Chômage : le chômage diminue un peu plus en 2005 (Octant n°105)

De
Publié par

En Bretagne, fin 2005, on dénombre 2000 demandeurs d'emploi de moins qu'un an auparavant. Cette baisse, relativement moins marquée que celle enregistrée en France métropolitaine, concerne davantage les personnes les plus qualifiées. Par ailleurs, le nombre de chômeurs de longue durée diminue et les jeunes demandeurs d'emploi sont moins nombreux.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Chômage
Le chômage diminue un peu plus
en 2005
En Bretagne, fin 2005, on dénombre 2000 Fin 2005 le taux de chômage
breton s’établit à 7,9 % de lademandeurs d’emploi de moins qu’un an
population active contre 9,5 %
auparavant. Cette baisse, relativement moins en France métropolitaine.
marquée que celle enregistrée en France
L’évolution favorable observéemétropolitaine, concerne davantage les personnes
au niveau régional masque des
les plus qualifiées. Par ailleurs, le nombre de disparités départementales. La
chômeurs de longue durée diminue et les jeunes demande d’emploi baisse dans
le Finistère (- 6 %), les Cô-demandeurs d’emploi sont moins nombreux.
tes-d’Armor (- 3,2 %) et le Mor-
bihan (- 1,6 %) tandis que le
ans la région, après plu- en catégorie 1 à l’ANPE (voir ta- nombre d’inscrits de catégorie 1
s’accroît de 2,6 % en Ille-et-Vi-Dsieurs mois de hausse au bleau p 30), soit 2 000 deman-
début de l’année 2005, la deurs d’emploi de moins qu’en laine. Néanmoins, dans ce dé-
partement, la situation du mar-courbe de la demande d’emploi décembre 2004. Cependant,
s’est fortement infléchie au cette baisse (- 2 %) s’avère ché du travail demeure relati-
vement bonne puisqu’il pré-cours du second semestre. Fin moins marquée que celle enre-
décembre 2005, 98 600 de- gistrée en France métropoli- sente le plus faible taux de chô-
mage (7,2 %).mandeurs d’emploi sont inscrits taine : - 5,2 %.
Le chômage au 31 décembre 2005
Demandeurs d’emploi de catégorie 1
Part
Variation Part Part Taux
Nombre des chômeurs
sur un an des jeunes des femmes de chômage
(données brutes) de longue durée
(en %) (en %) (en %) (en %)
(en %)
Côtes-d'Armor 17 340 - 3,2 20,3 50,3 30,1 7,9
Finistère 28 610 - 6,0 20,7 49,5 29,4 8,5
Ille-et-Vilaine 29 480 2,6 31,6 50,3 26,1 7,2
Morbihan 23 164 - 1,6 20,2 51,3 27,7 8,4
Bretagne 98 594 - 2,0 20,8 50,3 28,2 7,9
France 2 381 768 - 5,2 20,1 48,1 30,5 9,5
Source : DRTEFP Bretagne
Bilan économique 2005 Octant n° 105 - Avril 2006 29Chômage
Les différentes catégories de demandeurs d'emploi
Les Demandes d'Emploi en Fin de Mois (DEFM) sont classées par catégories, définies à partir du type de contrat de travail re-
cherché et de l'activité éventuelle du demandeur au cours du mois d'observation.
Demandeurs réputés immédiatement
disponibles Demandeurs réputés non immédiatement
= disponibles
Type de contrat recherché demandeurs n'ayant exercé aucune activité =
+ demandeurs ayant exercé une activité réduite
demandeurs ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures dans le mois
d'au plus 78 heures dans le mois
CDI, temps plein Catégorie 1 Catégorie 6
CDI, temps partiel Catégorie 2 Catégorie 7
CDD, intérim Catégorie 3 Catégorie 8
Les catégories 4 et 5 regroupent les personnes qui ne sont pas immédiatement disponibles pour occuper un emploi (et qui ne
sont pas tenues d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi) :
la catégorie 4 regroupe les personnes sans emploi mais non disponibles, soit parce qu'elles sont en formation, soit pour d'au-
tres raisons (par exemple pour maladie),
la catégorie 5 regroupe des personnes pourvues d'un emploi mais à la recherche d'un autre emploi.
Toutes catégories confondues, (- 2,8 %) et les ouvriers qualifiés ploi inscrits depuis plus de trois
les Demandes d’Emploi en Fin (- 2,7 %). En revanche, la de- ans continue d’augmenter :
de Mois (DEFM) ont baissé : mande d’emploi progresse pour + 3,7 %.
- 0,9 % sur un an (soit 1 600 les ouvriers spécialisés
personnes de moins). Ainsi, fin (+ 3,7 %), les employés non Au second semestre 2005, le
décembre 2005, 176 000 per- qualifiés (+ 2,8 %). Elle est rela- nombre de sorties de DELD de
sonnes sont inscrites au chô- tivement stable pour les l’ANPE augmente fortement :
mage quel que soit le type de manœuvres. + 18,6 % comparé au second
contrat de travail recherché et semestre 2004.
l’activité éventuelle du deman-
deur au cours du mois d’obser-
Le nombre de chômeursvation.
de longue durée diminue Moins de jeunes
demandeurs d’emploi
Les personnes les plus
A la fin décembre 2005, près de
qualifiées bénéficient 27 800 demandeurs d’emploi Dans la région, fin 2005, les
davantage de la baisse sont inscrits depuis plus d’un an jeunes demandeurs d’emploi
à l’ANPE. Ces Demandeurs représentent 20,8 % de la de-du chômage
d’Emploi de Longue Durée mande d’emploi de catégorie 1,
(DELD) représentent 28,2 % de proche de la part observée en
Ce sont les personnes les plus la demande d’emploi contre France métropolitaine. La de-
qualifiées qui bénéficient le 30,5 % au niveau France métro- mande d’emploi des moins de
plus de la baisse du chômage. politaine. Leur nombre décroît 25 ans baisse de 2,9 % sur un
Par rapport à fin décembre de 2,7 % sur un an, grâce au re- an. On note de fortes disparités
2004, le nombre de deman- cul du nombre de demandeurs selon les départements : la si-
deurs d’emploi diminue parmi d’emploi inscrits depuis plus tuation s’améliore dans le Finis-
les cadres (- 9 %), les techni- d’un an mais moins de trois ans tère (- 10,6 %), les Côtes-
ciens et agents de maîtrise (- 3,9 %). En revanche, le d’Armor (- 4,5 %) et le Morbi-
(- 5,7 %), les employés qualifiés nombre des demandeurs d’em- han (- 2,5 %) tandis que la de-
30 Octant n° 105 - Avril 2006 Bilan économique 2005Chômage
mande d’emploi augmente en 6, 7 et 8) s’accroît légèrement
Ille-et-Vilaine (+ 6,3 %). (+ 1,1 %). Il s’agit de personnes
Le nombre d’entrées diminue,
qui alternent des périodes de
celui des sorties est en légère haussechômage avec des périodes
Une évolution un peu d’activité occasionnelle. Fin dé-
cembre 2005, on compte près Au cours de l’année 2005, 12 % au second semestremoins favorable
de 69 000 demandes d’emploi le nombre d’inscriptions à 2005. Il s’agit de person-pour les femmes
de ce type, soit près de 40 % des l’ANPE a reculé de1%par nes qui n’ont pas actualisé
que pour les hommes rapport à l’année précé- leur situation en fin dedemandes d’emploi toutes caté-
dente. Sur la même période, mois, et donc, qui sortentgories confondues (sauf catégo-
le nombre global de sorties des listes de l’ANPE. LeGlobalement, sur un an, la de- ries 4 et 5).
enregistrées augmente légè- constat est similaire con-mande d’emploi des femmes di-
rement (+ 0,4 %). cernant les sorties pourminue de 1,7 % tandis qu’elle
« reprise d’emploi » qui re-recule de 2,3 % pour les hom- Forte augmentation
Comparé au second se- présentent un quart des
mes. Concernant les deman- des offres d’emplois mestre 2004, les sorties de sorties (+ 8 %) ou pour les
deurs d’emploi de moins de 25 en contrat aidé l’ANPE pour « absence au « radiations administrati-
ans et ceux de 25 à 49 ans, les contrôle » (40 % des sor- ves » (6 % des sorties) quiau second semestre
évolutions des effectifs féminins ties) sont en hausse de diminuent de 13,8 %.
et masculins sont proches. Par
contre, fin 2005, le nombre de Sur l’année, le nombre total
femmes de 50 ans et plus à la re- d’offres d’emplois collectées
cherche d’un emploi a progres- par l’ANPE augmente de 1,5 %
sé de 1,5 % par rapport à fin par rapport à 2004.
2004, tandis qu’il baisse de Évolution de la demande d'emploi de catégorie 1*
2,4 % pour les hommes de cette Par rapport au premier semestre (indice en base 100 fin janvier 2004)
tranche d’âge. 2004, le nombre d’offres corres-
1031
pondant à un contrat aidé
102Par ailleurs, l’effectif des fem- (15 % du total) baisse de 3,6 %
101mes demandeurs d’emploi de au premier semestre 2005 (soit
longue durée se réduit moins 400 offres de moins). En re- 100
fortement que celui des hom- vanche, il augmente fortement
99
mes (respectivement - 1,8 % et au second semestre : + 40 %
98
- 3,6 %). par rapport au second semestre
972004. Cette progression repré-
Dans la région, au 31 décembre sente 3 600 offres d’emplois. 96
Bretagne
2005, la part des femmes parmi
95 France
les demandeurs d’emploi Par ailleurs, l’évolution du
94
(50,3 %) est toujours plus forte nombre d’offres correspondant
93que celle enregistrée en France à un « contrat non aidé » est de
métropolitaine (48,1 %). + 1,7 % (soit 1 200 offres sup-
plémentaires) au premier se-
2004 2005
mestre, puis de - 3,9 % (soit *données Corrigées des Variations Saisonnières (CVS)
2 200 offres de moins) au se-
Source : ANPE - Dares - DRTEFP BretagneLe poids cond semestre.
de l’activité réduite
En 2005, le nombre d’offres
d’emploi correspondant à un
En Bretagne, le poids des de- contrat à durée indéterminée
Évolution du taux de chômage au sens du BIT*
mandeurs d’emploi ayant exer- ou à un contrat à durée déter-
cé une activité réduite (catégorie minée supérieur à 6 mois pro- 13
6), parmi ceux qui sont à la re- gresse de 10,4 % (soit 5 600 of-
cherche d’un emploi à temps fres de plus) par rapport à 2004. 12
plein (catégories 1 et 6) demeure
11plus élevé (21,4 %) qu’en France
métropolitaine (16,5 %).
10
Florence LE BRIS
Dans l’ensemble, quel que soit
9
le type d’emploi recherché, le
nombre de demandeurs d’em- 8
Bretagneploi déclarant pratiquer une ac-
France métropolitaine7tivité réduite (catégories 1, 2, 3,
6
1- Il s'agit de tous les contrats aidés : Déc-1990 Juin-1993 Déc-1995 Juin-1998 Déc-2000 Juin-2003 Déc-2005
Contrats Emploi Solidarité (CES), Con-
* Bureau International du Travail
trats Initiative Emploi, contrats de pro-
Source : Inseefessionnalisation, d'apprentissage…
Bilan économique 2005 Octant n° 105 - Avril 2006 31
n
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.