L'année économique et sociale 2006 - Emploi-chômage

De
Publié par

La reprise du marché de l'emploi francilien, observée en 2005, se confirme. Fin 2006, l'Unedic recense quatre millions de salariés dans le secteur concurrentiel non agricole, soit 1,5 % de plus qu'en 2005. La construction et le tertiaire sont les secteurs les plus dynamiques, alors que l'industrie continue de perdre des emplois. Le volume des offres d'emploi, recueillies par l'ANPE, s'est stabilisé à un niveau record en 2006. Les offres en contrat long (à durée indéterminée ou de plus de 6 mois) progressent, alors que celles en contrat court diminuent. La baisse du nombre de demandeurs d'emploi inscrits à l'ANPE s'est amplifiée en 2006 (- 11,7 %). En conséquence, le taux de chômage, encore provisoire, a diminuerait de 1,2 point en un an : il s'élèverait à 8,0 % et serait inférieur de 0,6 point à celui de la France métropolitaine.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 30
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

20 Emploi-chômage
L’amélioration du marché du travail
se confirme en 2006
a reprise du marché de l’emploi (CDI) ou en contrat à durée déterminée 0,6 point à celui estimé pour la France
francilien, observée en 2005, se (CDD) de plus de 6 mois, alors que les métropolitaine.L confirme en 2006. Fin 2006, 4 offres de contrats courts sont moins nom-
Le taux de chômage est plus élevé enmillions de salariés franciliens travail- breuses. La hausse du nombre de con-
Seine-Saint-Denis (11,2 %) et à Parislent dans le secteur concurrentiel non trats longs proposés peut être interprétée
(8,9 %), mais c’est aussi dans cesagricole selon les chiffres provisoires comme un signedelaconfiancere-
deux départements qu’il a le plusde l’Unedic. La croissance de l’emploi, trouvée des employeurs franciliens
baissé au cours de l’année (- 1,7 pointde 1,5 % sur l’année, a été soutenue au vis-à-vis de la conjoncture économique.
et - 1,3 point).cours du premier semestre, avant de ra- Elle pourrait également résulter de l’utili-
lentir au second. L’évolution de l’em- sation du contrat nouvelle embauche
■■■■ François RAGEAUploi s’avère un peu plus favorable dans (CNE), instauré en août 2005 : 130 400
DRTEFP d’Ile-de-France
la région qu’en France métropolitaine. contrats de ce type ont été signés en
2006, contre 64 600 l’année précédente.
Taux de chômageForte progression de l’emploi
dans la construction Nouvelle baisse du nombre Les estimations mensuelles du taux de
chômage sont fondées sur les seules sta-de demandeurs d’emploi
L’emploi dans le secteur de la construc-
tistiques de l’ANPE qui comptabilisent les
tion a augmenté pour la deuxième Le recul du nombre de demandeurs demandeurs d’emploi en fin de mois. Ces
année consécutive : 8 800 emplois d’emploi inscrits à l’ANPE s’est poursuivi données sont susceptibles d’être affectées
supplémentaires. et amplifié en 2006. Le volume de de- par des modifications dans la gestion des
mandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE (ca- demandeurs d’emploi.
Les effectifs dans le secteur tertiaire pro-
tégories 1, 2 et 3) diminue de 11,7 % en
Habituellement, le taux de chômage est ré-gressent encore en 2006 (55 400 em-
Ile-de-France. Il est revenu à son niveau
visé chaque année en mars pour tenirplois de plus). L’emploi dans l’hôtellerie-
de fin 2001 (532 000 demandeurs). Le
compte des résultats de l’enquête emploirestauration a été particulièrement dyna-
nombre de demandeurs d’emploi à la re- de l’Insee. C’est, en effet, la seule sourcemique au cours de l’année (+ 4,3 %). Le
cherche d’un CDI à temps plein, soit plus statistique française qui permette de mesu-conseil assistance et les services opéra-
de 80 % de l’ensemble, a davantage rer le chômage au sens du Bureau interna-tionnels ont également contribué à la
baissé (-13 %) que les autres. tional du travail (BIT) et qui autorise les
bonne tenue de l’emploi tertiaire.
comparaisons internationales. Le BIT défi-
Comme en 2005, la décroissance la nit le concept de chômeur selon trois critè-Le déclin de l’emploi industriel se
plus importante concerne les deman- res : être sans travail, être disponible pourpoursuit en 2006, à un rythme toutefois
deurs d’emploi de moins de 25 ans travailler et être à la recherche d’un travail.ralenti (- 6 000 emplois).
(- 12,8 %). La diminution, nette pour
Les données présentées dans ce document
toutes les catégories socioprofessionnel-
restent provisoires. Les chiffres définitifs neDavantage de contrats
les, se manifeste surtout pour les profes-
seront disponibles qu’à l’automne 2007.de longue durée sions intermédiaires (- 15,3 %) et les
dans les offres d’emploi ouvriers (- 12,9 %). Le nombre de ca-
Pour en savoir plusdres demandeurs d’emploi faiblit
Le nombre d’offres d’emploi déposées
moins, en raison de la présence de nom-
à l’ANPE s’est stabilisé en 2006 à un ni- Drigny-MérielC.: « L’emploi salarié en
breux professionnels des arts et specta-
Ile-de-France dans le secteur concurrentiel à laveau record. Il progressait régulière-
ecles en Ile-de-France (28,9 % de la findu4 trimestre 2006 », Insee Ile-de-Francement depuis le point bas de 2003. Le
demande d’emplois cadres fin 2006). faits et chiffres, n° 147, avril 2007.nombre d’offres d’emploi a continué à
augmenter dans les métiers de l’infor- Ano G., Drigny-Mériel C. : « Taux de chô-
Le taux de chômage francilien ematique et du secrétariat. En revanche, mage trimestriel - fin du 4 trimestre 2006 »,
il a baissé pour les caissiers et les em- serait revenu à 8 % Insee Ile-de-France faits et chiffres, n° 144,
ployés de libre service. février 2007.
Fin 2006, le taux de chômage régional
« Bulletin mensuel d’information sur le mar-Le maintien à un haut niveau de l’offre provisoire se situerait à 8 %, soit son
ché du travail », DRTEFP Ile-de-France,d’emploi est dû à la progression des of- plus bas niveau depuis décembre
Bref Ile-de-France, n° 33, février 2007.fres en contrat à durée indéterminée 2001. Il serait désormais inférieur de
Insee Ile-de-France 2007 Regards sur... l’année économique et sociale 2006L’amélioration du marché du travail se confirme en 2006 21
Evolution de l'emploi salarié du secteur concurrentiel non agricole
Industrie Construction Tertiaire Ensemble
Effectifs Evolution Effectifs Evolution Effectifs Evolution Effectifs Evolution
2006 2006/2005 2006 2006/2005 2006 2006/2005 2006 2006/2005
(milliers) (%) (milliers) (%) (milliers) (%) (milliers) (%)
Paris 93,4 0,7 27,5 -2,0 1 132,4 2,0 1 253,3 1,8
Hauts-de-Seine 109,5 -1,5 36,4 7,2 644,1 2,0 790,0 1,7
Seine-Saint-Denis 49,6 -3,1 34,9 2,8 287,1 2,4 371,6 1,7
Val-de-Marne 34,6 -3,0 33,9 2,3 264,1 2,0 332,6 1,4
Seine-et-Marne 53,9 -3,2 28,3 5,3 228,7 3,8 310,8 2,7
Yvelines 96,7 -3,5 33,5 4,4 262,0 0,3 392,2 -0,3
Essonne 44,8 0,2 27,9 6,7 220,8 1,3 293,5 1,6
Val-d'Oise 44,8 7,0 23,2 2,6 190,3 -1,9 258,3 -0,1
Ile-de-France 527,3 -1,1 245,6 3,7 3 229,5 1,7 4 002,4 1,5
France métropolitaine 3 440,9 -1,5 1 394,0 4,3 11 396,7 1,8 16 231,6 1,3
Chiffres provisoires au 31 décembre de l'année, CVS.
Source : Unedic
Evolution du chômage* entre 2005 et 2006
Taux de chômage Demandeurs d'emploi en fin de mois (catégories 1+2+3)** en 2006 et évolution en un an
(en % de la population active) Ensemble Femmes De longue durée De moins de 25 ans
Part (%) Part (%) Part (%)Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
2006 dans la dans la dans la(en point) (%) (%) (%) (%)
DEFM DEFM DEFM
Paris 8,9 -1,3 -10,6 49,2 -11,1 40,9 -10,5 7,1 -12,6
Hauts-de-Seine 7,4 -1,2 -12,3 49,9 -12,6 34,5 -14,1 10,6 -10,3
Seine-Saint-Denis 11,2 -1,7 -12,6 49,3 -12,5 34,3 -14,3 13,6 -17,0
Val-de-Marne 7,9 -1,1 -10,9 49,6 -11,6 33,7 -12,3 13,1 -12,8
Seine-et-Marne 6,7 -0,9 -11,7 51,3 -12,0 29,9 -17,5 18,7 -10,0
Yvelines 6,2 -0,9 -12,1 49,7 -12,3 31,8 -16,2 15,1 -10,3
Essonne 6,1 -1,1 -14,5 50,1 -15,2 27,6 -20,0 15,8 -15,1
Val-d'Oise 8,5 -1,0 -10,5 49,9 -10,4 33,2 -12,9 16,3 -11,9
8,0 -1,2 -11,7 49,7 -12,0 34,6 -13,7 12,7 -12,8Ile-de-France
France métropolitaine 8,6 -0,9 -10,2 52,9 -10,2 33,2 -12,5 17,8 -10,4
*chômage au sens du BIT,CVS. **DEFM de catégories 1, 2 et 3 : personnes inscrites à l’ANPE déclarant être à la recherche d’un emploi à durée indéterminée, saisonnier ou temporaire,
ayant éventuellement exercé une activité occasionnelle ou réduite d’au plus 78 heures dans le mois.
Sources : Insee, DRTEFP Ile-de-France/ANPE, chiffres au 31 décembre de l'année
Taux de chômage* Evolution de l'emploi dans le secteur concurrentiel non agricole
een % de la population active base 100 au 4 trimestre 2000
13 105
104
12
103
10211
101
10 100
99
9
98
97
8
96
7 95
T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4T1T2T3T4
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
France métropolitaine Ile-de-France France métropolitaine Ile-de-France Paris
*chômage au sens du BIT, CVS. Source : Unedic
Source : Insee, données en fin de trimestre
Insee Ile-de-France 2007 Regards sur... l’année économique et sociale 2006
Déc. 00
Juin 01
Déc. 01
Juin 02
Déc. 02
Juin 03
Déc. 03
Juin 04
Déc. 04
Juin 05
Déc. 05
Juin 06
Déc. 06

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.