Chômage en 2003 : 2 800 demandeurs d'emploi supplémentaires (Octant n° 97)

De
Publié par

En 2003, la demande d'emploi non satisfaite est en hausse de 2,9 % en Bretagne, progression identique à l'an passé et moins importante que France entière. Le chômage des femmes augmente davantage que celui des hommes. Le chômage de longue durée s'accroit essentiellement en Ille-et-Vilaine et Côtes-d'Armor.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Chômage
2 800 demandeurs d’emploi
supplémentaires
En 2003, la demande d’emploi non satisfaite de chômage breton est de 8,1 %
contre 9,7 % toutes régionsest en hausse de 2,9 % en Bretagne, progression
confondues.
identique à l‘an passé et moins importante que
France entière. Le chômage des femmes augmente
Une haussedavantage que celui des hommes. Le chômage
plus importantede longue durée s’accroit essentiellement
en Ille-et-Vilaine
en Ille-et-Vilaine et Côtes-d’Armor.
et Côtes-d’Armor
u 31 décembre 2003, la tendance générale est orientée La hausse annuelle du nombreArégion compte 101 827 à la hausse depuis l’été 2001. des demandeurs d’emploi est
demandeurs d’emploi inscrits à de 5,4 % en Ille-et-Vilaine, de
1l’ANPE en catégorie 1,soit Tout au long de l’année 2003, 3,4 % dans les Côtes-d’Armor et
2,9 % de plus qu’un an plus tôt le rythme de croissance a tou-
(+ 2 830 personnes) contre 6 % jours été plus faible que celui 1- Demandes d’emploi de fin de mois
de catégorie 1 : personnes inscrites àau niveau national. Fin dé- constaté nationalement. Au re-
l’ANPE déclarant être à la recherchecembre 2002, l’augmentation gard du taux de chômage, la si-
d’un emploi à temps plein et à durée
était également de 2,9 % en tuation reste relativement plus indéterminée et n’ayant pas exercé
Bretagne contre 4,8 % France favorable en Bretagne puis- une activité réduite de plus de 78 heu-
e
entière. Sur longue période, la qu’au 4 trimestre 2003, le taux res dans le mois.
Le chômage au 31 décembre 2003
Demandeurs d’emploi de catégorie 1
Part TauxVariation Part Part
Nombre des chômeurs de chômagesur un an des jeunes des femmes
(données brutes) de longue durée
(en %) (en %) (en %)
(en %)
Côtes-d'Armor 17 776 3,4 20,8 49,2 28,2 7,9
Finistère 29 479 0,4 21,6 48,7 29,0 8,5
Ille-et-Vilaine 30 250 5,4 21,5 49,4 27,3 7,5
Morbihan 24 322 2,5 21,3 50,9 27,0 8,7
Bretagne 101 827 2,9 21,4 49,5 27,9 8,1
France 2 514 944 6,0 19,8 47,2 29,4 9,7
Source : DRTEFP Bretagne
28 Octant n° 97 - Avril 2004 Bilan économique 2003Chômage
Principaux indicateurs sur les demandes d’emploi Taux de chômage (au sens du BIT) en %
en fin de mois (DEFM) - données brutes
13
Variation
Francedéc. 2002 déc. 2003 12en % Bretagne
11DEFM de catégorie 1 98 996 101 827 2,9
dont : jeunes 21 080 21 755 3,2
10
femmes 48 926 50 433 3,1
50 ans et plus 12 748 12 784 0,3 9
Chômeurs de longue durée* 27 420 28 394 3,6
8
dont : jeunes 2 400 2 494 3,9
femmes 13 763 14 167 2,9
7
50 ans et plus 6 214 6 188 - 0,4
depuis plus de 2 ans 10 785 10 707 - 0,7
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002
DEFM de catégorie 6 24 942 24 971 0,1
Source : Insee
dont : jeunes 6 831 6 764 - 1,0
femmes 14 810 14 746 - 0,4
50 ans et plus 1 954 1 968 0,7
chômeurs longue durée* 9 467 9 597 1,4
Source : DRTEFP Bretagne
* depuis plus d’un an.
Part des femmes dans la demande d’emploi
de 2,5 % dans le Morbihan, tan- cembre 2003, les femmes re-
(DEFM catégorie 1, données brutes) en %dis que dans le Finistère, la pro- présentent 49,5 % de la de-
56gression est quasi nulle (0,4 %). mande d’emploi (49,4 % fin
décembre 2002). France en-
e 54Néanmoins, au 4 trimestre tière, 47,2 % des chômeurs sont
2003, l’Ille-et-Vilaine demeure des femmes. Comparé au ni-
52le département breton au taux veau national, le taux d’activité
de chômage le plus faible féminin est également supérieur
50
(7,5 %). Le taux de chômage en Bretagne.
des autres départements de Bre-
48
tagne est également moins éle- Fin décembre 2003, on comp-
vé que le taux de chômage tait dans la région 21 755 de-
46
Bretagne
moyen national. mandeurs d’emploi de moins
France
de 25 ans, soit 3,2 % de plus 44
qu’en 2002. Cette hausse
concerne surtout les jeunes 42Forte progression
1999 2000 2001 2002 2003femmes puisqu’elle est, pour el-du chômage des cadres
Source : Inseeles, de 5,6 % contre 0,9 % pour
les hommes.
Sur les douze derniers mois, la
hausse du chômage a été forte La proportion de jeunes parmi
pour les cadres (+ 13,9 %), plus les personnes à la recherche
modérée pour les techniciens- d’un emploi demeure plus forte
agents de maîtrise (+ 7 %). Les en Bretagne : en fin d’année, les
cadres administratifs, les cadres jeunes de moins de 25 ans re-
techniques de l'industrie et les présentaient 21,4 % des de- Évolution du nombre de chômeurs de longue durée
cadres du secteur informatique mandeurs d’emploi de caté- en Bretagne depuis 1996
sont particulièrement touchés. gorie 1, soit 1,6 point de plus en millier(DEFM catégorie 1, données brutes)
Par contre, la demande d'em- qu’au niveau national.
40
ploi a diminué pour les ma-
1 à 3 ans d’ancienneté
nœuvres (- 4,2 %), les ouvriers 35 3 ans et plus d’ancienneté
Le chômage de longuespécialisés (- 2,9 %) et les ou-
30vriers qualifiés (- 3,5 %). durée progresse
à nouveau 25
Le chômage féminin 20
Fin décembre, 28 394 deman-
augmente plus vite deurs d’emploi étaient inscrits 15
depuis plus d’un an à l’ANPE,
10soit une hausse de 3,6 % sur unQuel que soit l’âge, le chômage
an (après 4,6 % en 2002). Lesféminin s’accroît plus vite que
5
chômeurs de longue durée repré-le chômage masculin. En 2003,
sentent 27,9 % de la demandele des femmes a aug- 0
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003d’emploi en Bretagne contrementé de 3,1 %, celui des hom-
Source : Insee29,4 % au niveau national.mes de 2,6 %. Au mois de dé-
Bilan économique 2003 Octant n° 97 - Avril 2004 29Chômage
En décembre 2003, la part des et + 27,2 %. Dans les deux cas,Une augmentation des entrées,
femmes dans le chômage de il s’agit de personnes qui re-une légère baisse des sorties
longue durée est de 49,9 %. cherchent un CDD ou un con-
Tandis que le chômage de trat en intérim.
Sur l'année 2003, les inscriptions à l'ANPE ont aug- longue durée masculin aug-
menté de 1,7 %, soit 3 440 inscriptions de plus qu'en mentede4,2 %enunan, le Ainsi, toutes catégories confon-
2002. La hausse est de 2,6 % pour les chômeurs de nombre de femmes chômeurs dues (1,2,3,6,7,8), le nombre de
plus de 50 ans et de 1,3 % pour les moins de 25 ans. de longue durée augmente de demandeurs d’emploi est de
Le nombre de personnes qui s'inscrivent à l'ANPE 2,9 %. 175 900 personnes à la fin dé-
suite à un licenciement économique en Bretagne (en- cembre 2003. Ce total est supé-
viron 5 % des entrées) s'est accrû de 29 % sur un an. rieur de 5 % à celui de l’année
Les nombreuses restructurations notamment dans le précédente.Activité réduite
secteur de l'électronique, la filière avicole et le sec-
teur du textile et de l'habillement expliquent proba-
blement cette évolution. A la fin 2003, prèsde25000 Les offres d’emploi
personnes étaient recensées en
Sur la même période, les sorties de l'ANPE baissent lé- catégorie 6 (demandeurs d’em-
gèrement (- 0,5 %). Les pour " reprise d'em- ploi à duréeindéterminéeet à Plus de 134 300 offres d’emploi
ploi " (un quart des sorties) sont en baisse de 4,2 %, temps plein, et ayant exercé ont été collectées par l’ANPE au
tandis que celles enregistrées pour le motif " absent au une activité mensuelle de plus cours de 2003. Globalement,
contrôle " (près de 40 % des sorties) sont en augmen- de 78 heures). Il s’agit essentiel- ce chiffre est en légère diminu-
tation de 9,3 % par rapport à 2002. lement de personnes exerçant tion par rapport à 2002
un emploi précaire ou à temps (- 0,7 %).
Les sorties de chômeurs de longue durée ont augmen- partiel qui sont à la recherche
té 2,6 %. d’un emploi plus proche de Le nombre d’offres de type A
leur qualification ou de leur for- (CDI ou CDD supérieur à 6
mation ; 60 % de ces deman- mois) enregistréà l’ANPE au
La croissance du chômage de deurs d’emploi sont des fem- cours de l’année 2003 a baissé
longue durée concerne surtout mes. La catégorie 6 représente dans trois départements (- 8,5 %
les départements de l’Ille-et-Vi- plus de 14 % des chômeurs en dans les Côtes-d’Armor,-3%
laine et des Côtes-d’Armor (res- Bretagne, contre 11 % toutes dans le Finistère,-2%dansle
pectivement + 7,2 % et + 9 % régions confondues. Morbihan) et légèrement aug-
de hausse en 2003) ; dans le Fi- menté en Ille-et-Vilaine (+ 1 %).
nistère et le Morbihan, le Avec 126 800 personnes, le cu-
nombre de chômeurs de longue mul des catégories 1 et 6 (an- Par contre, les offres d’emplois
durée est pratiquement station- cienne mesure du chômage) est occasionnels (duréeinférieure à
naire. en hausse de 2,3 % en un an. 1 mois) ont fortement aug-
Cet indicateur se situe au ni- menté dans les Côtes-d’Armor
Ces évolutions s’inscrivent dans veau de celui mesuré en 1989 (+ 43 %) tandis que l’évolution
une tendance générale. La et très en dessous du pic de fin est orientée à la baisse dans les
conjoncture 1999-2001, carac- 1997 (164 000 demandeurs autres départements (- 20 %
térisée par une forte baisse du d’emploi de catégorie 1 et 6). dans le Finistère, - 10 % pour le
chômage en début de période Morbihan et - 3 % pour l’Ille-et-
puis une remontée en 2001, a Vilaine).
eu un impact sur l’évolution du Les autres catégories
nombre de chômeurs de longue de chômeurs
durée, qui apparaît avec un dé-
calage dans le temps : les de-
mandeurs d’emploi de plus de Les catégories 3 et 8 (deman-
Florence Le Brisdeurs d’emploi à duréedéter-trois ans sont encore peu
Direction régionalenombreux en 2003 - ils sont en- minée, ayant exercé ou non une
du travail, de l’emploiactivité mensuelle de plus de 78trés avant 2001 - comparésaux
et de la formationchômeurs de un à trois ans, en- heures) sont en forte augmenta-
professionnelletion : respectivement + 23,2 %trés en 2001 et 2002.
30 Octant n° 97 - Avril 2004 Bilan économique 2003
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.