La construction et les services soutiennent l'emploi en Aquitaine

De
Publié par

L'évolution de l'emploi salarié marchand au 1er trimestre 2006 Au 1er trimestre, l’emploi salarié aquitain est stable. L’emploi dans l’industrie repart à la baisse ce trimestre. Dans le commerce, l’emploi stagne. Seuls les secteurs de la construction et des services continuent de créer des emplois. Les départements créateurs d’emploi début 2006 sont ceux de Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques. L'industrie en repli Atonie persistante dans le commerce Vitalité dans les services L'emploi stagne en Gironde
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins



La construction et les services

soutiennent l'emploi en Aquitaine
n° 10 - septembre 2006
erÉvolution de l'emploi salarié marchand au 1 trimestre 2006
Auteur : Corine KAPEL

Résumé
Au 1er trimestre 2006, l’emploi salarié aquitain est stable. L’emploi dans l’industrie repart à la baisse ce trimestre.
Dans le commerce, l’emploi stagne. Seuls les secteurs de la construction et des services continuent de créer des
emplois. Les départements créateurs d’emploi début 2006 sont ceux de Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques.


Sommaire
• L'industrie en repli
• Atonie persistante dans le commerce
• Vitalité dans les services
• L'emploi stagne en Gironde


Publication
Au 1er trimestre 2006, l’emploi salarié aquitain est stable. L’emploi dans l’industrie repart à la
baisse ce trimestre. Dans le commerce, l’emploi stagne. Seuls les secteurs de la construction et des
services continuent de créer des emplois. Les départements créateurs d’emploi début 2006 sont
ceux de Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques.


Stagnation de l‘emploi au 1er trimestre 2006
unités : indice* et %
2005 2006 Variation (%) Poids (%)
dans
1er trim. 2e 3e 4e 1er au sur un l'emploi
trim. trim. trim. trim. 1er trim. an total
2006
Industrie 98,2 97,8 97,3 97,5 96,9 - 0,6 - 1,3 15,2
Industries agricoles et 103,1 102,8 102,2 103,5 102,2 - 1,3 - 0,9 2,9
alimentaires
Industries des biens de 85,9 85,3 85,1 84,4 84,1 - 0,3 - 2,1 2,2
consommation
Industrie des biens d'équipement 111,0 111,2 110,3 110,9 110,2 - 0,7 - 0,7 3,6
Industrie des biens intermédiaires 100,7 100,0 99,2 98,8 99,3 0,5 - 1,4 4,9
Construction 126,7 128,5130,1131,7133,7 1,5 5,56,2
Commerce 117,3 117,1117,3117,5117,50,0 0,114,9
La construction et les services soutiennent l'emploi en Aquitaine 1/5 © INSEE 2006 unités : indice* et %
Services 127,7 127,8 128,8 129,8 130,3 0,3 2,0 60,3
Transports 120,8 120,5 120,1 119,6 119,7 0,1 - 0,9 4,3
Activités financières 110,5 111,6 111,7 112,9 112,2 - 0,6 1,6 2,6
Activités immobilières 118,8 121,9 124,4 125,9 128,2 1,8 7,9 1,0
Services aux entreprises 150,0 150,4 152,4 154,7 156,1 0,8 4,0 12,4
Services aux particuliers 117,5 117,2 118,0 118,7 118,6 - 0,1 1,0 9,0
Éducation, santé, action sociale 123,7 123,8 124,3 124,6 125,1 0,3 1,1 17,5
Ensemble 117,1 117,2117,7118,4118,50,1 1,2100,0

Dordogne 112,5 112,1 111,6 112,3 112,0 - 0,2 - 0,4 11,3
Gironde 119,4 119,6120,3120,9120,90,0 1,347,9
Landes 114,9 115,2115,1117,8116,5- 1,0 1,410,9
Lot-et-Garonne 119,1 119,2119,4119,6120,1 0,4 0,89,4
Pyrénées-Atlantiques 115,1 115,4115,6116,1117,1 0,8 1,820,5
Évolution de l'emploi salarié marchand des principaux secteurs d'activité de l'Aquitaine (données CVS)
Source : Insee - Urssaf, Estimations d'emploi au 31/12/2004(provisoires)
* base 100 au 4e trimestre 1996


La hausse de l’emploi salarié du secteur privé, continue au cours du deuxième semestre 2005, s’est interrompue
début 2006 en Aquitaine. Au 1er trimestre, le nombre de salariés stagne par rapport au trimestre précédent. En un
an, la croissance de l’emploi s’établit à 1,2 % ; elle était de 1,7 % un an plus tôt.








La construction et les services soutiennent l'emploi en Aquitaine 2/5 © INSEE 2006

L'industrie en repli
Cette stabilité résulte d’une hausse de l’emploi dans les secteurs de la construction et des services qui compensent les
pertes observées dans l’industrie. La brève embellie observée au 4e trimestre 2005 dans ce secteur n’a pas duré. La
tendance à la baisse amorcée dans la région depuis début 2001 reprend. L’emploi y a baissé de 0,6 % en un trimestre
et de 1,3 % en un an. Après une fin d’année dynamique, les industries agricoles et alimentaires perdent des effectifs
et retrouvent un niveau d’emploi identique à celui du 3e trimestre 2005. Les biens de consommation poursuivent leur
décrue et perdent encore 0,3 % de leurs effectifs. Le secteur est affaibli par une dégradation constante de l’emploi
dans les industries de l’habillement cuir et des équipements du foyer. La légère reprise observée précédemment dans
les biens d’équipement est démentie ce trimestre. Ce secteur perd 0,7 % de ses effectifs, pénalisé par une baisse de
dynamisme généralisée, et notamment dans la construction aéronautique. A contrario, les industries des biens
intermédiaires, en difficulté depuis plusieurs années, inversent la tendance ce trimestre avec une hausse d’emploi de
0,5 %. Ce secteur doit sa légère croissance à la nette amélioration de l’emploi dans la métallurgie. Le secteur du bois
papier cesse de perdre des emplois et la stabilité retrouvée en fin d’année semble se confirmer.







Atonie persistante dans le commerce
Le faible redémarrage de fin d’année dans le commerce ne se confirme pas au 1er trimestre. Encore atone, l’activité
commerciale ne crée pas d’emplois. L’emploi dans le secteur se maintient grâce au commerce de détail, qui
représente à lui seul plus de la moitié des emplois. Stable au 1er trimestre, l’emploi y augmente de 0,8 % en
glissement annuel. Dans les secteurs du commerce automobile et du commerce de gros, l’emploi stagne ce trimestre.


Vitalité dans les services
Le secteur des services reste le premier employeur dans la région. Il regroupe 60 % des emplois salariés du secteur
privé. Il crée ce trimestre 0,3 % d’emplois supplémentaires. Sur un an, la hausse atteint 2 %.Ce secteur est toujours
dopé par les services aux entreprises qui bénéficient d’une hausse de 0,8 % de leurs effectifs (+ 4 % sur 1 an). Les
activités immobilières qui ont toujours le vent en poupe dynamisent également le secteur des services. Sur un
trimestre, la progression des emplois est de 1,8 % et elle atteint 8 % sur un an. Les métiers de l’immobilier doivent
leur bonne santé à l’explosion de la construction, dont l’emploi croît de plus en plus, 1,5 % au 1er trimestre et 5,5 %
sur 1 an.
La construction et les services soutiennent l'emploi en Aquitaine 3/5 © INSEE 2006 L'emploi stagne en Gironde


Au 1er trimestre 2006 :
• deux départements accusent un net repli par rapport au 4e trimestre : La hausse de l’emploi constatée en
Dordogne et surtout dans les Landes au 4e trimestre ne se confirme pas en ce début d’année. L’emploi en Dordogne
stagne (- 0,2 %). Il est d’ailleurs le seul département à perdre des effectifs dans le secteur des services, - 1,3 %.
Dans les Landes, la baisse des effectifs atteint 1,1 % au 1er trimestre, après une augmentation de 2,3 % fin 2005.
Les secteurs de l’industrie et du commerce sont les plus touchés.
• un département stagne : Le département de la Gironde ne crée pas d’emplois ce trimestre mais, en un an son
solde d’emplois reste positif, soit 1,3 %. Le secteur des services, plus gros créateur d’emploi dans le département
et dans la région perd de sa vitalité ce trimestre avec 0,1 % de hausse contre 0,6 % le trimestre dernier. Un secteur
en bonne santé, comme dans tous les départements aquitains, la construction qui compte 1,8 % d’emploi en plus.
• deux départements ne démentent pas la croissance amorcée depuis plus de 2 ans : Le département de
Lot-et-Garonne et celui des Pyrénées-Atlantiques continuent de créer des emplois. Au 1er trimestre, ils doublent leur
croissance du trimestre précédent avec 0,4 % et 0,8 % d’effectifs supplémentaires. Les secteurs les plus dynamiques
sont la construction et les services.


Sur un an, de mars 2005 à mars 2006, tous les départements, excepté la Dordogne, ont gagné des emplois.
La construction et les services soutiennent l'emploi en Aquitaine 4/5 © INSEE 2006 Informations diverses : source, champ, bibliographie
Source
Les données proviennent des déclarations faites par les employeurs aux Urssaf (Union de Recouvrement de Sécurité
Sociale et des Allocations Familiales) pour le versement des cotisations sociales. Transmises chaque trimestre à
l'Insee, elles font l'objet d'un traitement statistique permettant la mesure de l'évolution conjoncturelle de l'emploi
salarié.
Champ d'étude
Le champ retenu pour ce document comprend le secteur privé marchand, à l'exception des secteurs relevant de la
mutualité sociale agricole (MSA), de l'administration, de l'éducation, des postes et télécommunications, de la Banque
de France, des transports ferroviaires, des industries énergétiques, de l'intérim, des stagiaires AFPA, des caisses de
congés payés, de la vente à domicile, de l'administration d'immeubles. Le champ étudié couvre 60 % de l'emploi
salarié de l'Aquitaine, et 53 % de l'emploi total aquitain. Il couvre le secteur industriel à hauteur de 92 %, le BTP à 99
%, le commerce à 95 % et les services à 43 %.
Bibliographie
Consulter les mois précédents :
http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=3&sous_theme=0&type=1&nivgeo=4

La construction et les services soutiennent l'emploi en Aquitaine 5/5 © INSEE 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.