L'année économique et sociale 2005 - Revenus fiscaux des ménages

Publié par

En 2003, 4,5 millions de Franciliens ont déclaré des revenus aux services fiscaux. La part des ménages imposés est plus importante en Ile-de-France (72 %) qu'en province (57 %).L'Ile-de-France est la région où le revenu médian par unité de consommation est le plus élevé (18 600 €), mais c'est en Ile-de-France qu'il a le moins progressé entre 2002 et 2003. Les revenus des Franciliens sont plus élevés dans l'ouest de la région. Le niveau des revenus déclarés par les familles nombreuses est particulièrement bas. Les inégalités de revenus sont prononcées au sein de la région. Elles sont dues à la présence, et notamment à Paris, de ménages à très hauts revenus. Les disparités de revenus sont d'autant plus marquées que l'on se rapproche du cœur de l'agglomération.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

16 Revenus fiscaux des ménages
Les revenus des Franciliens élevés,
mais en faible progression
n 2003, 4,5 millions de ména- Source et définitionsDe fortes disparités à Paris
ges franciliens ont déclaré des
et en petite couronne Les revenus fiscaux des ménages sont éta-Erevenus aux services fiscaux. La
blis à partir des fichiers exhaustifs des dé-L’Ile-de-France se caractérise par ailleurspart des ménages fiscaux imposés est
clarations de revenus et de la taxe
par des inégalités de revenus particuliè-plus importante en Ile-de-France qu’en
d’habitation fournis à l’Insee par la Direction
rement prononcées. Elles sont dues à laprovince (72 % contre 57 %). Les reve-
Générale des Impôts (DGI).
présence dans la région, et notamment ànus déclarés, qui proviennent pour les
Un ménage fiscal est constitué par le re-Paris, de ménages à très hauts revenus.trois quarts des traitements et salaires, y
groupement des foyers fiscaux répertoriésEn 2003, les 10 % de Franciliens les plussont également nettement plus élevés. La
dans un même logement. En sont exclus :
aisés vivent dans des ménages déclarantmoitié de la population francilienne vit
les ménages de contribuables concernés
un revenu par UC supérieur à 40 400€,dans un ménage qui déclare un revenu
par un mariage, un décès ou une séparation
soit 39 % de plus qu’en province. A l’op-annuel par unité de consommation (UC)
au cours de l’année étudiée ; les ménages
posé, les 10 % de Franciliens les plusd’au moins 18 600 €, soit 25 % de plus constitués de personnes ne disposant pas
modestes vivent dans des ménages dé-que dans les autres régions de la métro- de leur indépendance fiscale ou encore les
clarant un revenu par UC inférieur àpole. L’Alsace arrive en deuxième posi- contribuables vivant en collectivité.
5 700€. Ce seuil de bas revenus, prochetion avec seulement 17 100€ et
Le revenu déclaré aux services fiscaux, ou
de celui enregistré dans le reste de la mé-Rhône-Alpes en troisième avec 16 000€. revenu fiscal, correspond à la somme des
tropole, est 7 fois moins élevé que leL’Ile-de-France est cependant la région où ressources déclarées par les contribuables
seuil de hauts revenus.le revenu médian par UC a le moins pro- sur la «déclaration des revenus», avant
gressé entre 2002 et 2003 (+ 1,1 %). abattements. Il s’agit d’un revenu avantLes disparités de revenus sont d’autant
redistribution par les prestations sociales et
plus marquées que l’on se rapproche
l’impôt : il ne permet pas d'appréhender exac-Des revenus plus faibles au nord du coeur de l’agglomération pari-
tement le niveau de vie des ménages.
sienne. Le seuil de hauts revenus repré-et dans les familles nombreuses
Le revenu fiscal par unité de consomma-sente près de 11 fois le seuil de bas
Les revenus déclarés par les Franciliens tion (UC) est un revenu par équivalentrevenus à Paris, et près de 8 fois en
adulte, comparable entre ménages de com-sont plus élevés dans l’ouest de la ré- petite couronne. A Paris et en
positions différentes. Le nombre d’UC d’ungion. Le revenu médian par UC dé- Seine-Saint-Denis, le seuil de bas reve-
ménage est évalué selon la définition utiliséepasse largement les 20 000 € dans les nus est d’ailleurs nettement plus faible
par l’Insee et par Eurostat : le premier adulteYvelines, les Hauts-de-Seine et à Paris. que le seuil francilien. En grande cou-
du ménage compte pour 1 UC ; les autresLe niveau des revenus est beaucoup ronne, comme en province, le rapport
personnes de 14 ans ou plus comptent cha-plus faible dans le nord et l’est de la ré- entre hauts et bas revenus est égal à 5.
cune pour 0,5 UC ; les enfants de moins degion. La Seine-Saint-Denis est notam-
14 ans comptent chacun pour 0,3 UC.
ment le seul département francilien ■■■■ France-Line MARY-PORTAS
La médiane du revenu fiscal par UC par-dont le revenu médian par UC est infé- Insee, Service études et diffusion
tage la population en deux groupes : la moi-rieur à celui de la province (13 300€).
tié appartient à un ménage qui déclare un
Le niveau des revenus déclarés diffère revenu par UC inférieur à cette valeur, etPour en savoir plus
l’autre moitié à un ménage qui déclare unégalement selon les caractéristiques des
Mary-Portas F.-L. : « Les revenus fiscaux revenu par UC supérieur.ménages franciliens. Il est particulière-
des ménages franciliens en 2003 : plus éle-
ment bas dans les familles nombreuses. Le rapport interdécile du revenu fiscal par
vés à l’ouest et plus dispersés au centre de
Le revenu médian par UC des ménages UC établit le rapport entre les hauts revenus
la région », Insee Ile-de-France Faits et
fiscaux composés d’au moins cinq per- et les bas revenus. Le seuil des bas revenus
Chiffres, n° 114, février 2006. er
sonnes dépasse à peine les 11 100 €.Il correspondàlalimitedu1 décile : 10 % de
Esponda M., Martinez C. : « A Paris, les la population appartient à un ménage qui dé-est deux fois plus faible que celui des
ménages les plus aisés voisins des plus clare un revenu par UC inférieur à cette va-ménages composés de deux personnes.
modestes », Insee Ile-de-France à la page, leur. Le seuil des hauts revenus correspondLes revenus déclarés par les ménages les
en° 240, août 2004. àlalimitedu9 décile : 10 % de la populationplus jeunes sont, de même, un peu plus
Cédérom « Revenus fiscaux des ménages - appartient à un ménage qui déclare un reve-modestes que ceux déclarés par les mé-
Années 2000-2001-2002 », Insee, 2005. nu par UC supérieur à cette valeur.nages plus âgés.
Insee Ile-de-France 2006 Regards sur... l’année économique et sociale 2005Les revenus des Franciliens élevés, mais en faible progression
17
Les revenus fiscaux des ménages en 2003
Revenu fiscal par unité de consommation Structure du revenu fiscal
Part des
Part des Part desPart des Part des ménages
er e revenus des pensions,Médiane 1 décile 9 décile Rapport revenus autres imposés
professions retraitesinterdécile salariaux revenus* (%)(€) (€) (€) non salariées et rentes(%) (%)
(%) (%)
Paris 20 869 4 978 53 137 10,7 68,6 7,9 16,3 7,2 72,0
Petite couronne 17 247 4 998 38 524 7,7 73,9 4,7 17,8 3,6 70,0
Hauts-de-Seine 21 083 6 426 47 620 7,4 73,2 5,1 17,1 4,6 75,8
Seine-Saint-Denis 13 268 3 709 28 485 7,7 76,0 3,6 18,2 2,2 61,0
Val-de-Marne 18 251 5 930 37 559 6,3 73,1 4,9 18,3 3,7 72,4
Grande couronne 18 957 6 929 36 945 5,3 75,4 4,5 17,0 3,1 74,8
Seine-et-Marne 17 904 7 096 33 092 4,7 75,7 5,0 16,2 3,1 72,3
Yvelines 21 190 8 154 43 015 5,3 74,7 4,4 17,2 3,7 78,8
Essonne 19 401 7 020 36 604 5,2 75,4 3,9 17,8 2,9 75,8
Val-d'Oise 17 295 5 703 33 574 5,9 76,3 4,5 16,6 2,6 71,3
Ile-de-France 18 598 5 707 40 404 7,1 73,2 5,4 17,1 4,3 72,4
Province 14 934 5 780 29 136 5,0 64,1 7,7 24,3 3,9 57,4
France métropolitaine 15 447 5 766 31 441 5,5 66,2 7,1 22,6 4,1 60,2
*autres revenus : essentiellement des revenus du patrimoine.
Source : Insee-DGI - Revenus fiscaux des ménages
Les revenus fiscaux des ménages franciliens en 2003
Les revenus fiscaux dans les régionsselon la taille des ménages
Revenu fiscal par UCRevenu fiscal par unité de consommation
er e Médiane EvolutionMédiane 1 décile 9 décile Rapport
2003 2003/2002(€) (€) (€) interdécile
(€) (%)
1 personne 18 592 6 655 38 088 5,7
Ile-de-France 18 598 1,1
2 personnes 22 645 9 358 46 329 5,0
Alsace 17 128 1,6
3 personnes 21 029 7 883 41 958 5,3
Rhône-Alpes 15 947 2,2
4 personnes 19 592 7 426 40 343 5,4
Centre 15 583 2,3
5 personnes ou plus 11 117 3 531 31 652 9,0
Bretagne 15 188 2,5
Source : Insee-DGI - Revenus fiscaux des ménages Aquitaine 15 163 2,5
Franche-Comté 15 159 2,1
Haute-Normandie 15 108 2,5
Provence-Alpes-Côte d'Azur 15 000 2,6
Midi-Pyrénées 14 984 2,7
Les revenus fiscaux des ménages franciliens en 2003
Bourgogne 14 960 2,3
selon l'âge de la personne de référence
Pays de la Loire 14 875 2,6
Picardie 14 739 2,3Revenu fiscal par unité de consommation
Lorraine 14 725 2,4
er eMédiane 1 décile 9 décile Rapport Limousin 14 672 2,9
(€) (€) (€) interdécile
Champagne-Ardenne 14 597 2,3
Moins de 30 ans 16 599 5 318 30 829 5,8 Auvergne 14 473 2,9
De 30 à 39 ans 17 933 5 570 38 109 6,8 Poitou-Charentes 14 392 2,9
De 40 à 49 ans 17 790 5 154 39 552 7,7 Basse-Normandie 14 302 2,7
De 50 à 59 ans 20 810 5 643 45 976 8,1 Languedoc-Roussillon 13 722 3,2
De 60 à 74 ans 19 494 6 507 42 477 6,5 Nord - Pas-de-Calais 13 362 2,7
75 ans ou plus 19 456 8 964 41 421 4,6 Corse 13 265 4,8
Source : Insee-DGI - Revenus fiscaux des ménages Source : Insee-DGI - Revenus fiscaux des ménages
Insee Ile-de-France 2006 Regards sur... l’année économique et sociale 2005

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.