Forte croissance du nombre de foyers à bas revenu en 2004

De
Publié par

En 2004, 130 400 allocataires CAF étaient à bas revenu. Leur nombre a augmenté de 6 % en un an. Les familles monoparentales sont les plus touchées.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 214. Mai 2006
Forte croissance du nombre
de foyers à bas revenu en 2004
IN 2004, 130 400 allocataires des Caisses un facteur de précarité : la part des familles mono-En 2004, 130 400
d’Allocations Familiales des Pays de la parentales dans l’ensemble des allocataires à basallocataires CAF
Loire disposaient de ressources mensuelles revenu, est passé de 22 % en 1999 à 25 % enFétaient à bas revenu.
inférieures au seuil de bas revenu, fixé à 2004. D’autre part, plus de la moitié des familles
Leur nombre a 735 euros par unité de consommation. En comp- monoparentales percevant une allocation est à bas
augmenté de 6 % en tant les ayants-droit ce sont près de 290 000 revenu contre seulement 28 % des allocataires CAF.
un an. Les familles personnes, dont 122 000 enfants, qui vivent dans Environ 46 % des allocataires à bas revenu reçoi-
un foyer à bas revenu. vent un des trois minima sociaux versés par lesmonoparentales sont
Au cours des deux dernières années, le nombre CAF : allocation d’adulte handicapé, allocation deles plus touchées.
d’allocataires CAF à bas revenu a nettement pro- parent isolé et revenu minimum d’insertion. L’aug-
gressé : + 6,1 % entre 2003 et 2004 et + 2,5 % mentation du nombre d’allocataires à bas revenuSerge FRABOUL
entre 2003 et 2002. Cette situation est liée à la en 2004 est à relier à la forte croissance du nombre
Définitions :
dégradation du marché du travail intervenue d’allocataires du RMI ( + 8,8 %).allocataire à bas revenu : allocataire dont
le revenu mensuel après prestations par depuis la mi-2001 : alors que le nombre d’alloca- Les départements ligériens répartissent en
unité de consommation est inférieur à la taires à bas revenu avait diminué entre 1999 et deux groupes : environ 29 % des allocataires CAF
moitié de la médiane du revenu disponible
2001, il est reparti à la hausse en 2002 avec la résidant en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire oudu ménage par unité de consommation, soit
735 euros en 2004. progression du chômage. Sarthe sont à bas revenu. Cette proportion est
Unité de consommation : le nombre Près de trois allocataires à bas revenu sur inférieure à 25 % en Vendée et Mayenne, départe-
d’unités de consommation d’un ménage est
un indicateur de sa taille destiné à mesurer quatre vivent seuls ou sont des parents isolés à la ments plus ruraux et moins touchés par le chômage.
l’impact de la taille sur les besoins de tête d’une famille monoparentale, deux sur dix sont C’est en Sarthe que le nombre d’allocataires à bas
consommation du ménage. Il est obtenu en
des couples avec enfants. La monoparentalité est revenu a le plus progressé en 2004.affectant un poids à tous les membres du
ménage en fonction de leur âge et en Allocataires à bas revenu par type de famille Proportion d'allocataires à bas revenu (en %)
additionnant ces poids.
et par département
source : fichiers CAF au 31/12/04
Loire- Maine-et-- Pays de
Mayenne Sarthe Vendée 30Atlantique Loire la Loire
INSEE Pays de la Loire
Isolés 25 385 13 983 4 154 10 077 7 958 61 557 25
105 rue des Français Libres
BP 67401
Familles44274 Nantes cedex 2 20 12 641 7 614 1 954 5 927 4 622 32 758
monoparentalesTél . : 02 40 41 75 75
Fax. : 02 40 41 79 39
15 Couples
www.insee.fr 3 439 1 920 552 1 362 1 079 8 352
sans enfant
10Directeur de la publication : Pierre MULLER Couples avec
6 515 4 214 1 395 3 168 3 024 18 316Rédactrice en chef : Emmanuellle WALRAET 1 ou 2 enfants
Contact presse : Andrée RICOLLEAU 5
Tél. : 02 40 41 77 83 Couples avec
3 121 2 447 818 1 706 1 343 9 435Mise en page : Jean Marc CHÉNÉ 3 enfants ou plus
0
Loire-Atlantique Mayenne Vendée
© INSEE-2006 Ensemble 51 101 30 178 8 873 22 240 18 026 130 418 Maine-et-Loire Sarthe Pays de la Loire

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.