L'année économique et sociale 2005 - Politique de l'emploi

Publié par

En 2005, plus de 190 000 franciliens ont eu recours aux dispositifs d'aide à l'emploi, soit 1,5 % de plus qu'en 2004. Au niveau national ce recours est resté stable (+ 0,1 %). En 2005, l'utilisation des mesures de politique de l'emploi reste toujours plus faible en Ile-de-France qu'au niveau national : 35 % des demandeurs d'emploi franciliens en bénéficient contre 50 % en France métropolitaine. Cette situation s'explique par un plus faible recours en Ile-de-France aux emplois aidés dans le secteur non marchand. L'entrée en vigueur des mesures du plan de cohésion sociale en mai a permis une relance des emplois aidés dans le secteur non marchand lors du second semestre. Les emplois aidés dans le secteur marchand rassemblent 66 % des bénéficiaires des mesures d'aide à l'emploi. Leur nombre a progressé grâce à l'essor des contrats initiative emploi (CIE). En 2005, les jeunes ont profité d'un plus large accès aux dispositifs d'aide à l'emploi, notamment avec le développement de l'apprentissage (+ 7 %). La part des femmes parmi les bénéficiaires des aides à l'emploi atteint 48 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

24 Politique de l'emploi
Des interventions sur le marché du travail
en légère hausse
n 2005, plus de 190 000 Franci- franciliens bénéficient des aides à l’em- ration du contrat d’insertion dans la vie
liens ont bénéficié de l’une des ploi contre 50 % en France métropoli- sociale (CIVIS) et le développement deE principales mesures de la poli- taine. Cette situation s’explique l’apprentissage (+ 7 %). Cependant, la
tique de l’emploi. Le recours aux disposi- principalement par un plus faible re- montée en puissance tardive du contrat
tifs d’aide à l’emploi a légèrement cours en Ile-de-France aux emplois ai- de professionnalisation a provoqué une
augmenté en Ile-de-France (+ 1,5 %), dés dans le secteur non marchand. baisse globale des entrées dans les dis-
alors qu’il est resté stable au niveau natio- positifs de formation en alternance
Davantage d’emplois aidésnal (+ 0,1 %). pour les jeunes. Il en a été de même
pour le contrat jeune en entreprise.dans le service marchandCes mesures peuvent prendre la forme
Les aides ont été également plus nom-d’un accès à un emploi aidé dans le sec- En 2005, les emplois aidés dans le sec-
breuses pour les demandeurs d’emploiteur marchand ou non marchand, d’une teur marchand rassemblent 66 % des
de plus de 25 ans et notamment pour lesformation en alternance, de dispositifs bénéficiaires des mesures d’aide à
grandes catégories de public. Néan-d’accompagnement vers l’emploi desti- l’emploi. Leur nombre a progressé de
moins, celles-ci n’en ont pas bénéficiénés aux publics prioritaires, d’aide à la 2,4 % grâce à l’essor des contrats initia-
au même degré. Les allocataires de mi-création d’entreprise, d’accompagne- tive emploi (CIE). Ces actions facilitant
nima sociaux, bénéficiant de contratsment après des restructurations. S’ajou- l’accès direct à l’entreprise ont été lar-
particuliers, ont représenté en 2005tent également d’autres actions visant à gement favorisées, la priorité régionale
moins de 16 % des entrées dans lesfaciliter l’accès ou le retour à l’emploi étant d’assurer une insertion dans l’em-
principales mesures contre 24 % endes chômeurs comme par exemple, les ploi durable des personnes dites en dif-
2004. De même, la part des travailleursstages de formation financés par le Con- ficulté. Le nombre des bénéficiaires des
handicapés dans ces mesures a baisséseil régional ou par l’Unedic, organisés aides à la création d’emplois dans les
1 par rapport aux années précédentes. Lespar l’AFPA , ou encore diverses presta- zones franches urbaines (ZFU), pré-
chômeurs inscrits à l’ANPE depuis plustions proposées par l’ANPE. voyant des exonérations de cotisations
de deux ans ont été encore nombreux àsociales, a progressé cette année de fa-
En 2005, l’utilisation des mesures de po- accéder à une aide à l’emploi au coursçon plus modérée que l’an dernier (8 %
litique de l’emploi reste toujours plus de l’année 2005 (32 % des entrées). Lacontre 28 %). Après une année de fort
faible en Ile-de-France qu’au niveau na- part des femmes parmi les bénéficiairesdynamisme, l’insertion par l’activité
tional. 35 % des demandeurs d’emploi des aides à l’emploi a atteint 48 %.économique se stabilise.
De nouveaux instruments
L’entrée en vigueur des mesures du plan ■■■■ Chloé MANDELBLATde la politique de l’emploi
de cohésion sociale en mai 2005 a per- DRTEFP d'Ile-de-France
en 2005
mis une relance des emplois aidés dans 1- Association nationale pour la formation
L’année 2005 se caractérise par un profond professionnelle des adultes.le secteur non marchand, grâce aux
renouvellement de la politique de l’emploi. contrats d’accompagnement dans l’em- Pour en savoir plusAinsi, ont été mis en œuvre progressive- ploi (CAE) lors du second semestre.
ment les dispositifs du plan de cohésion so- « Tableau de bord des politiques de l’em-
L’année 2005 voit la fin du financementciale. Ces derniers englobent le contrat ploi », n° 128, Dares, avril 2006.
d’avenir et le contrat d’insertion revenu mi- par l’Etat des stages de formation pour les « Le contrat de professionnalisation : de la
nimum d’activité (CIRMA) pour les bénéfi- chômeurs de longue durée (SIFE et SAE), perception des OPCA aux premiers résul-
ciaires de minima sociaux, le contrat conformément aux orientations définies tats », Supplément BREF Ile-de-France,
d’accompagnement dans l’emploi (CAE), le dans la loi du 13 août 2004 relative aux DRTEFP, n° 1, février 2006.
contrat initiative emploi rénové (CIE) pour libertés et responsabilités locales.
« Les CIE et CAE en Ile-de-France de mai à
les autres demandeurs d’emploi, enfin le
novembre 2005 », BREF Ile-de-France, bul-
CIVIS pour les jeunes en difficulté. De nouveaux dispositifs plus letin mensuel d’informations sur le marché
L’année 2005 a également été marquée favorables aux jeunes du travail, DRTEFP, n° 19, décembre 2005.
par le développement de l’apprentissage et
« Les contrats jeunes en entreprise à finAprès une année 2004 difficile,la montée en charge du contrat de profes-
juin 2005 », BREF Ile-de-France, bulletinmarquée par la fin du programmesionnalisation, qui remplace, depuis no-
mensuel d’informations sur le marché duTRACE, les jeunes ont profité en 2005vembre 2004, les trois anciens contrats
travail, DRTEFP, n° 16, septembre 2005.d’alternance (contrats de qualification, d’a- d’un plus large accès aux dispositifs de
Site internet : www.travail.gouv.frdaptation et d’orientation). la politique de l’emploi, avec l’instau-
Insee Ile-de-France 2006 Regards sur... l’année économique et sociale 2005Des interventions sur le marché du travail en légère hausse 25
Bénéficiaires de la politique de l'emploi en 2005
Année 2005 Evolution 2005/2004 (%)
Dispositif d'accès à l'emploi Ile-de-France/
Ile-de-France Ile-de-France FranceFrance (%)
Emplois aidés dans le secteur marchand 126 649 19,4 2,4 -2,6
Contrats Initiative Emploi (CIE) 27 741 22,6 84,3 32,0
Exonération à l'embauche (zone franche urbaine, redynamisation urbaine…) 3 009 19,0 3,9 7,9
Soutien à l'emploi des jeunes en entreprise (SEJE) - chiffre provisoire pour 2004 8 730 15,4 -22,5 -17,1
Formation en alternance : 77 614 21,1 -8,6 9,0
Contrats d'apprentissage 44 494 17,4 7,1 5,6
Contrats en alternance 33 120 -23,6 -30,5
dont contrat de professionnalisation 22 064 23,9 - -
dont anciens contrats en alternance (CQ, CA et CO) 11 056 52,9 - -
Insertion par l'économique : 9 555 10,6 -0,7 -0,8
Entreprises d'insertion 900 8,3 -11,0 1,3
Associations intermédiares (nombre moyen de salariés mis à disposition) 8 132 11,4 70,0 -10,0
Entreprises de travail temporaire d'insertion (nombre moyen de salariés mis à disposition) 523 7,0 -1,7 -9,8
Aide à la création d'emploi/d'entreprises 10 532 13,6 25,3 9,5
Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises (ACCRE + EDEN) 10 532 13,6 25,3 9,5
Emplois aidés dans le secteur non marchand 32 260 9,7 2,4 -4,1
Contrats Emploi Solidarité (CES) (Conventions initiales + avenants) 8 212 8,4 - -
Contrats Emploi Consolidé (CEC) (Conventions initiales + avenants) 3 039 6,0 - -
Contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) 18 829 11,8 - -'Avenir (CAV) 941 6,4 - -
Programme Nouveaux services/Emplois jeunes 1 239 14,6 -59,9 -51,4
Stages de formation et autres dispositifs d'insertion 17 202 13,0 -1,0 56,0
Stages de formation : 1 764 24,1 -89,9 -91,3
Stages d'Insertion et de Formation à l'Emploi (SIFE) collectifs ou globaux 1 764 24,1 -84,6 -86,5''Emploi (SIFE) Individuels - - -100,0 -100,0
Stages d'Accès à l'Entreprise (SAE) - - -100,0 -100,0
Autres dispositifs : 15 438 12,4 - -
Contrats d'insertion dans la vie sociale (CIVIS ) 14 565 12,4 - -
Validation des acquis de l'expérience (VAE) 873 12,0 - -
Accompagnement des restructurations 3 897 12,2 -41,7 -38,9
Convention de Formation et d'Adaptation professionnelle FNE 38 3,0 245,5 -4,8
Congés de conversion du FNE (Adhésions individuelles) 51 8,3 - -52,8
Conventions d'allocations spéciales du FNE (ASFNE) 442 27,2 -18,5 -15,1
Cellules de reclassement (bénéficiaires potentiels) 3 013 12,2 -35,4 -25,5
Allocations temporaires dégressives (adhésions individuelles) 353 9,4 -57,0 -30,5
Conventions de conversion de l'Unedic - -100,0 -100,0 -100,0
Total des bénéficiaires des mesures en faveur de l'emploi 190 540 15,5 1,5 0,1
Source : Dares
Mesures pour l'emploi des jeunes Mesures pour l'emploi des chômeurs de longue durée
en Ile-de-France en Ile-de-France
Effectifs
Effectifs
70 000
50 000
60 000
40 000
50 000
40 000 30 000
30 000
20 000
20 000
10 000
10 000
0 0
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Apprentissage Contrats en alternance SEJE Stages Secteur marchand Secteur non marchand
Contrat en alternance :
Stages : SIFE, SAE- de janvier 1998 à novembre 2004 : contrats de qualification, d'adaptation et d'orientation
Secteur marchand : CIE- à partir de novembre 2004 : contrats de professionnalisation
Secteur non marchand : CES, CEC, CAE et contrat d'avenirSEJE : soutien à l'emploi des jeunes en entreprise
Source : DRTEFP Ile-de-France Source : DRTEFP Ile-de-France
Insee Ile-de-France 2006 Regards sur... l’année économique et sociale 2005

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.