Forêt - bois - papier, des emplois dans toute la région

De
Publié par

La filière forêt-bois-papier, élargie aux activités de diffusion de produits, à la recherche et à la formation, offre un emploi à 34 000 personnes en Aquitaine. Hormis les industries "de process" (papier/panneau), les entreprises sont souvent de très petites unités situées en zones rurales. Les activités de sciage et de rabotage sont bien réparties sur l'ensemble du territoire régional. En revanche, les autres activités industrielles de la filière obéissent à des logiques de localisation et de concentration spécifiques. Les activités liées au bois jouent un rôle important dans l'aménagement du territoire et le développement rural en favorisant le maintien des populations dans les zones où les emplois industriels sont parfois rares. Dans les établissements industriels de la filière, les emplois sont majoritairement des emplois d'ouvriers. Les salaires dans les industries du papier-carton dépassent ceux des autres activités industrielles de la filière.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 44
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
FORÊT - BOIS - PAPIER,
DES EMPLOIS DANS TOUTE LA RÉGION
La filière forêt-bois-papier,
élargie aux activités de diffusion
multitude d'industries, principalement liées au bois
de produits, à la recherche
de pin maritime.
et à la formation, offre un emploi
La filière, considérée de la production du bois
à 34 000 personnes en Aquitaine.
jusqu'à la diffusion des produits finis, offre un emploi
Hormis les industries “de process”
- salarié ou non - à 33 000 personnes en Aquitaine fin
(papier / panneau), les entreprises 2003. S'y ajoutent un millier d'emplois dans diffé-
sont souvent de très petites unités rents organismes professionnels, de recherche et de
formation.situées en zones rurales.
Les activités de sciage et de rabotage Le secteur du meuble, le plus gros employeur industriel
de la filière
sont bien réparties sur l'ensemble
Activités Effectifs
du territoire régional. Fabrication de meubles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 430
Sciage, rabotage, imprégnation du bois . . . . . . . . . . 3 380En revanche, les autres activités
Fabrication de charpentes et de menuiseries. . . . . . . 3 140
industrielles de la filière obéissent Fabrication de pâte à papier, de papier et de carton . . 3 020
Sylviculture, exploitation forestière. . . . . . . . . . . . . . 2 900à des logiques de localisation et
Fabrication d'emballages en bois . . . . . . . . . . . . . . . 1 610
de concentration spécifiques.'articles en papier ou en carton . . . . . . 1 590
Fabrication de panneaux en bois 1 230Les activités liées au bois jouent
Fabrication d'objets divers en bois, liège ou vannerie. 710
un rôle important dans l'aménagement
Salariés des principales activités de la filière . . . . . . 21 010
Activités industrielles annexes . . . . . . . . . . . . . . . . . 870du territoire et le développement rural
Construction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 350
en favorisant le maintien des populations
Commerce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 960
Ensemble des salariés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 190dans les zones où les emplois industriels
Emplois non salariés des principales activités . . . . . 2 500
sont parfois rares.
Emplois non salariés des activités annexes . . . . . . . . 1 300
Dans les établissements industriels Ensemble des non salariés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 800
Recherche, formation, syndicats professionnels . . . . 1 000
de la filière, les emplois sont
Ensemble de la filière élargie . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 990
majoritairement des emplois d'ouvriers. Source: Insee-Clap2003, MSA, enquête CRPFA
Les salaires dans les industries
La présente étude découle d'un partenariat entre l'INSEE et le
du papier-carton dépassent ceux Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) Aquitaine dans
le cadre du projet de coopération interrégionale transnationale
des autres activités industrielles de la filière. FORSEE (Gestion durable des FORêts : un réSEau Européen de
zones pilote pour la mise en œuvre opérationnelle) coordonné
par l'Institut Européen de la Forêt Cultivée (IEFC).
L'objectif est de fournir aux régions participantes des méthodes,
des outils et des compétences pour l'évaluation, le suivi et la pro-
L'Aquitaine est la première région forestière fran- motion de la gestion durable des forêts, au vu des critères et indi-
cateurs définis par les Conférences Interministérielles sur la
çaise avec un taux de boisement de 44 %, contre
Protection des Forêts d'Europe.
28 % au niveau national. Appuyée sur cette res- Des méthodologies permettant de préciser la contribution de la
forêt à l'emploi régional, notamment le nombre, la nature dessource naturelle, la filière forêt-bois-papier s'a-
emplois et leur répartition géographique ont été testées.
vère importante pour l'économie de la région et laINSEE
AVEC LA PARTICIPATION DE
AQUITAINE
Projet FORSEEINSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 160
NOVEMBRE 2006Une filière large :La filière forêt-bois-papier comprend de l'internationalisation de la filièreles nomenclatures retenues
traditionnellement les activités de sylvi- aquitaine et des exportations, les sec-Secteur primaire
culture et les principales activités de 020 Sylviculture, exploitation forestière teurs du bâtiment et du commerce
transformation du bois, de l'amont (le Principales activités industrielles emploient du bois et des produits finis
201 Sciage, rabotage,sciage et le rabotage du bois, la fabrica- de provenance étrangère qui occupent
imprégnation du bois
tion de panneaux, de papier et de car- une place souvent prépondérante.202 Fab. de panneaux de bois
ton) à l'aval (l'imprégnation du bois, et 203 Fab. de charpentes et de menuiseries
Des établissements en majorité
204 Fab. d'emballages en boispour partie la fabrication de meubles).
de très petite taille205 Fab. d'objets divers en bois,
Toutes ces activités du secteur primaire liège ou vannerie
et secondaire occupent 21 000 emplois Dans les activités de sylviculture et211 Fab. de pâte à papier, de papier et
de carton
salariés. Pour recenser les emplois en d'exploitation forestière, les établisse-
212 Fab. d'articles en papier ou en carton
lien direct avec la filière forêt- ments sont en général de petites unités.361 Fab. de meubles (en partie)
bois-papier, le champ des activités rete- Une sur deux n'emploie pas de salarié.Autres activités industrielles (en partie)
241G Fab. d'autres produits chimiquesnues est élargi. D'autres indus- Plus de la moitié (54 %) des établisse-
organiques de base
trielles de production, principalement ments employeurs n'ont qu'un ou deux
246E Fab. d'huiles essentielles
la fabrication de charbon de bois, mais salariés et 90 % emploient moins de293A Fab. de tracteurs agricoles
294B Fab. de machines-outils à boisaussi la production de certaines huiles 10 salariés. Seulement cinq établisse-
295J Fab. de machines pour les industriesessentielles ou autres dérivés chimi- ments occupent plus de 50 salariés. Ce
du papier et du carton
ques, existent. Certaines activités, telles sont des entreprises souvent familiales295R Fab. de machines spécialisées diverses
363Z Fab. d'instruments de musiqueque la fabrication de machines outils à sollicitées pour des travaux sylvicoles
Construction (en partie)bois et de machines pour industrie divers (élagages, plantations…) ou du
452L Travaux de charpente
bûcheronnage. Dans ces activités, lepapetière, génèrent de l'emploi indi-
454C Menuiserie bois et matières plastiques
rect. Au total, 870 emplois sont recours généralisé à la sous-traitance,Commerce (en partie)
concernés. 511E Intermédiaires du commerce en bois pour l'exploitation forestière notam-
et matériaux de construction
ment, permet le maintien d'un grand
515E Com. de gros de boisDes emplois dans la construction
nombre de très petites entreprises.et produits dérivéset le commerce
518A Com. de gros de machines-outils
524H Com. de détail de meubles Dans les principales activités industriel-
Dans le secteur de la construction, les
524Y Com. de détail de charbons les de la filière, les petites unités sont
travaux de charpente et de menuiserie et combustibles
également majoritaires. Il y a moins de
emploient des salariés dont une partie,
10 salariés dans 72 % des 1 100 éta-
proportionnelle à l'emploi du bois par
blissements employeurs. En revanche,
rapport aux autres matériaux, est Recherche, formation
quelques très grosses unités existent,
évaluée à 3 350 salariés. Enfin le secteur Souvent oubliés dans les décomptes, l’enseigne-
surtout dans l'industrie papetière etment, la formation et la recherche, sont liés à la
du commerce est également concerné.
filière bois et au système de production sylvicole dans le meuble. Quatorze établisse-
Les salariés du commerce de gros de dont ils constituent, avec d’autres types de “ser-
ments dépassent 200 salariés etvices” (conseil, administrations, organisationsbois (et produits dérivés) et une partie
professionnelles, etc.) le “sous-système auxi- concentrent le tiers des effectifs
des effectifs du commerce de détail de liaire d’amont”.
employés. Les artisans non-employeurs
meubles regroupent 4 000 personnes en Ces activités sont difficilement repérables dans
sont très nombreux, en particulier dansles bases de données habituellement utilisées.Aquitaine. Par ailleurs, l'emploi non
L’enquête auprès des organismes concernés les activités de fabrication d'articles
salarié dans toutes ces activités mobilise reste donc le meilleur moyen de décompter les
divers en bois et dans la fabrication des
emplois afférents.3 800 personnes en se basant sur le
On dénombre ainsi 976 emplois pour l’en- meubles. Au total, ils sont 1 600.
nombre d'établissements actifs n'em-
semble des catégories génériques suivantes :
ployant aucun salarié et les employeurs - Tutelle et administration forestière ;
L'industrie du papier carton- Développement forestier ;non salariés de la sylviculture, donc hors plus rémunératrice- Organismes de gestion (autres que ceux déjà
producteurs non exploitants. décomptés par ailleurs) ; Sylviculture,
exploitation forestière- Organisations professionnelles ; Salaires
Sciage, rabotage, Effectifs
- Recherche et instituts techniques ;Toutes les activités industrielles de la imprégnation du bois
- Enseignement et formation ; Fabrication
filière ne s'appuient pas exclusive- de meubles- Divers (chasse, transports…).
Industrie du papier
ment sur la matière première fournie L’Aquitaine se distingue, entre autres, par une et du carton
forte représentation des organismes de re- Fabricationpar les forêts aquitaines, ni même
d'articles en boischerche et instituts techniques (270 emplois) qui
0 5 10 15 20 25 30 35françaises, mais utilisent également constituent un atout supplémentaire pour la fi- %
Source : Insee - Clap 2003lière.des bois d'importation. En contrepoint
oN 160
NOVEMBRE 2006Un taux d'encadrement élevé Des activités de fabrication d'articles en bois
dans le papier-carton sur tout le territoire
Dans les principales activités industriel-
les de la filière, 72 % des salariés sont
des ouvriers, contre 57% dans l'en-
semble de l'industrie régionale. La pro-
portion de cadres atteint 6 %. La part
d'ouvriers est la plus élevée dans les
scieries, pour les activités de sciage, de 2 700
500rabotage, et de fabrication d'emballa-
ges : 82 %. Le faible taux d'encadrement
des scieries est parfois identifié comme
un frein à leur capacité d'adaptation
dans un contexte économique de plus
Sciage, rabotage, imprégnation du bois
en plus concurrentiel. En revanche, dans Panneaux, charpentes, menuiseries, objets divers
Pâte à papier, papier, carton, articles papier ou cartonl'industrie du papier et du carton, le taux
Fabrication de meubles
d'encadrement est bien supérieur. Il © INSEE - IGN 2006
dépasse les 10 % dans la fabrication de
pâte à papier (16 %), d'articles en papier
Les effectifs industriels dans la filière bois par activité et par zone d'emploi
(13 %) et de papier et carton (12 %).
Source : Insee - Clap 2003
Les salaires bruts versés en 2003 aux
concentrés dans cinq zones d'emploi. Il Emballages en Lot-et-Garonnesalariés dans les principales activités
s'agit de Dax, Bordeaux - Zone centrale,
primaires et secondaires de la filière
Mont-de-Marsan - Est des Landes, Les activités de sciage et de rabotage
s'élèvent à 460 millions d'euros. La
Libourne - Montpon - Ste Foy la Grande sont réparties sur l'ensemble du terri-
répartition de cette masse salariale
toire régional. Pour les autres activitéset Langon - Bazas - La Réole. Les activi-entre les secteurs n'est pas proportion-
industrielles de la filière, une certainetés industrielles de la filière bois ont un
nelle au poids des effectifs. 31 % de la
poids déterminant (au delà de 29 %) concentration spatiale des activités pré-
masse salariale est versée par l'in-
dans les activités industrielles de cinq vaut. Les activités de fabrication de pan-
dustrie du papier et du carton quand
zones. En plus de Dax, Langon - Bazas - neaux en bois, d'emballages et autres
ses salariés ne représentent que 22 %
articles en bois prédominent dans cinqLa Réole et Mont-de-Marsan - Est desdes effectifs.
zones d'emploi : Villeneuve-sur-Lot -Landes déjà citées, Terrasson et la Haute
Lande sont deux territoires sur lesquels Fumel, Agen, Mont-de-Marsan - HauteDe meilleurs salaires dans l'industrie
du papier et du carton un emploi salarié industriel sur quatre Lande, Sud des Landes et Nord-est de la
(€)
dépend du bois. L'importance de la Dordogne. Pour les deux premières
Industrie du papier et du carton. . . . . . . 13,1
filière pour l'emploi industriel est mani- zones, cela est principalement lié auxSciage, rabotage, imprégnation du bois . 9,8
sites de fabrication de cagettes à fruits etTravail du bois et fab. d'articles en bois . 9,5 feste aussi dans le Médoc, mais aussi
Fabrication de meubles . . . . . . . . . . . . . 9,3 légumes à partir de peuplier. Ledans les zones de Villeneuve-sur-Lot -
Salaire horaire net moyen en euros
Fumel et du Nord-est de la Dordogne. Nord-est de la Dordogne se signale par
Source : DADS 2003
Rapportés à l'emploi salarié total de la la fabrication de palettes, de même que
Le taux d'encadrement plus élevé zone, les effectifs salariés industriels de le Sud des Landes et la Haute Lande où
n'explique qu'une partie de l'écart ; les sont également produits des panneaux.la filière pèsent fortement à Terrasson,
salaires horaires des ouvriers y sont en Les zones d'emploi de Dax, Bordeaux -dans la Haute Lande et à Dax. Ainsi, bien
moyenne 40 % plus élevés que dans les que ces emplois soient localisés en Zone centrale et Libourne - Montpon -
autres activités de la filière. grande partie dans des zones assez Ste-Foy-la-Grande sont moins spéciali-
urbaines, telles que celle de Bordeaux - sées, mais le nombre de salariés dans
En tête, la zone de Dax
Zone centrale, la filière participe à entre- ces activités y est important. Pour les
Les emplois salariés industriels de la panneaux, les résultats à l'échelle de latenir la vitalité économique des zones
filière sont importants dans l'économie zone d'emploi sont liés à la présence derurales du fait d'une contribution à l'em-
locale. La moitié de ces emplois sont ploi souvent prépondérante. quelques sites industriels majeurs
oN 160
NOVEMBRE 2006oN 160
NOVEMBRE 2006
Mont-de-Marsan - Est des Landes res-La moitié des emplois salariés industriels du bois dans cinq zones
sort comme un cas particulier avec unePoids de la filièrePoids de
dans l'emploi salarié (%)la zone d'emploi très forte spécialisation dans les activi-Zone d'emploi
dans la filière (%) Industriel Total tés du secteur meuble, localisées essen-
Dax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 35 8 tiellement à Hagetmau. Ces industries
Bordeaux-Zone centrale. . . . . . . . . . . . . . . . 12 5 1
utilisent des bois d'origine assez variée
Mont-de-Marsan - Est des Landes. . . . . . . . . 11 29 5
et ne sont que partiellement connectées
Libourne - Montpon - Ste-Foy-la-Grande . . . 7 17 3
Langon - Bazas - La Réole . . . . . . . . . . . . . . 6 35 6 à la filière de transformation locale.
Terrasson . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 44 15
Agen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 12 2
Héléna CABADIE (INSEE)Marmande - Casteljaloux . . . . . . . . . . . . . . . 4 25 5
Bordeaux-Arcachonnais. . . . . . . . . . . . . . . . 4 22 2 Sébastien DROUINEAU (CRPFA)
Villeneuve-sur-Lot - Fumel. . . . . . . . . . . . . . 4 17 4 Pascal TOZZI (Université de Bordeaux IV)
Sud des Landes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 11 3
Bergerac. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 14 2
Mont-de-Marsan - Haute-Lande . . . . . . . . . . 3 40 12
Pôle “Industries et Pin Maritime du futur”
Bayonne-Pyrénées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 4 1
La performance actuelle et à venir de la filière re-
Nord-est de la Dordogne . . . . . . . . . . . . . . . 2 16 4
pose sur une adaptation à un environnement en
Périgueux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 6 1
mutation rapide : modification et internationali-
Pau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 3 0 sation des marchés, développement de la
Lacq - Orthez. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 5 1 concurrence intra et inter matériaux… Face à
ces enjeux, les acteurs régionaux de la filière Fo-Bordeaux-Cubzaçais . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 10 2
rêt-Bois-Papier ont élaboré un projet de Pôle deBordeaux-Médoc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 18 1
compétitivité “Industries et Pin maritime du fu-
Sarlat-la-Canéda. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 9 2
tur” validé par le Ministère de l’Industrie en juil-
Bordeaux-Entre-deux-Mers. . . . . . . . . . . . . . 0 3 0
let 2005. Ce pôle constitue une structure
Oloron-Mauléon 0 1 0 d’interface entre l’industrie, la recherche et la
Aquitaine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 12 2 formation en vue de développer la capacité
Source : Insee-Clap 2003, estimations d'emploi d’innovation et de formation au sein de la filière.
Outre la diffusion d’une information technolo-
gique et la mise en place d’une veille straté-
comme à Labouheyre (zone de les marchés mondiaux sont prises en
gique, l’objectif est de favoriser, en Aquitaine, le
Mont-de-Marsan - Haute Lande). compte, mais constituent un cas parti- développement, le transfert et l’intégration des
technologies pour améliorer la compétitivitéculier. En effet, celles-ci ne s'appuient
des entreprises. Le Pôle de compétitivité viseLes zones d'emploi de Dax, de Terras- pas uniquement sur la ressource, ni sur aussi à développer l’industrie de transformation
son, de l'Arcachonnais et de Bergerac du pin maritime en orientant notamment un tiersl'industrie de transformation locales et
de la production de sciages du massif vers lesont fortement spécialisées dans les acti- pourraient être basées ailleurs que sur
marché de la construction. Trois thèmes priori-
vités de fabrication de papier, du carton le territoire régional. L'essentiel des taires sont identifiés : forêt et sylviculture, fibre
et chimie verte, bois et construction.et d'articles en papier. Là encore, la pré- emplois de la zone de Terrasson relève
sence de sites industriels importants a de cette catégorie d'entreprises.
une grande influence, comme à Mimi-
POUR EN SAVOIR PLUS ...
Des activités de fabrication de meubleszan (Zone de Dax) ou Biganos (zone
“Le bois en chiffres”existent dans la grande majorité desBordeaux-Arcachonnais). Édition 2006 SESSI - mai 2006
zones d'emploi de la région grâce à un
Le Net, 2003 “Le tableau de bord de la
Certaines papeteries et cartonneries uti- grand nombre de petits établissements filière forêt-bois-papier en Aquitaine”
eActes du VII colloque Arbora :lisatrices de pâte à papier achetée sur artisanaux. La zone d'emploi de
“Existe-t-il un modèle socio-économique
landais ?”
Internet : www.iefc.net
Internet : www.crpfaquitaine.fr
Directeur de la publication : François Elissalt
Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e© INSEE 2006 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 4 trimestre 2006
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA16008
Prix : 2,3€ - Abonnement : France : 12 numéros 23€ - Étranger : 28€

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.