L'emploi salarié marchand au quatrième trimestre 2008

De
Publié par

INFORMATIONS RAPIDESINFORMATIONS RAPIDES REUNION RÉUNION N° 117 - JUIN 2009 L’EMPLOI SALARIÉ MARCHAND %%% AU QUATRIÈME TRIMESTRE 2008% % %%% Une croissance faible à la fin de%%% % % l’année 2008% % % La croissance de l’emploi salarié marchand ralentit au qua un an), comparable à celle de l’année précédente. L’in--%%% trième trimestre 2008, alors qu’elle est habituellement assez dustrie des biens d’équipement et des biens intermédiaires % élevée en fin d’année. L’évolution n’est que de 0,3 % par (respectivement + 8 % et + 4 %) est toujours assez dyna-% rapport au troisième trimestre. mique mais à un degré moindre que l’an passé.%%% L’année marque un retournement net de conjoncture, l’em- Dans le commerce, l’emploi progresse fortement en fin%%% ploi marchand n’ayant augmenté, en glissement annuel, que d’année (+ 3,4 %) comme tous les ans, particulièrement%%% de 1 % au lieu de 4,6 % et 4,5 % les années précédentes. Les dans le commerce de détail (+ 5,1 %). Sur l’ensemble de croissances trimestrielles de l’emploi ont été faibles ou l’année, le poursuit sa croissance (+ 2,9 %) sou- négatives durant l’année. tenue essentiellement par le commerce de détail (+ 4,5 %). L’emploi du secteur de la réparation automobile et du com-Dans laconstruction, l’emploi salarié est en forte baisse en merce de gros demeure assez stable.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

INFORMATIONS RAPIDESINFORMATIONS RAPIDES
REUNION RÉUNION
N° 117 - JUIN 2009
L’EMPLOI SALARIÉ MARCHAND
%%%
AU QUATRIÈME TRIMESTRE 2008% %
%%% Une croissance faible à la fin de%%%
% % l’année 2008%
% %
La croissance de l’emploi salarié marchand ralentit au qua un an), comparable à celle de l’année précédente. L’in--%%% trième trimestre 2008, alors qu’elle est habituellement assez dustrie des biens d’équipement et des biens intermédiaires
% élevée en fin d’année. L’évolution n’est que de 0,3 % par (respectivement + 8 % et + 4 %) est toujours assez dyna-%
rapport au troisième trimestre. mique mais à un degré moindre que l’an passé.%%%
L’année marque un retournement net de conjoncture, l’em- Dans le commerce, l’emploi progresse fortement en fin%%%
ploi marchand n’ayant augmenté, en glissement annuel, que d’année (+ 3,4 %) comme tous les ans, particulièrement%%% de 1 % au lieu de 4,6 % et 4,5 % les années précédentes. Les dans le commerce de détail (+ 5,1 %). Sur l’ensemble de
croissances trimestrielles de l’emploi ont été faibles ou l’année, le poursuit sa croissance (+ 2,9 %) sou-
négatives durant l’année. tenue essentiellement par le commerce de détail (+ 4,5 %).
L’emploi du secteur de la réparation automobile et du com-Dans laconstruction, l’emploi salarié est en forte baisse en
merce de gros demeure assez stable.fin d’année (- 5,7 %) durant la période traditionnelle de
congés du secteur, à laquelle s’ajoutent sans doute les pre-
Dans lesservicesmarchands, la croissance de l’emploi est
miers effets de la crise économique. La croissance du BTP
un peu moins élevée (+ 1,0 %) que celle, déjà en retrait,
s’est considérablement affaiblie et ses effectifs salariés
enregistrée l’année dernière à la même période (+ 1,4 %).
n’ont progressé que de 1,3 % fin 2008 alors que la crois-
Sur l’ensemble de l’année, l’emploi diminue légèrement.
sance dépassait les 10 % par an depuis 2005.
Plus précisément, ce sont les activités associatives qui, en
Dans l’industrie, l’emploi salarié est en légère baisse par perdant près d’un emploi sur cinq, pénalisent fortement le
rapport au trimestre précédent (- 0,3 %). Le secteur des secteur. Pour les autres activités de service, la croissance
industries agroalimentaires est en léger recul (- 2,5 %) après des emplois se maintient, notamment dans les services aux
les fortes embauches du troisième trimestre liées au début entreprises. Enfin, l’emploi continue à croître (+3,6 %) dans
de la campagne sucrière. Mais sur l’ensemble de l’année, le secteur hôtellerie-restauration, mais à un niveau moindre
l’emploi industriel a continué sa progression (+ 3,4 % sur qu’en 2007.
Évolution de l’emploi salarié à La Réunion
% % 220
% %
200
%% Construction%
180%% Services%
% 160% Ensemble%
% 140% Commerce
%
120%% Industrie
%
% 100
% %% Source : Bordereaux Urssaf –
Traitement Insee Epure%%%
DIRECTION RÉGIONALE DE LA RÉUNION
Parc Technologique de Saint-Denis - 10, rue Demarne - B.P. 13 - 97408 SAINT-DENIS CEDEX 9
Tél:0262488900-Fax:0262488989
er
1 trim. 07
e
2 trim. 07
e
3 trim. 07
e
4 trim. 07
er
1 trim. 08
e
2 trim. 08
e
3 trim. 08
e
4 trim. 08
www.insee.fr/reunion
e
Indice - Base 100 au 4 trimestre 99Évolution de l’emploi salarié marchand
Évolution trimestrielle Glissement annuel Poids
Activité économique
e er e e e e4 trim. 1 trim. 2 trim. 3 trim. 4 trim. T4 2006 T4 2007 4 trim.
2007 2008 2008 2008 2008 T4 2007 T4 2008 2008
ENSEMBLE 0,6 0,3 1,0 -0,6 0,3 4,6 1,0 100,0
INDUSTRIE - 0,1 - 0,5 1,7 2,5 - 0,3 3,7 3,4 12,2
dont :
Industries agricoles et alimentaires - 1,7 - 2,7 0,4 5,6 - 2,5 0,5 0,6 3,8
CONSTRUCTION - 2,8 1,8 5,6 - 0,1 - 5,7 10,5 1,3 14,2
COMMERCE 1,9 - 1,1 1,1 - 0,4 3,4 1,0 2,9 21,4
dont :
Commerce de détail, réparation
d'articles domestiques 3,0 - 1,4 1,2 - 0,4 5,1 0,6 4,5 12,5
SERVICES 1,4 0,6 -0,5 -1,6 1,0 4,8 - 0,5 50,0
dont :
Transports 1,1 0,5 1,7 0,2 - 1,8 5,3 0,5 6,2
Activités financières 0,3 1,5 1,9 - 0,4 0,9 3,5 4,0 3,1 immobilières - 3,1 - 0,5 - 0,1 - 0,5 2,1 1,9 0,9 2,1
Services aux entreprises 1,2 3,4 - 1,2 - 2,2 1,3 6,5 1,2 15,8 aux particuliers 2,7 - 1,1 1,4 - 0,4 1,4 2,7 1,3 7,4
e
Source : Bordereaux Urssaf – Traitement Insee Epure Données semi-définitives pour le 4 trimestre 2008
(1) Les corrections définitives apportées aux premier et second trimestres ont été exceptionnellement élevées.
Méthodologie :
mesurer les évolutions trimestrielles de l’emploi salarié marchand
Les emplois salariés font l’objet de déclarations sous forme de Sont exclus du champ EPURE :
Bordereaux de Recouvrement des Cotisations (BRC). Ces – les établissements non marchands ;
bordereaux sont adressés par les employeurs aux Unions de – l’agriculture ;
Recouvrement de Sécurité Sociale et des Allocations Familiales – les caisses de congés payés ;
(URSSAF), puis transmis trimestriellement à l’INSEE. – les établissements de vente à domicile ;
– les administrateurs d’immeubles ;Ils concernent les salariés soumis au régime général de sécurité
– l’AFPA.sociale, à l’exception :
– des apprentis dont les cotisations sont prises en charge par Finalement, le champ étudié “les établissements marchands de
l’État ; l’industrie, de la construction, du commerce et des services”
– des emplois domestiques ; représentait près de 57 % des 192 000 emplois salariés de La
– des fonctionnaires de l’État. Réunion à la fin 2004 (hors emplois domestiques et personnel
militaire dépendant du Ministère de la Défense).
Sur les données issues des BRC, une chaîne de traitement dite
EPURE (Extension du Projet URSSAF sur les Revenus et Les évolutions sont disponibles au niveau départemental. Les
l’Emploi) est utilisée à La Réunion depuis 2000. Le champ est données brutes ne sont pas désaisonnalisées. Les résultats
restreint aux activités les mieux représentées. sont ici présentés selon la Nomenclature Économique de Syn-
thèse (NES), regroupement de la Nomenclature d’Activités
Française (NAF) destinée à l’analyse économique.
Directeur de la publication : Pascal CHEVALIER ISSN : 1766-5590

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.