Baisse des embauches sur des emplois aidés

De
Publié par

Les mesures d'aide à l'emploi dans le secteur marchand ont concerné 19 100 personnes en 2003, soit 11 % de moins qu'en 2002. Dans le secteur non marchand, 8 500 nouveaux contrats ont été signés grâce aux diverses aides à l'emploi.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95EMPLOI - TRAVAIL
75 75
25 25
5 5
0 0Baisse des embauches
sur des emplois aidés
artisanal (15 %). Le secteur d'activitéLes mesures d’aide à l’emploi Forte progression
qui a recouru le plus à ce type de con-dans le secteur marchand du contrat jeune en entreprise
trat est celui des services, avec 38 %
ont concerné 19 100 personnes
La mise en place des contrats jeu- des embauches. Le commerce vient
en 2003, soit 11 % de moins nes en entreprise, en juillet 2002, en seconde position, avec 22 %, suivi
qu’en 2002. par le BTP (21 %) et l’industrie (19 %).avait permis l’embauche de près de
La majorité des embauches a été2 000 jeunes jusqu’à la fin décembre.Danslesecteurnonmarchand,
Sur l’ensemble de l’année 2003, réalisée dans des entreprises de8500nouveauxcontrats
3 100 jeunes ont été embauchés. Les moins de 10 salariés, et un tiers dans
ontétésignésgrâce
embauches cumulées de juillet 2002 des entreprises de 10 à 49 salariés.
auxdiversesaidesàl’emploi. à décembre 2003
Faible niveau des embauchesont concerné majo-
sur des contrats de formation en alternance
ritairement des jeu- 18 000
Nombre d'entrées cumulées
nes hommes (65 %).
17 000
Les jeunes embau-
16 000chés étaient géné-
15 000n 2003, les diverses mesures ralement de niveauE de politique d’emploi en V (BEP, CAP). Un 14 000
Alsace se sont traduites par une di- peu plus d’un quart
13 000minution des embauches sur des d’entre eux étaient,
12 000emplois aidés. Au total, 27 600 per- auparavant, deman-
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003sonnes sont entrées dans les dispo- deurs d’emploi, ins-
sitifs d’aide à l’emploi dans les crits ou non à Repli de l’alternance,
secteurs marchands et non mar- l’ANPE. Moins d’un quart étaient sa- rebond du contrat initiative emploi
chands, soit 3 300 de moins qu’en lariés en contrat en alternance, et un
Les contrats en alternance ont2002 (-11 %). 2003 prolonge la ten- tiers étaient salariés avec un autre
permis 13 100 embauches endance à la baisse observée au cours contrat de travail. Un sur dix était
2003, nombre en baisse de 13 %des dernières années (cf. page 37). scolarisé ou étudiant, ou encore sta-
par rapport à l’année précédente,giaire de la formation profession-
alors que 2002 avait connu unenelle. Les postes
quasi-stabilité. Il faut cependantles plus fréquem-Poursuite de la diminution des emplois aidés
souligner que si l’on se réfère à lament occupés35 000
Nombre d'entrées cumulées
campagne, c’est-à-dire à la pé-sont ceux d’em-
30 000 er
riode du 1 juin au 31 mai suivant,ployés de com-
Emploi aidé25 000 au lieu de l’année civile, cettemerce (31 %),
dans le secteur marchand
baisse est fortement atténuée. Ain-d’ouvriers quali-20 000
er
si, la campagne du 1 juin 2003 aufiés de type artisa-
15 000
100 10031 mai 2004 est en repli de 5 %nal (19 %) et d’ou-
Emploi aidé seulement par rapport à la précé-10 000 vriers non quali-
dans le secteur non marchand95 95dente. Le contrat de qualificationfiés de type
5 000
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 200375 75
25 2534
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
5EMPLOI TRAVAILbis.ps
R:\Publications\BILAN\EMPLOI TRAVAIL.vp
mercredi 7 juillet 2004 15:16:02
Source : Dares-DRTEFP Alsace
Source : Dares-DRTEFP AlsaceProfil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95EMPLOI - TRAVAIL
75 75
25 25
5 5
0 0
adulte, qui concerne 200 personnes départementales du travail, de Moins de bénéficiaires
en 2003 contre 230 l’année précé- l’emploi et de la formation profes- des mesures d’accompagnement
dente, semble avoir atteint un palier. sionnelle (DDTEFP). Elles corres-
des restructurations
Après avoir connu un recul très fort pondaient généralement à des
en 2002 (-46 %), le contrat initiative remplacements de postes. Globale- La suppression des conventions
emploi reprend de la vigueur, grâce ment, le recul de l’aide à l’emploi de conversion en 2002 a entraîné
au plan de relance de cette mesure dans le secteur non marchand at- une chute des premiers paiements.
et à des moyens accrus. Il a permis teint 10 %, en termes de nouveaux L’ensemble des bénéficiaires de
l’embauche de 1 400 personnes en bénéficiaires. ces mesures d’accompagnement a
2003, soit une augmentation de diminué de 11 % en 2003. Les ad-
35 % par rapport à l’année précé- hésions individuelles enregistréesDavantage d’entrées
dente. dans les cellules de reclassementen stage de formation
ont baissé de 9 %, ce qui traduirait
Après un fort recul en 2002 une légère amélioration de laDiminution des embauches
(-24 %), les entrées en stage de for- conjoncture économique. Il est vraidans le secteur non marchand
mation sont en léger progrès (+6 %) que l’année 2002 avait vu leur
La baisse des moyens budgétai- en 2003. Le nombre d’entrées dans nombre progresser de 79 %.
res s’est poursuivie en 2003, et a les "stages d’insertion et de forma- Compte tenu de l’extinction du dis-
conduit à une quasi-stabilité du tion à l’emploi collectifs" a progres- positif fin 2003, les bénéficiaires en
nombre des contrats emploi solida- sé de 3 %, alors que celui des "indi- fin de mois de l’allocation de rem-
rité, ainsi qu’à une forte baisse des viduels" a augmenté de 28 %. Les placement pour l’emploi (ARPE)
contrats emploi consolidé, dont le stages d’accès à l’entreprise, en re- ont encore diminué de 61 %. Il en
nombre a diminué de 18 %. Quant vanche, sont en repli de 3 %. Les restait moins de 800 à la fin de
aux embauches en contrat emploi entrées dans le dispositif des trajets l’année dernière.
jeune, la fin programmée de cette d’accès à l’emploi (TRACE) ont en-
mesure a conduit à une chute de core connu un rythme soutenu
41 % des embauches l’an passé. La l’année dernière, reflet de la persis- Gérard ROBERT
quasi-totalité de ces embauches a tance des difficultés d’accès direct Direction régionale
été réalisée dans le cadre du droit à l’emploi. du Travail, de l’emploi
commun, et gérée par les directions et de la formation professionnelle
Principales mesures de la politique d’aide à l’emploi en Alsace
Entrées Évolution Évolution
Dispositifs cumulées 2002-2003 1996-2003
2003 (en %) (en %)
Emplois aidés dans le secteur marchand 19 119 -10,8 -42,2
dont : Contrat d’apprentissage 6 776 -11,2 -14,4
Contrat de qualification 3 320 -9,5 17,5
Contrat d’adaptation 2 479 -21,3 -29,2
Contrat d’orientation 304 -5,3 226,9
Contrat de qualification adulte 197 -14,0 ///
Contrat Initiative Emploi 1 402 34,9 -79,6
100 100Entreprises d’insertion : embauches sous CDD 1 143 -7,9 12,4
Contrat jeune en entreprise 3 148 59,8 ///
95 95
Emplois aidés dans le secteur non marchand 8 478 -10,4 -46,0
dont : Contrat emploi-jeune 1 070 -40,7 ///75 75
Contrat Emploi Solidarité : premières conventions + avenants 5 815 1,6 -60,0
Contrat Emploi Consolidé : premières conventions + avenants 1 593 -17,5 45,7
Ensemble des emplois aidés 27 597 -10,7 -43,4
25 2535
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
6EMPLOI TRAVAILbis.ps
R:\Publications\BILAN\EMPLOI TRAVAIL.vp
mercredi 7 juillet 2004 15:16:10
Source : Dares-DRTEFP Alsace

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.