Des inégalités de revenu plus marquées en milieu urbain, et un Aquitain sur huit sous le seuil de pauvreté

De
Publié par

En 2007, la moitié des ménages aquitains dispose pour vivre de 1 074 euros par mois et par unité de consommation. Ce niveau de vie médian est légèrement supérieur à celui de la France de province. Les inégalités de niveau de vie sont plus marquées en milieu urbain qu'en milieu rural. Avec un niveau de vie inférieur à 908 euros mensuels, un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté. Les familles monoparentales sont les plus exposées : une sur trois. La pauvreté touche également près d'un enfant mineur sur six ; elle s'atténue à partir de 30 ans. Des niveaux de vie trois fois plus élevés pour les plus aisés Un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté Seul ou en couple, avec ou sans enfant : une pauvreté inégale Un enfant mineur sur six considéré pauvre Encadré Les sources utilisées
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

REVENUS - SALAIRES
Des inégalités de revenu plus marquées en milieu urbain,
et un Aquitain sur huit sous le seuil de pauvreté
En 2007, la moitié des ménages aquitains dispose pour vivre de 1 074 euros par mois et par unité de consommation.
Ce niveau de vie médian est légèrement supérieur à celui de la France de province. Les inégalités de niveau de vie
sont plus marquées en milieu urbain qu’en milieu rural.
Avec un niveau de vie inférieur à 908 euros mensuels, un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté. Les familles
monoparentales sont les plus exposées : une sur trois. La pauvreté touche également près d’un enfant mineur sur six ;
elle s’atténue à partir de 30 ans.
En 2007, la moitié des ménages aquitains dispose pour vivre de Un Aquitain sur huit vit sous le seuil de pauvreté■
plus de 17 890 € annuels par unité de consommation (UC),
Avec un taux de pauvreté de 13,1 % en 2007, l'Aquitaine est
soit 1 074 € par mois. Ce niveau de vie médian est légèrement
proche de la moyenne française. Ce taux correspond ausupérieur à celui de la France de province. Le revenu dispo-
nombre de personnes ayant un niveau de vie inférieur à 908 eu-nible (déduit des impôts directs et augmenté des prestations so-
ros mensuels. La population pauvre de la région est estimée àciales), exprimé en niveau de vie, tient compte des “économies
400 000 personnes, et la moitié d'entre elles dispose d'un ni-d'échelle” réalisées lorsque plusieurs personnes vivent en-
veau de vie inférieur à 747 euros mensuels. À titre indicatif ensemble dans le même ménage. Grâce au partage d'équipe-
2007, le plafond du RMI pour une personne seule est de 455 €ments comme un réfrigérateur ou une voiture, tous les membres
mensuels et de 682 € pour deux personnes (couple ou und'un même ménage ont ainsi le même niveau de vie.
adulte avec un enfant).
Des niveaux de vie trois fois plus élevés■
Un taux aquitain de pauvreté inférieur à ceux de provincepour les plus aisés et de métropole
L’éventail des niveaux de vie en Aquitaine est identique au reste France
Aquitaine Province métro.
de la province. Pour 10 % des Aquitains les plus modestes, le ni-
Niveau de vie des ménages par unité de consommation (UC)
veau de vie est inférieur à 10 108 € par an (soit 842 € mensuels)
. . . . . 17 891 17 733 18 164Niveau de vie médian en € (1)
et pour 10 % des plus aisés, il est supérieur à 32 384 € par an er . . . . . . . . . . . . . . . 10 108 9 968 10 0111 décile en € (2)
e(2 699 € mensuels). Ainsi, comme en province, le niveau de vie 32 384 32 013 33 8919 décile en € (3)
des plus aisés est 3,2 fois plus élevé que celui des plus modestes. Rapport interdéciles (4) . . . . . . . . . . . 3,2 3,2 3,4
Ces inégalités sont plus marquées dans les zones urbaines qu’en
Pauvreté des ménages (en%)
milieu rural. Le département des Pyrénées-Atlantiques Taux de pauvreté (5) . . . . . . . . . . . . . 13,1 13,7 13,4
concentre à la fois les plus grandes disparités dans l’espace ur- Intensité de la pauvreté (6) . . . . . . . . 17,7 17,7 18,1
bain (3,3) et un espace rural assez égalitaire (2,9).
Part des prestations sociales dans le revenu disponible moyen (en %)
Ensemble des ménages . . . . . . . . . . . 3,9 4,2 4,1Pour la moitié des Aquitains citadins, les niveaux de vie sont en
Ménages pauvres . . . . . . . . . . . . . . . 30,1 31,9 32,7moyenne supérieurs de 1 860 € à ceux vivant en milieu rural.
Source : Insee - Revenus disponibles localisés 2007La différence est moins marquée entre les deux espaces de la
(1) La moitié des personnes appartiennent à un ménage dont le niveau de vie par UC
province. Les plus hauts niveaux de vie médians se situent dans est inférieur à cette valeur et le niveau de vie par UC de l'autre moitié est supérieur.
(2) 10 % des personnes à un ménage dont le niveau de vie par UC estles zones urbaines de Gironde et des Pyrénées-Atlantiques et, à inférieur à ce seuil.
(3) 10 % des appartiennent à un ménage dont le niveau de vie par UC estl’opposé, les plus faibles dans l’espace rural du Lot-et-Garonne.
supérieur à ce seuil.
e er(4) Rapport entre le 9 et le 1 décile.
(5) Part de la population appartenant à un ménage dont le niveau de vie est inférieur
Des niveaux de vie médians plus élevés en milieu urbain, au seuil de pauvreté.
(6) Mesure la distance entre le niveau de vie médian de la population pauvre et lemais des inégalités plus marquées
Niveau de vie seuil de pauvreté.
médian (€) La population pauvre en Aquitaine a un niveau de vie médian égal à 82,3% du seuil
19 000 de pauvreté
Gironde
Pyrénées-18 500
AtlantiquesLandes Aquitaine France métro.
18 000
Province Le taux d’intensité de la pauvreté permet d’apprécier à quel point
Landes Dordogne
17 500
le niveau de vie de la population pauvre est éloigné du seuil deLot-et-GaronnePyrénées-Atlantiques
17 000
Province Aquitaine pauvreté. Cet indicateur s’établit à 17,7 % en Aquitaine comme
16 500 GirondeFrance métro. pour la province, mais il s’élève à 18,1 % en Gironde et en Dor-Dordogne
16 000
Lot-et-Garonne dogne. Ce dernier département concentre à la fois un taux de
15 500
2,8 2,9 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 3,6 pauvreté élevé et une intensité de la pauvreté plus accentuée.
Espace rural Espace urbain Rapport interdéciles
Niveaux de vie médians et rapports interdéciles
Seul ou en couple, avec ou sans enfant :selon le type d espace ’ ■
Source : Insee - Revenus disponibles localisés 2007 une pauvreté inégale
Note de lecture : La moitié des ménages résidant dans un espace urbain
de Gironde ont un niveau de vie supérieur à la moyenne régionale urbaine, Les familles composées d’un seul parent, le plus souvent une
mais l écart entre les plus hauts et les plus bas niveaux de vie est important.
mère et ses enfants, sont les plus exposées à la pauvreté. La moi-
INSEE AQUITAINE 16 L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2009 EN AQUITAINEREVENUS - SALAIRES
tié d’entre elles disposent du plus bas niveau de vie (13 760 € La redistribution des revenus, par l’intermédiaire des impôts et
des prestations sociales, atténue les inégalités et la pauvretépar an) en comparaison des autres structures familiales et mal-
entre les ménages.gré les prestations sociales perçues. Leur taux de pauvreté est le
plus important (29,3 %) mais il reste inférieur à celui de la L’ensemble des prestations sociales représente 30 % du revenu
France de province (31,8 %). disponible des ménages pauvres contre 3,9 % pour l’ensemble
des ménages aquitains. Ces écarts sont plus importants pour laLorsque la charge financière des enfants ne repose plus sur une
seule personne, mais sur un couple, le niveau de vie médian de France de province (respectivement 31,9 % et 4,2 %). ❒
la famille augmente d’un tiers. La pauvreté touche alors 10,9 %
Florence MATHIO
des personnes vivant au sein de ces familles et elle baisse jus-
Insee Aquitaine
qu’à 7,6 % pour celles vivant en couple mais sans enfant.
Ces familles composées de deux seuls adultes perçoivent
alors les plus hauts niveaux de vie médians (20 555 €). Source
Les éléments présentés ici proviennent du traitement des déclarations de re-
Faible niveau de vie pour les familles monoparentales venus et des données de la taxe d’habitation. Les prestations sociales, ver-
sées principalement par les caisses d’allocations familiales, la mutualitéMilliers d'euros
40 sociale agricole et la caisse nationale d’assurance vieillesse, sont estiméese er
9 décile Niveau de vie médian 1 décile
35 par applications de barèmes. Cette opération vient compléter, d’une part,
30 l’enquête Revenus fiscaux qui permet d’obtenir, tous les ans, les revenus dé-
25 clarés et les taux de pauvreté au niveau national, et d’autre part, les résultats
20 de l’exploitation “Revenus fiscaux localisés” qui permet de produire des in-
15
dicateurs sur les revenus déclarés à un niveau géographique fin.
10
Les statistiques produites à partir des sources fiscales ne portent que sur les
5
Ménage Femme Homme Ménage Couple Couple ménages dits “ordinaires”. Les personnes résidant en foyer, en maisons de
monoparental seule seul complexe avec enfant sans enfant
retraite, en hôpitaux ainsi que les sans-abri sont exclues. Les situations les
plus accentuées de pauvreté ne sont ainsi pas prises en compte. Par ail-
Niveau de vie médian par type de ménage en Aquitaine en 2007
leurs, une partie des revenus du patrimoine n’est pas incluse dans les sta-Source : Insee - Revenus disponibles localisés
tistiques, n’étant pas déclarée à l’administration fiscale.
Les personnes vivant seules sont particulièrement affectées par
la pauvreté : un tiers des ménages aquitains est concerné par un
taux de pauvreté de 19,1 %. Définitions
Revenu disponible : le revenu disponible d’un ménage comprend les re-
venus d’activité, les pensions de retraite et les indemnités de chômage, lesUn enfant mineur sur six considéré pauvre■
revenus du patrimoine, les transferts en provenance d’autres ménages et
Les jeunes sont plus touchés par la pauvreté que les adultes. Un les prestations sociales. Quatre impôts directs sont pris en compte : l’im-
pôt sur le revenu, la taxe d’habitation, la contribution sociale généraliséeenfant est pauvre s'il vit dans une famille dont le niveau de vie
(CSG) et la contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS).est inférieur au seuil de pauvreté. Le taux de pauvreté des en-
Niveau de vie : revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’uni-
fants mineurs est plus élevé (17,4 %) que pour l'ensemble des
tés de consommation (UC). Le niveau de vie est donc le même pour tous
Aquitains. Les jeunes adultes de moins de 25 ans connaissent les individus d’un même ménage. Le nombre d’unités de consommation
erles situations de pauvreté dans les mêmes proportions ; les plus est calculé selon le principe suivant : le 1 adulte compte pour 1, les au-
tres personnes de 14 ans ou plus pour 0,5 et les enfants de moins defragiles d'entre eux ne peuvent bénéficier du RMI s'ils n'ont pas
14 ans pour 0,3.d'enfant à charge ou à venir (femmes enceintes). Après 30 ans,
Le niveau de vie médian est celui au-dessus duquel se situe une moitié dela pauvreté est nettement moins fréquente. Aux âges de l'activi-
la population, l’autre se situant en dessous.
té professionnelle, le taux de pauvreté se situe à 11,5 % pour la
Seuil de pauvreté : calculé par rapport à la médiane de la distribution na-
région et est inférieur à celui de la province (12,1 %). Pour les tionale des niveaux de vie. Les seuils traditionnellement retenus par
seniors, les situations de pauvreté sont similaires aux actifs l’Insee et l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale
sont fixés à 60 % ou à 50 % du niveau de vie médian ; le seuil à 60 %(11,2 %), mais elles sont plus prononcées qu’au niveau France
étant privilégié en France et en Europe.de province (9,8 %).
Un individu ou un ménage est considéré comme pauvre lorsque son ni-
veau de vie est inférieur au seuil de pauvreté.
Les prestations sociales composent 30 % Taux de pauvreté : correspond à la proportion d’individus dont le niveau
du revenu disponible moyen pour les ménages pauvres de vie est inférieur à ce seuil, soit 908 euros par mois en France en 2007.
% Intensité de la pauvreté : correspond à l’écart entre le niveau de vie mé-
30
Prestations familiales dian des personnes pauvres et le seuil de pauvreté rapporté au seuil de
8,1
Minima sociaux
pauvreté. Elle permet de mesurer si les niveaux de vie des plus pauvres
Prestations logement
20 sont éloignés du seuil de pauvreté.
12,3 Type d’espace : il permet de distinguer les espaces à dominante urbaine
des espaces à dominante rurale.
10
9,7
1,9
1,10,8 POUR EN SAVOIR PLUS...0
Ménages pauvres en Aquitaine Ensemble des ménages en Aquitaine
Site Insee :
Part des prestations sociales dans le revenu disponible moyen
www.insee.fr --> thème Revenus-SalairesSource : Insee - Revenus disponibles localisés en 2007
L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2009 EN AQUITAINE 17 INSEE AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.