Enquête emploi 2008

De
Publié par

INFORMATIONS RAPIDESINFORMATIONS RAPIDES REUNION RÉUNION N° 100 - DÉCEMBRE 2008 ENQUÊTE EMPLOI 2008 %%% Le chômage ne baisse plus% % %%% Au deuxième trimestre 2008, La Réunion mées sont plus exposées au chômage. Ainsi, le taux de %%% compte 78 000 chômeurs au sens du Bureau chômage atteint 35 % chez les non diplômés, soit dix fois % % international du travail (BIT). Le taux de chô- plus que parmi les diplômés Bac + 3 minimum. Plus de la% % mage s’élève à 24,5 %, quasiment stable com- moitié des chômeurs (53 %) n’ont aucun diplôme, et% parativement à 2007. Après une baisse rapide 13 % sont au moins bacheliers.%%% amorcée en 2005, le changement de tendance% Chez les plus jeunes (moins de 30 ans), le baccalauréat ne% concerne à la fois les hommes et les femmes. À suffit plus à éviter le chômage, puisque 28 % des bache-%%% La Réunion comme ailleurs, le taux de chô- liers actifs sont au chômage. Le niveau de diplôme con- mage des femmes est plus élevé que celui des%%% tribue toutefois à réduire les risques : 57 % des jeunes de hommes (respectivement 26,5 % et 22,8 %), et% moins de 30 ans non diplômés sont au chômage. À même%% l’écart tend à se creuser. Il est aujourd’hui de niveau de diplôme, le taux de chômage des femmes est 3,7 points, contre 2,3 points en 2006. Près de la toujours supérieur à celui des hommes. moitié des chômeurs sont des fem- mes, et leur proportion parmi les chômeurs augmente depuis deux Évolution du chômage de 2004 à 2008 e(situation au 2 trimestre)ans.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 38
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INFORMATIONS RAPIDESINFORMATIONS RAPIDES
REUNION RÉUNION
N° 100 - DÉCEMBRE 2008
ENQUÊTE EMPLOI 2008
%%%
Le chômage ne baisse plus% %
%%%
Au deuxième trimestre 2008, La Réunion mées sont plus exposées au chômage. Ainsi, le taux de
%%% compte 78 000 chômeurs au sens du Bureau chômage atteint 35 % chez les non diplômés, soit dix fois
% % international du travail (BIT). Le taux de chô- plus que parmi les diplômés Bac + 3 minimum. Plus de la%
% mage s’élève à 24,5 %, quasiment stable com- moitié des chômeurs (53 %) n’ont aucun diplôme, et%
parativement à 2007. Après une baisse rapide 13 % sont au moins bacheliers.%%%
amorcée en 2005, le changement de tendance% Chez les plus jeunes (moins de 30 ans), le baccalauréat ne% concerne à la fois les hommes et les femmes. À
suffit plus à éviter le chômage, puisque 28 % des bache-%%% La Réunion comme ailleurs, le taux de chô-
liers actifs sont au chômage. Le niveau de diplôme con-
mage des femmes est plus élevé que celui des%%% tribue toutefois à réduire les risques : 57 % des jeunes de
hommes (respectivement 26,5 % et 22,8 %), et% moins de 30 ans non diplômés sont au chômage. À même%% l’écart tend à se creuser. Il est aujourd’hui de
niveau de diplôme, le taux de chômage des femmes est
3,7 points, contre 2,3 points en 2006. Près de la
toujours supérieur à celui des hommes.
moitié des chômeurs sont des fem-
mes, et leur proportion parmi les
chômeurs augmente depuis deux Évolution du chômage de 2004 à 2008
e(situation au 2 trimestre)ans.
L’âge est également un facteur dis- 2004 2005 2006 2007 2008
criminant face au chômage. Le taux
Évolution du nombre de chômeurs selon le sexe
de chômage des jeunes (moins de 25
ans) est toujours très élevé (49 %) Ensemble 96 180 88 940 86 744 75 852 78 040
mais à peu près stable depuis trois
39 356Hommes 52 320 45 709 46 828 39 857
ans, après avoir fortement diminué 38 684Femmes 43 860 43 231 39 916 35 995
entre 2004 et 2006. Le taux de chô-
Taux de chômage BIT selon le sexe et l'âge (en %)mage des seniors (50 ans ou plus) se
situe en deçà de 16 %, mais tend à Ensemble 32,2 29,5 27,5 24,2 24,5
1augmenter. Ainsi, la part des seniors
15-24 ans 55,6 53,2 48,0 49,1 48,9
augmente significativement parmi 25-49 ans 30,7 27,5 25,8 22,3 22,1
50 ans ou + 16,7 16,2 15,8 13,8 15,8les chômeurs, passant de 7,7 % en% %
2004 à 12 % en 2008.% % Hommes 30,7 26,6 26,5 22,9 22,8
%%% Avoir un diplôme permet à une 15-24 ans 54,2 50,6 48,1 48,4 47,0
25-49 ans 28,8 24,2 24,0 20,1 20,0grande majorité de trouver un emploi.%%% 50 ans ou + 17,0 15,0 16,6 13,9 15,3
A contrario, les personnes non diplô-% %% Femmes 34,1 33,3 28,8 25,9 26,5
% %
15-24 ans 57,3 56,6 48,0 50,2 51,2
1% Dans les faits, il s’agit des seniors de 50 à 25-49 ans 33,2 31,9 28,0 25,0 24,5%%
64 ans, puisque par convention une per- 50 ans ou + 16,2 17,8 14,8 13,7 16,3%
% sonne de 65 ans ou plus ne peut être consi-
edérée comme chômeur. Source : Insee, enquêtes Emploi Dom (situation au 2 trimestre)%%%
%%%
DIRECTION RÉGIONALE DE LA RÉUNION
Parc Technologique de Saint-Denis - 10, rue Demarne - B.P. 13 - 97408 St DENIS CEDEX 9
1Tél:0262488900-Fax:0262488989
www.insee.fr/reunionTaux de chômage BIT selon le sexe
36 %
34 %
32 %
30 %
28 %
Hommes
26 %
Femmes
24 % Ensemble
22 %
20 %
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
L’emploi continue de progresser de chômage, dans un contexte de création d’emploi.
Mais entre 2007 et 2008, le taux d’activité des 15 à 64 ans
La population active compte un peu plus de 318 000 per- a augmenté d’un point. Deux populations sont particuliè-
sonnes au deuxième trimestre 2008, soit + 1,7 % en un rement concernées par cette progression : les femmes de
an. Cette évolution est le résultat de l’augmentation com- 25 à 49 ans (+ 0,7 point) et les séniors (+ 2,5 points pour
binée du nombre d’actifs ayant un emploi (+ 1,4 %) et du les hommes et + 4,3 points pour les femmes).
nombre de chômeurs (+ 2,9 %). En 4 ans, 20 000 actifs
À La Réunion, le taux d’activité féminin (53 %) est trèssupplémentaires sont entrés sur le marché du travail. Le
bas comparativement à la métropole et aux autres Dom.nombre d’actifs occupés s’est accru pour sa part de 19 %.
La baisse importante du chômage et la création d’emploi
Il y a eu création d’emplois, notamment dans le secteur des dernières années ont sans doute incité des personnes
marchand. L’emploi salarié marchand augmente ainsi de découragées (ou qui n’envisageaient pas de travailler
4,6 % en 2007. Mais globalement, le nombre d’emplois jusqu’alors), à se porter sur le marché du travail pour
créés n’a pas été suffisant pour absorber la demande sup- trouver un emploi. Ce type de comportement concerne
plémentaire, dûe à l’accroissement de la population en généralement surtout les femmes, et c’est probablement
âge de travailler et à l’augmentation des taux d’activité. ce qui explique qu’elles apparaissent en plus grand
nombre parmi les chômeurs, mais également parmi les
Le taux d’activité augmente d’un point actifs occupés.
Depuis plusieurs années, la proportion de ceux qui ont ou Pour les seniors, la hausse du taux d’activité peut s’expli-
cherchent un travail était stable autour de 58 %. Cette sta- quer par l’allongement de la durée du travail pour accé-
bilisation a permis de contenir la demande d’emploi, et der à une retraite à taux plein et la suppression de la
constituait un élément favorable à la diminution du taux mesure congés-solidarité.
Taux de chômage selon le diplôme et l'âge en 2008
60 %
15-29 ans50 %
30-49 ans
40 %
50-64 ans
30 % Source : Insee, enquêtes Emploi Dom
e
(situation au 2 trimestre).
20 %
Lecture : parmi les actifs non diplômés
de 15-29 ans, 57 % sont au chômage.
10 %
0%
Sans diplôme Brevet des CAP-BEP Bac Bac+2 Supérieur à
ou CEP collèges bac+2
2
Source : Insee, enquêtes Emploi Dom
e
(situation au 2 trimestre).Taux d'activité des 15-64 ans selon le sexe
70 %
65 %
60 % Hommes
Femmes55 %
Ensemble
50 %
45 %
40 %
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Taux d'emploi des 15-64 ans selon le sexe
55 %
50 %
45 %
Hommes
Femmes40 %
Ensemble
35 %
30 %
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
La Réunion a le taux de chômage
le plus élevé
des départements d'Outre-mer
2007 2008
La Réunion 24,2 24,5
Guadeloupe 22,7 22,0 *
Martinique 21,2 22,4 *
Guyane 20,6 nd
* résultats provisoires
nd : non disponible
3
e
Source : Insee, enquêtes Emploi Dom (situation au 2 trimestre)Plus de chômage au Sud, moins au Nord
L’exploitation conjointe des résultats des deux dernières Taux de chômage BIT par zone d'emploi
enquêtes emploi permet d’avoir un échantillon suffisant (moyenne 2007-2008)
pour fournir des taux de chômage moyen par zone d’emploi.
28 %
26,4 %La région Sud connaît le taux de chômage le plus élevé
(26,4 %), ce qui confirme les résultats déjà constatés lors du 26 %
1 24,7 %recensement de la population de 1999 . À l’inverse, la région 24,5 %
Nord conserve un taux de chômage très inférieur à la 24 %
moyenne régionale (20,9 %). L’Ouest et l’Est se positionnent
aux alentours de la moyenne régionale. On peut noter que la
22 %
20,9 %situation de la région Est face au chômage est en nette
amélioration comparativement à 1999.
20 %
SUD EST OUEST NORD
1
Le taux de chômage au sens du recensement est différent de celui calculé
Source : Insee, enquêtes Emploi Dom (moyenne des enquêtes 2007-2008)
au sens du BIT.
Le taux d’emploi progresse régulièrement
Le taux d’emploi, qui mesure la proportion de personnes Malgré cette progression, les taux d’activité et d’emploi
en emploi dans la population en âge de travailler (15 à réunionnais demeurent très inférieurs à ceux de la
64 ans), augmente régulièrement depuis trois ans pour France métropolitaine (respectivement -10 et -20 points).
atteindre 45,1 % au deuxième trimestre 2008. Il était de
39,5 % en 2004. La création d’emplois a donc été plus
rapide que l’augmentation de la population.
Définition du chômage au sens du Bureau international du travail
BIT : Bureau international du travail.
Population active : elle regroupe la population active occupée et les chômeurs (ces deux concepts étant entendus selon les définitions
BIT).
Population active occupée : elle comprend les personnes (âgées de 15 ans ou plus) ayant travaillé (ne serait-ce qu’une heure) au cours
d’une semaine de référence, qu’elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l’entreprise ou l’exploitation familiale. Elle
comprend aussi les personnes pourvues d’un emploi mais qui en sont temporairement absentes pour un motif tel qu’une maladie (moins
d’un an), des congés payés, un congé de maternité…, les apprentis et les stagiaires rémunérés effectuant un travail.
Chômeur : en application de la définition internationale adoptée en 1982 par le Bureau international du travail (BIT), un chômeur est une
personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions :
- être sans emploi, c’est à dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu’une heure, durant une semaine de référence ;
- être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;
- avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois.
Un chômeur n’est pas forcément inscrit à l’ANPE (et inversement).
Taux de chômage : c'est la proportion du nombre de chômeurs dans la population active.
Taux d’activité : c’est le rapport entre le nombre d'actifs (actifs occupés et chômeurs) et la population totale correspondante. Il est géné-
ralement calculé sur la population en âge de travailler (15-64 ans).
Taux d’emploi : le taux d’emploi d’une classe d’individus est calculé en rapportant le nombre d’individus de la classe ayant un emploi au
nombre total d’individus dans la classe. Il peut être calculé sur l’ensemble de la population d’un pays, mais on se limite le plus souvent à
la population en âge de travailler (généralement définie, en comparaison internationale, comme les personnes âgées de 15 à 64 ans), ou à
une sous-catégorie de la population en âge de travailler (femmes de 25 à 29 ans par exemple).
Directeur de la publication : Pascal CHEVALIER ISSN : 1766-5590
4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.