L'intérim en 2010 - Reprise sensible de l'intérim dans l'industrie et les services

De
Publié par

L’INTÉRIM EN 2010 Reprise sensible de l'intérim dans l'industrie et les services Fabien CARRÉ (Di rec tion ré gio nale des en tre pri ses, de la concur rence, de la consom ma tion, du tra vail et de l'em ploi) moins que le nombre de mis sions (res - tem po raire uti li sé (+ 27,7 % ). En par ti -En 2010, le recours au travail pec ti v e ment + 17,7 % et + 17,5 %) . cu lier, dans le sec teur de la fa bri ca tionintérimaire confirme sa reprise En Haute-Normandie , le re cours au d'é qui pe ments élec tr i ques et dans amorcée mi 2009. En tra v ail tem po raire a pro gres sé tout au celui du caout chouc et de la plas turgie, Haute-Normandie, le nombre de long de l'année. En Seine-Ma ri time, le ce volume a doublé (res pec ti v e ment contrats en cours et le volume nombre de con trats con clus dans les + 105,7 % et + 92,2 %). Dans la fa bri - agen ces du dé par te ment, tout commede travail correspondant restent ca tion de ma té riels de trans port et de le volume de tra vail cor res pon dant, ont ma chi nes et autres équi pe ments , ac ti -toutefois en deçà de leur niveau crû ré gu liè re ment. En re v anche , le vi tés fi gu rant parmi les plus tou chéesd'avant crise et les missions nombre de con trats con clus dans les par la baisse de l'in té rim en 2009, il sont toujours de plus courte agen ces eu roi ses a aug men té de jan - aug mente aussi de 65,9 % et de durée. La reprise de l'intérim est vier à mars. Cela a conduit à une 55,1 % res pec ti v e ment.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

L’INTÉRIM EN 2010
Reprise sensible de l'intérim dans l'industrie et les services
Fabien CARRÉ (Di rec tion ré gio nale des en tre prises , de la concur rence, de la consom ma tion, du trav ail et de l'em ploi)
moins que le nombre de mis sions (res - tem po raire uti li sé (+ 27,7 % ). En par ti -En 2010, le recours au travail
pec ti v e ment + 17,7 % et + 17,5 %) . cu lier, dans le sec teur de la fa bri ca tionintérimaire confirme sa reprise
En Haute-Nor mandie, le re cours au d'é qui pe ments élec tr i ques et dans
amorcée mi 2009. En
tra v ail tem po raire a pro gres sé tout au celui du caout chouc et de la plas turgie,
Haute-Normandie, le nombre de long de l'année. En Seine-Ma ri time, le ce volume a doublé (res pec ti v e ment
contrats en cours et le volume nombre de con trats con clus dans les + 105,7 % et + 92,2 %). Dans la fa bri -
agen ces du dé par te ment, tout commede travail correspondant restent ca tion de ma té riels de trans port et de
le volume de tra vail cor res pon dant, ont ma chi nes et autres équi pe ments , ac ti -toutefois en deçà de leur niveau
crû ré gu liè re ment. En re v anche , le vi tés fi gu rant parmi les plus tou chéesd'avant crise et les missions
nombre de con trats con clus dans les par la baisse de l'in té rim en 2009, il
sont toujours de plus courte agen ces eu roi ses a aug men té de jan - aug mente aussi de 65,9 % et de
durée. La reprise de l'intérim est vier à mars. Cela a conduit à une 55,1 % res pec ti v e ment. Dans les ser vi -
hausse de 20,5 % du volume de tra vailnotable dans l'industrie et dans ces, l'aug men ta tion est de 18 %. Cette
in té ri maire en début d'année dans hausse pro fite surtout au sec teur dules services mais est plus
l'Eure, suivie d'une sta gna tion. trans por t et de l'en tre po sagehésitante dans la construction.
L'aug men ta tion du volume de tra vail (+ 19,3 %), mais seu le ment en
n 2010, chaque mois, 51 000 con tr ats des in té r i mai res ins cr its dans les agen ces Seine-Ma r i time (+ 32 % , contre
Eont été en moyenne con clus dans d'in té r im haut-norman des a été la plus - 12,4 % dans l'Eure). Enfin, le volume
les agen ces d'in té rim de Haute-Nor- forte dans l'in dustrie (+ 27,9 %). Ce de tra v ail tem po raire uti li sé dans le
mandie¹. Ce nombre est en hausse de volume a éga le ment aug men té dans les com merce et la cons truc tion aug mente
19,1 % par rap port à 2009. Lé gè re ment servi ces et le com merce (+ 16,3 % et res pec ti v e ment de 10,7 % et de
plus ac centuée en Haute-Nor mandie + 13,6 % res pec ti v e ment) mais s'est lé - 6,5 % q
qu'au plan na tio nal (+ 16,1 %), cette gè re ment tassé dans la cons truc tion
évo lu tion est sem blable dans les deux (- 0,7 %). DÉFINITIONS
dé par te ments (+ 18,7 % dans l'Eure, Sur l'année 2010, 4 500 postes in té -
CONTRAT CONCLU (au cours du mois)+ 19,2 % en Seine-Ma ri time). En ri mai res en ETP ont été créés dans les mission dont la date de début ap par tient au
Haute-Normandie , les mis sions sont, mois consi dé ré.en tre pr i ses haut-nor man des , après
en moyenne, lé gè re ment plus cour tes en CONTRAT EN COURSdeux années suc ces si ves de des truc -
con trat dont la date de fin n'est pas remplie ou 2010 qu'en 2009 (1,66 se maine après tion (au total, 7 400 postes in té ri mai res
n'est pas at teinte au der nier jour ouvré du1,72 se maine en 2009), bien que ce dé - dis pa rus en 2008 et 2009). Cette aug - mois. Pour des rai sons de cohé rence, on fait
fi cit tende à se ré sor ber au second se - une moyenne des con trats en cours sur lesmen ta tion bé né ficie à tous les grands
mestre. De ce fait, le nombre de cinq der niers jours ouvrés du mois.sec teurs de l'é co nomie. En don nées brutes
VOLUME DE TRAVAIL ENcon trats en cours et le volume du trav ail cu m u lées an n uel le ment, les en tre pr i ses in -
ÉQUIVALENTS-EMPLOIS À TEMPS PLEINtem po raire mesuré en équi v a lent temps dus tr iel les en re gis trent la plus f or te (OU EQUIVALENTS TEMPS PLEIN), d'un in -
plein (ETP) aug men tent lé gè re ment aug men ta tion du volume de tra vail té ri maire au cours du mois
rap port entre le nombre de se mai nes tra vail -
lées par un in té ri maire au cours du moisÉvolution du nombre d'équivalents temps plein en Haute-Normandie
consi dé ré et celui réa li sé par une personne
tra vail lant à temps plein, c'est-à-dire le
nombre de se mai nes ou vrées du mois. Pour le
calcul de cet in di ca teur, on re tient 4,5 se mai -
nes ou vrées par mois. Les données dis po ni -
bles ne per met tent de cal cu ler un volume de
tra v ail in té ri mai re qu'en se mai nes, et non en
heures.
DURÉE MOYENNE DES MISSIONS (au cours
du mois)
moyenne de la durée totale des mis sions
ache vées dans le mois, quelle que soit la date
de début de la mis sion.
(1) Sauf men tion con trair e, les in di ca teurs pré sen tés dans
cet ar ticle sont cor ri gés des va ria tions sai son niè res.
POUR EN SAVOIR PLUS
Fi not J. (2010), "L'em ploi in té ri maire au qua trième
tri mestre 2010 : fort re dres se ment dans l'in -
dustrie", Dares Indi ca teurs, n°022, Dares, marsSources : Dares - Unedic (données CVS traitement Direccte) Unité : nombre d'é qui va lents temps plein
2011.
8 CAHIER D’AVAL n° 90 - Mai 2011
EMPLOI
CHÔMAGE







Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.