L'embellie de 2007 ne devrait pas se poursuivre en 2008

De
Publié par

En 2007, la croissance de la France a résisté au ralentissement économique mondial et la situation du marché du travail s’est améliorée. Dans ce contexte, l’activité francilienne est restée bien orientée tout au long de l’année. Les créations d’emploi ont été nombreuses, notamment dans les secteurs de la construction et des services, et le nombre de demandeurs d’emploi a décru. Cependant, les perspectives pour 2008 s’assombrissent en raison des difficultés internationales. Introduction Ralentissement prévu de l'activité française en 2008 Le secteur industriel francilien confiant pour 2008 Le bâtiment tire l'activité du secteur de la construction Dynamisme du commerce francilien L'activité se maintient à bon niveau dans les services La coupe du monde de rugby a attiré les touristes étrangers Des créations d'entreprises toujours vigoureuses L'emploi en hausse modérée De fortes pertes d'emploi dans l'industrie automobile L'emploi intérimaire se stabilise à un haut niveau Hausse du nombre d'offres d'emploi Recul des mouvements sur le marché du travail Les demandeurs d'emploi moins nombreux
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 90
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

ILE-DE-FRANCE à la page
N° 294 - Février 2008
L’embellie de 2007
ne devrait pas se poursuivre en 2008
En 2007, la croissance de la France a résisté au ralentissement économique mondial et
la situation du marché du travail s’est améliorée. Dans ce contexte, l’activité francilienne
est restée bien orientée tout au long de l’année. Les créations d’emploi ont été
nombreuses, notamment dans les secteurs de la construction et des services, et le nombre
de demandeurs d’emploi a décru. Cependant, les perspectives pour 2008 s’assombrissent
en raison des difficultés internationales.
Nathalie GUILLON DESHAYES, Insee Ile-de-France
François RAGEAU, DRTEFP Ile-de-France
in 2007, la croissance mondiale gressé de + 0,7 % au troisième tri- 2007. Le principal aléa de ces prévisions
a résisté au triple choc qu’elle a mestre et de + 0,5 % au quatrième. Cette porte sur l’ampleur et la durée de la criseF connu : la chute ininterrompue du résistance s’explique, d’une part, par la des liquidités (Prévisions établies avant la
marché immobilier américain, la crise des bonne tenue de l’investissement des entre- chute de la bourse du 21 janvier).
prêts immobiliers à haut risque aux prises et, d’autre part, par l’amélioration
Etats-Unis qui a débouché sur une panne temporaire du solde commercial. Autres contributeurs
des liquidités, la forte hausse des prix du du diagnostic conjoncturelDans ce contexte, le marché du travail
pétrole. Dans de nombreux pays, les ré-
s’avère plus dynamique : 348 000 em-e
sultats du 3 trimestre ont été supérieurs ANPE, délégation régionale d’Ile-de-France :
plois seraient créés en 2007, principale-
Olivier Jugandaux attentes. Ainsi, la croissance mon-
ment portés par les nouveaux emplois
diale pourrait s’établir en 2007 à + 2,4 %. ARD : Fouad Belmanaa
du secteur marchand. Le taux de chô-
Banque de France : Monique ChiffeEn 2008, les conséquences de ces chocs mage en France métropolitaine a baissé
CERC Ile-de-France : Hervé Vibertsur l’économie mondiale devraient être de un point sur 1 an. Il est de 7,9 %, en
e
moyenne, au 3 trimestre. COER : Alain Henriotplus visibles. Le ralentissement de l’acti-
vité serait net aux Etats-Unis et en Grande CRCI Paris Ile-de-France : Martine Delassus
Toutefois, en 2008, le ralentissement
Bretagne. La dégradation du commerce CRT : Aurelian Catana, Sandrine Chaussonmondial ne devrait pas épargner la France.
extérieur et la faiblesse de la demande Crocis-CCIP : Aurélie TerlierL’appréciation de l’euro pénaliserait les ex-
devraient peser sur la croissance de la
portations. L’investissement des entreprises Direction interrégionale des Douanes
zone euro. Celle-ci s’établirait à + 0,4 % d’Ile-de-France : Catherine Levan,serait freiné par le durcissement des condi-
par trimestre. Seule l’activité des pays Dominique Siorattions de financement. Enfin, l’inflation
émergents continuerait à progresser forte-
énergétique et alimentaire pèserait sur le DREIF : Laurent Guinard
ment, notamment celle de la Chine.
pouvoir d’achat des ménages. Cependant, GARP/Unedic : Céline Braconnier
les ménages devraient maintenir leur GIM : Isabelle ChaptalRalentissement prévu
rythme de consommation en début OREF Ile-de-France : Nathalie Royde l’activité française en 2008 d’année, en puisant sur leur épargne. Les
PRIF : Christophe Centonze
créations d’emploi devraient fléchir et leFin 2007, la France a échappé au ra-
RGF : Eliane Dié, Michèle Le Scoul
taux de chômage diminuer moins vite qu’enlentissement général : l’activité a pro-
Conjoncturee e
En Ile-de-France, l’activité des différents ritairement de travaux déjà débutés ou 3 trimestre de 5,4 % par rapport au 3
secteurs est restée bien orientée tout au financés. Ainsi, les 25 000 logements 2006. Ce rythme est supé-
long de 2007, et les prévisions pour le sociaux financés dans la région en rieur à celui de l’ensemble des entre-
début 2008 restent globalement favora- 2007 soutiendront la construction en prises de commerce de France
bles. L’emploi salarié progresse, princi- 2008 (logements neufs ou en réhabili- métropolitaine (+ 4,2 %)✎❷.
palement dans les services et le BTP. En tation lourde).
L’activité se maintient2007, le nombre de demandeurs d’em- L’année 2007 a également été favorable
ploi a diminué de 12 % (➩■ Avertisse- à bon niveau dans les servicesdans les travaux publics, avec une crois-
ment sur les taux de chômage).
sance de la production de 4,6 % par rap- L’activité des services se maintient à haut
port à 2006. En 2008, la progression niveau au second semestre, après unLe secteur industriel francilien
devrait être plus modérée. bon début d’année. Le chiffre d’affaires
confiant pour 2008
des entreprises de services aux entrepri-
Dynamisme
Les chefs d’entreprise industrielle ses franciliennes croît de 6,1 % sur un
du commerce francilienestiment que leur activité s’est stabilisée an, au troisième trimestre 2007. C’est 1
en fin d’année, après un premier se point de plus que l’ensemble des entre- -L’activité du commerce est en hausse en
mestre très favorable. Le niveau de leurs prises de service aux entreprises de2007, malgré une stabilisation en fin
carnets de commande est jugé bon par la France métropolitaine. La progressiond’année. Cette croissance a eu lieu tant
majorité d’entre eux, pour la première est plus modérée dans les services auxdans le commerce de gros que de détail.
fois depuis la mi-2001 ✎❶. Les prévi- particuliers (+ 4,2 % contre + 3,6 %).Les intentions de commandes pour les
sions à court terme restent optimistes, prochains mois continuent à augmen- Certains secteurs des services ont été
mais deviennent plus nuancées à un ho- ter dans le commerce de détail, alors affectés par les grèves de fin d’année,
rizon plus lointain. qu’elles fléchissent légèrement chez notamment l’ingénierie informatique et
les grossistes. la location automobile.Les entreprises du secteur de l’automobile
ont connu une année difficile, avec une Le chiffre d’affaires des entreprises Les prévisions sont sereines pour les pro-
baisse de leur activité par rapport à franciliennes du commerce progresse au chains mois.
2006. Les carnets de commande des
constructeurs restent peu garnis.
Industrie : production passée, carnets de commande et stocks en Ile-de-France
Unité : % de solde d'opinionLe bâtiment tire l’activité
60du secteur de la construction
40L’activité de construction de bâtiments
non résidentiels neufs est dynamique en 20
2007 (+ 8 % par rapport à 2006). En ef-
0fet, de nombreux chantiers d’immobilier
d’entreprises ont démarré rapidement.
-20
En revanche, la production de loge-
-40ments neufs progresse moins vite que
prévu (+ 2 % par rapport à 2006). -60
L’activité du bâtiment croît de 3,1 % en -80
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 20072007. Les prévisions pour 2008 restent
Production passée Stocks Carnets de commandeconfiantes, même en cas de difficultés
Source : Insee - enquête mensuelle dans l'industriepersistantes des marchés financiers. En
effet, compte tenu des délais de pro-
Les chiffres d'affaires dans le commerce
duction, l’activité 2008 résultera majo-
Indice base 100 = 2000
Indices trimestriels de chiffres d'affaires Variations en %
Avertissement
2005 2006 2007 2006/2005 2007/2006
sur les taux de chômage
Ile-de-France
erSuite à l’arrêt de la publication d’estimations 1 trimestre 108,1 112,8 119,3 4,3 5,8
emensuelles du taux de chômage au sens du 2 115,2 118,1 124,1 2,5 5,1
eBureau International du Travail (BIT), les sé- 3 trimestre 113,4 117,8 124,2 3,9 5,4
e
ries de taux de chômage trimestriel par ré- 4 131,6 136,7 3,9
France métropolitainegion et département sont interrompues après
ere 1 trimestre 109,8 114,9 119,6 4,7 4,1le 2 trimestre 2007.
e
2 117,2 120,4 124,8 2,8 3,7
eLa publication de nouvelles séries de taux de 3 trimestre 115,5 119,4 124,4 3,4 4,2
echômage localisés est prévue pour la fin du 4 129,2 133,4 3,3
er
1 trimestre 2008.
Source : Insee - Direction Générale des Impôts, déclaration de TVAvisites des principaux sites de la région 2007 (+ 1,7 % contre + 1,5 %). Au pre-La coupe du monde de rugby
a augmenté, même en l’absence d’ex mier trimestre 2007, la création d’em- -
a attiré les touristes étrangers
positions temporaires ou d’événements plois a été dynamique dans le secteur
exceptionnels. concurrentiel hors agriculture (+ 0,6 %
L’activité touristique continue à pro-
CVS). Elle est revenue à un rythmegresser en 2007. Les taux d’occupation Les prévisions pour le début 2008 sont
plus modéré aux deux trimestres sui-des hôtels franciliens sont chaque mois conformes à celles d’un début d’année. vants (+ 0,3 % chaque trimestre). Ces
supérieurs à ceux de 2006. Ils attei-
évolutions sont analogues à celles ob-
gnent des pics de 85 % en juin, sep- Des créations d’entreprises
servées en France métropolitaine.
tembre et octobre ✎❸. Sur les onze
toujours vigoureuses
premiers mois de l’année, le nombre Ainsi, en Ile-de-France, 4,05 millions dee
Au 3 trimestre 2007, 20 000 nouvellesde nuitées augmente de 5,4 %, grâce à personnes sont salariées du secteur
entreprises ont été créées dans la régionla fréquentation étrangère. Ainsi, lors concurrentiel hors agriculture à la fin
(+ 19,6 % sur un an). Les créations d’en-de la coupe du monde de rugby de sep- septembre 2007, soit environ 50 000
treprises reprennent vigoureusementtembre et octobre, les nuitées étrangè- emplois en plus depuis le début de
dans les services et la construction. Cetres ont crû de 11,1 % par rapport aux l’année✎❹.
essor est en œuvre dans tous les départe-mêmes mois de 2006. Cette augmenta-
ments franciliens. L’emploi a de nouveau augmenté danstion est plus forte pour les touristes ori-
la construction au troisième trimestreginaires des pays participant à la
Parallèlement, le nombre de défaillan-
(+ 0,7 %, soit 1 600 emplois supplé-compétition, les Irlandais, les Britanni- e
ces d’entreprises recule de 5,8 % au 3
mentaires). Le nombre de salariés duques, les Argentins et les Australiens
trimestre 2007.
secteur tertiaire a lui aussi poursuivi saprofitant de l’occasion pour visiter Pa-
hausse (+ 0,5 % en un trimestre, soitris. Cet afflux de touristes a bénéficié L’emploi en hausse modérée
+ 15 000 emplois). En revanche, l’in-aux grands magasins parisiens.
L’emploi salarié a augmenté un peu plus dustrie a encore perdu 5 000 emplois
vite dans la région qu’en France mé-L’année 2007 s’est avérée également très au cours du troisième trimestre (- 1,1 %).
favorable aux autres formes d’héberge- tropolitaine entre le troisième tri- Ce secteur n’occupe plus que 517 500
ment et sites touristiques. Le nombre de mestre 2006 et le troisième trimestre salariés dans la région, soit une dispari-
tion nette de plus de 100 000 em-
Evolution de la fréquentation hôtelière plois depuis septembre 2001.
Milliers %
7 000 90
De fortes pertes d’emploi
856 500 dans l’industrie automobile
80
6 000
L’emploi dans l’industrie automobile a
75
5 500 fortement baissé (- 4,8 % sur un an par
e70 rapport au 3 trimestre 2006). Les au-
5 000
65 tres branches industrielles perdent
4 500 également des emplois, excepté l’in-60
dustrie des biens intermédiaires où la
4 000 55
baisse s’est arrêtée en 2007. La crois-
3 500 50 sance de l’emploi a été vigoureuse
Janv. Fév. Mars Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.Avril
dans la construction : + 4,2 %, soit une
Nuitées 2006 Nuitées 2007 Taux d'occupation 2006 Taux d'occupation 2007
accélération constante depuis 2005.
Source : Insee - Direction du Tourisme - Comité régional du tourisme
Les entreprises du tertiaire créent éga-
lement des emplois en 2007 : + 2,1 %,
Estimations trimestrielles de l'emploi salarié dans le secteur privé non agricole soit 67 000 postes supplémentaires.
Données CVS en fin de trimestre
Les hausses sont nettes dans l’éduca-
4 060 000
tion, santé et action sociale mar-
4 040 000 chande, ainsi que dans les services
4 020 000 aux particuliers. En revanche, le com-
4 000 000 mercesesitueenretrait.
3 980 000
L’évolution annuelle de l’emploi salarié
3 960 000
a été très favorable dans les Hauts-
3 940 000
de-Seine (+ 3,2 %) et l’Essonne (+ 3,1 %).
3 920 000
En revanche, dans les Yvelines, l’emploi
3 900 000 stagne, affecté par la mauvaise
3 880 000 conjoncture de l’automobile. A Paris,
l’emploi, porté par le tertiaire, augmente
de + 0,9 %.Sources : Garp/Unedic
Sept. 01
Déc. 01
Mars 02
Juin 02
Sept. 02
Déc. 02
Mars 03
Juin 03
Sept. 03
Déc. 03
Mars 04
Juin 04
Sept. 04
Déc. 04
Mars 05
Juin 05
Sept. 05
Déc. 05
Mars 06
Juin 06
Sept. 06
Déc. 06
Mars 07
Juin 07
Sept. 07Evolution de la demande d'emploi (cat.1) selon le métier recherché,L’emploi intérimaire
entre décembre 2004 et novembre 2007
se stabilise à un haut niveau Base 100 janvier 2005
105L’emploi intérimaire s’est stabilisé, après
100avoir fortement augmenté jusqu’au
95premier trimestre 2007. Chaque jour,
90113 000 personnes ont exercé une acti-
e 85vité intérimaire au cours du 3 trimestre
802007, soit une baisse de - 0,2 % par rap-
e 75port au 2 trimestre. Les effectifs sont
70néanmoins supérieurs de 2,1 % à ceux
e 65enregistrés au cours du 3 trimestre
602006. La hausse est forte dans les servi-
ces opérationnels et les transports. En
revanche, l’industrie automobile a forte- Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers
ment réduit son recours à l’intérim, Champ : demandeurs d'emploi de catégorie 1 (CVS) en fin de mois.
confirmant les difficultés rencontrées par Sources : ANPE et Dares
ce secteur.
71 900 durant le premier semestre (don- lienne reste supérieur à celui observé en
Hausse du nombre nées CVS). Ce niveau est loin du maxi- France métropolitaine (- 2,8 % depuis
d’offres d’emploi mum atteint en 2003 en Ile-de-France. juin 2007).
En 2007, la croissance du volume des Le nombre de premières entrées sur le Cette diminution est plus marquée pour
offres d’emploi est de retour, surtout en
marché du travail s’est très nettement ré- les demandeurs d’emploi à la recherche
deuxième partie d’année. En 2006, il duit, ainsi que les inscriptions à la fin d’un poste correspondant à un métier
avait été stable. En 2007, chaque mois, d’une mission d’intérim. En revanche, le d’ouvrier non qualifié ou à une pro-
68 000 offres en moyenne ont été dépo- nombre d’entrées à l’ANPE après un li- fession intermédiaire (- 5,3 %). A la
sées à l’ANPE, contre 65 900 en 2006. cenciement a augmenté, de même que différence des périodes précédentes,
les inscriptions après la fin d’un contrat à la baisse est plus faible pour les ca-Parmi ces offres, le nombre d’offres du-
durée déterminée. dres (- 3,4 % entre juin et novembrerables s’est accru de 5,3 % (CDI ou CDD
2007)✎❺.de plus de six mois). La part des offres Les sorties de l’ANPE se sont maintenues
durables est donc croissante. Celle-ci au niveau atteint au cours du premier La baisse du nombre d’inscrits est plus
n’a cessé de progresser depuis 2004 et semestre 2007, soit autour de 74 000 importante pour les jeunes âgés de
représente 51,6 % du total en 2007,
par mois. moins de 25 ans que pour les plus
contre 46,1 % en 2004. âgés, contrairement au premier se-
Les demandeurs d’emploi mestre 2007 : - 9,4 % en cinq mois. LeLe nombre d’offres d’emploi de cadres
repli de la demande d’emploi s’est, enmoins nombreuxdiminue (- 5,9 %). Mais les offres d’a-
revanche, nettement ralenti pour lesgents de maîtrise et d’employés non
A la fin du mois de novembre 2007, personnes âgées de 50 ans ou plusqualifiés sont en hausse (respective-
389 800 demandeurs d’emploi étaient (données CVS).ment + 9,5 % et + 11,9 %).
inscrits à l’ANPE en catégorie 1. Leur
nombre recule de 5,1 %, par rapport à erRecul des mouvements Rédaction achevée le 1 février 2008
fin juin (en données CVS). La baisse du
sur le marché du travail
nombre de demandeurs d’emploi décé-
Les nouvelles inscriptions à l’ANPE lère légèrement. Elle est de - 1,0 % par
Pour en savoir Pluscontinuent de diminuer au second se- mois entre juin et novembre 2007,
mestre 2007. De juillet à novembre contre - 1,1 % au premier semestre
« Note de conjoncture », Insee Conjoncture,
-2007, 69 900 personnes se sont ins 2007 et - 1,2 % en 2006. Toutefois, le
décembre 2007.
crites, chaque mois, à l’ANPE, contre recul de la demande d’emploi franci-
Directrice de la publication : Sylvie Marchand
Comité de rédaction : Brigitte BellocINSTITUT NATIONAL
Rédactrice en chef : Corinne Martinez Gestion des abonnements : Tél.:0130969070- Fax :0130969067
Secrétaire de rédaction : Françoise Beaufils Vente par correspondance : Tél. :0322437165- Fax :0322438575DE LA STATISTIQUE
Conception graphique : PAO Insee Ile-de-France Internet : www.insee.fr/ile-de-franceET DES ETUDES ECONOMIQUES Maquette : Nathalie Lebraud - Laure Omont Vente sur place : Insee Info Service - Tour Gamma A - 195, rue de Bercy - 75582 Paris cedex 12
Tél. : 01 53 17 89 39 - Fax : 01 53 17 88 09Direction régionale d’Ile-de-France ISSN 0984-4724
7, rue Stephenson - Montigny-le-Bretonneux Commission paritaire n° 2133 AD
er78188 Saint-Quentin-en-Yvelines cedex © Insee 2008 Publication téléchargeable à partir du site Internet Dépôt légal : 1 semestre 2008 Code Sage I0829452
Insee Ile-de-Fr@nce Infos : la Lettre d’information électronique vous informe tous les mois de l'activité de l'Insee Ile-de-France
www.insee.fr/ile-de-france
Janv. 05
Mars 05
Mai 05
Juil. 05
Sept. 05
Nov. 05
Janv. 06
Mars 06
Mai 06
Juil. 06
Sept. 06
Nov. 06
Janv. 07
Mars 07
Mai 07
Juil. 07
Sept. 07
Nov. 07

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.