Forte progression du chômage dans la région au 4ème trimestre 2008

De
Publié par

Le marché du travail subit les effets de la crise économique en Picardie comme en France. La fin de l'année 2008 est marquée par une accélération du chômage (+ 0,5 point en Picardie et + 0,6 point en France). Dans ce contexte, le taux de chômage s'établit à 9,0 % de la population active au cours du quatrième trimestre 2008 au niveau régional et 7,8 % au niveau national.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

n° 64 - 2009
ATTENTION : NOUVELLE SÉRIE
près s’être accru pour laADU TAUX DE CHÔMAGE
première fois depuis deux ans au deuxième trimestre 2008,
le taux de chômage repart à la hausse en fin d’année 2008 :
+ 0,5 point en Picardie et + 0,6 point en FranceForte progression métropolitaine par rapport aux données révisées du
troisième trimestre 2008. En moyenne sur le quatrième
trimestre 2008, le taux de chômage s’établit à 9,0% audu chômage
niveau régional. Au niveau national, il touche près de 2,2
millions de personnes, soit 7,8 % de la population active.dans la région Sur une période d’un an, le taux de chômage est en hausse
de 0,5 point dans la région picarde et de 0,3 point en
e France.au 4 trimestre 2008
Le taux de chômage progresse dans les trois
Le marché du travail subit les effets de la crise départements picards. Dans l’Aisne, département où le
économique en Picardie comme en France. taux de chômage est le plus élevé de la région, le chômage
augmente moins que dans les deux autres départements :La fin de l'année 2008 est marquée
+ 0,4 point pour s’établir à 10,8 % de la population active.par une accélération du chômage (+ 0,5 point
Après la pause des deux derniers trimestres, l’évolutionen Picardie et + 0,6 point en France).
du chômage dans l’Oise marque une inflexion à la hausse
Dans ce contexte, le taux de chômage s'établit
(+ 0,5 point avec un taux de 7,5 %). C’est dans la Somme
à 9,0 % de la population active au cours que le taux de chômage augmente le plus ce trimestre :
du quatrième trimestre 2008 au niveau régional + 0,7 point pour atteindre 9,6 %.
et 7,8 % au niveau national.
Amélie FIEVET
# ’
Les séries localisées du chômage
! &44 +Les modifications apportées au calcul du chômage au
" ’ # niveau national impactent également les séries localisées du
, chômage (par département, région et zone d'emploi) dont la 5
méthode a été revue pour permettre la mise en cohérence des , & ( +séries locales et nationales. Le terme "chômage au sens du
, ( + / ,.BIT" est abandonné pour les séries par région, département ( , et zone d'emploi qui s'appellent désormais "taux de chômage

, 0 +localisés". Cependant, tout comme dans l'ancienne ( + + 2 méthodologie, les résultats de l'enquête emploi ne peuvent * 2 )3 , être utilisés pour estimer le chômage au niveau local ," ,#0 ! 3 (département, zone d'emploi) et les DEFM 1, 2, et 3 hors -
,. ( activité réduite sont donc utilisées pour les échelles , ’ , géographiques fines afin d'obtenir une localisation du ( +*
, chômage. La nouvelle méthode est sans effet notable sur le 0 1 +$ %& classement des zones d'emploi au sein de la région.
, #


Pour en savoir plus ! ! 6 789 + 7 www.insee.fr, onglet « Définitions et méthodes »
(
IPC 64 avril 2009Taux de chômage trimestriels localisés par zone d'emploi depuis deux ans
Unité : moyenne trimestrielle
2006 2007 2008 Évolution
e er e e e er e e e4 tr. 1 tr. 2 tr. 3 tr. 4 tr. 1 tr. 2 tr. 3 tr. 4 tr. trimestrielle annuelle
Laonnois 10,2 10,4 9,9 9,6 9,4 9,5 9,8 9,5 9,7 0,2 0,3
Château-Thierry 9,4 9,8 9,3 8,8 8,7 8,6 8,8 8,5 9,3 0,8 0,6
Soissons 11,2 11,3 10,7 10,3 9,9 9,8 9,8 9,5 10,0 0,5 0,1
Saint-Quentin 12,5 12,9 12,3 12,0 11,7 11,7 12,0 12,1 12,7 0,6 1,0
Chauny-Tergnier-La Fère 11,7 11,8 11,3 11,0 10,7 10,6 10,9 11,0 11,4 0,4 0,7
Thiérache 11,9 12,2 11,5 11,2 10,9 10,9 11,3 11,5 11,5 0,0 0,6
Aisne 11,2 11,5 10,9 10,6 10,3 10,3 10,5 10,4 10,8 0,4 0,5
Santerre-Oise 8,8 8,9 8,6 8,4 8,1 8,0 8,0 7,8 8,6 0,8 0,5
Beauvais 8,6 8,7 8,2 7,8 7,6 7,4 7,7 7,7 8,1 0,4 0,5
Sud-Oise 7,5 7,6 7,2 6,9 6,7 6,5 6,6 6,6 7,0 0,4 0,3
Compiègne 7,9 7,8 7,4 7,4 7,2 7,0 7,2 7,0 7,5 0,5 0,3
Oise 7,9 8,0 7,6 7,3 7,1 6,9 7,0 7,0 7,5 0,5 0,4
Santerre-Somme 10,1 10,2 9,8 9,2 9,0 8,8 8,9 8,7 10,0 1,3 1,0
Amiens 10,4 10,5 10,2 9,8 9,5 9,2 9,4 9,2 9,8 0,6 0,3
Vimeu 7,5 7,7 7,1 6,9 6,9 6,8 7,3 7,3 8,3 1,0 1,4
Abbeville-Ponthieu 10,3 10,2 9,5 9,1 9,0 8,9 9,3 9,4 9,9 0,5 0,9
Somme 10,0 10,1 9,7 9,3 9,1 8,9 9,1 8,9 9,6 0,7 0,5
Picardie 9,4 9,5 9,1 8,8 8,5 8,4 8,6 8,5 9,0 0,5 0,5
France métropolitaine 8,4 8,5 8,1 7,8 7,5 7,2 7,3 7,2 7,8 0,6 0,3
Source : Insee - Taux de chômage BIT (métropole), Taux de chômage localisés (région et infra)
Le chômage repart à la hausse dans l’Aisne L’Oise n’échappe pas à l’augmentation
du chômageBien qu’elle s’exerce avec moins d’intensité que dans
les deux autres départements picards, la remontée du Malgré une hausse de 0,5 point, l’Oise conserve le
chômage qui affecte l’ensemble de la région n’épargne taux de chômage le plus bas de la région (7,5%) et reste
pas l’Aisne (+ 0,4 point). Avec 10,8% de sa population en dessus du niveau national. Comparé au quatrième
active à la recherche d’un emploi au quatrième trimestre trimestre 2007, le taux de chômage progresse de 0,4 point.
2008, le taux du chômage dans l’Aisne reste néanmoins
Le dernier trimestre 2008 s’inscrit en rupture vis-à-le taux le plus élevé de la région. Le chômage se situe
vis des précédents : les quatre zones d’emploi dudésormais au dessus de son niveau atteint au quatrième
département affichent un taux de chômage en hausse. Letrimestre 2007 (+ 0,5 point).
taux de chômage localisé recule de 0,4 point dans les zones
La fin d’année 2008 est marquée par une de Beauvais et du Sud-Oise et de 0,5 point dans la zone
augmentation entre 0,2 et 0,8 point du taux de chômage de Compiègne. Le Santerre-Oise enregistre une hausse
pour cinq zones d’emploi sur six de l’Aisne. Le taux de plus prononcée (+ 0,8 point).
chômage localisé stagne en Thiérache où il touche 11,5 %
de la population active. La bassin d’emploi de Saint-
Forte progression du chômageQuentin présente toujours le taux de chômage le plus élevé
dans la Sommede la région et un des plus élevés de France (12,7%).
En moyenne sur le quatrième trimestre 2008, le taux
! ! de chômage s’établit à 9,6 % de la population active de la
Somme. Le taux augmente de 0,7 point par rapport au
troisième trimestre 2008, c’est la plus forte progression

de la région. Sur un an, le taux de chômage est en hausse
de 0,5 point.
&
Les deux plus fortes augmentations du taux de
( chômage de la région sont dans le Santerre-Somme (+ 1,3

point) et dans le Vimeu (+ 1,0 point). Les deux autres zones’
d’emploi du département de la Somme ont des évolutions
* ) un peu plus modérées : + 0,5 point pour Abbeville-

Ponthieu et + 0,6 point pour la zone d’Amiens.
"



#



#

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.