Expansion du tertiaire

De
Publié par

Le secteur tertiaire représente maintenant 80% de l'emploi. Au cœur de ce secteur, les activités de service public, l'éducation, la santé, et l'action sociale se sont fortement étoffées pour suivre les besoins démographiques. Et les services aux entreprises témoignent d'un dynamisme réel. L'omniprésence du tertiaire a fortement bouleversé l'éventail des métiers et des professions. Les emplois se sont qualifiés et on recense plus de 115 000 employés, professions intermédiaires et cadres.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 50
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

dos sier Evo lu tion de l’emploi (1990-1999)
Expan sion du ter tiaire
e sec teur ter tiaire repré sente main - à-dire 45 % de l’ensemble des actifs
te nant 80 % de l’emploi. Au coeur occu pés. La forte crois sance démo gra -Lde ce sec teur, les acti vi tés de ser - phique réu nion naise a néces si té le déve -
vice public tels que l’admi nis tra tion, lop pe ment rapide de ces ser vi ces. Ce
l’édu ca tion, la san té et l’action sociale se sont 21 000 emplois sup plé men tai res qui
sont for te ment étof fées pour suivre les y ont été créés depuis 1990.
besoins démo gra phi ques. Et les ser vi ces
aux entre pri ses témoi gnent d’un dyna - La crois sance la plus spec ta cu laire
s’observe dans les ser vi ces aux entre pri -misme réel. L’omni pré sence du ter tiaire
a for te ment bou le ver sé l’éven tail des ses qui ont aug men té leur offre de 4 600
métiers et des pro fes sions. Les emplois emplois sup plé men tai res (de plus de
se sont qua li fiés et on recense plus de 70 %). Petit sec teur peu connu, on y
115 000 employés, pro fes sions inter mé - -trouve : les pos tes et télé com mu ni ca
diai res et cadres. tions, les ser vi ces d’étu des et de conseils
Hy per trophie du ter tiaire ? tels que cabi nets d’avo cats, de comp ta -La Réu nion se place par mi les dépar te-
bles, et socié tés de ser vi ces infor ma ti -ments les plus créa teurs d’emplois. LeurLa part du ter tiaire a pro gres sé de sept ques, les ser vi ces dits « opé ra tion nels »
nombre a aug men té de 19 % entre 1990points en une dizaine d’années et -qui englo bent les entre pri ses d’inté ri mai et 1999. Avec près de 27 500 emploisoccupe aujourd’hui 80 % de la res, de net toyage, de gar dien nage et
main-d’œuvre réu nion naise. Dans les sup plé men tai res créés en une dizaine
enfin la recherche.autres Dépar te ments d’outre-mer la d’années, on en dénombre actuel le ment
part du ter tiaire est légè re ment 174 000. Si le chô mage frappe encore Les ser vi ces aux par ti cu liers sont éga le -infé rieure et se situe entre 78 et 79 % beau coup trop de per son nes, cela ment en pleine expan sion, avec une créa -selon les dépar te ments. s’explique par la crois sance de la popu - tion nette d’emplois de près de 3 000
En France métro po li taine 72 % des la tion active beau coup plus rapide que uni tés, dont 1 200 dans l’hôtel lerie et la
emplois appar tien nent au ter tiaire. Leur celle du mar ché de l’emploi. res tau ra tion. Le com merce et les trans- part a éga le ment aug men té de sept
ports occu pent près de 20 % de la main-points depuis 1990, mal gré la pré sence La crois sance de l’emploi est due au
d’œuvre réu nion naise, mais leur pro gres -de réels bas sins indus triels. Cette déve lop pe ment du seul sec teur ter tiaire
pro gres sion du ter tiaire est due en sion a été rela ti ve ment lente. qui a créé 32 400 emplois pen dant la
partie à l’exter na li sa tion de cer tai nes der nière décennie. Au sein du ter tiaire,
acti vi tés par les entre pri ses de
les acti vi tés de ser vice public prin ci pa le -pro duc tion (net toyage, comp ta bi li té Baisse des effec tifs dans
ment non mar chand tel que l’édu ca tion,etc.).
l’agri cul ture et lala san té, l’action sociale et l’admi nis tra -
La situa tion de La Réu nion est très tion occu pent une large place. Près de cons truc tiondif fé rente de celle d’îles simi lai res
80 000 per son nes y tra vail lent, c’est-comme Hawaii et Mau rice. Hawaii a
pri vi lé gié les ser vi ces plu tôt que Cette forte pro gres sion des emplois ter -
l’industrie et le sec teur ter tiaire y tiai res com pense lar ge ment les per tes
four nit 85 % des emplois. Cepen dant
cons ta tées dans l’agri cul ture (1 600) etces emplois sont aux trois quarts dans
dans la cons truc tion (près de 6 000). Leles ser vi ces mar chands (notam ment
hôtel lerie, ser vi ces finan ciers et poids de l’agri cul ture dans l’emploi réu -
nou vel les tech no lo gies) à la dif fé rence nion nais n’est plus aujourd’hui que de
de La Réu nion où plus de la moi tié 5,5 %, et semble rejoindre la moyenne
sont des emplois des ser vi ces col lec tifs.
métro po li taine (4,1 %). Du côté de laMau rice, au con traire, continue à faire
cons truc tion, l’embellie qui avait dopéune large place à l’agri cul ture (15 %
les emplois en 1990 est retombée : lesdes emplois) et sur tout à l’industrie
manu fac tu rière qui four nit près de effets des lois de défis ca li sa tion et les
30 % des emplois grâce à la Zone grands chan tiers publics sont pas sés. La
Franche. En 1995 le sec teur ter tiaire
cons truc tion a retrou vé en 1999 sonres tait ain si mino ri taire dans l’île sœur
niveau de 1982, avec 11 000 emplois.avec 46 % des emplois.
Glo ba le ment, l’industrie main tient sa
place dans l’éco nomie ; mais ses dif fé -
ren tes com po san tes évo luent selon des
tra jec toi res dif fé ren tes. L’agroa li men -
Le sec teur ter tiaire re pré sente 80 % taire avance au même rythme que
de l’em ploi.
l’emploi total ; tan dis que le sec teur de
12dos sier
et qua li fi ca tion des em plois
Ré par ti tion des em plois par sec teur d’ac ti vi té et par ca té gorie so cio pro fes sion nelle
Arti sans, Ca dres,
Agri cul teurs com mer çants, pro fes sions Pro fes sions
Ensemble Employés Ou vriers
ex ploi tants chefs in tel lec tuel les in ter mé diai res
d’en tre pri ses su pé rieu res
Ensemble 173 677 6 614 13 048 15 133 37 247 62 846 38 789
40Agri cul ture 9 562 6 614 122 232 207 2 347
Industrie 13 424 - 1 717 2 159 1 719 7 195634
Cons truc tion 11 003 - 2 081 837 460 7 389236
Ter tiaire 139 688 - 9 128 34 019 60 460 21 85814 223
dont
Com merce 24 658 - 4 765 3 553 9 576 5 878886
Trans ports 5 494 - 910 629 1 106 2 587262
Acti vi tés fi nan ciè res et im mo bi liè res 4 851 - 279 560 1 123 2 253 636
Ser vi ces aux en tre pri ses 11 225 - 778 2 545 4 063 2 2931 546
Ser vi ces aux par ti cu liers 13 707 - 1 827 1 369 8 428 1 459624
Edu ca tion 23 325 - 335 11 912 4 303 1 2655 510
San té, ac tion so ciale 17 376 - 143 5 893 8 176 8912 273
Admi nis tra tion 39 052 - 91 6 995 22 555 6 8492 562
Source : Insee, re cen se ment de 1999.
« Employé » c’est de loin la pro fes sion la plus cou rante : plus d’un ac tif oc cu pé sur trois se dé clare em ployé.
l’énergie a per du quel ques emplois depuis l’accrois se ment du nombre des employés recours à un per son nel en pro ve nance
et la diver si fi ca tion de leurs fonc tions.dix ans. de France métro po li taine. Le nombre de
Plus de 90 % d’entre eux tra vail lent pour cadres a aug men té de 46 %, et les pro -
ce sec teur. On les retrouve comme cadres fes sions inter mé diai res de 78 %. La plu -Le ter tiaire crée des
B ou C de la fonc tion publique, employés part d’entre eux sont employés dans le« cols blancs » de bureau dans les entre pri ses pri vées, ter tiaire.
cais siers et employés de com merce, aides
Cette poussée du ter tiaire et le recul de La pro fes sion d’ouvrier a aus si pro fon -soi gnan tes, agents de ser vi ces ou employés
-l’agri cul ture et de la cons truc tion s’accom dé ment évo lué : les offres d’emploi sede mai son. Cer tai nes acti vi tés du ter tiaire
pa gnent d’une pro fonde redis tri bu tion sont raré fiées et qua li fiées. Le nombrefont appel à une main-d’œuvre rela ti ve -
des pro fes sions et d’une élé va tion du d’emplois d’ouvrier a bais sé de 11 % :ment peu qua lifiée et recru tent majo ri tai -
niveau de qua li fi ca tion dans tous les sec - 1 200 emplois ont été sup pri més pourre ment des employés ; ce sont sur tout les
teurs d’acti vi té. les ouvriers agri co les et 6 200 pour les-acti vi tés finan ciè res, les ser vi ces aux par
man œu vres et les ouvriers spé cia li sés.ti cu liers et l’admi nis tra tion.« Employé », c’est de loin la pro fes sion Tan dis que 2 500 emplois d’ouvriers
la plus cou rante : plus d’un actif occu pé Les acti vi tés ter tiai res les plus dyna - qua li fiés ont été créés essen tiel le ment
sur trois se déclare employé. Le déve lop - m i ques comme l’édu ca tion, la san té et dans le ter tiaire. Doré na vant, il y a pluspe ment des acti vi tés ter tiai res a favo ri sé l’action sociale, les ser vi ces aux entre pri - d’emplois d’ouvriers qua li fiés que de
ses, sont quant à non qua li fiés. Et le sec teur ter tiaire,
eux gros pour - -notam ment le com merce et l’admi nis Emploi par sta tut se lon le sec teur d’ac ti vi té en 1999 voyeurs d’emplois tra tion, recrute plus d’ouvriers que
pour les cadresEnsemble Salariés Non salariés l’agri cul ture, l’industrie et la cons truc -
et les pro fes - tion réu nies.
Ensemble 173 677 150 103 23 574 sions inter mé-
L’emploi non sala rié repré sente 13,6 %diai res. Leur9 562 2 825 6 737
Agri cul ture de l’emploi total. Il regroupe aujourd’hui 13 424 11 576 1 848 déve lop pe ment
Industrie
11 003 8 900 2 103 23 500 per son nes. Le recul des agri cul -s’est appuyé sur Cons truc tion
139 688 126 802 12 886Ter tiaire teurs exploi tants, la hausse contenueune élé va tion
dont des com mer çants et des arti sans expli -24 658 19 590 5 068 du niveau des
Com mer ceT rans ports
5 494 4 577 917 quent sa faible pro gres sion depuis dixqua li fi ca tions,Acti vi tés fi nan ciè res et im mo bi liè res 4 851 4 551 300 ans, et sa régres sion en pour cen tage. nSer vi ces aux en tre pri ses rendue pos sible11 225 9 676 1 549
Ser vi ces aux par ti cu liers par le déploie -13 707 11 658 2 049 Nel ly ACTIF
Edu ca tion
23 325 22 845 480 ment du sys -San té, ac tion so ciale
17 376 14 989 2 387
Admi nis tra tion tème édu ca tif
39 052 38 916 136
réu nion nais ain -
Source : Insee, re cen se ment de 1999. si que par le
13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.