Disparités territoriales du chômage ligérien

De
Publié par

Dans les Pays de la Loire, le chômage féminin et le chômage des jeunes affectent plutôt les zones d'emploi à caractère rural. Le chômage de longue durée est plus important dans les deux plus grandes agglomérations.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 41
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 188. Novembre 2005
Disparités territoriales
du chômage ligérien
IN JUIN 2005, LE TAUX DE CHÔMAGE des Pays de Les zones les plus touchées par le chômageDans les Pays de
la Loire s’élevait à 8,4 % de la population dans la région sont les zones côtières. En Vendée-la Loire, le chômage F active, un taux cependant très variable Ouest le taux de chômage atteint 10 %. Il est deféminin et le chômage
selon les zones d’emploi : il s’échelonne de 5,5 % 10,1 % dans la zone d’emploi de Saint-Nazaire,des jeunes affectent
en Vendée-Est à 10,1 % à Saint-Nazaire. Le taux confrontée à des difficultés industrielles.plutôt les zones
de chômage dans le Choletais et en Vendée-Est
d’emploi à caractère Les zones urbaines favorables
est relativement faible (respectivement 6,9 % et
à l’insertion des femmesrural. Le chômage de
5,5 %) du fait de la diversité des secteurs d’activité
longue durée est plus Dans les Pays de la Loire, la part des femmeset de possibilités de reclassement. En Mayenne
important dans les inscrites au chômage est plus importante qu’auégalement, on trouve les taux de chômage parmi
Aniledeux plus grandes niveau national. Fin juin 2005, les femmesles plus faibles de France : 6,2 % dans le Segréen-
agglomérations. représentent 52 % des demandeurs d’emploi deSud-Mayenne, 5,9 % en Mayenne-Nord-et-Est etCÉMLOT
catégorie 1 dans la région, contre 49 % en France.6,6 % dans la zone d’emploi de Laval.
Aline CLÉMOT
Marché du travail par zones d’emploi fin juin 2005
Demandeurs d'emploi de catégorie 1
Taux Taux
de chômage de chômagedont moins dont inscritsdont femmes fin juin 2005 fin juin 2004de 25 ans depuis plusSource : Insee - taux de chômage au sens (en %)
(en %) d'un an (en %)du Bureau International du Travail.
NANTES 17,1 49,6 30,7 9,0 9,0 Direction Régionale du Travail, de l’Emploi
SAINT-NAZAIRE 18,3 50,9 28,8 10,1 10,9et de la Formation Professionnelle.
CHÂTEAUBRIANT 19,2 50,7 30,5 8,6 8,6
ANGERS 19,4 50,8 34,2 9,4 9,5
CHOLETAIS 20,8 58,8 28,8 6,9 6,4
INSEE Pays de la Loire SAUMUR-BAUGÉ 21,2 55,2 33,3 8,7 8,9
105 rue des Français Libres
SEGRÉEN-SUD-MAYENNE 24,0 52,4 24,0 6,2 5,8BP 67401
44274 Nantes cedex 2 LAVAL 20,6 49,8 25,3 6,6 6,5
Tél . : 02 40 41 75 75 MAYENNE NORD-ET-EST 22,0 54,2 21,1 5,9 5,7
Fax. : 02 40 41 79 39
LE MANS 20,9 48,7 24,9 9,0 8,6
www.insee.fr
SARTHE-NORD 18,3 54,1 31,2 7,4 7,3
Directeur de la publication : Pierre MULLER SARTHE-SUD 18,7 53,7 24,0 7,6 7,6
Rédactrice en chef : Emmanuelle WALRAET LA ROCHE-SUR-YON 19,4 57,6 27,5 7,8 7,4
Contact presse : Andrée RICOLLEAU
VENDÉE-EST 21,2 61,9 20,8 5,5 5,3Tél. : 02 40 41 77 83
Mise en page : Annick HARNOIS VENDÉE-SUD 19,2 58,0 28,5 8,5 8,3
VENDÉE-OUEST 15,8 53,2 28,0 10,0 9,5
© INSEE-2005
PAYS DE LA LOIRE 18,9 51,9 29,2 8,4 8,4Un taux d’activité féminine plus élevé que la moyenne La Mayenne confrontée
nationale et des difficultés économiques dans les au chômage des jeunes
secteurs où les femmes sont majoritaires expliquent
En Pays de la Loire, la proportion de jeunes de
en partie ce constat.
moins de 25 ans à la recherche d’un emploi est
Dans les zones d’emploi à dominante urbaine, supérieure à la moyenne nationale (19 % contre
les femmes s’insèrent plus facilement sur le marché 16 % fin juin 2005). Sur le littoral vendéen, zone
du travail. Les zones d’emploi de Nantes, Saint- bénéficiant des emplois induits par le tourisme, la
Nazaire, Angers, Le Mans et Laval comptent une part part des jeunes chômeurs reste la plus faible de la
de femmes au chômage inférieure à la moyenne région (16 %). Dans les zones d’emploi de Nantes
régionale. L’emploi féminin, orienté plutôt vers le et Saint-Nazaire, le marché du travail semble assez
secteur tertiaire, se concentre principalement dans favorable aux jeunes. Ceux-ci représentent
les grandes agglomérations. Le déclin de l’industrie respectivement 17 % et 18 % des demandeurs
du textile et du cuir, dans le Choletais et en Vendée- d’emploi. En revanche, dans le Maine-et-Loire et
Définition : demandeurs d’emploi de Est, touche en premier lieu la main-d’œuvre en Mayenne, les jeunes peinent à s’insérer sur le
catégorie 1 : personnes sans emploi,
immédiatement disponibles, à la recherche féminine : dans ces zones, les femmes représentent marché du travail. On compte plus de 20 % de
d’un emploi à durée indéterminée et à respectivement 59 % et 62 % des demandeurs jeunes de moins de 25 ans parmi les demandeurs
temps plein.
d’emploi de catégorie 1. d’emploi dans ces deux départements. Ce taux
atteint même 24 % dans le Segréen-Sud-Mayenne.
Un chômeur sur trois inscrit
Les jeunes chômeurs moins nombreux depuis plus d’un an dans le Maine-et-Loire
sur le littoral au 30 juin 2005
La situation relative au chômage de longue
durée est plus favorable dans la région qu’au niveau
national. Fin juin 2005, 29 % des demandeurs
d’emploi recherchent un emploi depuis un an ou
plus contre 32 % en France. Mais le chômage de
longue durée touche inégalement les zones
d’emploi de la région. La proportion de chômeurs
de longue durée est inférieure à la moyenne
régionale, en Mayenne, en Sarthe (sauf Sarthe-
Nord) et en Vendée. En revanche, dans le Maine-
et-Loire, le chômage de longue durée touche un
chômeur sur trois dans les zones d’emploi d’Angers
Part des moins de 25 ans
dans l'ensemble des chômeurs (en %) et de Saumur-Baugé. En Loire-Atlantique, dans les
22 ou plus zones d’emploi de Nantes et de Châteaubriant, la
de 20 à moins de 22
part des chômeurs de longue durée est égalementde 18 à moins de 20
moins de 18 supérieure à la moyenne régionale tout en restant
© IGN - Insee 2005
Source : DRTEFP inférieure au niveau national.■

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.