L'intérim en Haute-Normandie en 2008 : Un retournement rapide et marqué dès le printemps 2008

De
Publié par

En 2008, le recours au travail intérimaire régresse fortement en Haute-Normandie, notamment en Seine-Maritime où la dégradation est plus accentuée qu'au niveau national. Plus marqué dans l'industrie, notamment automobile, ce repli de l'intérim équivaut à la suppression de 8 300 emplois.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

L’INTÉRIM EN HAUTE-NORMANDIE EN 2008
Un retournement rapide et marqué dès le printemps 2008
Martial MAILLARD (Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle)
quent un retournement brutal de laEn 2008, le recours au travail DÉFINITIONS
conjoncture. Le recours au travail tem-
CONTRAT CONCLUintérimaire régresse fortement
poraire atteint un sommet historique en C’est une mission dont la date de début ap-
en Haute-Normandie, partient au mois considéré.février 2008 avec 29 300 missions en
notamment en Seine-Maritime cours, 62 100 contrats conclus et un CONTRAT EN COURS
C’est un contrat dont la date de fin n’est pasvolume de 29 300 équivalents tempsoù la dégradation est plus
remplie ou dont la date de fin (si elle est men-plein.accentuée qu’au niveau tionnée, et quelle que soit sa date de début)
Depuis mars 2008, l’intérim ré- n'est pas atteinte au dernier jour ouvré du
national. Plus marqué dans mois. Pour des raisons de cohérence, on faitgresse, du fait de la baisse de l’activité
une moyenne des contrats en cours sur lesl’industrie, notamment économique. De février à décembre
cinq derniers jours ouvrés du mois.
2008, en Haute-Normandie, le nombreautomobile, ce repli de l’intérim
ÉQUIVALENT TEMPS PLEINde missions en cours diminue forte-
équivaut à la suppression de C’est le rapport entre le nombre d’heures ef-
ment (- 26,5 %), de même que le
fectuées par un intérimaire et celui réalisé par8300 emplois. nombre d’équivalents temps complet une personne travaillant à temps plein, dont le
volume quotidien de travail serait équivalent.(- 28,3 %). La chute du nombre de con-
Sur l’année, 45 semaines de travail sont rete-
trats conclus dans le mois est un peu nues pour le calcul de cet indicateur.
n 2008, en Haute-Normandie, moins marquée (- 16,0 %).
Mesuré en équivalent temps plein,E56 500 contrats d’intérim sont con-
té, le ralentissement de l’intérim revêtclus en moyenne chaque mois en don- le repli du volume du travail temporaire
néanmoins des intensités variables. Lanées corrigées des variations est aussi plus prononcé en Seine-Mari-
baisse est plus sensible dans l’in-saisonnières (1), soit 7,5 % de moins time (- 31,2 %) que dans l’Eure
qu’en 2007. Ce repli est plus marqué (- 22,0 %). Cette baisse est plus ac- dustrie que dans la construction, les
services occupant une position mé-en Seine-Maritime (- 9,2 %) que dans centuée en Seine-Maritime qu’au
diane. De décembre 2007 à décembrel’Eure (- 4,7 %). Le nombre de mis- niveau national (- 22,1 %). Au niveau
régional, la contraction de l’intérim 2008, en données brutes, le volume dusions en cours et le volume du travail
travail temporaire utilisé dans l’in-temporaire mesuré en équivalent équivaut sur cette période à la sup-
dustrie régresse de 31,6 %, et mêmetemps plein sont également en régres- pression de 8 300 équivalents temps
plein en données corrigées des varia- de 88,0 % dans l’industrie automobile.sion, respectivement de 7,7 % et de
La diminution est de 10,2 % dans la6,3 % au niveau régional. tions saisonnières.
construction et de 16,6 % dans le ter-Néanmoins, ces moyennes mas- Affectant tous les secteurs d’activi-
tiaire. Si cette baisse atteint 31,4 %
dans les transports, elle est plus mo-Évolution du nombre d'équivalents temps plein en Haute-Normandie
dérée dans le conseil et assistance
21
(- 8,7 %).
19 Le repli sévère de l’intérim dans
l’industrie automobile et sa sous-trai-
17
tance, mais aussi dans les transportsSeine-Maritime
15 explique la dégradation plus marquée
en Seine-Maritime, où ces secteurs13
sont plus présents❏
11
Eure
9
(1) Sauf mention contraire, les indicateurs présentés dans
7 cet article sont corrigés des variations saisonnières.
5
Déc. Juin Déc. Juin Déc. Juin Déc. Juin Déc. POUR EN SAVOIR PLUS
Mars Sept. Mars Sept. Mars Sept. Mars Sept.
L’emploi intérimaire au troisième trimestre 2008 /
2004 2005 2006 2007 2008
Dares (Domens J)- Premières Synthèses - N° 05.1
(janvier 2009, 4 numéros par an).
Sources : DRTEFP - DARES - UNEDIC Unité : millier (données CVS)
8 CAHIER D’AVAL n° 81 - Mai 2009
EMPLOI
CHÔMAGE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.