Emploi salarié - deuxième trimestre 2010 : une évolution stable grâce au recours à l'emploi temporaire

De
Publié par

AVALd' N° 18 - novembre 2010 Emploi salarié - deuxième trimestre 2010 : une évolution stable grâce au recours à l’emploi temporaire Résultats provisoires au 1er octobre 2010 du deuxième trimestre 2010 Ré s ul ta ts dé fi ni tifs au 1er oc tobre 2010 du pre mier trimestr e 2010 En Haute-Nor mandie, au deuxième tri mestre hors in té rim, le nombre d’em plois sa la riés dans 2010, l’é vo lu tion de l’em ploi sa la rié dans les sec - les sec teurs prin ci pa le m ent mar chands ré gre sse teurs prin ci pa le m ent mar chands confirme le de 0,3 % au 2e tri mestre dans l’en semble des retour à l’é qui libre ob ser vé depuis le début de sec teurs (y com pris dans les ser vi ces l’année : + 0,1 % comme au pre mier tri mestre mar chands). (en don nées cor ri gées des v a ria tions sai son niè - Au 2e tri mestre 2010, le dé par te ment de l’Eure res), ce après six tri mes tres consé cu tifs de perd des em plois (- 400 postes sa la riés nets, baisse. Cette timide pro gres sion est portée es - soit - 0,3 %) et celui de la Seine-Ma ri time en sen tiel le m ent par la crois sa nce des ser vi ce s mar - gagne (+ 700 postes sa la riés nets).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
AVAL d'
N° 18  novembre 2010 Emploi salarié  deuxième trimestre 2010 : une évolution stable grâce au recours à l’emploi temporaire Résultats provisoires au 1er octobre 2010 du deuxième trimestre 2010 Résultats définitifs au 1er octobre 2010 du premier trimestre 2010 En HauteNormandie, au deuxième trimestre hors intérim, le nombre d’emplois salariés dans 2010, l’évolution de l’emploi salarié dans les sec les secteurs principalement marchands régresse teurs principalement marchands confirme le de 0,3 % au 2e trimestre dans l’ensemble des retour à l’équilibre observé depuis le début de s e c t e u r s( yc o m p r i sd a n sl e ss e r v i c e s l’année : + 0,1 % comme au premier trimestre marchands). (en données corrigées des variations saisonniè Au 2e trimestre 2010, le département de l’Eure res), ce après six trimestres consécutifs de perd des emplois ( 400 postes salariés nets, baisse. Cette timide progression est portée es soit  0,3 %) et celui de la SeineMaritime en sentiellement par la croissance des services mar gagne (+ 700 postes salariés nets). chands (+0,5 % après +0,8 % lors du trimestre INTÉRIM : POUSSÉE EN SEINEMARITIME, précédent), plus précisément par le recours au NET FLÉCHISSEMENT DANS L’EURE travail temporaire (+8,0 % après + 10,8 % au premier trimestre), et, dans une moindre mesure,Au contraire des services marchands, les ef par celle du secteur de l’hébergement et de lafectifs de l’industrie, de la construction et du restauration (+ 0,7 % après  0,1 %). Toutefois,commerce diminuent. Le gain net d’emplois Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs principalement marchands en 17 postes dans les départements hautsnormands Au 1er trimestre 2010, données définitives  Au 2e trimestre 2010, données provisoires Évolution dans l'EureÉvolution enÉvolution sur un an Niveau 1er trimestre 2010 sur 3 moisSeineMaritime sur 3 mois(Trim 1 2010/Trim 1 2009) Code a17Libellé A17 1er trimestre2e trimestre1er trimestre2e trimestre Eure SeineMaritimeEure SeineMaritime 2010 D2010 P2010 D2010 P +44 +19+56 1492 34+3 898+9 998 Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de C1 produits à base de tabac +7 1207 +53+1 +5+1 959+13 560 Cokéfaction et raffinage ; industries extractives, énergie, C2DE eau, gestion des déchets et dépollution 163 5760 28517 474+6 830+8 589 Fabrication d'équipements électriques, électroniques, C3 informatiques ; fabrication de machines 3 +51 633 10634 1181 +1986 +10808 C4Fabrication de matériels de transport Fabrication d'autres produits industriels (industries de 307 206263 941 1502 021+25 914+38 898 C5 textile, cuirchaussure, boispapier, chimie, pharmacie,…) +62 229+24 +126382 560+12 139+34 538 FZConstruction +89 165+188 17322 27+20 898+53 822 GZCommerce ; réparation d'automobiles et de motocycles +65 121103 158209 997+9 433+37 251 HZTransports et entreposage 87 +104+63 +24+4 +228+5 031+12 767 IZHébergement et restauration +41 2638 2734 264+1 794+5 445 JZInformation et communication 9 +21 +219 289+32 +68+2 961+14 453 KZActivités financières et d'assurance +23 6+5 +1123 6+1 311+5 020 LZActivités immobilières Activités scientfiques et techniques ; services +895 +50 +837+1 357+1 222+2 704+11 599+37 700 MN administratifs et de soutien +928 +120+1 001+1 453+1 554+3 094+7 237+14 093 dont N78dont intérim 245 +1554 2+179 227+9 678+26 305 Autres activités de services (Arts, spectacles et activités RU récréatives, activités extraterritoriales…) Ensemble +412 412+84 +7011 2352 786+115 430+309 152 D : données définitivesUnité : données CVS P : données provisoires Source : Insee, estimations d'emploi 2010 T1 définitives, 2010 T2 provisoires Champ : ensemble des secteurs marchands hors agriculture, administration publique,enseignement, santé humaine et action sociale.
EMPLOI SALARIÉ  DEUXIÈME TRIMESTRE 2010
repose presque exclusivement sur l’intérim quiles inaugurations d’une restauration rapide à Barentin continue de fortement progresser mais uniquementet d’un hôtel de luxe à Rouen, figurent parmi les plus en SeineMaritime (+11,5 %contre + 8,6 % legrands contributeurs à la bonne santé de ces branches trimestre dernier). Le recours à l’intérim marque led’activités. pas dans l’Eure (+1,7 % après +15,0 % au premierSur un an cette fois (de mi2009 à mi2010), trimestre). l’emploisalarié se contracte davantage en L’hébergement et restauration et les autresHauteNormandie qu’en France Métropolitaine (res activités de services arts, spectacles et activitéspectivement  0,9 % contre  0,2 %). Sila construction récréatives sont les rares secteurs à créer de l’emet le commerce sont sensiblement aumême niveau qu’au ploi ce trimestre (respectivement+ 128 et + 153plan national, l’industrie perd davantage d’emplois postes salariés). A l’aube de la période touristique, tradi et les services marchands en créent moins. Avec un tionnellement propice au travail saisonnier, certains recul de  8,7 % en HauteNormandie contre  6,0 % restaurateurs et hôteliers étoffent leurs effectifs, en France, l’emploi salarié du secteur automobile ainsi que les parcs de loisirs, voire les musées. Au s’est particulièrement dégradéq cours de ce trimestre, le recrutement de personnel au Musée des impressionnismes de Giverny, les réouver tures du parc du Bocasse et de la base du lac de Caniel,Éric Déon Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs principalement marchands en 17 postes Comparaison HauteNormandie et France métropolitaine Au 1er trimestre 2010, données définitives  Au 2e trimestre 2010, données provisoires Évolution enÉvolution en FranceÉvolution sur un an Niveau 2e trimestre 2010 HauteNormandie sur 3 moismétropolitaine sur 3 mois(Trim 2 2010/Trim 1 2010) Code a17Libellé A17 1e trimestre2e trimestre1e trimestre2e trimestreHaute France Haute France 2010 D2010 P2010 D2010 PNormandie métropolitaine Normandie métropolitaine Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et +100 130871 +26137 4394 +13895 +548279 C1 de produits à base de tabac Cokéfaction et raffinage ; industries extractives, 200 +52+587 +786+6 +4284 +15519 +386645 C2DE énergie, eau, gestion des déchets et dépollution Fabrication d'équipements électriques, électroniques, 223 857 0323 561991 25027 +15419 +472566 C3 informatiques ; fabrication de machines 636 565 2893 37312 15522 109+12 793+349 677 C4Fabrication de matériels de transport Fabrication d'autres produits industriels (industries de 570 30011 97811 3173 17174 790+64 812+1 543 595 C5textile, cuirchaussure, boispapier, chimie, pharmacie,…) +86 103143 6156 94330 376+46 677+1 430 354 FZConstruction +277 181+6 5963 059349 13995 +74720 +2966 554 Commerce ; réparation d'automobiles et de GZ motocycles 38 2807 178+563 1207 21022 +46685 +1315 504 HZTransports et entreposage 24 +128+10 266+9 143+232 +29464 +17798 +939673 IZHébergement et restauration +3 53+9 240+809 29849 +7238 +681411 JZInformation et communication +210 268+6 212+3 835+100 +10391 +17414 +836859 KZActivités financières et d'assurance +28 +5+1 876+371 29+149 +6330 +233930 LZActivités immobilières +1 732+1 407+24 534+39 420+3 927+104 947+49 298+2 289 783 Activités scientfiques et techniques ; services MN administratifs et de soutien +1 930+1 573+29 105+27 604+4 648+103 044+21 330+549 975 dontdont intérim N78 Autres activités de services (Arts, spectacles et 249 +153+9 1163 69548 +15239 +35984 +1369 033 RU activités récréatives, activités extraterritoriales…) Ensemble+424 582+15 363 8624 02127 288+24 025+35 936+496 +289 D : données définitivesUnité : données CVS P : données provisoires Source : Insee, estimations d'emploi 2010 T1 définitives, 2011 T2 provisoires Champ : ensemble des secteurs marchands hors agriculture, administration publique,enseignement, santé humaine et action sociale. Évolution sur 3 mois de l'emploi salarié dans les secteurs principalement marchands Du 1er trimestre 2010 au 2e trimestre 2010
Eure SeineMaritime Nombre %Nombre % 412 0,3+701 +0,2 Secteurs principalement marchands 194 0,5324 0,4 Industrie Construction 229 1,9+126 +0,4 Commerce 165 0,817 0,0 +176 +0,4+916 +0,6 Services marchands +120 +1,7+1 453+11,5 dont intérim Source : Insee, estimations d'emploi Champ : ensemble des secteurs marchands hors agriculture, administration publique,enseignement, santé humaine et action sociale.
HauteNormandie Nombre +289 518 103 181 +1 092 +1 573
% +0,1 0,4 0,4 0,2 +0,5 +8
France métroplitaine Milliers % +24 +0,2 17,2 0,5 6,2 0,4 3,1 0,1 +50,4 +0,6 +27,6 +5,3 Unité : données CVS
EMPLOI SALARIÉ  DEUXIÈME TRIMESTRE 2010
Révision de l'estimation d'emploi au premier trimestre 2010 en HauteNormandie
Évolution sur 3 mois Premiers résultats au 13 septembreNouvelles estimations au 1er octobre + 596+ 289 Secteurs principalement marchands Industrie  161 518 Construction  116 103 Commerce  175 182 Services marchands + 1 047+ 1 092 dont intérim + 1 573+ 1 573 Source : Insee, estimations d'emploi Champ : ensemble des secteurs marchands hors agriculture, administration publique,enseignement, santé humaine et action sociale.
EMPLOI SALARIÉ MARCHAND NON AGRICOLE  MÉTHODOLOGIE  DÉFINITIONS
Différence  307  357 + 13  7 + 45 0 Unité : données CVS
Le champ des estimations d'emploi de l'Insee Depuis l’estimation du deuxième trimestre 2009, l’Insee utilise la nomenclature d’activité "NAF rev. 2". Le champ des secteurs dits ” principalement marchands “ couvre 15 des 17 postes de la NAF (secteurs DE à MN et secteur RU). Il regroupe les activités les plus sensibles à la conjoncture et est presque équivalent au champ publié auparavant en an cienne NAF. Les sources des estimations trimestrielles Les informations trimestrielles sur l’emploi salarié proviennent de la statistique établie par les Urssaf à partir des réponses des établissements versant des cotisations sociales. L’INSEE interroge également directement certaines grandes entreprises nationales sur l’évolution de leurs effectifs : La Poste, France Télécom, EDF, GDF et SNCF. Concernant l’emploi intérimaire, l’indicateur utilisé consiste en une moyenne sur les cinq derniers jours ouvrés du trimestre du nombre de missions d’intérim en cours chaque jour. Cet indicateur est élaboré par la Dares à partir des déclarations mensuelles des entreprises de travail temporaire adressées à Pôle Emploi. Les effectifs de l’intérim sont comptabilisés dans le secteur des services, même s’ils effectuent une mission dans un autre secteur. La méthode et les versions des séries Les séries sont corrigées des variations saisonnières. Pour chaque trimestre, aux niveaux régional et départemental, deux estimations successives sont effectuées :  À T+70 jours, une première estimation est réalisée au niveau régional avec 5 grands secteurs de la NAF, à partir des données des Urssaf, seule source couvrant la totalité des établissements.  À T+90 jours, une seconde estimation est réalisée au niveau départemental avec 17 postes de la NAF, à partir de la même source.
Insee HauteNormandie 8 quai de la Bourse 76037 Rouen cedex 1 Téléphone : 02 35 52 49 11 Télécopie : 02 35 15 06 32 Internet : www.insee.fr Accueil téléphonique : 09 72 72 4000 du lundi au vendredi, 9h à 17h (prix d'un appel local)
Insee HauteNormandie Directeur régional : Alain MALMARTEL
Brèves d'Aval: Directeur de la publication : Alain MALMARTEL Rédactrice en chef : Maryse CADALANU Mise en page : Mansour BENTABET
© Insee 2010
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.