Bilan 2008 - Chômage

De
Publié par

Le retournement de conjoncture se répercute sur la demande d’emploi La demande d’emploi repart à la hausse en 2008. Après quatre années de baisse continue, le nombre de demandeurs d’em- ploi augmente de 7 850 personnes, soit la moitié de la baisse cumulée des quatre ans précédents. Si toutes les catégories sont l’écart de 6 dixièmes de point en faveur de la région, mesuré concernées, elle est plus marquée pour les fin 2007, s’est-il réduit à sa plus simple expression. La forte re- hommes et surtout pour les jeunes dont la prise du chômage dans l’Orne a pour effet de porter son taux situation est très préoccupante. Si en 2008 de chômage au niveau de celui du Calvados (8,0 %), celui de le nombre de demandeurs d’emploi de très la Manche étant en retrait d’un point (7,0 %). longue durée (plus de deux ans d’inscrip- tion) et de celui des allocataires du RMI a di- Un hausse de la demande d’emploi minué, il pourrait de nouveau croître en généralisée à tous les publics 2009. A l’opposé de 2007, marquée par une baisse générale de la demande d’emploi, l’année 2008 se caractérise par une hausse du nombre de demandeurs d’emploi, quels que soient vec 50 500 demandeurs d’emploi de catégorie 1 inscrits à leur âge et leur sexe.Al’ANPE en fin d’année, la demande d’emploi a augmenté de 7 850 personnes en un an, soit une hausse de 18,4 %, plus DEMANDEURS D’EMPLOI ET TAUX DE CHÔMAGEforte qu’au niveau national (+ 11,7 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 45
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Le retournement
de conjoncture se répercute
sur la demande d’emploi
La demande d’emploi repart à la hausse en
2008. Après quatre années de baisse
continue, le nombre de demandeurs d’em-
ploi augmente de 7 850 personnes, soit la
moitié de la baisse cumulée des quatre ans
précédents. Si toutes les catégories sont l’écart de 6 dixièmes de point en faveur de la région, mesuré
concernées, elle est plus marquée pour les fin 2007, s’est-il réduit à sa plus simple expression. La forte re-
hommes et surtout pour les jeunes dont la prise du chômage dans l’Orne a pour effet de porter son taux
situation est très préoccupante. Si en 2008 de chômage au niveau de celui du Calvados (8,0 %), celui de
le nombre de demandeurs d’emploi de très la Manche étant en retrait d’un point (7,0 %).
longue durée (plus de deux ans d’inscrip-
tion) et de celui des allocataires du RMI a di- Un hausse de la demande d’emploi
minué, il pourrait de nouveau croître en généralisée à tous les publics
2009.
A l’opposé de 2007, marquée par une baisse générale de la
demande d’emploi, l’année 2008 se caractérise par une
hausse du nombre de demandeurs d’emploi, quels que soient
vec 50 500 demandeurs d’emploi de catégorie 1 inscrits à
leur âge et leur sexe.Al’ANPE en fin d’année, la demande d’emploi a augmenté
de 7 850 personnes en un an, soit une hausse de 18,4 %, plus
DEMANDEURS D’EMPLOI ET TAUX DE CHÔMAGEforte qu’au niveau national (+ 11,7 %). Cette reprise en 2008
(fin décembre 2008)annule la moitié de la baisse des quatre années précédentes
Une croissance du chômage accentuée dans l'Orne(-14 500). Si l’on considère l’ensemble des demandeurs d’em-
ploi, immédiatement disponibles ou non (catégories 1 à 3 et 6 à 8),
Évolution des Taux de
DEFM(a)la demande d’emploi a progressé avec un peu moins d’inten- DEFM sur un an chômage(b)
sité, de 6 650 personnes en 2008 (+ 9,5 %).
Calvados 24 969 + 17,8 % 8,0 %
Cette croissance de la demande d’emploi s’est généralisée Manche 15 535 + 16,2 % 7,0 %
aux trois départements bas-normands. L’amplitude de la
Orne 10 014 + 23,7 % 8,0 %
hausse est plus marquée dans l’Orne (+ 23,7 %) que dans le
Basse-Normandie 50 518 + 18,4 % 7,7 %Calvados (+ 17,8 %) et dans la Manche (+16,2 %). Les zones
d’emploi de l’Aigle-Mortagne, Flers et Coutances sont les plus France métropolitaine 2 169 957 + 11,7 % 7,8 %
touchées par la reprise du chômage.
(a) Demandeurs d’emploi en fin de mois de catégorie 1
Source : DRTEFP Basse-Normandie, Pôle emploiFin 2008, le taux de chômage régional moyen s’élève à 7,7 %
e
(b) Taux de chômage moyen du 4 trimestre 2008de la population active, et ne s’écarte que d’un dixième de
Source : Inseepoint du taux national métropolitain (7,8 %). Ainsi en un an,
CARACTÉRISTIQUES DES DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIE 1 (a)
(fin décembre 2008)
La situation des jeunes sur le marché du travail s'aggrave
- 25 ans CLD (b) Femmes
Calvados 24,4 % 21,9 % 46,3 %
Manche 27,0 % 22,0 % 50,5 %
Orne 25,7 % 21,7 % 46,5 %
Basse-Normandie 25,5 % 21,9 % 47,6 %
France métropolitaine 21,0 % 23,9 % 46,1 %
(a) En proportion de l’ensemble des demandeurs d’emploi en fin de mois
(DEFM)
(b) Chômeurs de longue durée (CLD), inscrits depuis plus d’un an
Source : DRTEFP Basse-Normandie, Pôle emploi
12 Insee Basse-Normandie - Bilan 2008La hausse est toutefois plus intense pour les jeunes (+ 28,2 %)
que pour les adultes d’âge intermédiaire (+ 16,6 %) et les se-
niors (+ 9,9 %). Elle est plus forte pour les hommes (+ 22,7 %)
que pour les femmes (+ 14,1 %).
En conséquence, la part des jeunes dans la demande d’em-
ploi régionale s’accentue, passant en un an de 23,5 % à
25,5 %. Elle demeure toujours nettement supérieure à la
moyenne nationale, de 4 points et demi (21,0 % en France mé-
tropolitaine). La problématique de l’insertion des jeunes se
pose donc à nouveau, avec davantage d’acuité en période de
réduction d’activité et des potentialités d’insertion.
Le chômage est également à la hausse pour les demandeurs
d’emploi inscrits depuis moins d’un an (+ 22,2 %). Pour les
chômeurs de longue durée, l’augmentation est moins forte
(+ 6,7 %). Parmi ceux-ci, seuls les demandeurs inscrits depuis
une ou deux années voient leur nombre progresser (+ 17,5 %),
celui des demandeurs inscrits depuis plus de deux ans dimi-
nuant (- 7,6 %).
Les Demandeurs d’Emploi inscrits en Fin de
Mois à l’ANPE (DEFM) sont classés en six
catégories, regroupées elles-mêmes en deux
groupes.
Le premier groupe comprend les demandeurs d’emploi
immédiatement disponibles sur le marché du travail. Il se
compose :
- des chômeurs à la recherche d’un emploi à temps plein à
durée indéterminée (catégorie 1) ;
- des chômeurs à la recherche d’un emploi à temps partiel à
durée indéterminée (catégorie 2) ;
- des chômeurs recherchant un emploi temporaire ou
saisonnier à durée déterminée (catégorie 3). Cependant, le poids de la demande d’emploi de longue durée
(plus d’un an) et de très longue durée (plus de 2 ans) reste plus
Le deuxième groupe comprend les demandeurs d’emploi non
modéré en Basse-Normandie qu’en France : respectivementimmédiatement disponibles car ils exercent une activité réduite
21,9 % et 8,2 %, contre 23,9 % et 9,6 %.ayant occupé la personne plus de 78 heures le mois précédent.
Les chômeurs sont classés en trois catégories analogues aux
Le nombre d’allocataires du Revenu Minimum d’Insertion
précédentes :
concerne, fin 2008, 17 700 personnes en Basse-Normandie,
- recherche d’un CDI à temps plein (catégorie 6) ;
soit une diminution de 5,1 % en un an.
- CDI à temps partiel (catégorie 7) ;
Compte-tenu de la croissance prévisible du chômage, il est à- CDD (catégorie 8).
craindre que les nombres de chômeurs de très longue durée
Les chômeurs de catégories 4 et 5 sont exclus du champ de cet
et d’allocataires du RMI progressent au cours de l’annéearticle. La catégorie 4 enregistre les personnes sans emploi et à la
2009. Une amorce de retournement est déjà perceptible en finrecherche d’un emploi mais non immédiatement disponibles (en
d’année 2008 pour ces deux catégories.formation, en arrêt maladie, en congé de maternité). La catégorie
5 enregistre les personnes pourvues d’un emploi mais à la
recherche d’un autre emploi, donc également non immédiatement La durée du chômage diminue
disponibles.
La durée moyenne d’inscription à l’ANPE diminue de 39 jours
L’indicateur officiel de suivi du chômage se limite, depuis juin
en 2008, pour s’établir à 265 jours. La baisse concerne tous les
1995, aux demandeurs d’emploi de catégorie 1 et exclut désormais
demandeurs d’emploi, quel que soit leur âge, mais avec da-
les chômeurs de catégorie 6 ayant exercé une activité réduite de
vantage d’amplitude pour les plus de 50 ans (- 47 jours) et pourplus de 78 heures au cours du dernier mois.
les chômeurs âgés de 25 à 49 ans (- 27 jours) que pour les jeu-
Le nombre de chômeurs de catégorie 1 et 6, correspondant à nes (- 4 jours). Néanmoins l’ancienneté moyenne du chô-
l’ancienne définition du chômage, a augmenté de 7 400 personnes
mage des jeunes demeure deux fois moins élevée que celle
en Basse-Normandie en 2008 (+ 14,0 %). L’ensemble des
des adultes d’âge intermédiaire, et trois fois moins importantedemandeurs d’emploi immédiatement disponibles (catégories 1, 2
que celle des plus de 50 ans.et 3 réunies) a crû de 7 600 personnes (+ 13,6 %). Le nombre de
Bas-Normands inscrits à l’ANPE, toutes catégories confondues Philippe LEMARINEL
(1 à 3, 6 à 8) a, quant à lui, progressé de 6 700 personnes (+ 9,5 %),
Direction régionale du travail, de l’emploitotalisant 76 000 personnes en fin d’année 2008.
et de la formation professionnelle
Insee Basse-Normandie - Bilan 2008 13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.