Chapitre "Emploi" du Bilan économique et social 2001

De
Publié par

La plus faible croissance depuis 5 ans. Pour la septième année consécutive, le nombre d'emplois salariés du secteur privé a augmenté en 2001 dans la région. Avec près de 30 000 emplois supplémentaires, l'emploi total dépassera ainsi les 1 680 000.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 34
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Emploi
La plus faible croissance depuis 5 ans
our la septième année consécutive, le nombre de l'année 2000) avec une évolution positive (+1,2 %P d'emplois salariés du secteur privé a augmenté puis +1,9 %) nettement plus forte que celle des autres
en 2001 dans la région. Avec près de 30 000 em- secteurs. Le repli du quatrième trimestre a été plus
plois supplémentaires, l'emploi total dépassera ainsi modéré que dans l'industrie, grâce surtout à une
les 1 680 000. reprise de l'activité dans le commerce (de gros et de
Cette augmentation, plus soutenue qu'au niveau détail) et dans les transports (après un mauvais début
national (+1,9 % contre +1,6 %) est cependant la d'année pour ce dernier secteur). Sur l'ensemble de
plus faible depuis cinq ans. Depuis 1996 en effet, l'année, plus de 90 % du solde positif d'emplois est
année où les effectifs avaient cru de 0,7 %, la pro- imputable au secteur tertiaire.
gression annuelle n'avait jamais été inférieure à C'est le secteur de la construction qui aurait été le
2,3 %. Cette moindre croissance est perceptible dans moins victime du ralentissement du quatrième
tous les départements de la région. C'est la Drôme trimestre, avec une baisse de 4,6 % des emplois sur
qui a eu en 2001 la croissance la plus soutenue. cette dernière période de l'année (contre -6,1 % pour
l'industrie et -5,6 % pour le tertiaire). L'évolution
Un quatrième trimestre difficile. Les événement annuelle de l'emploi (avec une très légère hausse sur
qui ont marqué la fin de l'année 2001 (attentat de l'ensemble de l'année) se ressent néanmoins forte-
New York et ralentissement de la croissance) ont eu ment de cette mauvaise fin d'année 2001.
comme conséquence une forte baisse de l'activité,
tant dans la région qu'en France, au quatrième tri- Le poids de l'industrie en Rhône-Alpes, supérieur à
mestre. Ainsi les créations d'entreprises, soutenues ce qu'il est au niveau national, induit naturellement
au premier trimestre, ont fortement chuté par la suite, un recours à l'intérim plus important (près de la
en particulier au quatrième trimestre. Sans surprise, moitié des intérimaires travaillent en effet
l'emploi suit une tendance semblable avec un nom- dans l'industrie). Le taux de recours à l'intérim
bre d'emplois en augmentation jusqu'au troisième (défini comme le rapport entre les effectifs intérimai-
trimestre puis une baisse sensible par la suite. res et les effectifs salariés) est donc logiquement plus
élevé dans la région : il s'établit à 4 % en 2001
Tous les secteurs d'activité sont marqués par cette contre 3,8 % au niveau national.
chute de fin d'année, l'industrie l'ayant même Ce taux relativement élevé masque cependant une
entamée dès le troisième trimestre. Le tertiaire, en baisse générale du recours au travail intérimaire, qui
progression de 2,8 % sur l'année, a mieux résisté au s'explique par la conjoncture. En effet, dans les
premier et second trimestre (après avoir été le seul années de forte augmentation de l'emploi, le recours
secteur où les emplois baissaient au dernier trimestre au travail intérimaire avait progressé. Entre décembre
Une croissance moins forte en 2001 Tertiaire : croissance ralentie en fin d'année
Evolution annuelle de l'emploi salarié privé Evolution trimestrielle de l'emploi salarié privé dans le tertiaire
indice base 100 en janvier 1991 données CVS*
120 114
erindice base 100 au 1 trimestre 1999
112
115
110
110
108
106105
104
100 France
102
Rhône-Alpes
95 100
1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr.1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
1999 1999 2000 2000 2001 2001
Source : UNEDIC-Insee *CVS : corrigées des variations saisonnières Source : Assedic
10Economie
2000 et décembre 2001, il a régressé de manière
sensible (-13 % contre -8 % pour la France), malgré
l'augmentation modérée de l'emploi.
Pascal Arros
Insee Rhône-Alpes
Industrie : baisse de l'emploi Construction : une année stable
èdès le 3 trimestre
Evolution trimestrielle de l’emploi salarié privé dans l'industrie Evolution trimestrielle de l’emploi salarié privé dans la construction
données CVS* données CVS*
114 114
er erindice base 100 au 1 trimestre 1999 indice base 100 au 1 trimestre 1999
112 112
110 110
108
108
106
106
104
104
102
102
100
10098
1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr. 1er tr. 3è tr.
1999 1999 2000 2000 2001 2001 1999 1999 2000 2000 2001 2001
*CVS : corrigées des variations saisonnières Source : Assedic Source : Assedic
11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.