Comment se détermine le niveau de vie d'une personne ?

De
Publié par

En 1997, les niveaux de vie individuels s'échelonnent dans un rapport de 1 à 3,4 entre les 10 % les moins aisés de la population et les 10 % les plus aisés. Les premiers disposent de moins de 3 800 francs par mois et par unité de consommation, les seconds de plus de 12 900 francs. Les enfants et les jeunes de moins de 25 ans se situent un peu plus souvent en bas de l'échelle des niveaux de vie, soit parce qu'ils appartiennent à des familles nombreuses, soit parce qu'ils sont encore en phase d'insertion professionnelle. Les personnes les plus âgées ont souvent des niveaux de vie proches de la médiane grâce au système de retraite. Les différences de niveaux de vie entre hommes et femmes sont faibles ; elles tiennent en grande partie aux familles monoparentales qui apparaissent comme les plus démunies. Même si le niveau de vie d'une personne se détermine au niveau de son ménage, sa propre position par rapport à l'emploi est un facteur prépondérant. En effet, occuper un emploi stable permet souvent de faire partie de la moitié aisée de la population et ce d'autant plus que cet emploi est qualifié. En revanche, avoir été actif moins de six mois dans l'année augmente fortement la probabilité de se retrouver dans la moitié pauvre de la population.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 73
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 798 - JUILLET 2001
Prix : 15 F (2,29€)
Comment se détermine
le niveau de vie d’une personne ?
Olivier Guillemin et Valérie Roux,
division Revenus et patrimoine des ménages, Insee
n 1997, les niveaux de vie indivi- nombre d’unités de consommation qui dépend
de sa composition (Pour comprendre cesduels s’échelonnent dans un rap-
résultats). Par exemple, un couple cumulantEport de1à3,4 entreles 10 %les
deux salaires de 10 000 francs et de 5 000
moins aisés de la population et les 10 % les francs par mois aura un niveau de vie de
plus aisés. Les premiers disposent de 10 000 francs par uc s’il n’a pas d’enfant et de
7 100 francs par uc s’il a deux jeunes enfantsmoins de 3 800 francs par mois et par unité
de moins de 14 ans. Le niveau de vie médian
de consommation, les seconds de plus de
correspond ainsi à un revenu disponible de
12 900 francs. Les enfants et les jeunes de 10 500 francs par mois pour un couple sans
moins de 25 ans se situent un peu plus sou- enfant et de 14 700 francs par mois pour un
couple avec deux jeunes enfants. Le niveau devent en bas de l’échelle des niveaux de vie,
vie d’une personne est celui du ménage auquel
soit parce qu’ils appartiennent à des famil-
elle appartient. Il n’est donc pas uniquement
les nombreuses, soit parce qu’ils sont en- déterminé par sa situation professionnelle. Par
core en phase d’insertion professionnelle. exemple, le niveau de vie d’une employée
vivant seule est inférieur à celui d’uneLes personnes les plus âgées ont souvent
vivant en couple avec un cadre. La situation pro-
des niveaux de vie proches de la médiane
fessionnelle et la structure familiale déterminent
grâce au système de retraite. Les différen- donc le niveau de vie du ménage et par contre-
ces de niveaux de vie entre hommes et fem- coup de tous ses membres.
Les niveaux de vie sont dispersés. Ainsi, 7 %mes sont faibles ; elles tiennent en grande
des personnes vivent dans un ménage dont le
partie aux familles monoparentales qui ap-
niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté
paraissent comme les plus démunies. monétaire (fixé par convention à la demi-médiane
Même si le niveau de vie d’une personne de la distribution) : ils disposent de moins de
se détermine au niveau de son ménage,
sa propre position par rapport à l’emploi Répartition des personnes
est un facteur prépondérant. En effet, oc- selon leur niveau de vie
cuper un emploi stable permet souvent de %
25
faire partie de la moitié aisée de la popula-
tion et ce d’autant plus que cet emploi est 20
qualifié. En revanche, avoir été actif
15moins de six mois dans l’année augmente
fortement la probabilité de se retrouver
10
dans la moitié pauvre de la population.
5
7 000 francs par mois et par unité de consom- 0
D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10
mation (uc), tel est le niveau de vie médian qui
Déciles de niveau de vie
sépare la population française en deux en
0-24 ans 25-59 ans 60 ans et plus
1997 (tableau 1). Le niveau de vie d’un
Champ : ensemble des individus vivant en ménage ordinaire (sauf
ménage est égal à son revenu disponible
étudiants en ménage autonome)
(après impôts et prestations) divisé par le Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee-DGI
INSEE
PREMIERE3 500 francs par unité de consommation personnes de moins de 25 ans résulte sont assez faibles (graphique 2). Les
et par mois. A l’inverse, 10 % des per- de la conjugaison de deux effets. D’une femmes sont toutefois un peu plus
sonnes ont un niveau de vie de plus de part, les enfants et adolescents vivent nombreuses que les hommes dans les
12 900 francs par mois et par unité de plus souvent au sein de familles nom- trois premiers déciles (27 % contre 25 %),
consommation. breuses ou monoparentales, fréquem- légèrement moins dans les déciles
ment modestes. D’autre part, l’entrée supérieurs. De façon mécanique, les
dans la vie active s’accompagne de reve- hommes et les femmes vivant en couple
Un niveau de vie plus faible nus plus faibles que la moyenne : salaires (soit 80 % des personnes de cet âge) ont
d’embauche moins élevés, difficultés des niveaux de vie équivalents. Ils sontau démarrage
d’insertion se conjuguent à un effet cycle souvent au-dessus de la médiane car la
Les personnes de moins de 25 ans de vie par lequel les revenus s’accrois- vie en couple permet souvent de cumuler
(enfants et jeunes) ont un niveau de vie sent avec l’ancienneté sur le marché du deux revenus professionnels et d’atteindre
plus faible que le reste de la population. travail et donc avec l’âge. S’ils vivent un niveau de vie supérieur. Les hommes
C’est en effet dans le premier décile seuls, ces jeunes constituent des ména- et les femmes vivant seuls ont des distri-
qu’ils sont le plus nombreux (14 %) et ges autonomes à faibles revenus ; s’ils butions de niveaux de vie assez sembla-
leur nombre décroît progressivement vivent encore chez leurs parents, ils bles, bien que les hommes apparaissent
dans les niveaux de vie plus élevés (gra- représentent une charge qui grève le un peu plus fréquemment au sommet de
phique 1). Cette pauvreté relative des niveau de vie du ménage. la distribution. Chez ces personnes, le
A l’inverse, les personnes âgées de 60 décile le plus fréquent est le premier
ans et plus, à la retraite neuf fois sur dix, décile : 15 % des hommes et 14 % des
Niveau de vie des personnes se concentrent dans les niveaux de vie femmes vivant seuls ont des niveaux de
entre25et59ans intermédiaires. Elles sont relativement vie les plaçant dans les 10 % les plus pau-
peu nombreuses dans le premier décile vres (graphique 3). Dans ce décile les per-
%
grâce au minimum vieillesse. Par ailleurs, sonnes seules sont souvent sans emploi :25
leur niveau de vie s’avère un peu plus 32 % d’entre elles sont au chômage et
homogène que celui des personnes 28 % inactives.20
d’âge intermédiaire (25-59 ans). En effet, Enfin, 6 % des femmes vivent au sein de
le système de retraite assure des taux de familles monoparentales contre 1 % des
15
remplacement plus élevés au voisinage hommes. La monoparentalité est donc
du SMIC, ce qui atténue les inégalités. avant tout féminine. Or, les femmes en
10
famille monoparentale ont des niveaux
de vie nettement plus faibles que la
5 Hommes et femmes entre 25 et moyenne, ce qui contribue à expliquer le
59 ans : des niveaux de vie léger écart homme/femme constaté au
0
D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10 niveau global (graphique 4). En effet,assez proches
Déciles de niveau de vie 38 % des femmes vivant au sein d’une
FemmesHommes Entre 25 et 59 ans, les différences de famille monoparentale ont un niveau de
niveau de vie entre hommes et femmes vie les plaçant dans les 20 % les plusChamp : ensemble des individus de 25 à 59 ans vivant en
ménage ordinaire (sauf étudiants en ménage autonome)
Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee-DGI
Éventail des niveaux de vie (1997)
Niveau de vie des personnes
Equivalence : couple Equivalence : famille
1de 25 à 59 ans vivant seules Limites des déciles Niveau de vie avec 2 jeunes enfants monoparentale avec 2
(2,1 uc) jeunes enfants (1,6 uc)
%
225 Seuil de pauvreté 3 500 7 350 5 600
D1 3 800 7 980 6 080
D2 4 800 10 080 7 680
20
D3 5 500 11 550 8 800
D4 6 200 13 020 9 920
15 D5 (médiane) 7 000 14 700 11 200
D6 7 800 16 380 12 480
D7 8 900 18 690 14 240
10
D8 10 300 21 630 16 480
D9 12 900 27 090 20 640
5
(1) Cette colonne correspond aussi aux limites de déciles de revenu disponible pour une personne seule
(2) Par définition, le seuil de pauvreté est égal à la moitié de la médiane
Lecture : la limite du premier décile est de 3 800 francs par uc par mois. Cela signifie que toute personne seule qui vit avec0
moins de 3 800 francs/mois appartient aux 10% les plus pauvres de la population. Pour obtenir un équivalent de ce montantD1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10
pour les autres ménages, il suffit de multiplier la limite de décile du niveau de vie par le nombre d’u.c. lié à la composition fami-Déciles de niveau de vie
liale. Ainsi, un couple avec deux jeunes enfants appartient au premier décile de niveau de vie s’il a un revenu diponible men-
Hommes Femmes
suel inférieur à 7 980 (= 3 800 x 2,1) francs par mois et une femme seule avec deux jeunes enfants dont le revenu est inférieur à
Champ : ensemble des individus de 25 à 59 ans vivant seuls 6 080 (= 3 800 x 1,6) francs par mois fera également partie des 10% les plus pauvres de la population
en ménage ordinaire (sauf étudiants en ménage autonome) Champ : ensemble des individus vivant en ménage ordinaire (sauf étudiants en ménage autonome)
Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee-DGI Source : enquête revenus fiscaux, Insee-DGI
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREpauvres de la population. A l’inverse, eux font partie de la moitié la plus pauvre durant toute l’année a une chance sur
seules 3 % d’entre elles font partie des de la population contre 40 % des actifs trois d’appartenir à un des 10 % de
10 % les plus aisés. Les personnes les de 25 à 59 ans (graphique 5). ménages les plus défavorisés et n’a
plus fréquemment démunies sont donc Pour les personnes vivant seules ou au qu’une chance sur quatre de faire partie
des femmes qui ont la responsabilité sein d’une famille monoparentale, cette de la moitié la plus aisée de la popula-
d’une famille dont elles sont le plus sou- inactivité se traduit souvent par une tion. Lorsqu’elle vit seule, cette per-
vent l’unique apporteur de ressources. absence globale de revenus d’activité sonne sera même plus d’une fois sur
dans le ménage et donc par un niveau deux dans le premier décile contre seu-
de vie faible. Même lorsque ces person- lement une fois sur quatre lorsqu’elle vit
Deux tiers des inactifs nes vivent en couple, leur inactivité en couple. Avoir travaillé une partie de
de 25 à 59 ans ont un niveau de conduit à l’absence d’un deuxième l’année diminue de moitié la probabilité
salaire dans le ménage, donc à un d’être dans le décile le plus bas. Enfin,vie inférieur à la médiane
niveau de vie plus faible que celui des une personne en emploi toute l’année a
Entre 25 et 59 ans, les inactifs regrou- couples qui comptent deux actifs. En moins de5%de chances de se retrou-
pent des femmes au foyer, des handica- effet, dès que le ménage bénéficie de ver dans le premier décile ; une fois sur
pés, des préretraités, des retraités et l’équivalent de deux SMIC mensuels, deux, elle aura même un niveau de vie la
des personnes en marge du marché du ses membres disposent d’un niveau de plaçant dans le tiers supérieur de la
travail (chômeurs découragés, bénéfi- vie correspondant au moins au troi- population.
ciaires du RMI par exemple). 80 % des sième décile. Et, bien souvent le cumul La répartition des salariés n’ayant
inactifs sont des femmes. 66 % d’entre de deux revenus d’activité permet aux connu aucune interruption d’emploi
personnes d’accéder à la moitié aisée témoigne de l’influence de la catégorie
Niveau de vie des femmes de 25 à de la population. Enfin, par un phéno- socioprofessionnelle (graphique 7).En
59 ans en famille monoparentale mène d’homogamie, les personnes haut de la hiérarchie figurent les cadres
inactives vivent moins souvent avec un qui sont plus de 70 % dans les deux der-
%
25 conjoint cadre ou exerçant une profes- niers déciles de niveau de vie. Viennent
sion intermédiaire que les personnes ensuite les professions intermédiaires,
20 actives. très souvent présentes dans les hui-
tième et neuvième déciles, puis les
15 employés et ouvriers qui se répartissent
Être actif mais sans emploi plus régulièrement sur l’ensemble des
10 tout au long de l’année mène déciles. Quant aux professions indé-
pendantes, très hétérogènes, ellesune fois sur trois à la pauvreté
5 apparaissent dans tous les déciles mais
Le niveau de vie des personnes actives sont sur-représentées dans les premier
0 au moins six mois dans l’année dépend et dernier déciles qui rassemblent 15 %
D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10
fortement de leur trajectoire d’emploi et 20 % des individus. Le premier décile
Déciles de niveau de vie
(graphique 6). En effet, une personne est surtout composé de petits indépen-
Champ : ensemble des femmes de 25 à 59 ans en famille active mais n’ayant pas occupé d’emploi dants et d’aides familiaux (81 %) tandis
monoparentale vivant en ménage ordinaire (sauf étudiants
en ménage autonome)
Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee-DGI
Niveau de vie des inactifs Niveau de vie des salariés Niveau de vie des actifs
de 25à59ans en emploi
46,832,8 %%
% 25 25
25
20 20
20
1515
15
10 10
10
55
5
00
0
D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 D10
Déciles de niveau de vieDéciles de niveau de vieDéciles de niveau de vie
Emploi et non emploiEmploi toute l'année Ouvriers Employés
Champ : ensemble des individus de 25 à 59 ans vivant en
Sans emploi toute l’année Prof. Intermédiaires Cadres
ménage ordinaire (sauf étudiants en ménage autonome),
inactifs ou actifs moins de 6 mois dans l'année Champ : individus ayant été actifs au moins 6 mois dans l'année Champ : individus ayant occupé toute l'année un emploi salarié
Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee-DGI Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee - DGI Source : enquête revenus fiscaux 1997, Insee -DGI
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREque le dernier décile rassemble plutôt conditionné par la qualification de leur Le niveau de vie d’un ménage
des chefs d’entreprise. emploi que par leur catégorie sociopro- Pour comparer le revenu de ménages
fessionnelle considérée au niveau de taille différente, on utilise la notion
agrégé. de niveau de vie dans laquelle le revenu est
Les employés ont un niveau de rapporté au nombre d’unités de consom-
mation. Le d’unités de consomma-vie plus élevé que les ouvriers Pour comprendre
tion du ménage est calculé à partir deces résultats
Par rapport aux employés, les ouvriers l’échelle suivante : 1 uc pour le premier
ont une distribution des niveaux de vie adulte, 0.5 uc pour les autres personnes de
plus décalée vers le bas : plus souvent Source et champ de l’étude 14 ans et plus, 0.3 uc pour les enfants de
présents dans les déciles 4 et 5, ils ne Les résultats de cette étude sont issus de l’en- moins de 14 ans.
sont que 44 % à avoir un niveau de vie quête Revenus fiscaux de 1997. Cette enquête Le niveau de vie individuel
supérieur à la médiane. En revanche, s’appuie sur les déclarations fiscales d’un On affecte à chaque individu le niveau de
59 % des employés se placent dans la échantillon de 45 000 ménages. Les résultats vie du ménage auquel il appartient. Dans
moitié la plus aisée de la population, le sont donc basés sur les revenus déclarés au cet article, les déciles de niveaux de vie
décile le plus fréquent étant le septième fisc, qui ne comprennent pas notamment les re- sont calculés au niveau de l’individu et non
décile. Cet écart est a priori surprenant, venus du patrimoine non imposés et ceux sou- du ménage, comme c’est le cas habituelle-
dans la mesure où les salaires des mis au prélèvement libératoire. ment. Un ménage de trois personnes pèse
ouvriers et des employés sont compara- Le champ de l’étude est celui des ménages or- ainsi trois fois plus sur la distribution des re-
bles. dinaires dont la personne de référence n’est ni venus qu’un ménage d’une seule per-
Mais, lorsqu’ils vivent en couple, les étudiante ni militaire du contingent et dont le sonne.
employés, très majoritairement de sexe revenu fiscal est positif ou nul et le revenu dis- Déciles
féminin, ont deux fois plus souvent un ponible positif. Est considérée comme active, Chaque décile rassemble 10 % des person-
conjoint actif que les ouvriers, à domi- toute personne ayant été effectivement active nes. La limite du premier décile (D1) est la
nante masculine. Ce conjoint est égale- plus de six mois dans l’année. valeur du niveau de vie qui est telle que
ment deux fois plus souvent d’une Définitions 10 % des individus ont un niveau de vie infé-
catégorie socioprofessionnelle supé- Le revenu disponible d’un ménage rieur à ce seuil ; le premier décile regroupe
rieure (profession intermédiaire ou Il est calculé en ajoutant aux revenus décla- donc les 10 % les plus pauvres de la popula-
cadre). rés les prestations sociales (famille, loge- tion. La limite du deuxième décile est telle
Néanmoins, la composition familiale ment et minima sociaux) et en déduisant les que 20 % des individus sont en dessous ; les
n’explique pas tout. En effet, cet écart se impôts directs (impôt sur le revenu, taxe deux premiers déciles (D1+D2) rassemblent
retrouve également au niveau des per- d’habitation principale, 2,4 % de CSG non les 20 % les plus pauvres, etc. Ainsi, les cinq
sonnes ne vivant pas en couple car il est déductible et 0,5 % de RDS sur revenus premiers déciles rassemblent la moitié la
aussi le fait d’une grande hétérogénéité d’activité et de remplacement, contributions plus pauvre de la population. A l’extrémité
du niveau de vie au sein des catégories et prélèvements sociaux sur revenus du pa- inverse, le dixième décile (D10) regroupe
ouvriers et employés. Le niveau de vie trimoine). les 10 % les plus aisés de la population.
d’un ouvrier non qualifié est en effet lar-
gement inférieur à celui d’un ouvrier
Pour en savoir plus
qualifié. Il en est de même pour les
employés. Parmi les salariés ne vivant
Burnod G. et Chenu A. (2001), « Employés qualifiés et non qualifiés : une propositionpas en couple, seulement 30 % des
d’aménagement des catégories socioprofessionnelles », Travail et Emploi, n°86, avril
ouvriers non qualifiés ont un niveau de
2000, Dares
vie supérieur à la médiane, contre 47 % Glaude M. et L’Héritier J.L. (1995), « Salaire et taux de chômage local, salaire et carrière
des ouvriers qualifiés. Ces proportions incomplète, salaire et niveau de vie, trois études statistiques sur données individuelles », in
Salaire minimum et bas salaires, sous la direction de G. Benhayoun et S. Bazen.s’élevant à 27 % pour les employés non
Revenu et patrimoine des ménages, Synthèses, n°28, 1999, Inseequalifiés et à 58 % pour les employés
« La pauvreté monétaire des ménages de 1970 à 1997 - Plus de ménages pauvres parmi les
qualifiés. Par conséquent, le niveau de
salariés, moins chez les retraités », Insee première n°761, mars 2001
vie des salariés s’avère davantage
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2001
Paul Champsaur
1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde) Rédacteur en chef :
80,80€ 101,07€ 126,08€ Daniel Temam
Rédacteurs : J.-W. Angel,
Nom ou raison sociale : _____________________ Activité : ____________________________ R. Baktavatsalou, C. Dulon,
A.-C. Morin, B. OuvréAdresse : ________________________________________________________________
Maquette : E. Houël___________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP01798
Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : F.
ISSN 0997 - 3192
Date : _______________________________ Signature © INSEE 2001
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.