L'intérim en Haute-Normandie en 2007 - L'intérim atteint un niveau record en 2007

De
Publié par

En 2007, le développement de l'intérim s'est poursuivi en Haute-Normandie. Mesurée en équivalent temps plein, cette progression de l'intérim est plus forte en Seine-Maritime que dans l'Eure. Tous les indicateurs ont progressé en 2007 : nombre de contrats conclus, volume du travail intérimaire en équivalents temps plein et durée moyenne des missions. La Haute-Normandie figure au second rang national pour le recours à l'intérim.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

L’INTÉRIM EN HAUTE-NORMANDIE EN 2007
L’in té rim at teint un niveau record en 2007
Martial MAILLARD (Di rec tion Régio nale du Travail, de l’Emploi et de la For ma tion pro fes sion nelle)
ÉVOLUTION DU NOMBRE DE CONTRATS EN COURS EN HAUTE-NORMANDIE DE 2003 À 2007En 200 7 , le dé ve lop pe me nt de
35l’in té ri m s’est pour sui vi en
Données brutes
30Haut e-No r man die. Me surée en
Tendance
équi va lent temps plein, cette 25
pro gre s sion de l’in té rim est plus
20
forte en Seine-Mari time que
15
dans l’Eure. Tous les in di ca teurs
10ont progessé en 2007 : nombre
de con trats con clus, volume du 5
tra va il in té ri m aire en
0
Janv. Juil. Janv. Juil. Janv. Juil. Janv. Juil. Janv. Juil. équi va lents temps plein et durée
Avril Oct. Avril Oct. Avril Oct. Avril Oct. Avril Oct.
2003 2004 2005 2006 2007moyenne des mis sions. La
Sources : DRTEFP - UNEDIC - DARES Unité : millier de con tratsHaute-Normandie fi gure au
second rang na tio nal pour le
recours à l’intérim. ÉVOLUTION DU NOMBRE DE CONTRATS CONCLUS EN HAUTE-NORMANDIE DE 2003 À 2007
80
n 2007, en Haute-Nor mandie, 70
Données brutesE60 800 con trats d’in té rim ont été
60
Tendancecon clus en moyenne chaque mois. Ce
50nombre était de 57 000 en 2006, soit
une hausse de 6,7 %. Le rythme de 40
cette pro g res sion est su pé r ieur dans
30
20
DÉFINITIONS 10
CONTRAT CONCLU
0
C’est une mis sion dont la date de début
Janv. Juil. Janv. Juil. Janv. Juil. Janv. Juil. Janv. Juil.
ap p ar tient au moi s con si dé ré. Avril Oct. Avril Oct. Avril Oct. Avril Oct. Avril Oct.
2003 2004 2005 2006 2007
CONTRAT EN COURS
Sources : DRTEFP - UNEDIC - DARES Unité : millier de con trats
C’est un con trat dont la date de fin n’est
pas remplie ou dont la date de fin (si elle
est men tionnée, et quelle que soit sa date l’Eure (+ 9,2 %). En Seine-Ma ri time, il (+ 0,7 %), mais à un rythme beau coup
de début) n'est pas atteinte au der nier jour
est proche du niveau na tio nal (res pec - mois rapide qu'entre 2005 et 2006ouvré du mois. Pour des raisons de co hé -
rence, on fait une moyenne des contrats en ti ve ment + 5,1 % et + 5,7 %). Le (7,4 %). Dans l’Eure, le nombre moyen
cours sur les cinq der niers jours ouvrés du nombre moyen de con trats con clus d’é ta b lis se ments uti li sa teurs a ré g res -
mois.
pro gresse de façon continue depuis sé cette année de 1,6 %, la pro gres -
ÉQUIVALENT TEMPS PLEIN 2003. La hausse s’é lève à 18,5 % de sion ré gio nale étant due à la
C’est le rap port entre le nombre d’heures 2003 à 2007. Seine-Ma r i time (+ 1,4 %).
ef fec tuées par un in té ri maire et celui réa li -
En moyenne men suelle, 10 730 Comme l’année passée, la duréesé par une person ne trav ail lant à temps
plein, dont le volume quo ti dien de tra vail éta b lis se ments em ploient des in té r i - moyenne des mis sions a aug men té en
serait équi va lent. Sur l’année, 45 se mai nes mai res en 2007, avec une pointe de Haute-Normandie . Elle est passée de
de trav ail sont re te nues pour le calcul de
12 110 en juil let 2007. Ce nombre a 1,83 se maine en 2006 à 1,86 se maine
cet in d i ca teur .
conti nué à s’ac croître de 2006 à 2007 en 2007. Ici aussi, les évo lu tions dé -
14 CAHIER D’AVAL n° 79 - Juin 2008
EMPLOI
CHÔMAGEEn 2007, le volume de trav ail dePART DES INTÉRIMAIRES
SOURCE
DANS L’EMPLOI SALARIÉ EN 2007 l’in té rim a re pré sen té 26 200 em plois
L’UNEDIC re cense les mis sions d’in té rim6
me su rés en équi v a lents temps plein dé cla rées par les agen ces de tra vail tem -
(ETP), soit 1 550 de plus qu’en 2006. po raire. A partir de cette in for ma tion men -
5
suelle, la DARES éla bore diversCette pro gres sion, de 6,3 % est plus
in d i ca teur s men su els, tri mes triel s et an -
vive encore en Seine-Ma ri time4 n uels. Les sta tis ti q ues re la ti ves au moi s M
(+ 7,3 %) que dans l’Eure (+ 4,4 %). sont basées sur les mis sions adres sées
3 par les éta blis se ments de trav ail tem po- L’é vo lu tion est de 5,5 % en France.
raire avant la fin du mois M+2. Les séries
des prin c i paux in di c a te urs fi gu r ent sur le2
site du mi nis tère (www .tra v ail. gouv .fr) ou
sur le site de l’UNEDIC (www.unedic.fr).PLUTÔT DES JEUNES ET DES1
OUVRIERS, EMPLOYÉS DANS
0 L’INDUSTRIE OU LA CONSTRUCTION
Haute- Seine- Eure France A ver tis se ment
Normandie Maritime métropolitaine Les don nées du mois de dé cembre 2007
Les in té r i mai res sont ma jo r i tai re - n’é tant pas encore dis po ni bles lors de la ré -Sources : UNEDIC - DARES Unité : %
ment des hommes. En 2006, ils re pré - dac tion de cet article , l’a na lyse des mis -
sions d’in té rim est réa lisée en annéepar te men ta les di v er gent. En baisse sen tent 69 % des in té r i mai res ,
glis sante (moyenne de dé cembre 2006 àdans l’Eure, elle s’é ta blit à 1,72 se - me su rés en ETP. Du fait des spé ci fi ci -
no v embre 2007).
maine contre 1,93 se maine en tés sec to r iel les , cette pro por tion v ar ie Les don nées de struc ture en équi va lents
Seine-Ma r i time , dé par te ment où elle entre les deux dé parte ments haut-nor - temps plein sont an nuel les et se rap portent
à l’année 2006.s’al longe. Au plan na tio nal, les mis - mands : 57 % des in té r i mai res sont
sions durent en moyenne 1,92 des hommes dans l’Eure et 76 % en
se maine . Seine-Ma ri time. Dans l’Eure, la phar- vriers. En 2006, 49 % du volume de
En 2007, 27 960 in té r i mai res macie et la plas turgie em ploient de tr a v ail in té r i maire concer nait des ou -
étaient en mis sion en fin de mois en nom breu ses f emmes en in té r im. En vriers non qua li fiés, 35 % des ou vriers
moyenne, soit 6,8 % de plus qu’en Seine-Ma r i time , les in té r i mai res sont qua li fiés, 9 % des em ployés et 6 % des
2006. Ce nombre a pro gres sé à un plus sou vent em ployés dans la cons - pro f es sions in ter mé diai res (1).
rythme com pa rable dans les deux dé - truc tion ou les in dus tries des biens d’é - L’in dustrie est le prin ci pal sec teur
par te ments haut-nor mands ainsi qu’au qui pe ment, sec teurs qui de meu rent uti li sa teur. En 2006, 54 % des in té ri -
plan na tio nal. ty pi que ment mas cu lins . mai res ont trav ail lé dans l’in dustrie. La
Fin nov embre 2007, la Haute-Nor - Les in té r i mai res sont fré quem ment pro portion d’hom mes est de 64 % en
mandie figure au second rang des ré - des jeunes. Les moins de 25 ans re - Haute-Nor mandie, mais de 55 % dans
gions qui ont le plus re cours à l’in té rim pré sen tent 33 % des ETP, les moins de l’Eure et de 70 % en Seine-Ma ri time. Si
après la Franche-Comté. La part des 30 ans 52 % et les se niors (50 ans et toutes les ac ti vi tés in dus tr iel les em -
in té r i mai res par mi les sa la r iés du sec - plus) 8 %. L’âge moyen des in té ri mai - ploient des in té r i mai res , les pr in ci paux
teur privé, qui concentre l’in té rim, est res tend cependant à s’é lev er. De 2004 sec teurs uti li sa teurs sont le sec teur
de 5,8 %, contre 4,3 % en France. En à 2006, la part des moins de 25 ans chimie-caout chouc-plas ti ques (9 %),
effet, l’in dustrie et la cons truc tion, qui est passée de 35 % à 33 %. Dans le les équi pe ments mé ca ni ques (8 %), la
re cou rent plus que d’au tres sec teurs à même temps, la pro portion de se niors phar macie-par fu mer ie (7 %), la mé tal -
l’in té rim, oc cu pent une place plus im - est passée de 22 % à 23 %. Les in té ri - lurgie et trans for ma tion des métaux
por tante dans l’é co nomie ré gio nale . mai res sont aussi sou vent des ou - (6 %), les com po sants élec tr i ques et
élec tro ni ques (5 %), les in dus tr ies
CARACTÉRISTIQUES DES INTÉRIMAIRES
ag r i co les et ali men tai res (4 %) ou l’au -EN ÉQUIVALENTS TEMPS PLEIN EN HAUTE-NORMANDIE PAR SEXE ET ÂGE (*)
to mo bile (3 %).2005 2006
La cons truc tion se place au second Seine- Haute- Seine- Haute-
Eure Maritime Normandie Eure Maritime Normandie rang avec 19 % du volume de tra vail in -
Par sexe té ri maire. Dans ce sec teur, les
Hommes 57,6 75,6 69,4 57,1 75,6 69,3
hommes sont lar ge ment ma jo r i tai res
Femmes 42,2 24,3 30,5 42,7 24,3 30,6
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 (96 %). Les trans ports em ploient 8 %
Par âge des in té r i mai res et le com merce 5 % o
36,2 33,7 34,6 34,2 32,7 33,2Moins de 25 ans
17,5 19,3 18,7 18,5 19,5 19,2De 25 à 29 ans
23,8 23,9 23,9 23,6 24,2 24,0De 30 à 39 ans
21,9 22,5 22,3 23,3 23,0 23,140 ans et plus
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
(1) Ces don nées sont re dres sées dans la mesure où la PCSSources : DRTEFP - UNEDIC - DARES Unité : %
n’est pas ren seignée pour 32 % des ETP.(*) y compris les contrats "non renseignés" : certains totaux peuvent donc être différents de 100%.
CAHIER D’AVAL n° 79 - Juin 2008 15



Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.