En 2011, seule l'alternance progresse

De
Publié par

Alors que les contrats uniques d'insertion sont en repli en raison d'une diminution importante du nombre d'emplois aidés dans le secteur marchand, le recours à l'alternance enregistre une forte progression en 2011.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
L’année économique 2011 en Limousin Politique de l’emploi En 2011, seule l’alternance progresse
Alors que les contrats uniques d’insertion sont en repli en raison d’une diminution importante du nombre d’emplois aidés dans le secteur marchand, le recours à l’alternance enregistre une forte progression en 2011. Dans un contexte économique chahuté, laformation en alternance constitue un enjeuL’apprentissage en Limousin en 2011 majeur visant la qualification des deman-deurs d’emploi au plus près des besoinsEn 2011, parmi les bénéficiaires de contrats d’apprentissage hors domaine agricole, des entreprises. Elle demeure une prioritéles hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes. En Corrèze et en Haute-forte des politiques publiques en faveur deVienne, l’apprentissage concerne surtout des hommes, nombreux dans l’industrie et la l’emploi. Ainsi, en Limousin, les entréesconstruction. En revanche, les apprenties sont légèrement plus représentées en dans les dispositifs de formation en alter-Creuse : deux fois plus nombreuses que les hommes dans le tertiaire, elles sont très nance repartent à la hausse en 2011 : ellesprésentes dans l’hébergement et la restauration, le commerce et les activités de ser-ont progressé de 20% après une annéevices, alors que dans les deux autres départements, les contrats d’apprentissage 2010 où elles s’étaient tout juste mainte-dans le tertiaire concernent autant d’hommes que de femmes. nues. Ce rebond de l’alternance est pres-Très présentes sur le territoire régional, les entreprises de moins de 50 salariés que trois fois plus élevé qu’au niveauconcluent près de 84 % des contrats d’apprentissage alors qu’elles concentrent 60 % national, où il augmente de 7,4%. Ende l’emploi salarié. Mais ce sont surtout les très petites entreprises qui embauchent le Limousin, dans près de sept cas sur dix, leplus d’apprentis : les entreprises de moins de 10 salariés, qui représentent 29 % de recours à l’alternance se fait dans le cadrel’emploi ont conclu en 2011 plus de 65 % des contrats d’apprentissage de la région.de contrats d’apprentissage, qui s’adres-sent surtout aux jeunes en formation ini-tiale. Ce sont eux qui enregistrent la plusconcerne les emplois proposés dans lesociale (CIVIS). Le nombre de ces contrats, permettant d’accompagner les forte progression en 2011 : + 23 %. Visantsecteur marchand (les CUI-CIE: Contrats jeunes de 16 à 25 ans en difficulté d’inser-un public plus large, notamment les chô-uniques d’insertion- Contratsinitiative meurs, les contrats de professionnalisationemploi) et dans le secteur non marchand ettion professionnelle, a reculé de plus de 27 % enLimousin et de 21% en France. bénéficient également à un public plusassociatif (les CUI-CAE : Contrats uniques nombreux qu’en 2010: le nombre ded’insertion - Contratsd’accompagnement Laréduction des objectifs 2011 pour ce contrats conclus progresse de 15 %.dans l’emploi). Avec plus de 5 300 contratstype de dispositif et la diminution de l’allocation allouée à ses bénéficiaires conclus en 2011, les emplois aidés dans le Des contrats aidés surtout secteur non marchand continuent de pro-expliquent en grande partie cette évolution. dans le secteur non marchand gresser (+4,4 %).En revanche, les em-Émeline BARRIÈRE Les contrats aidés figurent au tout premierplois aidés dans le secteur marchand DIRECCTE Limousinrang des mesures en faveur de l’emploi. Ilssubissent une nouvelle année de baisse accordent des exonérations spécifiques deavec 412 contrats conclus en 2011, soit cotisations sociales ou des aides financiè-– 61 %. res aux employeurs qui souhaitent recruter Moins d’aides aux jeunes des publics en difficulté sur le marché du en difficulté travail. Ces derniers ont fait l’objet d’une er refonte, entrée en vigueur au 1janvier En2011, près de 1 800 jeunes ont bénéfi-2010. Ainsi, le contrat unique d’insertioncié d’un contrat d’insertion dans la vie
* le Contrat unique d'insertion (CUI) a remplacé en 2010 les contrats aidés issus de la loi de Cohésion sociale Source : DIRECCTE Limousin.
Dossiers n°15
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.