L'année économique et sociale 2004 - Politique de l'emploi

Publié par

En 2004, 184 000 franciliens ont eu recours aux dispositifs d'aide à l'emploi : la baisse (- 13,6 %) est du même ordre que celle constatée au niveau national (- 12,4 %). Cependant, l'utilisation des mesures de politique de l'emploi en Ile-de-France reste toujours bien inférieure à la moyenne nationale : 34 % des demandeurs d'emploi franciliens bénéficient des aides à l'emploi alors que ce taux atteint 47 % pour la France. Le nombre de demandeurs d'emploi suivant un stage d'insertion et de formation à l'emploi a chuté de près de 28 %. Le nombre de bénéficiaires d'emplois aidés dans le secteur non marchand a continué de baisser (- 8 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

20
Politique de l'emploi
Plus faible recours aux dispositifs
de la politique de l’emploi
n 2004,lerecoursauxdispositifs dans lesecteur nonmarchand, enparticu- jeunes en 2004. C’est la conséquence de
d’aide à l’emploi a diminué en lier aux contrats CES et CEC. la fin du programme TRACE (TRajetE Ile-de-France. 184 000 person- d’ACcès à l’Emploi) et le net fléchisse-
Lenombrededemandeursd’emploisuivantnes ont bénéficié de mesures en faveur ment (- 40 %) des entrées dans le dis-
un stage d’insertion et de formation àde l’emploi, soit 13,6 % de moins qu’en positif de soutien à l’emploi des jeunes
l’emploi a chuté de près de 28 %. Le2003alorsquelenombrededemandeurs en entreprise (SEJE). La hausse des
nombredesbénéficiairesd’emploisaidésd’emploi adiminuéseulementde1 %. contrats de qualification jeune n’a pas
danslesecteurnonmarchandacontinué non plus réussi à compenser la baisse
Ces mesures peuvent prendre la forme de baisser (- 8 %), malgré la relance du des autres dispositifs de formation en
d’unaccès àunemploi aidédans lesecteur contrat emploi solidarité (CES) au se- alternance : contrats d’apprentissage et
marchandounonmarchand,d’unstagede cond semestre. Par ailleurs, les mesures contrats d’adaptation.
formation destiné aux publics prioritaires d’accompagnement des restructurations
de la politique de l’emploi ou encore d’un ont aussi fortement reculé (- 38,4 %), Les aides à l’emploi ont été en revanche
accompagnement professionnel à la suite mais demeurent marginales. Toutes ces un peu plus fréquentes pour les deman-
d’unplanderestructuration.Parailleurs,s’a- tendances régionales s’observent égale- deurs d’emploi de plus de 25 ans. Les
joutent à ces dispositifs d’autres prestations ment au niveau national. chômeurs inscrits à l’ANPE depuis plus
proposées par divers organismes tels que dedeuxansontéténombreuxàpouvoir
1l’AFPA , les Conseils régionaux, l’Unedic, y accéder (36 % du total des bénéficiai-riorité aux actions facilitantPl’ANPE... Les demandeurs d’emploi se res). De même, les allocataires du RMIl’accès direct à l’entreprisevoientnotammentproposerunPland’aide (26 %) et les travailleurs handicapés
au retour à l’emploi (PARE) prévoyant un (12 %)ontbénéficiédecesmesures.ParEn2004,lesemploisaidésdanslesecteur
pland’actionpersonnalisé(PAP).Cetteme- ailleurs, les femmes continuent d’avoirmarchand rassemblent 66 % des bénéfi-
sureabsorbeuneproportioncroissantedes recours plus fréquemment à ces aidesciairesdesmesuresd’aidesàl’emploi.Ils
crédits delapolitiquedel’emploi. (52%)queleshommes.Cependant,ellesse sont maintenus en 2004 (- 1,4 % en
demeurent toujours plus faiblement re-Les mesures mobilisées en 2004 dans le Ile-de-France contre 2,3 % en France),
présentéesdanslesdispositifsdusecteurcadre de la politique de l’emploi ont été en raison de la priorité donnée par le
marchand (41 %).lesmêmesqu’en2003.Leschangements gouvernement aux dispositifs favorisant
interviendront en 2005, avec la mise en l’accès direct à l’emploi en entreprise.
Chloé MANDELBLATplace progressive des nouveaux disposi-
DRTEFP d'Ile-de-FranceParmi les mesures proposées au sein detifs prévus par le plan de cohésion so-
ce dispositif, les formations en alter-ciale (notamment les contrats d’avenir),
1 - Association nationale pour la formation professionnellenance financées par l’Etat ont été moinsledéveloppementdel'apprentissageetla des adultes.
recherchées (- 5 %). Les contrats initia-montée en puissance du contrat de pro-
tive emploi (CIE) ont continué au con-fessionnalisation.
our en savoir plustraire de se développer : leur nombre a P
progressé de 61 % en 2004, après 19 % « Tableau de bord des politiques d’emploi »,aisse des interventionsB un an auparavant. De même, les bénéfi- données départementales et nationales des
sur le marché du travail : ciairesd’aidesàlacréationd’entrepriseet politiques d’emploi et du marché du travail,
un phénomène national à la création d’emplois dans les zones n° 126, Dares, ministère de l’emploi, du travail
et de la cohésion sociale, avril 2005.franches urbaines (ZFU), prévoyant des
En2004,labaissedeseffectifsdebénéfi- exonérations de cotisations sociales, ont « Les CES et CEC en 2004 », BREF Ile-
ciairesdesmesuresenfaveurdel’emploi augmentéde28%enunan.Lerecoursà de-France, bulletin mensuel d’informations sur le
enregistrée en Ile-de-France est proche de l’insertion par l’activité économique a marché du travail, DRTEFP, n° 12, avril 2005.
celleobservéeauniveaunational(-12,4%). également progressé (+27%), notam- « Les CIE en Ile-de-France en 2003 », BREFCependant,l’utilisationdesmesuresdepoli- mentdanslesassociationsintermédiaires. Ile-de-France, bulletin mensuel d’informations sur
tique de l’emploi en Ile-de-France reste
le marché du travail, DRTEFP, n° 11, mars 2005.
toujours bien inférieure à la moyenne natio-
n accès aux dispositifs plus « Les contrats de qualification en Ile-de-Francenale: 34 % des demandeurs d’emploi U
en 2003 », BREF Ile-de-France, bulletin men-difficile pour les jeunesfranciliens bénéficient des aides à l’emploi,
suel d’informations sur le marché du travail,
alorsquecetauxatteint47%pourlaFrance.
DRTEFP, n° 9, janvier 2005.
L’accès aux dispositifs de la politique deCettesituations’expliqueparunplusfaible
Site internet : www.travail.gouv.frl’emplois’estrévéléplusdifficilepourlesrecoursenIle-de-Franceauxemploisaidés
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004Plus faible recours aux dispositifs de la politique de l'emploi 21
Bénéficiaires de la politique de l'emploi en 2004
Année 2004 Evolution 2004/2003 (%)
Dispositif d'accès à l'emploi Ile-de-France/
Ile-de-France Ile-de-France FranceFrance (%)
Emplois aidés dans le secteur marchand 121 414 18,2 -1,4 2,3
Contrats Initiative Emploi (CIE) 15 055 16,2 60,9 42,6
Exonération à l'embauche (zone franche urbaine, redynamisation urbaine…) 2 896 12,9 27,8 19,1
Soutien à l'emploi des jeunes en entreprise (SEJE)* 9 055 15,2 -40,3 -33,6
Formation en alternance : 83 230 20,9 -4,9 2,2
Contrats d'apprentissage 40 433 17,0 -9,9 4,4
Contrats de qualification jeune 31 245 28,7 4,2 1,5
Contrats d'adaptation 9 636 24,9 -8,7 -5,0
Contrats d'orientation 369 6,9 -33,5 -9,7
Contrats de qualification adulte 1 547 18,9 0,5 -5,3
Insertion par l'économique : 11 178 12,2 27,0 6,2
Entreprises d'insertion 931 8,4 -9,3 0,6
Associations intermédiaires (nombre moyen de salariés mis à disposition) 9 724 13,4 33,5 8,2
Entreprises de travail temporaire d'insertion (nombre moyen de salariés mis à disposition) 523 6,3 7,0 -2,2
Aide à la création d'emploi/d'entreprises 8 406 12,3 29,9 25,9
Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises (ACCRE + EDEN) 8 406 12,3 29,9 25,9
Emplois aidés dans le secteur non marchand 31 463 9,2 -8,1 -13,6
Programme Nouveaux services/Emplois jeunes 3 035 17,5 -42,7 -40,9
Contrats Emploi Solidarité (CES) (Conventions initiales + avenants) 22 739 9,7 4,6 -6,5
Contrats Emploi Consolidé (CEC) (Convv 5 689 6,2 -21,0 -21,9
Stages de formation et autres dispositifs d'insertion 17 369 20,8 -27,5 -28,0
Stages d'Insertion et de Formation à l'Emploi (SIFE) collectifs ou globaux 11 463 21,6 -37,4 -34,2'Inserorm'Emploi (SIFE) Individuels 4 084 21,4 0,2 -18,0
Stages d'Accès à l'Entreprise (SAE) 1 822 16,1 17,2 -5,1
Accompagnement des restructurations 5 483 14,3 -38,4 -20,6
Cellules de reclassement (bénéficiaires potentiels) 4 663 14,1 -41,4 -25,4
Allocations temporaires dégressives (adhésions individuelles) 820 15,1 -13,5 29,9
Total des bénéficiaires des mesures en faveur de l'emploi 184 135 15,4 -13,6 -12,4
*chiffre provisoire pour l'anné 2004.
Source : Dares
Mesures pour l'emploi des jeunes Mesures pour l'emploi des chômeurs de longue durée
en Ile-de-France en Ile-de-France
effectifs effectifs
50 000 50 000
40 000 40 000
30 00030 000
20 00020 000
10 00010 000
0
0
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
SIFE SAE CIE CES CECApprentissage Qualification « jeune » Adaptation SEJE
SEJE : Soutien à l'emploi des jeunes en entreprise SIFE : Stage d'Insertion et de Formation à l'Emploi
Source : DRTEFP Ile-de-France SAE : S'Accès à l'Entreprise
CIE : Contrat Initiative Emploi
CES : Contrat Emploi Solidarité
CEC : Contrat Emploi Consolidé
Source : DRTEFP Ile-de-France
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.