Investir dans la formation continue

De
Publié par

La formation continue est devenue chose courante : chaque année, 30 % des salariés suivent une formation financée par leur employeur, et 4 % se forment à titre individuel. Etre diplômé augmente les chances d'accéder à une formation offerte par l'employeur, tout comme se situer en haut de la hiérarchie professionnelle ou ne pas avoir subi de période de chômage. Parmi les formations, l'informatique se taille la part du lion : l'adaptation aux nouvelles technologies est une priorité. La formation est un enjeu important pour les entreprises, mais aussi pour les salariés : les bénéficiaires de formations déclarent plus souvent que les autres être protégés du risque de perte d'emploi, et avoir des possibilités de promotion.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 72
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N°697- FÉVRIER 2000
Prix : 15 F (2,29€)
Investir dans la formation continue
Hélène Michaudon, Division Conditions de vie des ménages, Insee
a formation continue est devenue promouvoir le développement culturel. Les
entreprises sont placées au centre du dispo-chose courante : chaque année,
sitif, et sont soumises à plusieurs obligationsL30% des salariés suivent une for- en matière de financement et d’organisation.
mation financée par leur employeur, et 4% En fait, leurs dépenses de formation
continue excèdent largement leurs obliga-se forment à titre individuel. Etre diplômé
tions légales, ce qui illustre l’importance de
augmente les chances d’accéder à une l’enjeu. En effet, grâce à la formation, les sa-
formation offerte par l’employeur, tout lariés s’adaptent aux changements techno-
logiques et leur productivité augmente. Lacomme se situer en haut de la hiérarchie
diversification croissante des trajectoires
professionnelle ou ne pas avoir subi de dans le monde du travail incite les personnes
période de chômage. Parmi les forma- à se former tout au long de leur vie active.
tions, l’informatique se taille la part du
La formation va aux forméslion : l’adaptation aux nouvelles techno-
logies est une priorité. La formation est Globalement, ce sont les salariés les plus
qualifiés qui bénéficient en priorité des for-un enjeu important pour les entreprises,
mations financées par l’employeur. Près
mais aussi pour les salariés : les bénéfi- d’un cadre sur deux a suivi une formation de
ciaires de formations déclarent plus sou- ce type au cours de l’année précédant l’en-
quête. Pour les ouvriers, et dans unevent que les autres être protégés du
moindre mesure les employés, les taux d’ac-
risque de perte d’emploi, et avoir des pos- cès sont très inférieurs (graphique 1). De
sibilités de promotion. surcroît, quelle que soit leur classification
professionnelle, les non-diplômés sont sys-
tématiquement moins souvent formés que
La formation professionnelle continue re- les autres (tableau 1). La formation financée
pose sur un important dispositif législatif mis par l’entreprise apparaît plus comme un
en place par une loi de 1971. Selon cette loi, complément que comme un substitut à la for-
la formation doit répondre à trois grands ob- mation initiale : les jeunes qui ont le moins
jectifs, inscrits dans le Code du Travail : as- bien réussi dans le système éducatif, loin de
surer l’efficacité économique, combattre bénéficier d’une deuxième chance, restent
l’exclusion et favoriser la promotion sociale, défavorisés dans l’accès à la formation pro-
fessionnelle. En revanche, les salariés qui
bénéficient initialement d’un capital forma-
tion élevé sont jugés plus à même de tirerTaux d’accès à la formation financée
parti de l’investissement consenti. Ils sontpar l’employeur
aussi sans doute plus sensibilisés à la né-
En %
cessité d’accumuler des connaissances
Sans di Avec di- -
complémentaires tout au long de leur vie pro-
plôme plôme
fessionnelle. Reconnaissance au sein de
Cadres n-s 44,7
l’entreprise et initiative personnelle se cumu-
Professions intermédiaires 35,1 41,6
lent pour expliquer les inégalités d’accès.
Employés de type administratif 10,8 33,4
Les salariés qui se voient offrir un large éven- du commerce
tail de formations sur leur lieu de travail sontet des services 8,2 19,6
moins incités à se former individuellement :Ouvriers qualifiés 12,7 18,6 non qualifiés 7,2 8,5 plus de la moitié des cadres de la Fonction
Ensemble des salariés 11,5 33,3 Publique ont été formés par leur employeur
pendant l’année, mais pratiquement aucun
Champ : salariés.
n’a suivi de formation autofinancée. Quant àLecture : 7,2% des ouvriers non qualifiés n’ayant aucun diplôme ont
déclaré avoir suivi une formation financée par leur employeur au cours ceux qui ne bénéficient que d’un faible inves-
des 12 mois précédant l’enquête. tissement en formation de la part de leur em-
Source : Enquête permanente sur les conditions de vie des ména-
ployeur, ils ne compensent pas par un effortges, octobre 1996-97-98, Insee
INSEE
PREMIERETaux d’accès à la formation dans les plus petites unités. Les carac-
téristiques de l’entreprise priment sur
Ensemble des salariés celles de l’individu (tableau 2). ParFormés par
leur employeur exemple, un employé du secteur public
Ouvriers non qualifiés Formés à titre a plus de chance d’être formé par son
personnel
employeur qu’un cadre travaillant dans
Ouvriers qualifiés
une PME.
Employés du commerce
et des services
Informatique-bureautique :
Employés de type administratif une formation sur quatre
Professions intermédiaires Un quart des formations suivies à l’ini-
tiative de l’employeur portent sur l’in-
Cadres
formatique, la bureautique, le traite-
ment de texte et les techniques admi10 20 50 -0 30 40
nistratives (rédaction de documentsEn %
Champ : salariés. administratifs gestion des payes ou
Lecture : 8,4% des ouvriers non qualifiés ont déclaré avoir suivi une formation financée par leur employeur au cours des 12 mois des congés...). Ce sont pour la plupart
précédant l’enquête ; sur la même période, 2,6% d’entre eux ont déclaré avoir suivi une formation à titre personnel.
des formations courtes, suivies par desSource : Enquête permanente sur les conditions de vie des ménages, octobre 1996-97-98, Insee
employés exerçant des fonctions admi-
nistratives, des professions intermé-
diaires et des cadres. Les salariés qui Facteurs explicatifs de l’accès à la formation financée par l’entreprise
les suivent le plus fréquemment sont
Probabilité de réfé- ceux qui ont le plus d’ancienneté dans
rence : 25,0%
leur entreprise ; les nouveaux arrivants
Écart à la référence
maîtrisent mieux les outils informati-
en %
ques. Il n’est pas surprenant que forma-
Diplôme non diplômé -11,9
tion à l’informatique et travail sur
diplômé réf.
ordinateur aillent de pair : seul un for-
Type d’entreprise public +12,6 mé à sur dix n’utilise ja-
privé moins de 50 salariés réf.
mais d’ordinateur, alors que c’est le
privé 50 salariés et plus +13,3
cas d’un non-formé sur deux.
Catégorie professionnelle cadre +10,4 Les formations en langues sont majori-
profession intermédiaire +9,4
tairement suivies par des cadres et des
employé réf.
professions intermédiaires. Il en est
ouvrier -11,1
de même, dans une moindre mesure,
carrière continue réf.Trajectoire professionnelle des formations commerciales et des
passage(s) par le chômage et/ou l’inactivité -5,8 formations dans le domaine de la com-
Champ : salariés. munication et de l’encadrement. Les
Les probabilités sont significativement différentes de la référence au seuil de 1%.
ouvriers, quant à eux, suivent davan-Lecture : les cadres ont, toutes choses égales par ailleurs, une plus grande chance d’avoir été formés au cours des douze der-
niers mois que les employés, pris ici comme situation de référence. tage les formations techniques indus-
Source : Enquête permanente sur les conditions de vie des ménages, octobre 1996-97-98, Insee trielles et celles concernant l’hygiène,
la sécurité et les conditions de travail
individuel accru. En pratique, la forma de formation, soit en effectuant des- (graphique 2).
tion financée à titre individuel concerne versements à des organismes presta-
essentiellement les indépendants : un taires de formation. En 1991, cette obli-
Les formations financées parpeu plus du tiers des personnes exer gation a été étendue aux entreprises-
l’entreprise sont très souventçant une profession libérale, un chef de moins de dix salariés. L’investisse-
d’entreprise et un artisan sur dix se ment consenti par les plus grandes en courtes et obligatoires-
sont formés pendant l’année précé treprises dépasse largement le seuil-
dant l’enquête. Il faut préciser que par fixé par la loi : leur stratégie de forma La moitié des formations offertes par-
définition, les indépendants n’ont pas tion ne changerait probablement pas l’entreprise sont obligatoires et près
d’autre choix que de se former à titre in en l’absence d’obligation légale. En re des trois quarts durent au maximum- -
dividuel. vanche, les plus petites ne vont pas au- une semaine. Les formations longues
delà du seuil imposé. Ces disparités se sont plus rares : une formation sur dix
retrouvent au niveau des taux d’accès. s’étend sur un laps de temps supérieurL’offre de formation augmente
Les plus fréquemment formés sont les à six mois ; mais elles sont moins sou-avec la taille de l’entreprise
salariés du secteur public. Quant à vent obligatoires que les courtes. Ces
Depuis 1971, les entreprises doivent leurs homologues du secteur privé, ils deux types de formation répondent à
consacrer une fraction de leur masse ont des taux d’accès comparables à des objectifs différents : les plus cour-
salariale à la formation, soit en organi ceux du public dans les grandes entre tes visent l’adaptation rapide à une- -
sant directement leurs propres actions prises, mais nettement plus faibles évolution du poste de travail, alors queContenu des formations suivies par catégorie socioprofessionnelle thème de la formation vient corroborer
cette hypothèse : les formations de
En %
base, de langues, et les mé-100
dico-sociales ou pédagogiques sont
pour plus des deux tiers librement choi-
80
sies ; à l’inverse, les formations plus
immédiatement opérationnelles sont
60 imposées une fois sur deux : forma-
tions en gestion-commerce,-
tions aux techniques industrielles ou
40
portant sur les conditions de travail.
20
Parmi les salariés peu diplômés,
les mieux rémunérés sont aussi
0
les plus souvent formésCommunication, Formation générale Informatique- Formations
bureautiqueencadrement de base et langues techniques industrielles
Tech. adm.
Form. médico-socialesGestion, Hygiène, sécurité, Le rendement pour les salariés des for-ou pédagogiquescommerce cond. de travail
mations dispensées à l’initiative de
Professions l’employeur peut être évalué de diffé-Cadres Employés Ouvriersintermédiaires
rentes façons. Tout d’abord, une for-
Champ : salariés formés par leur employeur.
mation peut entraîner une augmenta-Lecture : 25% des formations générales de base ou de langues ont été suivies par des cadres.
Source : Enquête permanente sur les conditions de vie des ménages, octobre 1996-97-98, Insee tion de salaire. Pour mesurer cet impact,
il faudrait connaître les rémunérations
avant et après formation, informations
qui ne figurent pas dans la source uti-
lisée ici. Tout au plus constate-t-on
Possibilités de promotion des formés et des non-formés que parmi les salariés les moins diplô-
més, ceux qui ont, à expérience égale,
En % les plus hauts salaires ont été plus sou-
60 vent formés l’année précédant l’en-
Formés Non-formés quête que les autres. Deux phénomè-
50 nes complémentaires peuvent expli-
quer ce résultat : d’une part, l’entre-
40 prise choisit de former les salariés
qu’elle juge les meilleurs et qui se trou-
30 vent être aussi les mieux payés ;
d’autre part, à l’issue d’une formation,
20 le salarié est plus productif et obtient
une augmentation de salaire. Il n’est
10 pas possible, compte tenu des don-
nées disponibles, d’apprécier le pou-
0 voir explicatif respectif de ces deux
Cadres Professions Employés de type Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers
intermédiaires administratif commerce-services non qualifiés phénomènes.
Champ : salariés.
Lecture : 55% des cadres formés au cours des 12 derniers mois pensent avoir des possibilités de promotion ; c’est le Formation, possibilités de
cas de 38% des cadres qui n’ont pas été formés.
promotion et risque réduit de perteSource : Enquête permanente sur les conditions de vie des ménages, octobre 1996-97-98, Insee
d’emploi vont souvent de pair
A la suite d’une formation, les salariésles plus longues ont un horizon plus plus de 30 000 francs par mois sont
peuvent bénéficier, en dehors d’unelointain et réclament une forte motiva quatre fois plus nombreuses que les-
augmentation de salaire, d’une promotion de la part du salarié. autres à s’être formées à titre person --
tion ou être mieux préservés du risqueLes formations suivies à titre individuel nel.
de chômage. Les salariés jugeant avoirsont souvent plus longues que celles fi Il semble donc que les différents ac- -
des possibilités de promotion dans leurnancées par l’employeur : un tiers des teurs se partagent les objectifs définis
entreprise sont effectivement ceux quipersonnes qui optent pour ce type de par la loi : à l’entreprise de garantir l’ef-
ont été le plus fréquemment formésformation y consacrent plus de six ficacité économique en donnant la
(graphique 3), mais toute interprétamois. L’investissement en temps priorité à l’adaptation au poste de -
tion en termes de causalité est là enconsenti dans ce cadre est donc loin travail, aux individus d’assurer leur -
core impossible : on ne sait pas si lesd’être négligeable. Il est probable qu’il promotion personnelle et leur dévelop-
possibilités de promotion sont résers’accompagne aussi d’un investisse pement culturel. Le fait que le degré --
vées prioritairement aux formés, ou siment financier : les personnes gagnant d’obligation varie également selon leAbsence de risque de perte d’emploi des formés et des non- formés Pour comprendre
ces résultats
En %
100
Formés Non-formés
Le dispositif d’enquêtes permanentes sur
les conditions de vie des ménages (EPCV)80
permet, depuis janvier 1996, d’étudier an-
nuellement l’évolution d’indicateurs sociaux
60
harmonisés dans l’ensemble de l’Union eu-
ropéenne. L’ensemble des indicateurs est
divisé en trois groupes, chacun faisant l’ob-40
jet d’une enquête annuelle en janvier, en
mai ou en octobre. Ces enquêtes sont me-
20
nées auprès d’un échantillon de 8 000 mé-
nages. L’enquête d’octobre, intitulée
0 « Participation et contacts sociaux », traite
Cadres Ouvriers qualifiésProfessions Employés de type Employés Ouvriers
de questions relatives à l’emploi et à la for-intermédiaires administratif commerce-services non qualifiés
mation. Sur ce dernier thème, les person-
Champ : salariés.
nes interrogées titulaires d’un emploi ontLecture : 87% des cadres formés pendant l’année écoulée jugent qu’ils ne risquent pas de perdre leur emploi au cours des pro-
chains mois ; c’est le cas de 72% des cadres qui n’ont pas été formés. répondu à deux questions libellées en ces
Source : Enquête permanente sur les conditions de vie des ménages, octobre 1996-97-98, Insee termes :
- depuis 12 mois, avez-vous reçu un com-
plément de formation ou suivi un stage
financé par votre employeur ?d’autres caractéristiques des sala précédant l’enquête jugent moins sou- -
- depuis 12 mois, avez-vous suivi une for-riés non prises en compte dans l’en vent être exposés au risque de perte-
mation à but professionnel, à titre person-quête déterminent à la fois accès à la d’emploi que ceux qui n’ont pas été for-
nel, qui ne soit pas financée par votreformation et chances de promotion. més (graphique 4). D’autre part, le fait
employeur ?Si, pour être promu, le salarié doit ac d’avoir vécu des périodes de chômage-
Dans cette étude, les résultats des enquê-quérir de nouvelles compétences ou ou d’inactivité constitue un handicap à
tes d’octobre 1996, 1997 et 1998 ont été cu-réussir un concours, la formation est l’accès à la formation. Un salarié sur
mulés, afin d’obtenir un échantillon de tailleun passage obligé. Selon l’enquête, dix a vécu au moins une période de
plus importante.39% des salariés déclarant avoir des chômage supérieure ou égale à six
possibilités de promotion pensent mois au cours des cinq années précé-
qu’elles dépendent du suivi d’une for dant l’enquête. Les salariés dans ce-
Pour en savoir plusmation. Plus de la moitié d’entre eux cas ont été moins fréquemment formés
appartiennent au secteur public, en par leur employeur au cours de l’année
particulier à cause des préparations précédant l’enquête que ceux qui ont « Les entreprises, les salariés et la for-
mation continue », D. Goux et E. Maurin,aux concours administratifs. Les sa bénéficié de carrières continues. L’in- -
Economie et Statistique, n°306, 1997-6,lariés formés sont aussi ceux qui ont vestissement réalisé par l’employeur
Insee.
le plus fréquemment changé de fonc n’est rentable pour lui que si la per- - « Apprendre sa vie durant : la formation
tions depuis leur entrée dans leur en sonne formée met au service de son- continue dans les entreprises », R. Kerr,
treprise actuelle. entreprise les compétences acquises. Insee Première, n°512, février 1997.
« Adéquation entre formation et emploi :Entre formation et stabilité de l’emploi, La formation pourrait donc à la fois être
ce qu’en pensent les salariés », M. Bo-le lien est double. D’une part, les sala destinée aux salariés les plus stables-
dier et E. Crenner, Insee Première,
riés du secteur privé qui ont suivi une et constituer une protection contre le
n°525, juin 1997.
formation au cours des douze mois risque de chômage.
Direction Générale :
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14A RETOURNER A : INSEE-CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
Directeur de la publication :
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2000
Paul Champsaur
1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde) Rédacteur en chef :
80,80€ 101,07€ 126,08€ D. Teman
Rédacteurs : J-W Angel,
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : ___________________________
C. Dulon, A.C. Morin,
Adresse : ________________________________________________________________
S. Tagnani
___________________________________ Tél : ______________________________ Maquette : L. Jean
Code Sage IP00697Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ____________________________ F.
ISSN 0997 - 3192Date : _______________________________ Signature
© INSEE 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.