeloupe compte plus de reflux qui se manifeste. On noterasoutenu (3,4%), comparé au rythme qu’une redistribution s’opère entre lesde progression de la population de la106 500 allocataires, soit une Rmistes et les bénéficiaires du revenuGuadeloupe (de l’ordre de 1%). augmentation de 3,4% de solidarité qui concerne les précairesToutes les prestations ne sont pas les plus âgés (entre 50 et 65 ans) pourlogées à la même enseigne. Pour cepar rapport à 2004. Il s’agit là qui le montant est plus avantageuxqui est de «l’entretien des enfants», la d’une accélération si l’on se lorsqu’ils sont isolés et sans enfant. Enfaible hausse constatée correspond à effet, le nombre de Rmistes continue àune décélération perceptible pour lesréfère à l’évolution constatée augmenter, mais à un rythme quiallocations familiales (+1% au lieu de en 2004 (2,3%), mais semble se réduire d’année en année ;2,8% en 2004) et l’allocation de ren- outre la « uite» du RMI vers le RSO, ontrée scolaire (+0,8% contre 1,5% end’un taux proche de celui note aussi une «fuite» vers l’API dont le2004) ; le complément familial, quant de 2003 (3,2%).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

BROCHGUADOK.qxd 18/09/06 14:37 Page 27
Solidarité
Légère accélération du nombre
d’allocataires
précarité (+3,9%, contre 4,5% en’évolution du nombre d’alloca-En 2005 , la CAF de
2004), c’est au contraire un légerL taires se poursuit à un rythme assez
Guadeloupe compte plus de reflux qui se manifeste. On noterasoutenu (3,4%), comparé au rythme
qu’une redistribution s’opère entre lesde progression de la population de la106 500 allocataires, soit une
Rmistes et les bénéficiaires du revenuGuadeloupe (de l’ordre de 1%).
augmentation de 3,4% de solidarité qui concerne les précairesToutes les prestations ne sont pas
les plus âgés (entre 50 et 65 ans) pourlogées à la même enseigne. Pour cepar rapport à 2004. Il s’agit là
qui le montant est plus avantageuxqui est de «l’entretien des enfants», la
d’une accélération si l’on se lorsqu’ils sont isolés et sans enfant. Enfaible hausse constatée correspond à
effet, le nombre de Rmistes continue àune décélération perceptible pour lesréfère à l’évolution constatée
augmenter, mais à un rythme quiallocations familiales (+1% au lieu de
en 2004 (2,3%), mais semble se réduire d’année en année ;2,8% en 2004) et l’allocation de ren-
outre la « uite» du RMI vers le RSO, ontrée scolaire (+0,8% contre 1,5% end’un taux proche de celui
note aussi une «fuite» vers l’API dont le2004) ; le complément familial, quant
de 2003 (3,2%). montant est plus intéressant que celuià lui, enregistre une baisse (- 2,9%,
du RMI pour les personnes isolées, contre une hausse de 1,5% en 2004).
suite à l’alignement progressif desCette dernière s’explique par celle du
montants de l’API sur ceux denombre d’enfants concernés (entre
Métropole (alignement commencé en3 et 5 ans).
2001 et devant s’achever en 2007).
A l’inverse le montant des prestationsInstallation de la PAJE
versées au titre du RMI continue de
croître en s’accélérant, ce qui permetAu sein du groupe « naissance et jeune
une augmentation régulière du mon-enfant», une redistribution est entrain
tant moyen du RMI depuis 2003de s’opérer depuis la création de la
(359,02e en 2003, 369,98 en 2004 etPAJE (prestation d’accueil du jeune
390,18 en 2005).enfant) entre cette dernière (+ 94,2%) et
les trois prestations qui l’ont précédées.
La précarité prend plus
Il faut également voir dans la forte d’importance
augmentation de la PAJE un effet du
décalage sur 2005 d’une partie des La CAF a versé 582 millions d’euros de
1bénéficiaires de 2004 . On note aussi prestations en 2005, pour son compte
une accélération de l’évolution des propre, mais aussi pour le compte de
bénéficiaires de prestations «mono- l’État et de certaines collectivités. Ce
parentalité» (+12,4% pour l’alloca- montant est en progression de 6,5%
tion de parent isolé au lieu de 7% en par rapport à 2004, soit un peu plus
2004) et «invalidité» (+ 5% pour qu’en 2004 (+ 6,3%) et qu’en 2003
l’allocation adultes handicapés au (+5,3%). Les prestations liées à la
lieu de 3,4% en 2004). En matière solidarité (précarité et handicap)
d’allocations liées au logement constituent la part la plus importante
(+ 4,7%, contre 5% en 2004) et à la des versements (44,1%) en 2005 ; il
27
N° 66 - Guadeloupe - Septembre 2006BROCHGUADOK.qxd 18/09/06 14:37 Page 28
Solidarité
s’agit de l’AES (allocation d’éducation darité). Ces prestations prennent de
spéciale), l’API (allocation de parent plus en plus d’importance dans les Nathalie Béhary
isolé), de l’AAH (allocation adulte han- actions de la CAF par rapport aux pres- Caisse d’allocations familiales de la
dicapé), du RMI (revenu minimum tations plus directement générées par Guadeloupe
d’insertion) et du RSO (revenu de soli- la naissance ou l’enfance. Delile Diman-Anténor
Tassement de la progression des Rmistes
Nombre d’allocataires bénéficiares de prestations de la Caf de Guadeloupe
En nombre et %
2004 2005 Évolution
05 / 04
Nombre d'allocataires 103 035 106 517 3,4%
Entretien des enfants
Allocations Familiales 62 260 62 872 1,0%
Complément Familial 8 400 8 157 -2,9%
Allocation de rentrée scolaire 40 155 40 457 0,8%
Naissance jeune enfant
Prestation accueil jeune enfant 6 135 11 916 94,2%
Allocation pour jeune enfant 8 653 4 100 -52,6%
Allocation Parentale d'Education 898 402 -55,2%
Allocation de garde d'enfant à domicile 12 5 -58,3%
Aide à la famille pour l'emploi d'une assistante maternelle 455 252 -44,6%
Monoparentalité
Allocation de Parent Isolé 4 803 5 399 12,4%
Allocation de Soutien Familiale 23 855 24 285 1,8%
Logement 35 069 36 710 4,7%
Allocation de logement sociale 11 960 12 720 6,4%
Allocation de logement familiale 23 109 23 990 3,8%
Invalidité
Allocation d'Education spéciale 1 102 1 249 13,3%
Allocation de Présence parentale 9 10 11,1%
Allocation aux Adultes Handicapés 7 131 7 487 5,0%
Complément AAH 456 512 12,3%
Précarité 35 495 36 885 3,9%
Revenu Minimum d'Insertion 33 604 34 693 3,2%
Revenu de Solidarité 1 891 2 192 15,9%
Source : Caf de Guadeloupe
Ce phénomène a été signalé dans l’Année Economique et Sociale 2005, AntianeÉco n°64
28
N° 66 - Guadeloupe - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.