L'année économique et sociale 2007 - Politique de l'emploi

De
Publié par

En 2007, 224 000 Franciliens ont bénéficié de l’une des mesures de la politique de l’emploi. Après plusieurs années de hausse, le recours aux dispositifs d’aide à l’emploi a légèrement diminué dans la région (- 1 %) alors qu’il progresse de 3 % au niveau national. La région concentre plus de 20 % de la demande d’emploi, mais représente seulement 16 % des aides à l’emploi. Cette situation résulte d‘un moindre recours aux emplois aidés dans le secteur non marchand. La part des emplois aidés dans le secteur marchand est à l’inverse surreprésentée dans la région : 58 % contre 45 % en France métropolitaine.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

22 Politique de l'emploi
Des interventions un peu moins nombreuses
surlemarchédutravail
n 2007, 224 000 personnes ont en Ile-de-France. Alors que la région Insertion dans le secteur non
bénéficié, en Ile-de-France, de concentre plus de 20 % de la demande
marchand pour les personnesE l’une des mesures de la politique d’emploi nationale, elle représente
les plus éloignées de l’emploide l’emploi. Après plusieurs années de seulement 16 % des entrées dans les
hausse, le recours aux dispositifs d’aides principales mesures d’aides à l’emploi.
Près de 30 000 personnes, allocataires
à l’emploi a légèrement diminué dans la Cette situation résulte d’abord d’un
de minima sociaux ou rencontrant des
région (- 1 %). Il reste en augmentation moindre recours aux emplois aidés
difficultés d’insertion professionnelle,
au niveau national (+ 3,1%). dans le secteur non marchand. ont été embauchées en contrat aidé,
Ces mesures peuvent prendre la forme dans une association, un établissement
d’un accès à un emploi aidé dans le sec- Une part plus grande d’emplois public ou une collectivité territoriale.
teur marchand ou non marchand, d’une aidés dans le secteur marchand En 2007, les recrutements en contrat
formation en alternance, de dispositifs
d’accompagnement vers l’emploi (CAE)Dotée d’un tissu économique plus dense,d’accompagnement vers l’emploi destinés
sont en diminution (- 10 %), alors quel’Ile-de-France se distingue des autres ré-aux publics prioritaires, d’aide à la création
les entrées en contrat d’avenir, réser-gions par un recours important aux em-d’entreprise ou bien d’accompagnement
vées aux bénéficiaires de minimaplois aidés dans le secteur marchand. Cesaprès des restructurations. S’ajoutent éga-
sociaux, augmentent pour la deuxièmederniers concernent près de 58 % deslement d’autres actions, non prises en
année consécutive (+ 25 %). Les fem-bénéficiaires de la région, contre seule-compte ici, qui visent à faciliter l’accès ou
mes sont les principaux bénéficiairesment 45 % au niveau national.le retour à l’emploi des chômeurs comme
de ces deux dispositifs (66 %).
les stages de formation financés par le Les formations en alternance se déve-
Les personnes en contrats d’accompagne-Conseil régional ou par l’Unedic, organi- loppent : contrats de professionnalisa-
ment vers l’emploi (CAE) cumulent sou-sés par l’AFPA, ou encore diverses presta- tion (+ 15 %) et apprentissage (+ 5 %).
vent plusieurs facteurs susceptibles detions proposées par l’ANPE. Les jeunes, cherchant à améliorer leur
freiner leur accès à l’emploi durable. AvantL’utilisation des mesures de politique qualification, en sont les principaux
leur embauche, la moitié de ces béné-de l’emploi est relativement plus faible bénéficiaires. Bien qu’il soit ouvert aux
ficiaires ne justifiaient d’aucun diplôme,demandeurs d’emploi de plus de 25
18 % résidaient dans une ZUS et 10 %Les jeunes en CIVIS ans, et accompagné d’une incitation fi-
étaient reconnus travailleurs handicapés.dans les missions locales nancière pour les plus de 45 ans, le
contrat de professionnalisation profiteLe Contrat d’insertion dans la vie sociale Les salariés en contrat d’avenir sont majo-
(CIVIS) est un dispositif destiné à accompa- peu aux adultes (16 % du public). ritairement allocataires du RMI (60 %) et
gner les jeunes dans leur projet d’insertion fréquemment de l’Allocation spécifiqueLa diminution importante des embauches
professionnelle. Il s’adresse aux jeunes de 16 de solidarité (30 %). Plus de 70 % d’entreen contrat initiative emploi (CIE) dans les
à 25 ans, qui ont un niveau de qualification in- eux étaient au chômage de longue duréeentreprises franciliennes (- 57 %), s’est ac-
férieur ou équivalent au bac ou qui sont de- avant leur entrée en contrat.compagnée d’un recentrage de la mesure
mandeurs d’emploi de longue durée.
en faveur des personnes ayant de forts ris-
■■■■ Chloé MANDELBLATA fin décembre 2007, plus de 40 000 jeunes
ques d’exclusion professionnelle. Ainsi,
DRTEFP d’Ile-de-Francesont titulaires d’un CIVIS en Ile-de-France,
parmi les bénéficiaires, un tiers avait pluser
dont 24 780 depuis le 1 janvier 2007. Par- Pour en savoir plusde 50 ans, 14 % résidaient dans une zone
mi ces 40 000 jeunes, sept sur dix ne pos-
urbaine sensible (ZUS) et près de 8 % « Tableau de bord des politiques de l’em-sèdent aucun diplôme et bénéficient d’un
avaient une reconnaissance comme tra- ploi », Dares, février 2008.accompagnement soutenu dans le cadre
vailleur handicapé.d’un « CIVIS renforcé », contre seulement « Le CIVIS en Ile-de-France », Bref
53 % en moyenne nationale. Par ailleurs, Ile-de-France, bulletin mensuel d’informa-Par ailleurs, plus de 16 000 chômeurs
près d’une entrée sur dix a concerné un tions sur le marché du travail, DRTEFP,ont bénéficié d’une aide à la création
jeune de moins de 18 ans. n° 40, novembre 2007.ou à la reprise d’entreprise (+ 40 %) et
Après une année d’accompagnement indi- le nombre d’aides à la création d’em- « Les contrats aidés du Plan de Cohésion
vidualisé en CIVIS, près d’un jeune sur cinq sociale en 2007», Bref Ile-de-France, bulle-ploi dans les zones franches urbaines,
est en emploi durable ; au bout de 18 mois tin trimestriel d’informations sur le marchéprévoyant des exonérations de cotisa-
ils sont 27 % contre seulement 23 % au ni- du travail, DRTEFP, n° 42, avril 2008.tions sociales, a progressé de 8 % entre
veau national. site internet : www.travail.gouv.fr2006 et 2007.
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007Des interventions un peu moins nombreuses sur le marché du travail 23
Bénéficiaires de la politique de l'emploi en 2007*
Année 2007 Evolution 2007/2006 (%)
Dispositif d'accès à l'emploi
Ile-de-France/Ile-de-France Ile-de-France France
France (%)
Emplois aidés dans le secteur marchand 132 049 20,2 -0,8 1,9
Contrats d'insertion revenu minimum d'activité (CI RMA) 2 244 7,3 48,9 28,3
Contrats Initiative Emploi (CIE) 9 575 25,7 -57,4 -53,6
Exonération à l'embauche en zone franche urbaine 3 482 18,7 8,0 16,2
Soutien à l'emploi des jeunes en entreprise (SEJE) 15 432 16,5 19,8 19,7
Formation en alternance : 98 073 22,2 9,2 7,3
Contrats d'apprentissage 55 000 19,9 4,9 2,0
Contrats de professionnalisation 43 073 26,0 15,3 17,4
Insertion par l'économique : 3 243 10,2 -1,3 1,8
Entreprises d'insertion 2 569 11,4 -4,5 -0,9
Entreprises de travail temporaire d'insertion (nombre moyen de salariés mis à disposition) 674 7,2 12,9 8,9
Aide à la création d'emploi/d'entreprises 16 130 13,7 40,3 33,6
Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises (ACCRE + EDEN) 16 130 13,7 40,3 33,6
Emplois aidés dans le secteur non marchand 34 721 9,8 -2,7 1,3
Contrats d'accompagnement vers l'emploi (CAE) (Conventions initiales + avenants) 25 011 10,2 -10,5 -4,9'Avenir (CAV) (Conventions initiales + avenants) 9 710 8,8 25,3 18,4
Autres dispositifs d'insertion 27 581 14,3 -8,5 2,4
Contrats d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) 24 780 14,9 -14,9 -6,4
Validation des acquis de l'expérience (VAE) 1 080 10,8 10,3 14,6
Actions préparatoires au recrutement 1 721 10,9 3997,6 1459,6
Accompagnement des restructurations 13 590 16,8 -13,8 -10,4
Conventions d'allocations spéciales du FNE (ASFNE) 237 21,8 -25,5 -25,1
Cellules de reclassement (bénéficiaires potentiels) 3 529 17,9 -13,0 -14,8
Allocations temporaires dégressives (adhésions individuelles) 429 10,9 -43,5 -3,3
Convention de Reclassement Personnalisé (entrées à l'ANPE pour motif de CRP) 9 395 16,8 -11,6 -8,9
Total des bénéficiaires des mesures en faveur de l’emploi 224 071 16,0 -1,0 3,1
*certaines données publiées sont susceptibles de révisions ultérieures et ne peuvent donc pas être comparées d 'une publication à l'autre.
Source : Dares
Mesures pour l'emploi des jeunes Mesures pour l'emploi des chômeurs de longue durée
en Ile-de-France en Ile-de-France
Effectifs Effectifs
40 00070 000
60 000
30 000
50 000
40 000 20 000
30 000
10 000
20 000
10 000 0
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
0
Secteur marchand Secteur non marchand
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Apprentissage Contrats en alternance SEJE
Secteur marchand : CIE - CI RMA (2005-2006)
Contrats en alternance : Secteur non marchand :
- de janvier 1998 à novembre 2004 : contrats de qualification, d'adaptation et d'orientation - de 2001 à 2004 : CES, CEC
- à partir de novembre 2004 : contrats de professionnalisation - en 2005 : CES, CEC, CAE et contrat d'avenir
SEJE : soutien à l'emploi des jeunes en entreprise - à partir de 2006 : CAE et contrat d'avenir
Source : Dares/DRTEFP Ile-de-France Source : Dares/DRTEFP Ile-de-France
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.