L'emploi salarié en 1999

De
Publié par

La hausse de l'emploi salarié poursuit sa progression au même rythme qu'en 1998, soit 2,6%, selon les estimations provisoires d'emploi. Tous les grands secteurs d'activité, hormis l'agriculture, bénéficient de cette hausse. La construction enregistre la plus forte croissance et crée ainsi en 1999 autant d'emplois que le commerce. Depuis 3 ans, les contributions de la construction et du commerce à la progression de l'emploi salarié augmentent régulièrement tandis que celle des services s'est stabilisée. La hausse la plus forte s'affiche en Gironde (3,1%), alors qu'en Dordogne et Lot-et-Garonne ce taux avoisine seulement 1,5%. Tableau, graphique, lexique. Bibliographie
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 43
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
L’EMPLOI SALARIÉ EN 1999
En Aquitaine, selon
les estimations provisoires d’emploi,
la hausse de l’emploi salarié L’industrie poursuit sa progression
poursuit sa progression
Dans l’industrie, les mouvements de restructuration
au même rythme qu’en 1998, soit +2,6%. se poursuivent entraînant des baisses d’effectifs dans
Tous les grands secteurs d’activité, hormis certains secteurs, notamment la pharmacie-parfu-
merie. Mais, pour la plupart des secteurs industriels,l’agriculture, bénéficient de cette hausse.
les effectifs salariés continuent leur progression ou seLa construction, notamment,
redressent comme les industries des composants
enregistre la plus forte croissance
électriques et électroniques, les équipements du
et crée ainsi en 1999 foyer et la construction automobile. De même, pour
autant d’emplois que le commerce. les deux secteurs déjà en difficulté, l’habillement-
cuir et le textile, la contraction des effectifs salariés seDepuis trois ans, les contributions de la
poursuit.construction et du commerce
à la progression de l’emploi salarié Depuis deux ans, l’industrie, y compris l’énergie, crée
des emplois. La hausse des effectifs y est de 0,9%,augmentent régulièrement tandis que
après 1,1% en 1998. Mais l’estimation de la hausse ycelle des services s’est stabilisée.
est sous-estimée, comme dans la construction d’ail-
La hausse la plus forte
leurs, car les salariés de l’intérim, dont la majeure
s’affiche en Gironde 3,1%, partie occupe un emploi dans l’industrie et la cons-
alors qu’en Dordogne et Lot-et-Garonne truction, sont comptabilisés sur le poste des services
opérationnels inclus dans les services aux entreprises.ce taux avoisine seulement 1,5%.
D’une façon générale, les salariés des secteurs ou
créneaux porteurs voient leurs rangs grossir ou conti-
En 1999, la tendance à la hausse de l’emploi salarié, nuer à grossir alors que ceux des secteurs de
constatée depuis 1997 en Aquitaine comme en main-d’œuvre et ceux soumis à la concurrence inter-
France, se confirme. En Aquitaine, il progresse de nationale s’amenuisent ou continuent à s’amenuiser.
2,6%, au même rythme qu’en 1998 (2,6% révisé).
Dans d’autres secteurs, dominés par quelques unités,
De plus, dans le secteur de la construction, on cons-
voire une unité, l’évolution des effectifs dans le temps
tate une nette accélération du mouvement de créa-
est plus heurtée. Ainsi, dans l’industrie automobile,
tions d’emplois.
les effectifs salariés augmentent de plus de 7% en
Tous les grands secteurs bénéficient d’une hausse 1999, soit le taux de croissance le plus élevé après
sauf l’agriculture. L’augmentation de 1999 provient ceux observés dans les activités associatives et les
à hauteur de 70% du secteur des services et pour un services opérationnels.
peu moins de 15% des seuls services opérationnels.
Seule l’industrie des biens de consommation connaît
De leur côté, les effectifs salariés dans le commerce une évolution négative de l’emploi salarié. La crois-
augmentent sensiblement au même rythme que sance remarquable dans les biens d’équipement du
dans l’ensemble des activités. foyer ne compense pas les pertes enregistrées dansINSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 93
FÉVRIER 2001Évolution de l'emploi salarié en Aquitaine
Variation annuelle en %
Construction (5,8 % de l’ensemble)Industrie hors énergie (15,9 % de l’ensemble)
88
66
44
22
00
-2-2
-4-4
-6-6
-8-8
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Services (60,6 % de l’ensemble) Agriculture (3,9 % de l’ensemble)
88
6 6
4 4
2 2
0 0
-2-2
-4 -4
-6-6
-8 -8
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Commerce (13,8 % de l’ensemble) Ensemble des secteurs
8 8
6 6
4 4
2 2
0 0
-2 -2
-4 -4
-6 -6
-8 -8
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Source : Insee - Estimations d'emploi (provisoires en 1999)
l’habillement-cuir et dans la phar- Tandis que les contributions des sec- d’une année sur l’autre. Il convient
macie-parfumerie-entretien. Cepen- teurs de la construction et du com- d’analyser ces chiffres avec prudence,
dant, la baisse d’emploi observée dans merce, à la progression de l’emploi car la source utilisée, la MSA, est en
ce dernier secteur s’explique par la res- salarié, augmentent régulièrement de- phase de réorganisation de son circuit
tructuration de quelques entreprises im- puis 1997, celle des services s’est stabi- statistique et les résultats ne sont proba-
portantes de la région. lisée. Néanmoins, près des trois quarts blement pas encore stabilisés.
de la croissance lui sont toujours impu-
La construction en nette Dordogne : la croissance la plus
tables. Dans ce secteur, l’éducation, la
accélération faible de la région
santé et l’action sociale, les activités as-
D’abord soutenu par la construction de lo- La Dordogne est le seul département àsociatives ainsi que les services opéra-
gements individuels, grâce aux prêts à taux perdre des emplois salariés dans l’in-tionnels participent fortement à la
zéro, puis de logements collectifs, stimulés dustrie. Deux secteurs contribuent àprogression de l’emploi salarié. Ces
par les mesures Périssol, et enfin par l’amé- cette baisse : l’habillement-cuir et ledeux dernières activités affichent les
lioration du climat conjoncturel, l’emploi bois-papier. Les industries agroali-taux d’évolution les plus élevés.
salarié dans le secteur de la construction mentaires, perdent également des em-
continue à se redresser : 6,3% en 1999 Enfin, les données concernant l’emploi plois. La chimie des biens
salarié dans l’agriculture font apparaîtreaprès 3,8% en 1998 et 1% en 1997. La intermédiaires et des biens de
de fortes variations d’un département àconstruction crée cette année presque au- consommation ainsi que les équipe-
l’autre et à l’intérieur d’untant d’emplois que le commerce. ments électriques et électroniques
oN 93
FÉVRIER 2001Évolution de l’emploi salarié en 1999 dans les départements aquitains limentaires compensent les moindres
Unité : %
performances des autres départements
Dordogne Gironde Landes Lot-et- Pyrénées- Aquitaine
dans ce secteur. Dans les Landes, les in-Garonne Atlantiques
dustries agroalimentaires, à elles seules,Agriculture - 8,9 0,6 - 2,4 - 12,4 6,2 - 2,3
contribuent plus à la croissance globaleIndustrie hors énergie - 1,5 1,2 2,8 - 0,1 1,0 0,9
que ne le font les services opérationnelsÉnergie 3,7 1,0 6,8 1,8 - 1,7 0,8
ou la construction dans l’ensemble deIndustrie - 1,3 1,2 3,0 0,0 0,8 0,9
la région.Construction 6,1 7,0 4,2 9,2 5,1 6,3
Commerce 1,0 3,6 2,4 1,9 2,6 2,8
En outre, les effectifs dans le reste de
Services 2,5 3,4 2,3 2,9 3,0 3,1
l’industrie y sont particulièrement dy-
Tertiaire 2,2 3,4 2,3 2,6 2,9 3,0 namiques, en particulier l’industrie des
Total 1,4 3,1 2,4 1,5 2,7 2,6 équipements du foyer. Au sein de ce
secteur, la performance de l’industrieerSource : Insee Aquitaine - Estimations d’emploi au 1 janvier 1999 et 2000 (provisoires)
du meuble s’explique, entre autres, par
l’effet bénéfique des accords de réduc-
tion du temps de travail. C’est égale-sont les seuls secteurs à avoir des taux Parmi les biens intermédiaires, le taux
ment le seul département aquitain à nede croissance significativement positifs. de croissance le plus vigoureux pro-
pas perdre des effectifs dans le secteurvient du secteur des composants électri-
La Dordogne est aussi le seul départe- habillement-cuir.ques et électroniques.
ment à enregistrer une baisse des em-
L’emploi salarié dans les biens intermé-plois dans le commerce de gros. Dans l’industrie automobile, après
diaires stagne, résultat de la poursuitedeux années de baisse, l’emploi salarié
Mis à part l’industrie et le commerce de des créations d’emplois dans la métal-se redresse. Cette reprise fait suite à des
gros, l’évolution des autres secteurs est lurgie à un rythme élevé, bien qu’infé-investissements importants sur le site du
conforme à ce que l’on observe au ni- rieur à celui de 1998 (13,5% contregrand constructeur régional et aussi
veau régional : les services opération- 21,2%), et des baisses dans l’industrie duprobablement à l’application de la loi
nels et la construction sont les deux bois et du papier.sur la réduction du temps de travail.
activités qui contribuent le plus à l’aug-
Les biens d’équipement perdent desmentation des effectifs. En Dordogne, L’augmentation de l’emploi dans les ser-
emplois après trois années de progres-c’est la construction qui tire la crois- vices opérationnels, poste qui comprend
sion. En particulier la construction na-sance. Dans les autres départements, à l’intérim, est la plus forte du secteur des
vale et aéronautique enregistre unel’exception notable de Lot-et-Ga- services, à l’exception de l’activité dans
baisse de ses effectifs de 2,2%.ronne, ce sont les services opération- les associations. Les activités récréatives,
nels. culturelles et sportives poursuivent leur
Dans les services, la hausse des services
essor, ainsi que les activités associatives,
aux particuliers (0,7%) est due unique-Gironde : tous les secteurs
créant à elles deux autant d’emplois queen croissance ment à la croissance des services per-
le secteur de la construction.
sonnels et domestiques, qui
L’évolution de la construction, amorcée
La seule baisse constatée dans le ter-en 1998, se poursuit encore cette année.
tiaire est celle des postes et télécommu- L’emploi salarié en 1999 en Aquitaine :Les emplois créés dans ce secteur repré-
estimation provisoire de l’Inseenications.sentent 10% des emplois salariés créés
L’Insee réalise une fois par an une estimationen Gironde. Landes : l’emploi dans les IAA
de l’emploi total salarié et non salarié sur un
progresse fortement
champ complet, marchand et non marchand.Le taux de croissance de l’emploi sala-
Par rapport aux données Assedic, qui sont larié dans l’industrie fait plus que dou- L’emploi salarié des Landes progresse
source de base des estimations, l’Insee tra-
bler, malgré la baisse observée dans les de 2,4% en 1999. Bien qu’inférieure au
vaille dans deux directions. D’une part, l’insti-
biens de consommation. taux régional, c’est la meilleure crois- tut effectue une vérification de certaines
informations, notamment le code d’activité etsance des trois départements ruraux de
De fait, les biens de consommation per- d’autre part, il intègre d’autres informations
l’Aquitaine.
telles celles émises par la MSA ou le secteurdent des emplois dans l’habille-
public afin de produire des estimations sur un
ment-cuir mais aussi dans la Fait spécifique à ce département, les
champ complet.
pharmacie-parfumerie-entretien. emplois créés dans les industries agroa-
oN 93
FÉVRIER 2001oN 93
FÉVRIER 2001
enregistrent le meilleur taux de crois- une moindre mesure, dans la phar- aéronautique est pratiquement stable,
sance d’Aquitaine (1,9%). Par contre, macie-parfumerie-entretien (-5,2%). après il est vrai, une année 1998 dyna-
les Landes et le Lot-et-Garonne sont les D’un autre côté, la baisse est com- mique.
seuls départements où l’emploi salarié pensée par la progression des effectifs
Depuis 1995, après trois années de
dans les hôtels et restaurants n’a pas dans les industries des équipements du
baisse, l’emploi salarié dans les biens
progressé. foyer, des équipements mécaniques et
intermédiaires croît à nouveau de façon
des composants électriques et électro-
Lot-et-Garonne : meilleur taux à retrouver, en 1999, ses effectifs du dé-
niques dont les taux d’évolution sont
de croissance régional but de la décennie. L’emploi dans ce
proches de 10%.dans la construction secteur est soutenu, pour la sixième
Pyrénées-Atlantiques : année consécutive, par la bonne tenueLa construction, qui perd des emplois
une contribution plus homogène voire le dynamisme des industries de ladepuis 10 ans, renverse la tendance en
des différents secteurs à la croissance métallurgie et de la transformation des1999 et la croissance y atteint 9,2%.
métaux.Elle crée même plus d’emplois que le A l’instar des autres départements, les
commerce. services opérationnels et la construc-
Le commerce crée encore près de 700
tion sont les deux secteurs qui contri-
emplois salariés, après plus de 900 enDans le secteur des services, après une
buent le plus à la progression des
1998. Plus de la moitié d’entre euxannée de baisse en 1998, les services
emplois. Hormis ces deux secteurs, tous
concerne le commerce de détail.opérationnels retrouvent un taux de
les autres y ont une croissance sensible-
croissance soutenu (+7,4% contre
ment équivalente à celle de l’Aquitaine. Les services enregistrent un taux de
-8,9%). Mais ceux-ci, compte tenu de
croissance de 3%. En 1999, dans les
leur poids, contribuent moins à la pro- Dans l’industrie, la hausse constatée en
services aux particuliers, les activités ré-
gression de l’emploi salarié que le sec- 1998 semble se confirmer en 1999,
créatives, culturelles et sportives ainsi
teur de la santé et de l’action sociale. mais à un rythme moindre. Comme en
que les hôtels et restaurants bénéficient
Gironde, on observe des pertes d’em-
des meilleurs taux de croissanceL’emploi salarié dans l’industrie se
plois dans l’habillement-cuir ainsi que
d’Aquitaine pour ces activités, soit res-maintient. Ceci s’explique par deux
dans la pharmacie-parfumerie-entre-
pectivement +9,8% et +4,8%.mouvements opposés. D’un côté, les
tien.
emplois chutent dans les biens de
consommation, en particulier dans Dans les biens d’équipements, l’emploi
l’habillement-cuir (-26,7%) et, dans salarié dans la construction navale et Corine KAPEL
POUR EN SAVOIR PLUS...
“L’emploi départemental et sectoriel
en 1998” - Insee Résultats n° 713-714 -
Juillet 2000 (238 pages) - 149 francs ;
22,71 euros.
Supplément inclus : “L’évolution de l’emploi en 1999”
Directeur de la publication : Michel Schrantz - Rédacteur en chef : Paul Ahmed Michaux -
Assistante de rédaction : Mireille Dalla-Longa - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
er© INSEE 2001 - n° ISSN 1246-3809 - Dépôt légal 1 trimestre 2001
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA9308
Prix : 15 FF (2,29€) - Abonnement : France : 12 numéros 150 FF (22,87€) - Étranger : 187 FF (28,51€)
Étranger par avion : 202 FF (30,79€)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.