Inscription territoriale des établissements Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy

De
Publié par

Ce document élaboré en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie Versailles Val-d’Oise / Yvelines (CCIV), a donné lieu à la réalisation d’un article de 6 pages « Seine-Aval : un emploi sur six lié à l’activité des usines Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy » Insee Ile-de-France à la page n° 291 - janvier 2008
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Tags :
Nombre de pages : 31
Voir plus Voir moins

ILE-DE-FRANCE études
Juin 2008
Inscription territoriale
des usines de production automobile
Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy
Florence Grésèque, Virginie Pic et Julie Roy
Insee Ile-de-France


Inscription territoriale des établissements
Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy







Florence Grésèque, Virginie Pic, Julie Roy
Insee Ile-de-France









Ce document élaboré en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie Versailles
Val-d’Oise / Yvelines (CCIV), a donné lieu à la réalisation d’un article de 6 pages
« Seine-Aval : un emploi sur six lié à l’activité des usines
Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy »
Insee Ile-de-France à la page n° 291 - janvier 2008

















Insee Ile-de-France Juin 2008


Inscription territoriale des établissements
Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy
Sommaire

Avant-propos .................................................................................................................................... 3
Synthèse............................................................................................ 4
L’industrie automobile ..................................................................................................................... 5
Qu’est-ce que le secteur automobile ?...........................................................................................5
La situation en Europe............ 5
La situation en France 5
L’Etat des lieux en Ile-de-France..................................................................................................... 6
Le territoire d’étude.......................................................................................................................... 7
Principaux résultats ......................................................................................................................... 7
1 - Les emplois chez Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy ........................... 9
1.1 - Les salariés, qui sont-ils ?..................................................................................................9
1.2 - Où vivent les salariés ?..................................................................................................... 10
1.2.1 - Seine-Aval et ses franges.......................................................................................... 10
1.2.2 - Les autres lieux de vie des salariés.......................................................................... 11
1.3 - Zoom sur Aubergenville et Poissy................................................................................... 11
2 - Les emplois liés à l’activité des usines ...................................................12
2.1 - L’intérim dans les usines.................................................................................................. 12
2.1.1 - Impact dans l’emploi d’Aubergenville et Poissy ..................................................... 12
2.1.2 - Où vivent-ils ?............................................................................................................. 12
2.2 - Les fournisseurs et sous-traitants 14
2.2.1 - Qui sont-ils ? .............................................................................................................. 14
2.2.2 - Où sont-ils implantés ?.............................................................................................. 14
2.2.3 - Où vivent les salariés ? 15
3 - Les emplois générés par la consommation des salariés..................................16
3.1 - Combien sont-ils ? ............................................................................................................16
3.2 - Où se situent-ils ? ............................................................................................................. 16
4 - La population concernée ...................................................................18
4.1 - Les salariés et leur famille................................................................................................ 18
4.2 - Lieu de résidence des salariés et de leur famille............................................................ 18
Table - Annexes .............................................................................................................................. 20
Table - Figures................ 29
Bibliographie................................................................................................................................... 30
2 Inscription territoriale des établissements
Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy
Avant-propos

Dans le cadre d’une réflexion concertée au sein du réseau automobile Val-d’Oise et Yvelines (RAVY),
la Chambre de commerce et de l’industrie de Versailles Val-d’Oise / Yvelines (CCIV) établit un état
des lieux de l’emploi concernant deux établissements inscrits dans le territoire de l’opération d’intérêt
national (OIN) de Seine-Aval. Ce territoire, reconnu par le schéma directeur de la région Ile-de-France
de 1994 a été qualifié par le contrat de plan état-région de territoire prioritaire ( Le territoire de
1
Seine-Aval ). Ce bassin d’emploi est également un bassin d’habitat important. La vallée de Seine,
berceau historique de l’industrie aéronautique et automobile, est le point d’ancrage d’activités
d’industries lourdes en voie de disparition progressive. De plus, les communautés d’agglomération de
Saint-Quentin-en-Yvelines et de Cergy-Pontoise sont issues de la création, dans les années 1970,
des villes nouvelles. La présence de la filière automobile y reste forte, tant au niveau de la production
que des activités de conception et de distribution. Dans ce contexte, les implantations des usines de
Flins et de Poissy, qui représentent à elles deux 20 % de la production automobile nationale,
constituent un enjeu d’envergure pour le territoire.

Les deux établissements concernés par cette étude sont donc les usines de production des deux
constructeurs français du secteur automobile : Renault à Flins-sur-Seine/Aubergenville et PSA
Peugeot Citroën à Poissy. Ces deux établissements, appelés « établissements cibles » de l’étude par
distinction avec les établissements fournisseurs ou sous-traitants, représentent une part importante de
l’emploi dans ce territoire.
L’objet de ce travail consiste à réaliser une estimation territorialisée du nombre d’emplois concernés
par les activités de ces deux établissements, soit directement, en considérant les effectifs des
établissements cibles eux-mêmes à une date donnée (fin 2006), soit indirectement, en interrogeant
les établissements du territoire ayant réalisé au moins une prestation en réponse à une commande
des établissements cibles. A ces deux effets, direct et indirect, s’ajoute un impact sur l’emploi lié aux
dépenses de consommation des ménages concernés, les familles des salariés de Renault-Flins et
PSA Peugeot Citroën-Poissy, bien-sûr, mais aussi celles des fournisseurs et sous-traitants résidant
2 3
sur l’OIN. Il s’agit de l’effet induit ( Définitions et méthode questionnaire de l’enquête ). ,


1
Annexe 1 - L’OIN Seine-Aval : ses habitants, ses emplois.
2
Annexe 2 - Définitions et méthode.
3
Annexe 3 - Questionnaire de l’enquêteEnquête auprès des fournisseurs et des sous-traitants
de Renault-Flins et PSA Peugeot Citroên-Poissy.
3 Synthèse
L’Industrie automobile occupe une place centrale au sein du tissu productif de l’Opération d’Intérêt
National (OIN) de « Seine-Aval » et de ses franges. Deux unités de production des constructeurs
français Renault et PSA Peugeot Citroën, à Flins-sur-Seine/Aubergenville et Poissy, figurent parmi les
principaux employeurs du territoire. Les deux usines emploient 11 200 personnes. Elles concentrent
70 % des emplois du secteur de l’industrie automobile de ce territoire.

Les 3 500 emplois indirects relèvent à 60 % des effectifs intérimaires des deux unités de production
de Flins-sur-Seine / Aubergenville et Poissy. Fin 2006, 2 100 intérimaires sont en mission dans les
deux usines. Pour cinq salariés travaillant chez Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy, un
intérimaire est appelé en renfort. Les fournisseurs et sous-traitants présents sur l’OIN et ses franges
sont essentiellement des industriels (deux sur cinq). La plupart d’entre eux appartiennent au secteur
du « travail des métaux ». Le commerce de gros est la deuxième activité représentée avec un
établissement sur cinq. Les établissements du commerce de gros d’équipements industriels
regroupent, à eux seuls, 12 % des fournisseurs et sous-traitants de l’OIN Seine-Aval et de ses
franges.

Parmi les 14 700 salariés comptabilisés dans l’emploi direct ou indirect, 60 % résident dans l’OIN de
Seine-Aval et ses franges. Les principaux pôles urbains du territoire sont les lieux de vie privilégiés
des salariés et de leur famille. Ainsi, Mantes-la-Jolie, Les Mureaux et Poissy accueillent
respectivement 1 160, 1 040 et 860 salariés.

Dans le territoire Seine-Aval, quatre salariés (y c. les intérimaires) des deux usines, des fournisseurs
et des sous-traitants induisent un emploi. Ces emplois liés aux dépenses des ménages
correspondant, sont estimés à 3 600. Il s’agit des emplois nécessaires pour satisfaire leur
consommation : alimentation, habillement, logement, services.

La population totale des ménages des salariés liés à l’activité économique des usines vivant dans
l’OIN et ses franges est évaluée à 39 700 personnes (34 000 pour la seule OIN). Elle représente 4 %
de la population du territoire (9 % pour OIN). La moitié de cette population est directement liée aux
salariés des deux usines et un tiers aux emplois induits par les dépenses de consommation.
Géographiquement, les personnes résident à proximité des deux unités de production, dans les
principaux pôles urbains du territoire. Six salariés sur dix, qu’ils soient comptabilisés dans l’emploi
direct ou indirect, habitent dans les Yvelines. Le deuxième département de résidence est l’Eure, juste
devant le Val-d’Oise. Pourtant, cette répartition varie selon l’employeur et son lieu d’implantation. Un
sixième des salariés de l’usine Flins-Aubergenville vit dans l’Eure. A l’inverse, un cinquième des
salariés des fournisseurs et sous-traitants est domicilié dans le Val-d’Oise. La répartition est identique
pour les personnes travaillant pour PSA Peugeot Citroën-Poissy. En ajoutant les Hauts-de-Seine et
l’Eure et Loir, ces cinq départements abritent neuf salariés sur dix.
4 L’industrie automobile
Qu’est-ce que le secteur automobile ?
Le secteur automobile est constitué de :
- l’industrie automobile, qui regroupe la construction de véhicules et la fabrication de carrosseries
automobiles, ainsi que la fabrication de caravanes et véhicules de loisirs ;
- la fabrication d’équipements automobiles.
Néanmoins, de nombreuses entreprises de secteurs industriels connexes interviennent en tant que
sous-traitants ou fournisseurs et font donc partie de la filière automobile.
Les activités générées par l’entretien et la réparation des véhicules ne sont pas prises en compte, de
même que la fabrication de cycles, motocycles et autres matériels de transport.
La situation en Europe
L'industrie automobile est un secteur phare de l'économie européenne, qui emploie 1,9 million de
personnes, dont 62 % en Allemagne et en France. Elle se classe au premier rang au niveau de
l’innovation en drainant 24 % de l'investissement scientifique.
La situation en France
L’industrie automobile est le premier secteur d’emploi en France, avec plus de 300 000 emplois (soit
près de 10 % de l'emploi salarié de l'industrie, énergie comprise) Ces emplois se répartissent à
hauteur de 70 % dans la construction automobile, et de 30 % dans les équipements.
On remarque la présence en France de deux constructeurs leaders mondiaux et 220 équipementiers
dont 130 étrangers, générant un chiffre d’affaires de 13,4 milliards d'euros.
e
Ces deux groupes français représentent 10 % de la production mondiale, ce qui place la France au 4
rang derrière les Etats-Unis, le Japon et l'Allemagne.
Mais depuis 2004, le secteur connaît des difficultés. Entre le quatrième trimestre 2004 et le deuxième
trimestre 2006, la production française en volume a régressé de 11 %.
Fin 2005, et ce pour la première fois, les constructeurs français ont produit plus de véhicules à
l’étranger que sur le territoire national. En effet, même si leur production augmente toujours, les
exportations des constructeurs français reculent (- 3 % en 2005). Les importations de véhicules
produits à l’étranger par les constructeurs français, quant à elles, progressent (+ 5 % en 2005),
principalement en provenance de Slovénie et de République Tchèque.
Cependant, la Banque de France, après analyse de la production, des stocks de produits finis et du
carnet de commande, prévoit une augmentation de l’activité pour les prochains mois, autant chez les
constructeurs que chez les équipementiers.
5 L’Etat des lieux en Ile-de-France
L’industrie automobile d'Ile-de-France se caractérise par ses nombreux entrepreneurs et sa main-
d'œuvre hautement qualifiée. On compte près de 400 sociétés, dont 18 % d’équipementiers. La région
est une des rares à concentrer au moins deux constructeurs d'envergure mondiale : PSA Peugeot-
e e
Citroën (2 constructeur européen et 6 mondial) et Renault (qui forme avec son partenaire Nissan le
e
4 groupe mondial). Y sont également implantés la majorité des équipementiers de rang mondial
(Delphi, Valéo, Faurecia, Johnson Controls Automotive Electronics, Bosch Braking System, Lear
Corporation…)
En termes d’emploi, la région Ile-de-France regroupe 21 % des effectifs nationaux de la filière
er
automobile (56 000 salariés en 2006), et se place ainsi au 1 rang des régions françaises. Par
ailleurs, le nombre d’emplois en Recherche & Développement s’élève à 17 500, dont 6 600
chercheurs, soit 75 % des chercheurs français du secteur, et 72 % des dépenses intérieures de
Recherche et Développement. Renault et PSA Peugeot Citroën font partie des 15 premières
entreprises européennes en matière d’investissement en recherche.
Les centres privés de recherche disposent dans la région de nombreux partenariats avec des
laboratoires publics et des universités, leur permettant ainsi de renforcer leurs compétences.
Ainsi, la région compte des équipements de très grande envergure comme le technocentre de Renault
(Guyancourt) et les établissements du groupe dédiés à l’ingénierie mécanique (Rueil-Malmaison et
Lardy), les centres techniques et de design de PSA Peugeot Citroën (Vélizy-Villacoublay,
La-Garenne-Colombes, Carrières-sous-Poissy), les souffleries aéroacoustiques automobiles de Saint-
Cyr-l'Ecole.
56 entreprises automobiles présentes en Ile-de-France, région économique de dimension
internationale, sont dirigées par des groupes étrangers. Un salarié sur dix de l'industrie automobile
travaille dans une entreprise à capitaux étrangers. Cette proportion atteint 57 % pour les
équipementiers du fait de la présence d'entreprises étrangères, telles que Delphi, Johnson Controls
Automotive Electronics, Bosch Braking System, Visteon ou Lear Corporation.









6

Le territoire d’étude
Le territoire d’étude est composé des 51 communes de l’Opération d’Intérêt National (OIN)
Seine-Aval. A celles-ci s’ajoutent 36 communes adjacentes où sont implantés des fournisseurs et
sous-traitants des deux usines Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy. Ces 36 communes
constituent les franges de l’OIN. Le nouveau territoire paraît mieux adapté à l’étude de l’impact
4
économique des deux établissements cibles ( Le Périmètre d’étude - liste des communes ).
Figure 1 - L’OIN Seine-Aval et ses franges

Source : Insee
Principaux résultats
L’impact sur l’emploi de l’activité économique des usines Renault-Flins et de PSA Peugeot
Citroën-Poissy est essentiellement dû aux établissements eux-mêmes. Parmi les 18 900 emplois
étudiés au sein de l’OIN Seine-aval et de ses franges, 11 200 personnes sont salariés de ces deux
usines (soit 6 emplois sur 10). Cela représente 70 % des effectifs de l’industrie automobile du
territoire. A ces 11 200 salariés s’ajoutent 3 500 emplois indirects, et notamment 2 100 intérimaires
travaillant pour les deux constructeurs. Ceux-ci constituent le noyau dur des emplois indirects
puisqu’ils en représentent 60 %. La population liée aux activités de ces deux établissements cibles et
de leurs fournisseurs est évaluée à 40 000 personnes sur le territoire d’étude (l’OIN et ses franges) et
à 34 000 dans la seule OIN Seine-Aval (soit 9 % de la population de ce territoire).

4
Annexe 4 - Liste des communes constituant le périmètre de l'étude.
7 Figure 2 - Emplois occupés par les résidents de l’OIN Seine-Aval et ses franges,
et population des ménages de ces résidents liés à l’activité des deux établissements

Renault-Flins Fournisseurs et sous-traitants
PSA Peugeot Citroën-Poissy


6 700 2 000 Nombre d’emplois Nombre d’emplois
liés à l’activité des usines


Les salariés
26 800 et leur famille


4 200
Nombre d’emploi générés
par les dépenses des salariés et de leur famille


Population concernée par les dépenses des salariés et de leur famille
13 000

Source : Insee

60 % des 11 200 salariés des deux usines, soit 6 700 personnes, vivent sur le territoire de Seine-Aval
et de ses franges. De même, 60 % des 3 500 personnes dont l’emploi est lié à l’activité des usines
(soit 2 100 en intérim au sein des deux établissements, soit 1 400 chez les fournisseurs et sous-
traitants), résident sur le territoire. La population, composée des 8 700 salariés résidents et de leurs
familles, s’élève à 26 800 personnes. Celle-ci génère 4 200 emplois dit « induits » sur le territoire pour
répondre à ses besoins de consommation.

La population composée des salariés « induits » et de leur famille est estimée à 13 000 personnes.

Au final, la population résidant sur l’OIN Seine-Aval et ses franges, concernée par l’activité des deux
usines, est de 39 800 personnes.



8 1 - Les emplois chez Renault-Flins et PSA Peugeot Citroën-Poissy

1.1 - Les salariés, qui sont-ils ?
Fin 2006, le secteur de l’industrie automobile emploie 15 % des actifs occupés sur le territoire de
l’OIN. Les deux unités de production de Renault et PSA Peugeot Citroën, situées à Flins-sur-Seine et
Poissy en sont les deux plus gros employeurs. Ils concentrent, en effet, un total de 11 200 personnes
dans leurs deux usines, dont 90 % d’hommes et 70 % d’ouvriers.
Figure 3 - Dans les deux usines, 7 salariés sur 10 sont des ouvriers
Catégorie
socioprofessionnelle
Employés
Cadres
Techniciens ou agents de
maitrise
Ouvriers %
0 102030 4050607080

Source : Insee, Clap 2005
La moyenne d’âge de l’ensemble des salariés est de 42 ans. En effet, bien qu’un tiers des postes
soient occupés par des personnes de 50 ans et plus, un salarié sur sept a entre 35 et 39 ans.
Figure 4 - Un tiers des salariés a plus de 50 ans
Age
60 ans et plus
55 - 59 ans
50 - 54 ans
45 - 49 ans
40 - 44 ans
35 - 39 ans
30 - 34 ans
25 - 29 ans
Moins de 25 ans %
02 46 8 10 12 14 16 18

Source : Insee et la Chambre de commerce et d’industrie Versailles Val-d’Oise / Yvelines
9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.