Forte baisse des effectifs industriels en Franche-Comté en 2003

De
Publié par

En un an, l'emploi baisse de 0,9% en Franche-Comté, soit 4300 postes perdus, dont la majorité dans le secteur industriel. Le Doubs et le Territoire de Belfort enregistrent les baisses relatives les plus fortes. Seule, la Haute-Saône affiche un résultat légèrement positif.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
En 2003, pour la pre-mière fois depuis 10 ans, lem-ploi total se replie en France métropolitaine ( 0,4%). Le dé-clin des effectifs industriels se poursuit avec plus de 100 000 postes en moins en 2003. Le tertiaire reste relati-vement stable, la progression des emplois dans le commerce
En un an, lemploi baisse de 0,9% en Franche-Comté, soit 4300 postes perdus, dont la majorité dans le secteur industriel. Le Doubs et le Territoire de Belfort enregistrent les baisses relatives les plus fortes. Seule, la Haute-Saône affiche un résultat légèrement positif.
Nº 9-Décembre 2005
Après plus de 10 années de hausse consécutive, les em-plois dans le tertiaire diminuent de 0,2%. La bonne tenue du commerce ne compense pas uentes obser-ices, en par-services opé-0 emplois) et 0). En revan-la santé, lac-rvices de con-ont créateurs st de même n, où la pro-(+2,9%) est la égion.
compensant les pertes relevées La région est particulièrement recule dans les services opé- primés, soit près de 70% des les pertes conséq dans les services. En Métro- affectée par le recul de lem- rationnels et léducation mais emplois perdus au niveau ré- vées dans les serv pole, quatre régions seulement ploi dans lindustrie ( 3,5%), est en nette hausse dans la gional. Les pertes sont impor- ticulier dans les bénéficient dune hausse de secteur qui occupe encore plus santé, laction sociale et des tantes dans lindustrie automo- rationnels (1 20 lemploi : Languedoc-Rous- dun actif sur quatre. Parmi les activités récréati- bile, les indus- léducation ( 40 sillon, Corse, Midi-Pyrénées et plus touchés se trouvent les in- ves, culturelles etesdoiplem03042003omnisnetirsedsecmoopctseele,cheduertl-eleesse Provence-Alpes-Côte-dAzur. dustries des équipements du sportives.en Franche-Comtésants électriques tion socia Avec une diminution de 0,9%, foyer, des composants électri- Le Doubs est le et électroniques, seil et assistance s la Franche-Comté se place en ques et électroniques, les équi- département franc-comtois qui mais également parmi les in- demplois. Il en e 19e position, la constructio la plus forte baisse dustries des équipements du pour avec lÎle-de- pements mécaniques, lédi- enregistre France, juste devant le Limou- tion, imprimerie et reproduc- de ses effectifs ( 1,4%). En un foyer et le secteur de la chi- gression annuelle sin et Champagne-Ardenne. tion, et la métallurgie et trans- an, 2 900 emplois sont sup- mie, caoutchouc, plastiques. plus élevée de la r En un an, la Franche-Comté formation des métaux. perd 4 300 emplois. Lemploi Le bilan savère positif dans la salarié, non salarié et total en FranchEm oi salarié diminue de 1,0% et construction (+1,8%) et leplEmploi salariés Emploi non salariése-CoEmmtpélo lemploi non salarié de 0,5%. commerce qui gagne plus deÉvol Évolution 1 000 emplois en un an, prin-0230itsfffce003Eifs2fect03Ef)(%02203/00n2iout003/2002(%)2itce02sfffE cipalement dans le commerce de gros. Les services, pour leur0116580,464703ristduIn608211e636,33,60111,139594478lucierutAgr part, sont faiblement déficitai-tsurCno2n2tcoi45815+2,2650+9,05522344+52441,322,2+476265oCremm res. Dans ce secteur, lemploice6876S171622secivre23,205502410, Total 411 814  1,0 38 443  0,5 450 257 Source : INSEE - Estimations d’emploi (données 2003 provisoires)
i total Évolution 2003/2002 (%)  4,2 3,5 +1,8 +2,0  0,4  0,9
Avec une diminution de 1,2% de lemploi total, le Territoire de Belfort perd 600 emplois en un an. Cest néanmoins le seul département de la région pré-sentant une hausse de lem-ploi non salarié (+2,1%) ; celle-ci ne fait pourtant quat-ténuer la baisse des effectifs salariés ( 1,4%). 700 postes salariés disparaissent dans lindustrie. Quatre secteurs to-talisent ainsi 90% des pertes : les industries des équipements
mécaniques, des équipements électriques et électroniques, la métallurgie et transformation des métaux, ainsi que lédition, limprimerie et la reproduction. En revanche, les effectifs con-tinuent de progresser dans lin-dustrie automobile. Les gains relevés dans le ter-tiaire concernent presque ex-clusivement des salariés du commerce. Lemploi croît dans la santé et laction sociale, et dans les services opération-
info web
nels, mais recule dans les tries agricoles et alimentaires. transports et léducation. Lindustrie des biens déquipe-Le Jura perd 900 emplois sur ment est le seul secteur indus-un an ( 0,9%).Baisse de lemploitriel présentant Lindustrie etdans tous lesune très légère lagriculture sontdépartements saufhausse de lem-les grands sec-en Haute-Saôneploi. teurs déficitaires. Parmi les ef- Les effectifs du tertiaire pro-fectifs industriels, la baisse la gressent de 0,6%, le Jura affi-plus marquée se situe dans les chant lévolution annuelle la industries des équipements du plus élevée parmi les départe-foyer, et dans une moindre ments francs-comtois. Le com-mesure dans la chimie, caout- merce est le principal moteur chouc, plastiques et les indus- de cette évolution (+1,9%). Les
services participent également à cette hausse contrairement aux autres départements. En effet, les gains constatés dans la santé, laction sociale et les activités ré -créatives, culturelles et sportives masquent les pertes relevées dans les services opérationnels, léducation et les transports. La Haute-Saône est lunique département de Franche-Comté où lemploi total pro-gresse entre 2002 et 2003 (+0,3%). Les effectifs salariés
Emploi salarié en Franche-Comté par secteur dactivité en 2003
Doubs Évolution Ef2f0ec0ti3fs2003/2002 (%) Agriculture 1 584  7,8 Industries agricoles et alimentaires 5 060  0,8 Industries des biens de consommation 5 769  6,9 Industrie automobile 20 892  4,4 Industries des biens déquipement 6 011  2,9 Industries des biens intermédiaires 15 863  6,6 Énergie 1 288  1,6 Industrie 54 883  4,8 Construction 10 279 +2,8 Commerce 21 979 +2,9 Transports 6 587 +1,2 Activités financières 3 959 +3,3 Activités immobilières 1 920 +3,8 Services aux entreprises 22 530  4,5 Services aux particuliers 13 332 +0,5 Éducation, santé, action sociale 36 001 +0,1 Administration 24 790  0,8 Services 109 119  0,8 Total 197 844  1,4 Source : INSEE - Estimations d’emploi (données 2003 provisoires)
Jura Évolution Effectifs2003/2002 2003(%) 1 305  7,8 3 850  2,9 5 074  12,1 234  0,8 2 097 +1,5 13 793  2,2 527  2,8 25 575  4,2 5 624 +0,7 10 321 +2,9 3 019  4,3 1 569 +3,1 424  2,3 7 600  0,7 6 657 +4,0 17 762 +0,5 9 101  1,5 46 132 +0,1 88 957  0,9
Haute -Saône Effectifs Évolution 2003 2003/2002 (%) 1 454  4,6 1 729  0,2 3 492  1,7 4 735 +13,0 3 521 +0,3 6 573  1,3 236 +0,4 20 286 +2,0 4 219  0,2 8 015  0,1 2 155 +1,7 1 165  0,3 432 +1,6 7 387 +3,1 4 522 +0,6 14 610  1,1 9 202  1,2 39 473 +0,0 73 447 +0,4
Territoire de Belfort Effectifs Évolution 2003/2002 2003(%) 155  15,3 605  6,2 652  16,7 663 +9,0 5 098 -8,7 4 679  1,9 365  6,6 12 062  5,6 2 402  0,3 5 500 +1,5 1 926  8,3 980 +3,2 588  0,2 7 888 +0,5 3 282  1,0 9 466 +1,3 7 317  0,3 31 447  0,1 51 566 1,4
augmentent de 0,4%, tandis que le nombre de non sala-riés diminue de 1,1%. Cette croissance de lemploi est à mettre au compte dune aug-mentation des emplois indus-triels (+2,0%). Les effectifs pro-gressent significativement dans lindustrie automobile et, dune façon plus modeste, dans la chimie, caoutchouc, plastiques et les industries des équipements mécaniques. À lopposé, ils fléchissent dans la
Franche-Comté Évolution Eff2e0c0t3ifs2003/2002 (%) 4 498  7,1 11 244  1,7 14 987  8,1 26 524  1,4 16 727  3,6 40 908  3,8 2 416  2,5 112 806  3,6 22 524 +1,4 45 815 +2,2 13 687  1,4 7 673 +2,7 3 364 +2,0 45 405  1,8 27 793 +1,1 77 839 +0,1 50 410  0,9 226 171  0,4 411 814  1,0
France métropolitaine
Effectifs Évolution 2003/2002 2003(%) 328 341  3,3 580 533  0,3 652 746  3,9 293 645 +0,3 786 955  3,2 1 398 523  3,2 238 657 1,2 3 951 059  2,5 1 274 221 +1,0 3 009 454 +0,6 1 067 797  0,2 708 235 0,5 269 926 +1,4 3 172 764 0,3 1 872 823 +0,7 3 969 834 +0,0 2 781 081  0,4 13 842 460  0,1 22 405 535  0,4
métallurgie et la transforma-tion des métaux. Lemploi continue de se ren-forcer dans la construction (+1,5%) et le commerce (+0,5%). Il recule de 0,3%
dans les services. Lemploi pro-gresse dans les services opé-rationnels, les transports, la santé et laction sociale, mais ne compense que partielle-ment le recul relevé dans lédu-
info web
cation, ladministration publi- pour la zone demploi de que et les activités associatives Saint-Claude. La zone dem-et extra-territoriales. ploi de Montbéliard perd éga-Seules trois zones demploi lement 400 emplois salariés voient leur emploi progresser dans les services. en 2003. Vesoul seVesoul DoLes zones de Lure-distingue notammentRveeltetnreom,Luxeuil, Morteau, par la croissance derésistentLons-le-Saunier, Be-ses effectifs indus-à la baissesançon et Pontarlier triels, qui lui permetde lemploiaccusent une nette de se placer en tête des zones baisse des emplois salariés de franc-comtoises en termes de lindustrie et plus modestement croissance des effectifs. En un des services. Lemploi se replie an, lindustrie automobile gé- dans les services dans la zone nère ici la création de 600 em- de Champagnole et dans la plois salariés supplémentaires. construction dans la zone de Martine Poty, Le dynamisme des secteurs du Gray.„Isabelle Vidal commerce et des services per-DmoelteaeutxdzuoRneevserdmeomntpldoiafdfie-lemploi dans les zones de Saint-Claude et de MontbéliardForte baisse de cher une hausse de lemploiSalariés Non Emploi salariés total . Les plus fortes diminutions2noitulo2002/300/20320onÉv20022/00voluÉ2003tionfEtcefsfiEtcfisÉovulitffectifsEffe sobservent dans les zones de()%20023300(%)200%3)( Montbéliard ( 2 000 emplois), 1,2 +2,1 54 809   1,4 3 243Belfort 51 566 Besançon 100 806  0,1 7 995  0,5 108 801  0,2 Saint-Claude ( 600 emplois)  1,7 7 573  1,2 1 045  1,7Champagnole 6 528 Dole 25 036  0,2 2 530  0,7 27 566 +0,2 et Belfort ( 600 emplois). Lin- 713Gray 11  0,4  0,4 1 952  0,8 13 665 dustrie concentre lessentiel deLons-le-Saunier 29  755 0,6  294 3 0,6  461 32 0,8 Lure-Luxeuil 24 319  1,5 2 741  0,5 27 060  1,4 la baisse dans ces zones, no-Montbéliard 73 898 2,6  810 4 2,7  708 78 0,5  tamment lindustrie automo-Morteau 12  357 14 1,0  532 2 2,0  889 1,8 Pontarlier 17 180  0,6 2 444  0,9 19 624  0,7 bile pour Montbéliard, les 075 10 1,5  403 1 0,5  +0,2Revermont 8 672 biens déquipement pour Bel- 427Saint-Claude 19 21 104  0,4 1 677  3,2  3,0 fort et ceux de consommationVesoul 30  843 2 1,3  785 33 0,7 +1,2 628 Source : INSEE - Estimations d’emploi (données 2003 provisoires)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.