L'emploi en 2010 - Retour à l'équilibre de l'emploi salarié marchand par un recours au travail temporaire

De
Publié par

L'EMPLOI EN 2010 Retour à l'équi libre de l'em ploi sa la rié mar chand par un re cours au tra va il t em po raire Éric DÉON MÉTHODOLOGIEtriels (- 2,9 %) sont les sec teurs lesL'industrie et la construction Le champ plus tou chés. Les ré duc tions de postesperdent des emplois, le tertiaire Le champ des es ti ma tions de l’em ploi couvre dans les usines Re nault de San dou ville les sec teur s dits « es sen tiel le ment mar c hands » en gagne surtout grâce à la (sec teurs DE à MN et sec teur RU de la nou velle et Cléon, les r u meurs de dé lo ca li sa tions vitalité du travail temporaire. no men c la ture d’ac ti vi té fran çaise NAF rév2), ac ti vi tés les plus sen si bles à la conjonc ture. des en tre pr i ses Sae Gardy à Ba ren tinL'hémorragie est stoppée mais Les sour ces ou de Robert Bosch France auxla reprise de l'emploi semble Les in f or ma tions tri mes tri el les sur l’em ploi Damps et le plan de res tr uc tu r a tion de sa la rié pr o vien nent des dé c la ra ti ons des en -fragile. La Haute-Normandie est la tre pri ses aux Urssaf, com plé tées par l’in ter -GlaxoS mith Kline avec son lot de com - ro gation di recte de cer tai nes gran des en tre pri -seule région avec la ses na tio na les. Les in té ri mai res sont comp téspres sions d'ef f ec tifs sont préoc cu pants . Champagne-Ardenne dont le taux dans le ter tiaire, même s’ils ef fec tuent une mis - La fer me ture de BRG spé cia lisée dans sion dans un autre sec teur (source DARES).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 41
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

L'EMPLOI EN 2010
Retour à l'é qui libre de l'em ploi sa la rié mar chand par un re cours au
tra va il t em po raire
Éric DÉON
MÉTHODOLOGIEtriels (- 2,9 %) sont les secteurs les L'industrie et la construction
Le champ
plus tou chés. Les ré duc tions de postesperdent des emplois, le tertiaire Le champ des es ti ma tions de l’em ploi couvre
dans les usines Re nault de San dou ville les sec teur s dits « es sen tiel le ment mar c hands » en gagne surtout grâce à la
(sec teurs DE à MN et sec teur RU de la nou velle
et Cléon, les r u meurs de dé lo ca li sa tions vitalité du travail temporaire. no men c la ture d’ac ti vi té fran çaise NAF rév2),
ac ti vi tés les plus sen si bles à la conjonc ture. des en tre pr i ses Sae Gardy à Ba ren tinL'hémorragie est stoppée mais
Les sour ces ou de Robert Bosch France auxla reprise de l'emploi semble Les in f or ma tions tri mes tri el les sur l’em ploi
Damps et le plan de res tr uc tu r a tion de sa la rié pr o vien nent des dé c la ra ti ons des en -fragile. La Haute-Normandie est la tre pri ses aux Urssaf, com plé tées par l’in ter -GlaxoS mith Kline avec son lot de com - ro gation di recte de cer tai nes gran des en tre pri -seule région avec la
ses na tio na les. Les in té ri mai res sont comp téspres sions d'ef f ec tifs sont préoc cu pants .
Champagne-Ardenne dont le taux dans le ter tiaire, même s’ils effec tuent une mis -
La fer me ture de BRG spé cia lisée dans sion dans un autre sec teur (source DARES).d'évolution de l'emploi est inférieur
La mé thode l'as sem b lage de c ar tes élec tro ni ques aux
à 0,1 % en 2010. Pour chaque tri mestre de l’année en cours, les Ande lys et le re dres se ment ju di ciaire de es ti ma tions tri mes tr iel les sont f on dées sur
les évo lu tions de l’em ploi dans les sources vec un gain net de 150 postes, Sea lynx A u to mo tiv e T r an siè res (plus
dé cri tes pré cé dem ment. A l'em ploi sa la r ié haut-nor mand se de 700 per son nes concer nées) à
Pour les années écou lées, on s’as sure que le
sta bi lise en 2010 dans les sec teurs Char le v al té moi gnent de la fr a gi li té de niveau d’em ploi tri mes triel au 31 dé cembre est
bien égal à celui des es ti ma tions an nuel les. pr in ci pa le ment mar chands non ag r i - ces sec teurs.
Les es ti ma tions an n uel les sont réa li sées a vec
co les après avoir for te ment chuté La perte d'em plois dé croît aussi le dis po si tif ESTEL.
en 2009 (- 3,3 %). Le taux d'é v o lu tion dans le sec teur de la cons truc tion
ré gio nal est l'un des plus fai bles en (- 1,4 % après - 2,2 % en 2009). L'em - 2009) et la Seine-Ma ri time pré sente un
ex cé dent net de 500 postes, après en2010 (+ 0,8 % en France mé tro po li - ploi sa la rié dans le com merce re -
taine). La Haute-Normandie était trouv e le chemin de la hausse avoir perdu 10 400 l'année dernière .
L'Eure en re gistre une plus forte dé gra -déjà l'une des ré gions les plus tou - (+ 0,1 % contre - 1,3 % en 2009).
chées par le recul de l'em ploi da tion de l'em ploi sa la r ié in dus tr ielL'em ploi sa la r ié dans les ser vi ces
(- 3,9 % contre - 2,8 % en Seine-Ma ri -l'année pré cé dente . pr in ci pa le ment mar chands pro g resse
time) et une hausse moins sou tenueLa dé crois sance de l'em ploi sa la r ié (+ 2,4 % après - 2,8 % en 2009), grâce
de l'in té rim (+ 17,9 % pour + 28,5 % en dans l'in dustrie ra len tit (- 3,2 % après surtout à une poussée du re cours au
Seine-Ma r i time) q- 5,7 % en 2009) pour re ve nir à une tra vail tem po raire, + 24,8 % sur un an.
ten dance si mi laire à celle de 2008. Ce Au de meu rant, seul l'em ploi dans le
POUR EN SAVOIR PLUSsont encore près de 4 000 postes nets sec teur de l'in f or ma tion et com m u ni ca -
L’Emploi salarié / Insee Haute-Normandie. In : Les
qui dis pa rais sent en un an. La baisse tion -no tam ment l'é di tion de jour naux- Brèves d'Aval (Chif fres tri mes triels)
Retour sur la crise de 2008-2009 en Haute-Nor -est plus marquée qu'en France mé tro - se dé té r iore sen si b le ment en 2010
mandie : l'em ploi ré siste en 2008, mais dé croche
po li taine (- 1,8 %). (- 3,1 %). en 2009 / Insee Haute-Normandie ; Bruno Bla ze -
La f a br i ca tion de ma té r iels de En 2010, la si tua tion s'a mé liore vic, Jérôme Follin. In : Aval : lettre sta tis tique et
éco no mique de Haute-Normandie . N° 95 (2010,dans les deux dé par te ments : l'Euretr ans por t (- 8,2 %), la f a br i ca tion d'é -
mai)
perd moins d'em plois sa la riés dans les qui pe ments élec tr i ques , élec tro ni ques ,
Don nées men suel les na tio na les sur le chô mage :
sec teurs pr in ci pa le ment mar chandsla f a br i ca tion de ma chi nes (- 4,3 %) et www .in see.fr
non agri co les (- 350 contre - 4 800 enla f a brd'au tres pro duits in dus -
Évolution annuelle de l’emploi salarié principalement marchand en 2010
FranceEure Seine-Maritime Haute-Normandie métropolitaine
Industrie - 1 590 - 2 389 - 3 979 - 60 683
Dont : fabrication d'aliments, boissons et produits à base de tabac - 99 - 256 - 355 + 1 006
cokéfaction et raffinage, extraction, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution + 38 + 38 + 76 + 2 041
fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques et machines - 399 - 290 - 689 - 15 638ion de matériels de transports - 44 - 1 071 - 1 115 - 11 575
fabrication autres produits industriels - 1 088 - 810 - 1 898 - 36 517
Construction - 109 - 530 - 639 - 9 877
Commerce ; Réparation automobile et motocycle + 29 + 52 + 81 + 11 789
Services marchands + 1 316 + 3 371 + 4 687 + 183 342
- 3 308Dont : transports et entreposage + 148 + 61 + 209
+ 16 850hébergement et restauration - 58 + 215 + 157
+ 14 531information et communication - 42 - 190 - 232
+ 12 165activités financières et d'assurance - 9 - 34 - 43és immobilières + 33 - 12 + 21 + 3 120
activités spécialisées, scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien + 835 + 3 340 + 4 175 + 118 855
dont : activités liées à l'emploi + 1 101 + 3 312 + 4 413 + 97 251
autres activités de services + 409 - 9 + 400 + 21 129
Ensemble - 354 + 504 + 150 + 124 571
Sources au lieu de travail : Insee, estimations d'emploi Unité : nombre - Évo lu tion entre les 4e tri mes tres 2009 et 2010 (don nées CVS)
Données fournies au 5 avril 2011 Champ : en semb le des sec teur s mar c hands hors agri cul tur e , ad mi ni s tr a tion pu-
Note : la précision à l'unité prés est illusoire. Elle permet simplement de faire les regroupements souhaités. blique, en sei gne ment, santé hu maine et action so ciale.
CAHIER D’AVAL n° 90 - Mai 2011 7
EMPLOI
CHÔMAGE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.