L'emploi breton en 2005, l'emploi salarié privé en 2006 (Flash d'Octant n° 126)

De
Publié par

En Bretagne, l'emploi total augmente de 0,8 % en 2005. Cette croissance modeste correspond à un gain de 9 500 emplois. L'emploi non salarié s'accroît de 1,2 % et les effectifs salariés évoluent peu. L'industrie perd 2 200 salariés. L'emploi total tertiaire progresse à nouveau mais de façon ralentie tandis que la croissance s'accentue dans la construction. Tous les départements bretons progressent modestement. Le Finistère et l'Ille-et-Vilaine enregistrent les plus faibles évolutions.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE FLASH
Octant
Emploi
Numéro 126 - Mars 2007
L'emploi breton en 2005
Le bilan détaillé
L'emploi salarié privé en 2006
Les premières tendances
En Bretagne, l'emploi total augmente de 0,8 % en 2005. Cette croissance modeste
correspond à un gain de 9 500 emplois. L'emploi non salarié s'accroîtde1,2%etles
effectifs salariés évoluent peu.
L'industrie perd 2 200 salariés. L'emploi total tertiaire progresse à nouveau mais de façon
ralentie tandis que la croissance s'accentue dans la construction.
Tous les départements bretons progressent modestement. Le Finistère et l'Ille-et-Vilaine
enregistrent les plus faibles évolutions.
ntre 1997 et 2000, l'emploi total progresse fortement Emploi industriel : la baisse
en Bretagne. Depuis la croissance est moindre. En touche les principales activitésE 2005, la progression annuelle de l'emploi est l'une
L'industrie est le seul secteur d'activité en repli :
des plus faibles des dix dernières années. Les progrèsde
- 1,1 %. Ce recul concerne toutes les activités
l'emploi régional résultent du développement du tertiaire
industrielles importantes et il est particulièrement
(+ 7 750 emplois) et de la construction (+ 4 800 emplois).
marqué dans les industries des biens de
consommation (- 1,6 %) et des biens intermédiaires
(- 2,1 %).
Évolution annuelle de l'emploi total entre 1975 et 2005 (en %)
3,0
2,5
2,0
1,5
1,0
0,5
0
- 0,5
- 1,0
- 1,5
1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : Insee, estimations d'emploi
ISSN 1276-972X - CODE SAGE : FLAS12664 - PRIX : 2,3€Les effectifs salariés (secteurs public et privé confondus) au 31 décembre 2005
(Effectifs en milliers et évolution 2004-2005 en % - Données provisoires calées sur le recensement de la population de 1999)
Agriculture Industrie Construction Tertiaire Ensemble
Effectifs Évolution Effectifs Évolution Effectifs Évolution Effectifs Évolution Effectifs Évolution
Côtes-d'Armor 7,3 - 1,2 31,5 0,0 14,1 4,8 130,0 1,2 182,9 1,2
Finistère 11,0 - 1,1 49,0 - 1,9 18,3 4,6 229,3 0,9 307,6 0,6
Ille-et-Vilaine 5,8 1,7 68,0 - 1,7 24,1 6,1 271,4 0,5 369,3 0,5
Morbihan 5,1 2,8 45,2 - 0,3 17,0 6,2 161,9 0,9 229,2 1,1
Bretagne 29,2 0,0 193,7 - 1,1 73,5 5,5 792,6 0,8 1 089,0 0,7
Source : Insee , estimations d'emploi, (données provisoires)
L'emploi total (salarié et non salarié) au 31 décembre 2005
(Effectifs en milliers et évolution 2004-2005 en % - Données provisoires calées sur le recensement de la population de 1999)
Agriculture Industrie Construction Tertiaire Ensemble
Effectifs Évolution Effectifs Évolution Effectifs Évolution Effectifs Évolution Effectifs Évolution
Côtes-d'Armor 19,5 - 1,8 33,4 0,0 17,4 5,4 142,7 1,3 212,9 1,1
Finistère 21,3 - 1,5 51,8 - 1,8 22,7 5,0 247,5 1,7 343,3 1,2
Ille-et-Vilaine 18,7 - 0,8 70,7 - 1,6 28,0 5,8 290,3 0,6 407,8 0,5
Morbihan 15,8 - 0,2 47,7 - 0,2 20,8 6,6 177,7 1,2 262,0 1,2
Bretagne 75,3 - 1,1 88,9 5,7 0,8- 1,1 203,6 858,2 0,9 1 226,0
Source : Insee , estimations d'emploi, (données provisoires)
En 2005, l'agroalimentaire, premier par le plan de redressement des effectifs. Deux tiers des pertes moitié en Ille-et-Vilaine.
employeur de l'industrie en usines d'Europe de l'ouest du d'emploi de cette activité La croissance de l'emploi dans les
Bretagne, enregistre une baisse groupe. Il reste toutefois le premier concernent les Côtes-d'Armor. services aux entreprises est moins
modérée (- 0,4 %) par rapport à employeur privé de la région avec importante qu'en 2004. Le secteur
l'année 2004 (- 2,3 %). Cette baisse plus de 10 000 salariés. compte toutefois 2 100 salariés
Croissance modéréetouche uniquement le Finistère et Le secteur de l'industrie des biens supplémentaires dont 1 200 dans
dans le tertiairequelques activités ciblées. À d'équipement perd 200 emplois en l'activité de conseil et assistance.
Carhaix-Plouguer, l'établissement 2005, après l'amélioration de 2004 En 2005, la progression de l'emploi L'Ille-et-Vilaine est le seul à
salarié tertiaire (+ 0,8 %) est moitiéUnicopa du groupe Entremont (+ 1,6 %). La construction navale connaître un léger recul de l'emploi
Alliance (fabrication de fromages) aéronautique et ferroviaire compte moindre comparée à 2004 : dans cette activité avec - 0,7 %.
disparaît. L'annonce de la 300 emplois de moins, dont 200 (+ 1,5 %). Le secteur gagne 6 400 Dans les services aux particuliers
salariés.fermeture de la Compagnie dans le Finistère. l'évolution de l'emploi (+ 2,4 %) est
Le commerce continue sa crois-bretonne de l'artichaut (surgélation Toutes les activités de l'industrie identique à celle de 2004. Toutes les
de légumes) s'accompagne de des biens intermédiaires connais- sance (+ 1,2 %). C'est surtout le activités progressent. L'hôtellerie
commerce de détail et réparationsr éductions d'effectifs. La sent des réductions d'effectifs, restauration perd presque un point
qui en bénéficie. On recense 1 400communication faite sur la grippe excepté l'industrie des produits d'évolution par rapport à 2004. Les
aviaire a des répercussions sur la minéraux qui reste stable. salariés supplémentaires dont la services personnels et domestiques
production de viande de poulet. Les L'industrie textile confirme son
établissements du groupe Doux déclin en 2005 (- 9,1 % contre
ainsi que Tilly-Sabco à Guerlesquin - 15,4 % en 2004), les petites et
sont concernés. Les estimations d’emploimoyennes entreprises du secteur
Dans les industries de biens de sont particulièrement exposées. Ce
L'Insee établit chaque année des L'emploi public est calculéà partir duconsommation, l'activité d'habil- recul de l'emploi concerne tous les
estimations d'emploi. Ces esti- fichier paye des agents de l'État, de
lement cuir est sévèrement touchée départements. Cependant l'Ille-et- mations sont actualisées par secteur l'enquête annuelle sur les collectivités
(- 8,8 %), pour la deuxième année Vilaine enregistre la plus forte bais- au 31 décembre de chaque annéeau territoriales ainsi que des enquêtes
consécutive. La Société Briçoise de se : licenciements dans la société moyen d'indices d'évolution déter- régionales spécifiques.
Confection ferme à Saint-Brice-en- Coudémaille (Vitré) et disparition de minés à partir de plusieurs sources
Coglès, une centaine de méca- l'entreprise Tricots des Marches de statistiques. Emploi non salarié
niciennes y travaillaient. A Vitré, Bretagne (Louvigné-du-Désert). L'évolution départementale des
l'entreprise de maroquinerie Texier Emploi salariéL'Ille-et-Vilaine est le seul dépar- effectifs non salariés agricoles est
La principale source d'actualisationdélocalise une partie de sa produc- tement concerné par le repli de estimée à partir des statistiques des
de l'emploi privé est la statistiquetion, une centaine de salariés l'emploi dans l'industrie des assurances sociales agricoles.
Urssaf dont le champ couvre tous les L'emploi des non-salariés nonperdent leur emploi. composants électriques et élec-
établissements du secteur privé agricoles est mesuré par lesL'activité de pharmacie parfumerie troniques. La délocalisation de ST
marchand non agricole soit environ statistiques de l'ACOSS (Agenceet entretien perd des effectifs Microelectronics installéà Rennes
60 % de l'emploi salarié.Des Centrale des Organismes de Sécurité(- 3,4 %), uniquement en Ille-et- en est la cause principale. données complémentaires sont Sociale), réparti par département au
Vilaine et dans le Morbihan. Toutefois au sein de l'industrie des recueillies aupr ès d'autres prorata du nombre d'établissements
Aprèsundéveloppement spec- biens intermédiaires c'est l'activité organismes (Mutualité Sociale actifs répertoriés dans la fichier
taculaire en 2004, l'industrie chimie caoutchouc plastique qui Agricole, DRTEFP...). Sirene.
automobile perd 400 salariésen perd le plus d'emplois (- 300). Les Le travail intérimaire n'est pas De nouvelles séries portant sur la
comptabilisé dans le secteur2005, presque exclusivement en sociétés Solutions Plastiques et période 1990-2003 seront dispo-
d'activité de l'établissement nibles pour la région, les départe-Ille-et-Vilaine. L'établissement de Armorplast dans la zone d'emploi
utilisateur mais dans le tertiaire sous ments et les zones d'emploi au débutPeugeot Citroën Automobile SA à de Lannion et le Joint français à
la rubrique Services rendus aux de l'année 2005.Chartres-de-Bretagne est concerné Saint-Brieuc réduisent leurs
entreprises.
2 INSEE Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 126 - Mars 2007gagnent 1 200 salariés. Les effectifs Estimations d’emploi salarié public et privé en Bretagne au 31 décembre
(Effectifs en milliers et évolution en %)augmentent dans la santé, action sociale
(+ 2 600 salariés) tandis que l'éducation
Évolutionperd 2 200 emplois. Évolution
2004-2005 2003-L'emploi non salariéévolue plus
2005 2004sensiblement (+ 2,2 %). Dans le
commerce les effectifs demeurent
stables, tandis qu'ils augmentent de Agriculture, sylviculture, pêche 29,2 0,0 - 0,7
3,2 % dans les services.
Industries agricoles et alimentaires 68,6 - 0,4 - 2,3
L'essor de l'emploi se poursuit
Industrie des biens de consommation - 2,824,2 - 1,6
dans le bâtiment
dont : Habillement, cuir 3,1 - 8,8 - 8,1
Avec 5,5 % de croissance de l'emploi
Édition, imprimerie, reproduction 7,4 0,0 - 3,9
salarié par rapport à 2004, le bâtiment
Pharmacie, parfumerie et entretien 5,6 - 3,4 1,8
est le secteur d'activité qui enregistre la
Industrie des équipements du foyer 8,1 1,3 - 2,4plus forte évolution. Cet essor se
Industrie automobile 14,7 - 2,6 11,0poursuit depuis le début de l'année 2000.
37,7 - 0,4 1,6 des biens d'équipementLes évolutions de l'emploi dans les
8,0 - 3,3 0,0dont : Construction navale, aéronautique, ferroviaireCôtes-d'Armor et le Finistère sont
comparables, ainsi que celles de l'Ille-et- Industries des équipements mécaniques 15,9 0,6 2,6
Vilaine et du Morbihan. Toutes les Ind. des équipements électriques et électroniques 13,8 0,0 1,5
activités contribuent à cette évolution, Industrie des biens intermédiaires 41,3 - 2,1 - 0,9
plus particulièrement l'activité de dont : Industries des produits minéraux 6,3 0,0 0,0
préparation de sites (activitésde Industrie textile 1,0 - 9,1 - 15,4
terrassements, de forages et sondages)
Industries du bois et du papier 6,6 - 1,5 1,5
avec une augmentation de 6,8 %.
12,9 - 2,3 3,1Chimie, caoutchouc, plastiques
En 2005, l'emploi non salarié se
Métallurgie et transformation des métaux 10,0 - 2,0 - 2,9développe davantage (+ 6,5 %) en
Ind. des composants électriques et électroniques 4,5 - 4,3 - 7,8Bretagne. La hausse des effectifs est
Énergie 7,2 0,0 0,0particulièrement forte dans le Morbihan
Ensemble industrie(+ 8,7%). 193,7 - 1,1 - 0,3
Emploi salarié : Construction 73,5 5,5 3,7
Côtes-d'Armor et Morbihan
en tête
Commerce 149,4 1,2 0,9
L'emploi salarié progresse dans les
dont : Commerce et réparation automobile 21,0 0,0 - 0,9quatre départements bretons. de gros 46,7 0,9 - 0,2L'essor de l'emploi dans le bâtiment et le
Commerce de détail et réparations 81,7 1,7 2,0tertiaire compense le recul de l'emploi
Transports 41,9 0,2 1,7industriel dans le Finistère et l'Ille-et-
Vilaine, respectivement dans l'agro- Activités financières 27,8 1,8 1,5
alimentaire et l'automobile. immobilières 6,7 3,1 1,6
Dans les Côtes-d'Armor et le Morbihan, Services aux entreprises 127,1 1,7 3,4
face à des effectifs industriels quasiment dont : Poste et télécommunications 22,4 1,4 - 2,2
stables, le développement dans le Conseils et assistance 42,1 2,9 3,5
tertiaire et la construction permet une 58,5 0,9 5,5Services opérationnels
progression plus sensible de l'emploi.
Recherche et développement 4,1 2,5 5,3
Les effectifs salariés du commerce
Services aux particuliers 86,4 2,4 2,4
s'accroissent dans les Côtes-d'Armor, et
dont : Hôtels et restaurants 34,6 2,1 3,0cette hausse représente les trois quarts
Activitésrécréatives, culturelles et sportives 10,8 0,9 - 0,9des postes gagnés par le commerce de
41,0 3,0 2,8Services personnels et domestiquesgros de la région. L'emploi départe-
Éducation, santé, action sociale 219,2 0,2 0,7mental progresse également dans les
dont : Éducationservices aux entreprises. 82,8 - 2,6 - 2,4
C'est dans le Morbihan que l'emploi non Santé et action sociale 136,4 1,9 2,8
salarié croît le plus. Outre l'augmentation Administrations 134,1 - 0,5 1,2
des effectifs dans la construction, les 120,8 - 0,7 1,5dont : Administration publique
gains d'emplois dans les services sont 13,3 1,5 - 1,5Activités associatives et extra-territoriales
également supérieurs à ceux enre- Ensemble du tertiaire 792,6 0,8 1,5
gistrés dans les autres départements.
1 089,0 0,7 1,3Ensemble
Source :Insee ,estimations d’emploi , (données provisoires calées sur le recensement de la population de 1999)
INSEE Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 126 - Mars 2007 3L'emploi salarié privé en 2006 : les premières tendances
Les premières analyses sur l'origine du repli de l'emploi. Dans les services, le dynamisme estMorosité du secteur
l'évolution de l'emploi salarié privé Le secteur de la construction principalement dû aux services auxautomobile
non agricole hors intérim confir- progresse à un rythme soutenu. entreprises hors intérim (+ 4,5 %).
Au cours des douze derniers mois,
ment l'embellie de l'emploi du C'est l'un des secteurs les plus Les services aux particuliers,le secteur industriel enregistre une
secteur concurrentiel observée l'an dynamiques en termes de créations l'enseignement privé, la santé et
chute de 1,2 %. L'automobile est à
passé. d'emploi. l'action sociale progressent de
la fin d'une période florissante, ses
En glissement annuel sur les 4 1,4 %.effectifs reculent fortement
derniers trimestres (de juillet 2005 à Le tertiaire :(- 6,9 %). Le secteur ne permet plus
juin 2006), la hausse atteint 1,5 %
le maintien de l'emploi industriel. secteur créateur d'emplois L'industrie en déclin
contre 1,2 % un an auparavant. Après avoir perdu des postes en Avec 8 000 créations nettes par Le recul de l'industrie touche tous les
Cette augmentation correspond à
2005, l'emploi dans les industries rapport aux quatre derniers départements. L'Ille-et-Vilaine, en
10 000 postes de travail supplé-
agricoles et alimentaires se trimestres, soit une progression particulier, connaît une forte baisse
mentaires (contre + 7 800 postes stabilise, tout comme dans les moyenne de 2 %, le secteur tertiaire dans le secteur de l'automobile mais
de juillet 2004 à juin 2005). La
industries de biens d'équipement. est une nouvelle fois en avant. la construction compense ce déclin.
construction et les services sont les
Dans l'industrie des biens de Le commerce et les services y Le Finistère est en retrait par rapport
secteurs qui contribuent le plus aux consommation et des biens jouent un grand rôle (respec- aux autres départements de la
créations nettes d'emploi, suivis de
intermédiaires, les industries des tivement + 1,9 % et + 3,1 %). En région en raison notamment des
près par le commerce.
équipements du foyer et des com- revanche, les activités financières difficultés dans l'industrie agro-
posants électriques et électro- et les transports enregistrent une alimentaire et une relative atonie
niques sont une nouvelle fois à faible évolution autour de + 0,5 %. dans les services aux entreprises.
Pour en savoir plus
Évolution de l'emploi salarié privé en 2005 : une croissance portée par le (2006, sept.). - Système en ligne.
secteur de la construction / Jean-Luc Nativel ; Insee Bretagne. - Dans : Le flash Premiers résultats de l'enquête sur l'emploi 2005 / Ketty Attal-Toubert, Henri
d'Octant ;n° 121 (2006, sept.).-4p. Lavergne. - Dans : Insee première ; n° 1070 (2006, mars).-4p.
Bilan économique et social 2005 [Bretagne] / Valérie Mariette, Nicole Allain, Enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2006 : les taux d'emploi vont de
Dominique Bertier... [et al.] ; Insee Bretagne. - Dans : Octant ; n° 105 (2006, 56,9 % en Languedoc-Roussillon à 66,8 % dans les Pays de la Loire / Olivier
avr.). - P. 4-35. Marchand. - Dans : Insee première ; n° 1117 (2007, janv.).-4p.
La répartition spatiale de l'emploi et des salaires en Bretagne / Sylvie Lesaint, Évolution de l'emploi salarié en …: indicateurs mensuels / Direction de l'animation
Bruno Rul ; Insee Bretagne - Dans : Octant ; n° 107 (2006, nov.). - P. 4-10. de la recherche, des études et des statistiques (Dares),. - Dans : premières
Le premier emploi des jeunes Bretons et leurs parcours sur trois ans / Stéphane informations, premières synthèses. - Système en ligne.
Moro ; Insee Bretagne. - Dans : Octant ; n° 106 (2006, sept.). - P. 21-26. www.insee.fr
L'emploi départemental et sectoriel (1989-2004)- le chômage départemental www.travail.gouv.fr
(1981-2005) / Ali Hachid, Christelle Vallon. - Dans : Insee résultats ; n° 56
Avertissement
erLes premi ères tendances soient à temps plein, à durée niveau départemental dans cer-1 juillet 2005 au 30 juin 2006. Les
présentées dans ce document sont déterminée ou indéterminée, qui taines sources. D'autre part,établissements dépendant des
établies à l'aide de données assurances sociales agricoles sont utilisés pour le calcul des certaines entreprises aux établis-
relatives aux établissements du indicateurs d'évolution de l'emploi. sements multiples déclarent(Mutualité sociale agricole) qui ne
secteur privé cotisant à l'Urssaf et La localisation de l'emploi à un l'ensemble de leurs effectifs dans uncotisent pas à l'Urssaf ne sont pas
employant au moins un salarié (non pris en compte dans cette analyse. niveau géographique fin est parfois seul établissement. Des dégrou-
compris l'intérim). L'exploitation difficile àétablir. D'une part, les pements sont alors effectués dansDans la source Urssaf, ce sont les
porte sur une période allant du effectifs ne sont connus qu'au la mesure du possible.effectifs en fin de trimestre, qu'ils
INSEE Bretagne
36, place du Colombier CS 94439 35044 RENNES Cedex Directeur de la Publication : Bernard LE CALVEZ
Tél.:0299293333 Fax:0299293390
Rédactrice en chef : Ludivine NEVEU-CHÉRAMY
Pour tout renseignement statistique :
Composition : Jean-Paul MER(0,15 € la minute)0 825 889 452
Cette note a été rédigée par :er
© INSEE 2007 Dépôtlégal : 1 trimestre 2007
Sylvie LESAINT, Jean-Luc NATIVEL et Isabelle ROISEAU
Imprimerie Media Graphic - Rennes
4 INSEE Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 126 - Mars 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.