Évolution de l'emploi salarié privé en 2007 (Flash d'Octant n°144) La construction et les services toujours dynamiques Les pertes de l'industrie affectent le secteur automobile

De
Publié par

L'emploi salarié privé non agricole, intérim compris, augmente de 2 % au cours de l'année 2007, soit 14 000 créations d'emploi. À l'exception de l'industrie, tous les autres secteurs affichent un réel dynamisme. La construction et, dans une moindre mesure, les services restent de loin les secteurs en pointe. En 2007, dans l'ensemble des zones d'emploi le contexte est plutôt favorable.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 55
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE FLASH
Octant
Emploi Numéro 144 - Septembre 2008
Évolution de l’emploi salarié privé en 2007
La construction et les services toujours dynamiques
Les pertes de l'industrie affectent le secteur automobile
L'emploi salarié privé non agricole, intérim compris, augmente
de2%au cours de l'année 2007, soit 14 000 créations d'emploi.
À l'exception de l'industrie, tous les autres secteurs affichent
un réel dynamisme. La construction et, dans une moindre mesure,
les services restent de loin les secteurs en pointe.
En 2007, dans l'ensemble des zones d'emploi le contexte
est plutôt favorable.
n 2007, l'emploi salarié breton activités de services, l'emploi aug-Vitalité dans les services aux
progresse de 2 % contre 1,8 % mente de 3 %, soit 9 000 salariésentreprises et à la personneEen 2006. Le tertiaire, qui supplémentaires dont 1 500 intérimai-
représente les deux tiers de l'emploi Avec 11 000 emplois supplémentai- res. Dans les activités financières, im-
salarié privé, gagne 11 000 emplois. res, le secteur tertiaire contribue de mobilières et les conseils-assistance,
La construction poursuit sa progres- manière significative à la hausse les emplois progressent de manière
sion à une moindre cadence. Si globale de l'emploi salarié en 2007. significative à l'image de ce que l'on
l'industrie continue son repli, il est plus Les effectifs du commerce augmen- observe au niveau national.
modéré et concerne principalement tent de 1,3 % (+ 1 800 emplois) sous Dans les services aux particuliers, la
l'industrie automobile. La croissance l'impulsion principale du commerce de hausse se poursuit à un rythme sou-
de l'emploi est plus soutenue en Ille- détail. Le commerce-réparation tenu (+ 3,5 %, soit 1 800 emplois
et-Vilaine et concerne toutes les automobile reste stable. supplémentaires). Elle est particuliè-
zones d'emploi de la région. Parallèlement, dans l'ensemble des rement significative dans les servicescomposants électriques et élec-à la personne (+ 6,6 %) et dans Dans un contexte plus tendu,Industrie : des pertes
l'hôtellerie-restauration (+ 3,9 %). l'industrie automobile montre de- troniques. En revanche, l'industrieplus limitées et ciblées
Les effectifs de la santé-action puis 2006 des signes patents de textile confirme son déclin tandis
que la chimie-caoutchouc-plas-sociale (personnel des cliniques Après les pertes des années 2005 fragilité. Hormis l'année 2004 qui
privées, des aides à domicile, des et 2006 (respectivement 1 et avait été marquée par le lancement tiques pâtit des difficultés de
centres d'accueil des personnes de nouveaux modèles de véhi- l'automobile.1,2 %), l'année 2007 se révèle
Dans les autres secteurs, laâgées, des crèches et des gardes beaucoup moins chaotique que cules, les pertes d'emploi dans ce
d'enfants) augmentent de 2,6 %. prévue. L'emploi recule essentiel- secteur se sont aggravées entre tendance est plutôt orientée à la
2005 et 2007 (- 1 400 salariés). Ce baisse. Parmi les secteurs enlement dans l'industrie automobile.
recul, il faut mentionner les indus-retournement de la conjoncture a
affecté également l'ensemble des tries de biens de consommation
Évolution 2006-2007 de l’emploi salarié* par zone d’emploi sous-traitants et des équipemen- (- 1,4 %), en particulier l'édition-
imprimerie (- 2,5 %) et l'industrietiers.
Dans l'agroalimentaire, les em- des équipements du foyer
plois se maintiennent en dépit des (- 3,2 %). Seule, la pharmacie-
parfumerie-entretien progresse :difficultés dans les secteurs avi-
cole et porcin. Le repli est plus + 1,9 %.
perceptible dans le Finistère que En revanche, l'emploi dans l'in-
dustrie des biens d'équipementdans les autres départements en
raison de l'importance de ces deux s'accroît de 1,2 %. Les activités
filières dans l'ensemble de l'in- gagnantes sont la construction
navale (+ 5,6 %) et l'industrie desdustrie agroalimentaire.
Concernant l'industrie des biens équipements mécaniques.
En % intermédiaires, les effectifs se Contrairement aux baisses pas-
2,8 à 3,6 sées, l'industrie des équipementsstabilisent également grâce à la
2,0 à 2,8
0,3 à 2,0 métallurgie, à la transformation électriques et électroniques se
-0,1 à 0,3 des métaux et aux industries des stabilise.
Bretagne : + 2,0 % © IGN - Insee 2008
Source : Insee - Urssaf
* hors agriculture et intérim
Demandeurs d’emploi : recul significatif dans toutes les zones d'emploi
Au 31 décembre 2007, près de 82 950 demandeurs d'emploi de catégorie 1 * sont En Bretagne, 19,5 % des demandeurs d'emploi de la catégorie 1 ont moins
inscrits à l'ANPE contre 90 400 en 2006, soit un recul comparable à l'an passé de 25 ans et 13,3 % ont 50 ans et plus
(- 8,2 %). Le nombre de demandeurs d'emploi diminue dans l'ensemble des zones
e d'emploi. Vitré, Guingamp, Carhaix, Rennes et Lannion se singularisentDepuis fin 2003, c'est le 4 repli consécutif. Pour cette catégorie, cette baisse est
toutefois moins marquée qu' au niveau national (- 9,4 %). par de fortes baisses (entre - 10,3 % et - 13,7 %).
Cette évolution concerne tous les départements. L'Ille-et-Vilaine diminue plus que
la moyenne régionale.
Demandeurs d'emploi de catégorie 1 en fin de mois
par zone d'emploi
*Les Demandeurs d'Emploi en Fin de Mois (DEFM) de catégorie 1 sont les personnes inscrites à Nombre Évolution
l'ANPE, sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi à temps plein et à durée de DEFM 2006-2007
indéterminée et qui n'ont pas exercé une activité réduite de plus de 78 heures dans le mois. au 31-12-2007 (en %)
Pour les catégories 1, 2 et 3 proches du concept du BIT (Bureau International du Travail), la diminution
est de l'ordre de 9,4 %. Vitré 1 302 - 13,7
Guingamp 2 258 - 11,6
1 377Carhaix - 11,5
Évolution 2006-2007 du nombre de demandeurs d’emploi Rennes 16 467 - 11,3
de catégorie 1 par zone d’emploi Lannion 2 675 - 10,3
Pontivy-Loudéac 2 355 - 9,2
1 355Fougères - 8,9
Quimper 7 952 - 8,8
Ploërmel 1 313 - 8,7
Dinan 2 603 - 8,0
Auray 2 617 - 8,0
Lorient 8 903 - 6,7
3 575Morlaix - 6,6
Saint-Brieuc 5 761 - 6,5
5 367 - 6,2Vannes
Saint-Malo 3 673 - 6,2
Brest 11 038 - 5,5
Redon 2 099 - 4,9En %
Bretagne 82 952 - 8,2- 6,8 à - 4,9
- 9,3 à - 6,8 Source : DRTEFP - Insee
- 13,7 à - 9,3
Remarque : la somme des demandeurs par zone d'emploi est inférieure au total Bretagne car
Bretagne : - 8,2 % © IGN - Insee 2008 certains demandeurs d'emploi ne sont pas localisés à leur commune de résidence et donc
non affectables à une zone d'emploi.Source : DRTEFP - Insee
2 INSEE Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 144 - Septembre 2008Construction : forte hausse
L'emploi salarié privé en 2007 (intérim compris)* Effectifs en milliers et évolution en %mais moins importante
qu'en 2006 Ensemble
Part desdes établissements
établissementsA l'image des tendances récentes,
de 10 salariés
mais à un rythme un peu moins Effectif Évolution et plus
fin 2007 2006-2007soutenu, une nouvelle progression
(milliers) (%) (%)des emplois est observée dans le
secteur de la construction en
2007 : + 4,7 %, soit 3 400 salariés Industries agricoles et alimentaires 58,6 84,7-
supplémentaires contre 3 800 en Industrie des biens de consommation 20,5 - 1,4 86,0
2006. Habillement, cuir 3,1 0,3 95,2
C'est la construction de locaux non Édition, imprimerie, reproduction 6,9 - 2,5 78,7
résidentiels qui permet à l'en- Pharmacie, parfumerie et entretien 4,5 1,9 97,2
semble de la filière de progresser,
Industrie des équipements du foyer 6,0 - 3,2 81,0
la construction de maisons neuves
1,2Industrie automobile 10,7 98,5se tassant légèrement. des biens d'équipement 33,5 - 6,0 87,5
Forte progression Construction navale, aéronautique, ferroviaire 5,7 5,6 88,0
Industries des équipements mécaniques 16,5 1,4 85,8dans la zone d'emploi
Industrie des électriques et électroniquesde Ploërmel 11,3 - 1,0 89,9
Industrie des biens intermédiaires 44,3 0,3 89,8
Comme en 2006, l'évolution de
Industries des produits minéraux 6,5 1,0 80,3
l'emploi est positive ou stable dans
Industrie textile 1,0 - 5,4 72,2
toutes les zones d'emploi. Dans
Industries du bois et du papier 7,1 0,7 92,4celles de Fougères et Morlaix, la
Chimie, caoutchouc, plastiques 13,8 - 1,2 94,7situation est plus délicate. Pour la
Métallurgie et transformation des métaux 10,2 1,0 86,0première, le dynamisme de la
Industries des composants électriques et électroniques 5,7 2,5 95,3construction (+ 7,1 %) compense
tout juste les pertes des industries Ensemble industrie 167,6 - 0,3 87,6
des biens de consommation et des Construction 76,0 4,7 60,4
biens intermédiaires. Quant à Commerce 139,1 1,3 62,9
Morlaix, les 300 emplois perdus et réparation automobile 19,5 56,3-
dans les IAA sont équilibrés par les Commerce de gros 38,5 0,8 73,7
créations dans l'industrie des biens de détail et réparations 81,1 1,9 59,3
intermédiaires et les services.
Transports 39,6 2,2 86,4
Les zones de Redon, Pontivy-
Activités financières 20,2 2,1 70,1
Loudéac, Lorient et Quimper pro- immobilières 7,3 5,0 22,0gressent timidement (entre + 0,6
Services aux entreprises 116,5 3,5 79,2et + 1,6 %). Dans ces zones, les
Poste et télécommunications 2,0 9,2 92,1créations d'emploi dans les ser-
Conseils et assistance 46,6 5,4 67,7vices ont rééquilibré le déficit dans
l'industrie. Services opérationnels 67,2 2,3 86,7
Dans la zone de Rennes, qui Recherche et développement 0,7 - 1,4 77,3
représente le quart des effectifs Services aux particuliers 53,3 3,5 41,9
régionaux, l'emploi progresse de Hôtels et restaurants 36,9 3,9 44,2
2,4 %. Les créations d'emploi se Activités récréatives, culturelles et sportives 7,9 - 1,1 50,1
concentrent essentiellement dans
Services personnels et domestiques 8,5 6,6 24,6
les activités de services avec une
Éducation, santé, action sociale 72,5 2,4 84,3
mention particulière pour les ser-
Éducation 6,5 0,2 62,0vices aux entreprises, les trans-
Santé et action sociale 66,0 2,6 86,5ports et la santé-action sociale. Les
Ensemble du tertiaire 448,5 2,5 69,7gains observés dans les industries
agricoles et alimentaires et les 692,1 2,0 73,0
industries des biens d'équipement
Source :Insee -Urssaf (données brutes semi-définitives)compensent les pertes d'emploi
*hors agriculture, énergie etadministration publique
dans le secteur automobile. -Résultat nul
Les zones d'Auray, Dinan et
Vannes progressent entre 2,5 % et
2,9 %. Elles se caractérisent par Comme tous les ans, Auray et secteurs concernés par cette toutefois que 1,9 % de l'emploi sa-
une progression dans l'ensemble Vannes occupent des positions pri- évolution sont la construction, les larié privé régional.
vilégiées dans le classement industries agricoles et alimentai-des secteurs et plus spécialement
dans l'industrie ou dans les ser- régional. res, les industries des biens
vices, en fonction du poids de ces La zone d'emploi de Ploërmel pro- intermédiaires, les services aux
gresse le plus : 3,6 % contre entreprises et la santé-actionactivités dans le tissu économique
local. + 1,8 % en 2006. Les principaux sociale. Cette zone ne représente
INSEE Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 144 - Septembre 2008 3Pour en savoir plus
Bilan économique et social 2007 de la Bretagne : emploi / Insee Bretagne ; Enquête emploi en continu 2006 / Anne Mansuy, Corinne Prost, François
Jean-Luc Nativel. - Dans : Octant. - n° 113 (2008, juin). - P. 26-28. - Accessible Chevalier. - Dans : Insee résultats. Société ; n° 81(2008, mai). - Système en
en ligne. ligne.
L'emploi breton en 2006 : le bilan détaillé. L'emploi salarié privé en 2007 : les Les mouvements de main-d'oeuvre dans les établissements de 50 salariés ou
premières tendances / Insee Bretagne ; Jean-Luc Nativel, Georges Riézou. - plus en 2006 / Franck Hovaguimian, Anna Smyk. - Dans : Insee résultats.
Dans : Le Flash d'Octant ; n° 140 (2008, mars). - 4 p. -Accessible en ligne. Société ; n° 77 (2008, fév.). - Système en ligne.
erLa population active bretonne au 1 janvier 2005 / Insee Bretagne ; Stéphane Résultats de l'enquête emploi : le chômage baisse depuis début 2006 /
Sébastien Durier, Lucie Gonzalez, Isabelle Macario-Rat... [et al.]. - Dans : InseeMoro. - 2008. - Dans : Octant. - n° 111 (2008, janv.). - P. 13-16. - Accessible en
première ; n° 1164 (2007, nov.).-4p.-Accessible en ligne.ligne.
Une photographie du marché du travail en 2007 - Résultats de l'enquête insee.fr/fr/regions/bretagne/
Emploi / François Chevalier, Isabelle Macario-Rat,Anne Mansuy. - Dans : Insee drtefp-bretagne.travail.gouv.fr/
première ; n° 1206 (2008, août.).-4p.-Accessible en ligne. insee.fr
travail-solidarite.gouv.frL'emploi départemental et sectoriel (1989-2006). Le chômage départemental
assedic.fr(1982-2007) / Ali Hachid, Philippe Lauraire. - Dans : Insee Résultats. Société ;
n° 83 (2008, juil.). - Système en ligne.
INTÉRIM : forte hausse, surtout au premier trimestre
Le nombre d'entreprises ayant eu recours à l'intérim avec des pointes proches de 2,1 semaines en juillet correspondants de l'an passé, à la faveur d'une
progresse de 5,2 % en 2007 (+4%en 2006). - août et au cours du mois de décembre. activité plus soutenue.
En moyenne annuelle, 15 600 établissements sont La progression des missions d'intérim a été Fin 2007, l'Ille-et-Vilaine regroupait toujours le tiers
concernés avec des durées de 1,8 semaine par beaucoup plus importante en 2007 qu'en 2006. Les des missions d'intérim, le Finistère et le Morbihan
mission. Comme à l'accoutumée, ces durées se premier et deuxième trimestres ont enregistré une concentrant respectivement 26 et 21 % des
prolongent pendant les mois d'été et de fin d'année, forte progression par rapport aux trimestres missions en fin de mois.
Nombre d'intérimaires en fin de mois en BretagneNombre d'intérimaires en fin de trimestre
au cours de la période 2005-2007en Bretagne par département (moyenne trimestrielle)
2005 2006 200745 000
Janvier 29 323 27 715 30 24940 000
Février 29 835 29 448 31 33835 000
Mars 32 270 29 608 33 77930 000
Avril 35 146 35 065 37 359
25 000
Mai 34 334 34 045 34 224
20 000
Juin 35 728 36 862 37 027
15 000
Juillet 38 780 40 192 39 570
10 000 Août 32 888 32 579 32 701
5 000 Septembre 34 078 32 987 34 751
0 Octobre 33 624 34 488 34 470
er e e e er e e e er e e e
1T. 2T. 3T. 4T. 1T. 2T. 3T. 4T. 1 T. 2T. 3T. 4T.
2005 2005 2005 2005 2006 2006 2006 2006 2007 2007 2007 2007 Novembre 32 783 35 520 35 751
Côtes-d’Armor Ille-et-Vilaine Décembre 32 546 32 959 34 985
Finistère Morbihan
Source : DARES (Direction de l'Animation, des Études, de la Recherche
et des Statistiques)Source : DARES (Direction de l'Animation, de la Recherche, des Études et des Statistiques)
Pour comprendre ces résultats
Les résultats présentés dans cette étude ont été variable d'une zone à l'autre. Il oscille, compte tenu ici et ceux émanant d'autres organismes. En effet,
établis à l'aide des données relatives aux de l'importance plus ou moins grande du secteur dans la source Urssaf, ce sont les effectifs en fin de
établissements du secteur privé cotisant à l'Union public, entre 49%àBrest et 68 % àAuray. trimestre, qu'il s'agisse d'emploi à temps plein,
pour le Recouvrement des cotisations de Sécurité Les estimations présentées ici sont semi- temps partiel, à durée déterminée ou indéterminée,
Sociale et d'Allocations Familiales (URSSAF) et définitives. Elles seront revues et complétées à qui sont utilisés pour le calcul des indicateurs
employant au moins un salarié. Le champ l'automne prochain lors de l'élaboration des d'évolution de l'emploi. L'intérim (le stock de
correspond aux établissements du secteur estimations d'emploi salarié total qui intégreront les missions) calculé mensuellement par les services
concurrentiel stricto sensu. Les établissements établissements cotisants à la MSA et ceux qui de la Direction Régionale du Travail, de l'Emploi et
dépendant de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) relèvent du secteur public. de la Formation Professionnelle (DRTEFP) est
qui ne cotisent pas aux Urssaf ne sont pas pris en Des différences de champ ainsi que des également pris en compte dans les évolutions de
compte . divergences dans la façon de comptabiliser les l'emploi.
La source Urssaf couvre en moyenne 59 % de effectifs en fin d'année peuvent être à l'origine de
l'emploi salarié breton. Le taux de couverture est discordances apparentes entre les résultats publiés
Directeur de la Publication : Bernard Le CalvezInsee Bretagne
36, place du Colombier CS 94439 35044 RENNES Cedex Rédactrice en chef : Sylvie Lesaint
Tél.:0299293333 Fax:0299293390
Composition : Claire Charon
Pour tout renseignement statistique :
Cette note a été rédigée par :(0,15€ la minute)0 825 889 452
Jean-Luc Nativel
4 INSEE Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 144 - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.