Chômage : Baisse du chômage en 2004 (Octant n° 101)

De
Publié par

En fin d'année, l'ANPE dénombrait 1 200 demandeurs d'emploi de moins dans ses listes bretonnes, soit une baisse de 1,2 % par rapport à 2003. Les jeunes sont favorisés mais les femmes le sont moins. Les offres d'emplois temporaires augmentent et la pratique de l'activité réduite continue sa progression.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 45
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Chômage
Baisse du chômage en 2004
En fin d’année, l’ANPE dénombrait 1 200 le nombre d’inscrits à l’ANPE
s’accroît de 3,3 % dans le Finis-demandeurs d’emploi de moins dans ses listes
tère ; il est plutôt stable dans les
bretonnes, soit une baisse de 1,2 % par rapport Côtes-d’Armor. Ce sont dans les
à 2003. Les jeunes sont favorisés mais les femmes zones d’emploi de Rennes, Au-
ray, Redon et Vitré que la baissele sont moins. Les offres d’emplois temporaires
du chômage est la plus forte
augmentent et la pratique de l’activité réduite (plus de 6 %). A l’opposé, la de-
continue sa progression. mande d’emploi est en hausse
notable dans les zones de Brest,
Guingamp, Morlaix et Carhaix
(plus de 4 %).in décembre 2004, la ré- 2004 est relativement stableFgion compte 100 619 de- (- 0,1 %).
mandeurs d’emploi inscrits à
l’ANPE en catégorie 1, soit Ce résultat régional cache des
1,2 % de moins qu’en dé- disparités entre les quatre dé-
1 1- Demandes d’emploi de fin de moiscembre 2003 . Cette baisse fait partements bretons. En effet si la
de catégorie 1 : personnes inscrites àsuite à trois années consécuti- situation du marché du travail
l’ANPE déclarant être à la rechercheves de hausse (+ 7 % en 2001, est favorable dans le Morbihan
d’un emploi à temps plein et à durée
+ 2,9 % en 2002 ainsi qu’en et en Ille-et-Vilaine, où la de- indéterminée et n’ayant pas exercé
2003). À l’échelle nationale, mande d’emploi diminue res- une activité réduite de plus de 78 heu-
res dans le mois.l’évolution au cours de l’année pectivement de 3,2 % et 5,1 %,
Le chômage au 31 décembre 2004
Demandeurs d’emploi de catégorie 1
TauxPart
Variation Part Part de chômageNombre des chômeurssur un an des jeunes des femmes (en %)(données brutes) de longue durée
(en %) (en %) (en %)
(en %)
Côtes-d'Armor 17 911 0,8 20,6 49,6 28,6 8,2
Finistère 30 443 3,3 21,8 49,1 29,9 8,8
Ille-et-Vilaine 28 721 -5,1 20,9 50,5 26,8 7,0
Morbihan -3,2 20,4 51,4 28,0 8,523 544
Bretagne -1,2 21,0 50,1 28,3 8,0100 619
France 2 513 221 -0,1 20,2 47,6 30,3 9,9
Source : DRTEFP Bretagne
32 Octant n° 101 - Avril 2005 Bilan économique 2004Chômage
Principaux indicateurs sur les demandes d’emploi
Baisse du nombre en fin de mois (DEFM) - données brutes
de jeunes demandeurs
déc. 2003 déc. 2004 Variation en %
d’emploi
DEFM de catégorie 1 101 827 100 619 -1,2
dont : jeunes 21 755 21 106 -3,0
Ce sont les jeunes demandeurs femmes 50 433 50 452 0,0
d’emploi qui bénéficient le plus 50 ans et plus 12 784 12 702 -0,6
nettement de l’amélioration du
Chômeurs de longue durée* 28 394 28 521 0,4
marché du travail puisque leur
dont : jeunes 2 494 2 455 -1,6
effectif diminue de 3 % dans la
femmes 14 167 14 396 1,6
région. Au niveau départemen-
50 ans et plus 6 188 6 123 -1,1
tal, l’évolution va dans le même chômeurs depuis plus de 2 ans 10 707 11 126 3,9
sens que l’évolution globale du
DEFM de catégorie 6 24 971 27 317 9,4
chômage mais de façon plus
dont : jeunes 6 764 7 098 4,9
accentuée : baisse en Ille-et-Vi-
femmes 14 746 15 798 7,1
laine et dans le Morbihan (res-
50 ans et plus 1 968 2 266 15,1
pectivement - 8 % et - 7,2 %),
chômeurs de longue durée* 9 597 10 673 11,2
hausse de 4 % dans le Finistère,
* depuis plus d’un an.
stabilité dans les Côtes Source : DRTEFP Bretagne
d’Armor : - 0,4 %.
Evolution moins favorable
pour les femmes de deux ans augmente de 3,9 %
tandis que ceux inscrits depuis
Des entrées en baisse,plus d’un an mais moins deQuelle que soit la classe d’âge,
des sorties en haussela situation est moins favorable deux ans sont moins nombreux
(- 1,7 %).voire défavorable aux femmes.
En effet chez les moins de 25 Au cours de l’année 2004, le
La part des chômeurs de longueans, la demande d’emploi nombre d’inscriptions à
baisse moins pour les femmes durée dans la demande d’em- l’ANPE a légèrement baissé
ploi totale est toujours plusque pour les hommes. Entre 25 par rapport à 2003 : - 1,3 %,
et 49 ans alors que l’effectif faible que celle enregistrée au soit 2 600 de moins. La situa-
niveau national (28,3 % en Bre-masculin diminue de 2 %, celui tion est encore plus favo-
des femmes s’élève de 0,6 %. tagne au 31 décembre 2004, rable en fin d’année puis-
soit 2 points de moins qu’enChez les plus âgés, le chômage qu’au quatrième trimestre
des hommes se réduit de 2,1 % France). 2004, le nombre d’inscrip-
tandis que celui des femmes tions à l’ANPE a diminué de
s’accroît de 1,1 %. 5,5 % par rapport au qua-
Augmentation trième trimestre 2003.
De plus, la part des femmes par- de l’activité réduite
mi les demandeurs d’emploi en Parallèlement, le nombre de
Bretagne est toujours nettement sorties de l’ANPE est plutôtLes personnes recensées en ca-
plus forte que celle enregistrée orienté à la hausse surtégorie 6 à l’ANPE (demandeursà l’échelle nationale (50,1 % en l’année 2004 : + 1,4 % pard’emploi ayant exercé une acti-
Bretagne contre 47,6 % en rapport à 2003. Les sortiesvité réduite de plus de 78 heu-France au 31 décembre 2004). enregistrées pour le motif ab-res) est en hausse de 9,4 % en
sence au contrôle (40 % desBretagne, soit 2 300 personnes
sorties) augmentent de 2,4 %de plus. Il s’agit essentiellementRelative stabilité sur l’année 2004. Comparéde personnes exerçant un em-
du nombre de chômeurs au premier trimestre 2003,ploi précaire ou à temps partiel
ce type de sorties s’est accrude longue durée en attendant de trouver un em-
de près de 24 % au premierploi plus proche de leur qualifi-
trimestre 2004, constat quication ou de leur formation.Fin décembre, 28 500 person- s’explique par les modifica-Ainsi avec près de 128 000 per-nes à la recherche d’un emploi tions du régime d’indemni-sonnes, le cumul des catégoriesétaient inscrits depuis plus d’un sation de l’Unedic (nouvelle1 et 6 est en augmentation dean à l’ANPE, soit une légère convention appliquée de-0,9 % sur un an.augmentation sur l’année puis janvier 2004 avec ré-
(0,4 % après 4,6 % en 2002 et duction de la durée d’indem-Toutes catégories confondues3,6 % en 2003). La hausse est nisation). Les sorties pour(1, 2, 3, 6, 7 et 8), le nombre dede 3 % au niveau national. La reprise d’emploi (un quartdemandeurs d’emploi qui dé-situation régionale plutôt favo- des sorties) sont égalementclarent pratiquer une activité ré-rable masque des situations très plus nombreuses en 2004duite augmente de 8,3 % encontrastées selon l’ancienneté (+ 4,8 %).2004. Cette évolution est pro-de la demande : le nombre de
bablement liée à l’accroisse-chômeurs inscrits depuis plus
Bilan économique 2004 Octant n° 101 - Avril 2005 33Chômage
Le taux de chômage reste inférieur en Bretagne
Comparée aux autres régions, la situation sur le breton qui présente le taux de chômage le
marché du travail reste plus favorable en Bre- plus faible (7 %). Le taux de chômage des
tagne. En effet, le taux de chômage breton est de autres départements bretons reste en-deça
8 % et de 9,9 % France entière à la fin décembre du taux de chômage national.
2004. L’Ille-et-Vilaine demeure le département
Taux de chômage (au sens du BIT) en %
13 12
12 11
11 10
10 9
9 8
Morbihan
8 Bretagne 7
Côtes-d’Armor
France
Finistère
7 6 Ille-et-Vilaine
56
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004
Source : Insee
ment du nombre d’emplois pré- 1à6mois) dans le totaldes of- nombre d’emplois durables
caires proposés. fres déposées à l’ANPE dépasse proposés (CDI ou CDD supé-
45 % ; le volume de ces postes rieur à 6 mois) est relativement
est en hausse de 8,5 % sur un stable.
an. Le nombre d’emplois occa-Plus d’offres
sionnels offerts (pour une duréed’emplois temporaires
Florence Le Brisinférieure à 1 mois) représente
Direction régionale de l’em-16 % de l’ensemble des offres ;
ploi, du travail et de la for-En effet, la part des emplois là l’augmentation est encore
mation professionnelletemporaires (pour une durée de plus forte (+ 25 %) alors que le
34 Octant n° 101 - Avril 2005 Bilan économique 2004
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.